Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

9716

Getty Images

Le secret nucléaire de l’Europe

Un cauchemar fabriqué aux U.S.A.

1999 à 2010, Time magazine a écrit un certain nombre d’articles sur « Le sale secret de l’Europe ». Quel est ce secret ? Le fait que l’Amérique y stocke des centaines d’armes nucléaires.

La plupart des gens ignorent complètement cette situation. Même ceux qui l’examinent ne comprennent pas pleinement les dangers posés par ces armes.

Quand nous parlons de nations européennes avec des armes nucléaires, nous pensons habituellement à la Grande-Bretagne et la France. Mais il y a cinq autres nations avec des bombes nucléaires, des bombes qui, en théorie, appartiennent à l’Amérique.

En Belgique, aux Pays-Bas, en Italie, en Allemagne et en Turquie, les États-Unis ont environ 150 à 200 bombes thermonucléaires. Elle a, à l’origine, déployé ces bombes et beaucoup plus dans les nations de l’otan en Europe pendant la guerre froide, de 1947 à 1991. Au plus fort de l’application de ce programme, l’Amérique avait plus de 7 300 armes nucléaires tactiques en Europe. Depuis que le mur de Berlin est tombé, ce nombre a régulièrement diminué. Mais beaucoup de ces armes demeurent en place.

Ces bombes sont-elles encore nécessaires ? Cela vaut-il encore le risque de laisser des armes nucléaires dans des nations qui étaient les ennemis de l’Amérique, aussi récemment que lors de la IIème Guerre mondiale ?

Quelqu’un se rappelle-t-il les destructions que ces nations ont causées, ou la dévastation que les armes nucléaires ont provoquée ?

Pensez à cette déclaration faite à partir d’un rapport datant de 2005, par Hans Kristensen, directeur du Projet d’information nucléaire à la Fédération des scientifiques américains : « Une des caractéristiques intéressantes, c’est que les armes nucléaires qui ont été retirées de deux bases allemandes, de deux bases turques et d’une base italienne, dans le milieu des années 1990, ne sont pas revenues aux États-Unis, mais ont été transférées dans la principale base américaine, dans ces pays… Dans tous ces cas, les armes continuent d’être réservées pour ‘l’utilisation du pays d’accueil’ et délivrées par les armées de l’air nationales ». Le nombre exact d’armes nucléaires tactiques déployées, stockées et réservées pour l’utilisation du pays d’accueil est classifié. Mais quand vous ajoutez celles qui étaient supposées être « retirées » et qui existent encore, cependant, dans des pays d’accueil au nombre annoncé de celles toujours activement déployées, alors le cauchemar ne fait qu’empirer.

Les armes nucléaires sont une menace terrifiante. Une seule peut vaporiser une ville pleine de gens. Deux cents d’entre elles sont suffisantes pour détruire le monde entier ! Cependant, l’Amérique a donné ces bombes à ces cinq nations — dont deux étaient ses pires ennemis, il y a juste 70 ans !

La question cruciale, c’est : les États-Unis ont-ils vraiment le contrôle de ces bombes ?

À quel point ces armes sont-elles sécurisées ?

Le Time a dit que ces armes appartiennent, en théorie, à Washington, mais est-ce vraiment le cas ? Elles restent sous contrôle américain à moins que ne soit donnée la permission de les remettre au pays d’accueil, en temps de guerre. Cependant, après une série de bévues au cours des années, la sécurité de ces armes nucléaires a été remise en question.

« Selon une revue de la Blue Ribbon, sortie par l’Armée de l’air américaine, en 2008, la plupart des sites de stockage d’armes nucléaires américains, en Europe, ne présentent pas les standards de sécurité du département de la Défense américain », a écrit Tom Sauer et Bob van der Zwaan dans un rapport de mai 2011 pour la Harvard Kennedy School, appelé « Les armes nucléaires tactiques américaines en Europe, après le sommet de Lisbonne de l’OTAN : leur retrait est souhaite et réalisable ».

La Kleine Brogel Air Base, en Belgique, est une des bases qui abritent des armes nucléaires tactiques de l’Amérique. En 2001, cette base a été la cible d’un extrémiste d’Al-Qaeda, nommé Nizar Trabelsi. En 2010, la même base a été pénétrée par des activistes de la paix. Les activistes sont entrés dans le périmètre d’enceinte, et ont erré dans la base pendant plus d’une heure, enregistrant une vidéo de leur escapade. Quand ils ont été finalement attrapés, la sécurité de la base n’a pas même confisqué la bande vidéo !

Il est vraiment incroyable que les États-Unis soient aussi négligents avec quelque chose d’aussi mortellement dangereux ! C’est le genre d’erreur qui aura des conséquences épouvantables dans le monde réel.

Pensez-vous que les nations européennes qui abritent ces armes en sont aussi indifférentes que l’Amérique ?

L’Amérique a destiné ces centaines de bombes à être installées sur des avions dans leur pays d’accueil. Dans un article du 2 décembre 2009, intitulé « Que faire des bombes atomiques secrètes de l’Europe », le Time écrit : « Vingt ans après la chute du mur de Berlin, des pilotes hollandais, belges, italiens et allemands restent prêts à s’engager dans une guerre nucléaire ». Vous avez bien lu, l’Allemagne et l’Italie — les pires ennemis de l’Amérique au cours de la IIème Guerre mondiale — sont prêtes à engager une guerre nucléaire avec des bombes qui appartiennent aux États-Unis !

L’otan a été construite pendant la guerre froide principalement comme une protection contre l’Union soviétique. Le site Web de l’otan dit ceci sur la capacité nucléaire de l’alliance : « Des forces nucléaires basées en Europe et vouées à l’otan constituent un lien politique et militaire essentiel entre les membres européens et nord-américains de l’alliance. L’alliance maintiendra donc des forces nucléaires adéquates, en Europe » (24 avril 1999).

Mais maintenant, il y a de nouveaux ennemis sur la scène mondiale — et les États-Unis ne peuvent voir qui ils sont !

Pensez à la potentialité d’une débâcle nucléaire. Peu de choses pourraient se dresser face à ces nations reprenant ces bombes, et les utilisant comme elles veulent. Ces armes pourraient bien se retourner contre l’Amérique !

Mises à jour

Les responsables de Washington planifient de mettre à jour les armes nucléaires B61 qui sont stockées en Europe. La nouvelle B61-12 remplacera les types plus vieux 3, 4, 7, 10 et 11 et B83. La nouvelle arme doit remplacer les bombes qui sont déjà 90 fois plus puissantes que la bombe lancée sur Hiroshima (Der Spiegel, 6 novembre 2013). Hans Kristensen l’a décrit comme « une bombe nucléaire tout-en-un sur des stéroïdes ».

Cette nouvelle bombe est destinée à être transportée par des avions de chasse allemands Tornado. La version multirôle de l’avion du Joint Strike Fighter aura également les capacités intégrées de porter et de délivrer ces armes. L’Italie, les Pays-Bas et la Turquie se sont déjà engagés à acheter ces avions. La nouvelle bombe B61 sera l’arme nucléaire la plus puissante et la plus létale jamais déployée en Allemagne et dans d’autres nations partageant le nucléaire.

Comme l’Amérique est naïve au point de confier cette immense puissance de feu à des nations qui, récemment encore — et durant toute l’histoire —, se sont avérées des ennemis du monde libre !

Les armes tactiques sont d’habitude portées par des véhicules de transport de courte portée comme des missiles de croisière ou des avions de chasse/des bombardiers ayant un rayon d’action inférieur à 1 500 kilomètres. Elles ne peuvent être utilisées pour des lancements intercontinentaux — mais elles sont suffisamment petites pour être transportées n’importe où à l’arrière d’un camion !

Une autre considération terrifiante à prendre en compte : ces dispositifs plus petits peuvent être dérobés par des nations voyous ou des terroristes. Ce sont des armes immensément puissantes ! Pouvons-nous vraiment avoir confiance en d’autres nations ayant une telle puissance de feu ?

En ce moment même, l’Allemagne semble être une alliée des États-Unis. Mais qu’en sera-t-il si cette nation — notre grande ennemie durant les Première et Deuxième Guerres mondiales se retourne contre nous dans la prochaine guerre ?

Nous voulons avoir confiance en l’Allemagne, mais l’histoire crie que nous ne le devrions pas ! Cependant, non seulement nous équipons les Allemands avec nos armes, mais de plus nous formons leur armée de l’air sur des bases américaines comme la Holloman Air Force Base, au Nouveau-Mexique.

Ce que font les États-Unis est absolument condamné par la Bible. Pourquoi ? Parce qu’ils ont confiance en d’autres nations plutôt qu’en Dieu.

Le renouveau d’un vieil empire

Voici pourquoi même le pire scénario de l’auteur du Time n’est rien comparé à ce qui est sur le point, en fait, d’arriver.

L’Amérique a oublié ce que l’Allemagne, conduite par Hitler, et l’Italie, conduite par Mussolini, ont fait durant la Deuxième Guerre mondiale. Mais ce problème n’est pas seulement limité aux Première et Deuxième Guerres mondiales. La combinaison de l’Allemagne et de l’Italie est vraiment le cœur du « Saint » Empire romain, qui s’est levé six fois pour causer un carnage comme aucun autre empire dans l’histoire ! Six fois jusqu’à maintenant !

L’alliance de l’Allemagne avec l’Italie contre l’Amérique et la Grande-Bretagne, lors de la Deuxième Guerre mondiale, il y a juste sept décennies, était la sixième résurrection de cette association destructrice, remontant à des siècles, de l’État et de l’Église, appelée le « Saint » Empire romain.

Et maintenant, cet empire est de retour. La septième et dernière reviviscence de cet empire s’est maintenant faite. Quand le moment sera venu, il s’élèvera, de nouveau, comme une association, terriblement destructrice, de l’État et de l’Église, armée du nucléaire, qui causera la destruction et la mort comme vous pouvez à peine le croire !

Tout cela a été prophétisé dans votre Bible : les résurrections répétées de cet empire, sa sixième apparition dans l’alliance du nazisme et du fascisme, son ascension actuelle dans une alliance européenne conduite par les Allemands — et même combien de temps cette reviviscence durera, et comment elle finira.

C’est là où la prophétie biblique a, en fait, de bonnes nouvelles pour nous : parce que la dernière résurrection de cet empire va se terminer avec la Seconde venue de Jésus-Christ !

Amie ou adversaire ?

Boyden Grey, l’ambassadeur américain pour l’Union européenne, a dit que l’Allemagne est « l’allié le plus important de l’Amérique. Ses propos feront-ils qu’il en soit ainsi ? Pas selon la prophétie biblique.

Dans la Bible, Dieu condamne l’Amérique et la Grande-Bretagne (et les autres descendants modernes de l’ancien Israël) pour le fait qu’elles L’abandonnent et qu’elles raffolent de leurs « amants ». Et aujourd’hui, que nous surprenons-nous à faire ? À armer deux nations guerrières, nos ennemis historiques, avec la puissance de feu nucléaire ! C’est une erreur épouvantablement dangereuse !

Dans le livre de Ézéchiel, pour le temps de la fin, Dieu dit : « Ohola me fut infidèle ; elle s’enflamma pour ses amants, les Assyriens ses voisins... C’est pourquoi je l’ai livrée entre les mains de ses amants, entre les mains des enfants de l’Assyrie, pour lesquels elle s’était enflammée » (Ézéchiel 23 : 5, 9). Ce chapitre entier concerne Israël, ici appelé Ohola, et les Juifs, appelés Oholiba, se mettant en place pour une des trahisons les plus choquantes de l’histoire !

« Elle s’enflamma pour les enfants de l’Assyrie, gouverneurs et chefs, ses voisins, vêtus magnifiquement, cavaliers montés sur des chevaux, tous jeunes et charmants » (verset 12). C’est un pays très militariste, une nation avec des soldats impressionnants. Un ambassadeur américain peut bien l’appeler « notre allié le plus important ».

« Elle s’enflamma pour eux, au premier regard, et leur envoya des messagers en Chaldée. Et les enfants de Babylone se rendirent auprès d’elle, pour partager le lit des amours, et ils la souillèrent par leurs prostitutions. Elle s’est souillée avec eux, puis son cœur s’est détaché d’eux » (versets 16-17). À notre époque, « les enfants de Babylone » font référence au Saint Empire romain qui a l’Allemagne, l’Italie et le Vatican en son cœur.

Dieu a un fort point de vue concernant le fait de caresser des « amants » comme cela. C’est une question de confiance. Washington n’a aucune confiance en Dieu pour la protection, il a donc confiance en une autre nation — dans le cas présent, une nation qui a une histoire terrifiante ! Nous avons mis des êtres humains avant Dieu. Dieu condamne l’Israël moderne — particulièrement l’Amérique, la Grande-Bretagne et les Juifs — parce qu’il L’a « oublié » (verset 35). C’est une sérieuse erreur que ces nations vont regretter.

Réarmer l’Allemagne

Vers la fin de la Deuxième Guerre mondiale, Winston Churchill et Franklin Roosevelt ont présenté un document promettant qu’ils ne permettraient jamais à l’Allemagne de se réarmer. Ils ont été motivés par leur expérience récente et la longue histoire de guerre de l’Allemagne, qui, en réalité, remonte à l’ancienne Assyrie.

Cette promesse a depuis longtemps été oubliée. Savez-vous qu’aujourd’hui, l’Allemagne construit, en fait, des composants nécessaires dans des armes nucléaires ?

Le profeseur Michel Chossudovsky a écrit un article publié par Global Research, le 21 mars 2013, intitulée : « Belgique ou Iran, où est la menace nucléaire ? Les cinq États d’Europe ayant des ‘armes nucléaires non déclarées’ ». Dans cet article, il dit : « Bien que l’Allemagne ne soit pas catégorisée officiellement comme une puissance nucléaire, elle produit des têtes nucléaires pour la Marine française. Elle stocke des têtes nucléaires (faites en Amérique) et elle a les capacités pour délivrer des armes nucléaires. De plus, eads (la Société de défense aéronautique et spatiale européenne), une entreprise franco-germano-espagnole contrôlée par la Deutsche Aerospace et le puissant Daimler Group, est le deuxième plus grand producteur militaire d’Europe, fournissant le missile nucléaire M51 de la France. »

C’est stupéfiant ! Dans une même génération, nous sommes passés du refus définitif du droit de l’Allemagne à se remilitariser, à la permission qui lui est accordée de construire des têtes nucléaires !

En commençant la Deuxième Guerre mondiale, l’Allemagne et l’Italie ont causé la mort de quelque 50 millions de personnes ! Et maintenant, parce que nous pensons que ces nations ont changé, nous leur avons donné nos bombes nucléaires. Mais ces nations ont-elles vraiment changé ? Sommes-nous absolument sûrs qu’elles ne répéteront jamais leur passé ?

Beaucoup d’auteurs ont montré qu’après la Deuxième Guerre mondiale, les Alliés ont passé seulement deux ans à dénazifier l’Allemagne. Puis nous avons arrêté, et avons dit aux Allemands de se dénazifier eux-mêmes. Et maintenant, basés sur notre supposition qu’ils ont achevé le travail, nous risquons l’annihilation nucléaire !

La vérité, c’est qu’à la fin de la Deuxième Guerre mondiale, quand ils ont su que la défaite était inévitable, les dirigeants nazis ont commencé à se préparer à entrer dans la clandestinité. Des sociétés majeures comme Messerschmitt et Volkswagen se sont engagées à embaucher certains responsables supérieurs nazis afin qu’ils puissent continuer dans la clandestinité leur plan pour la domination allemande jusqu’à la Troisième Guerre mondiale.

C’est de l’histoire documentée ! Dans les années 1990, les renseignements américains ont déclassifié cette information pour que tous la voient — après l’avoir honteusement gardée secrète pendant 50 ans !

Quand la preuve de ce plan secret est devenue publique, Elan Steinberg du Congrès juif mondial a dit : « La question centrale, c’est de savoir si cela a été mis en œuvre ». Nous avons montré à plusieurs reprises que cela a été mis en œuvre ! Il y a des élites en Allemagne qui n’ont jamais vraiment abandonné le plan de conquête du monde. Et maintenant, l’Amérique a donné le contrôle d’armes américaines incroyablement puissantes à cette nation !

C’est une politique folle, même avec les standards normaux de bon sens. Mais Dieu voit les choses telles qu’elles sont vraiment. Il dit que l’Amérique et la Grande-Bretagne sont pires qu’une prostituée : Nous ressemblons à une femme qui a abandonné son mari, et qui est devenue une prostituée qui paye le client pour qu’il vienne à elle (Ézéchiel 16 : 33-34). C’est à ce point que cela est abominable pour Dieu !

La réalité, c’est que n’importe lequel des pays qui ont ces bombes pourrait prendre le contrôle de ces armes par la force et les utiliser contre les États-Unis. Deux cents bombes nucléaires sont dans des pays européens — assez pour détruire le monde — et la prolifération s’étend !

Matthieu 24 : 21-22 incarne cette terrifiante réalité. Il dit que, à cause de toutes les bombes nucléaires et autres armes qui sont sur le point d’éclater, personne ne serait sauvéà moins que Jésus-Christ ne revienne !

Mais la nouvelle stupéfiante, c’est que le Christ reviendra ! Il nous laissera connaître la souffrance que nous avons attirée sur nous à cause de nos péchés. Mais aussi sûr que ces sept résurrections de l’Empire romain ont eu lieu, exactement, selon la prophétie — et aussi sûr que la Troisième Guerre mondiale prophétisée est sur le point d’éclater — nous pouvons être absolument confiants qu’Il reviendra.

Quand cela arrivera, ces bombes et toute la destruction qu’elles ont causée seront détruites pour toujours. Jésus-Christ apportera la solution de ce problème épouvantable. Vous pouvez démontrer que la vérité vient directement de votre propre Bible.

Que Dieu soit remercié pour cet espoir infini !