Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

191227 trumpet pt202002 en

Trompette

Les 30 ans de la Trompette

Un regard sur l’œuvre qui est derrière cette revue d’actualités unique

La Philadelphia Trumpet [ Trompette philadelphienne ] a commencé en février 1990. Ce numéro marque notre 30 e anniversaire. Notre éditeur, l’Église de Philadelphie de Dieu, vient également de terminer sa troisième décennie.

La trompette ne ressemble à aucune autre revue d’information. Vous savez cela si vous nous lisez depuis un certain temps, et vous le remarquerez particulièrement dans ce numéro spécial anniversaire. Nous examinons les manifestations contre le gouvernement en place, et les affrontements dans les pays du monde entier, et utilisons cette tendance pour fournir une perspective biblique, du point de vue prophétique, sur les grandes questions du gouvernement humain—une perspective que vous ne trouverez nulle part ailleurs.

Cette revue est unique. Vous devez en comprendre la raison.

Notre Trompette est « la voix qui crie dans le désert ». Cela signifie qu’il y a beaucoup de voix dans un désert de confusion en masse. C’est l’un des inconvénients de la vie à l’ère de l’information : il y a trop d’information. Vous entendez une multitude de « voix », mais toutes ont un faux espoir. Mais il y a une voix—et seulement une voix—qui offre un impressionnant espoir—une véritable solution à tous nos effrayants problèmes.

Et vous n’avez pas à deviner où se trouve cette voix. Vous pouvez démontrer que ce message est vrai, à chaque pas.

Nous délivrons un message de trompette—un impact différent de celui d’un violon apaisant. Nous devons proclamer le pire message jamais lu ou entendu par l’humanité. Mais ce qui est beaucoup plus important encore, c’est que nous apportons les meilleures nouvelles que l’homme ait jamais reçues—ou qu’il ne recevra jamais !

Un magazine d’information écrivait que l’humanité a besoin « d’une main forte venant de quelque part » pour résoudre nos problèmes. C’est le message de La trompette. Nous faisons savoir qu’une « main forte venant de quelque part » est sur le point d’arriver. Et elle arrive à un moment où la survie humaine en dépend !

Il y a un vieil adage qui dit : « Il fait plus sombre juste avant l’aube ». C’est très vrai, aujourd’hui. Vous avez besoin d’entendre parler de l’obscurité et de l’aube. Ce numéro de La trompette vous donne les deux. Mais on met davantage l’accent sur les mauvaises nouvelles. C’est pour que vous puissiez répondre d’une manière qui permettra d’éliminer la plupart des mauvaises nouvelles dans votre vie, maintenant !

La prophétie biblique montre que nous sommes au bord d’un monde plein d’espérance, de paix et d’une vie abondante de joie sans fin. Vous avez l’honneur inégalé d’aider à l’inaugurer !

Pour vous aider à mieux comprendre cela, je veux vous parler de l’œuvre considérable que nous avons faite au cours des 30 dernières années.

À mesure que je vous l’explique, pensez à ce seul point. Dans les décennies qui suivirent la mort de Jésus-Christ et Sa résurrection, la véritable Église de Dieu était un petit groupe de croyants persécutés, mais il répandait le message de Dieu. Certains chefs religieux juifs emprisonnèrent les apôtres, mais cela n’a pas réussi à arrêter le message. Ce conseil religieux a donc débattu de l’opportunité de commencer à les exécuter. Un pharisien sage donna cette recommandation : « Et maintenant, je vous le dis, ne vous occupez plus de ces hommes, et laissez-les aller. Si cette entreprise ou cette œuvre vient des hommes, elle se détruira ; mais si elle vient de Dieu, vous ne pourrez pas la détruire. Ne courez pas le risque d’avoir combattu contre Dieu » (Actes 5 : 38-39).

C’est un excellent conseil que nous pouvons appliquer à presque n’importe quelle entreprise. Quand il s’agit de religion, c’est ainsi que nous discernons entre « celui qui sert Dieu et celui qui ne le sert pas » : Attendez pour voir, et regardez les résultats. Comme Jésus-Christ l’a dit : « Vous les reconnaîtrez à leurs fruits ».

Nous existons depuis 30 ans. C’est beaucoup de temps pour montrer beaucoup de fruits. Je désire vous demander d’évaluer les fruits de notre œuvre—et si elle vient des hommes ou s’il s’agit de bien plus.

Herbert Armstrong

Le début de notre œuvre remonte, en fait, à plus de 30 ans. Il remonte à 1934, et à un autre petit début : un homme et sa femme. L’œuvre à cette époque n’avait aucune ressource significative. Ce n’était que les efforts d’un seul homme pour étudier la Bible, se soumettre à Dieu, et délivrer un message unique, basé sur la Bible, faisant autorité, et venant de Dieu.

Herbert W. Armstrong a tout sacrifié pour prêcher ce message biblique unique, dans l’ouest rural de l’Oregon, d’abord à un groupe de fidèles dispersés, puis à un auditoire de radio de plusieurs centaines de gens sur une station locale de faible puissance, et à quelques centaines d’abonnés au moyen d’un bulletin rudimentaire, ou d’une revue.

Un jour, alors que M. Armstrong marchait le long d’une route de gravier d’une petite congrégation à l’autre, un homme s’approcha de lui et lui dit : « Vous prêchez la vérité pure et simple de la Bible. Cela offense les gens... Vous n’irez pas loin. » Cet homme reconnaissait la vérité dans le message biblique de M. Armstrong, mais il a dit que cela « n’aboutirait à rien ».

Pourtant, M. Armstrong continua de prêcher, abordant des questions importantes de la Bible. La Bible est-elle la Parole de Dieu ? Quel jour hebdomadaire les chrétiens devraient-ils observer ? Devrions-nous observer les jours saints annuels de la Bible, et pourquoi ? Les chrétiens peuvent-ils divorcer ? Qu’est-ce que le baptême ? L’évolution est-elle biblique ? Satan existe-t-il ? Pourquoi Jésus-Christ est-Il venu ? Quel était Son message ? A-t-Il aboli la loi ? La prophétie s’applique-t-elle au monde moderne ? Pourquoi le christianisme a-t-il perdu sa puissance ? Pourquoi tant d’églises ? Que se passe-t-il quand nous mourons ? M. Armstrong posait ces questions, et il y répondait à partir de la Bible.

Le public augmentait. L’Église grandissait. Elle avait plus de stations de radio, plus d’abonnés, plus de membres, plus de prières, plus de soutien financier.

Le message lui-même s’élargissait. De nouveaux enseignements de la Bible étaient ajoutés aux anciens, répondant aux questions, approfondissant la compréhension et ajoutant à l’enthousiasme. À quoi Dieu ressemble-t-Il ? Qu’est-ce que l’esprit humain ? Qu’est-ce que la nature humaine ? Pourquoi le mariage existe-t-il ? Pourquoi la famille existe-t-elle ? Quelle est la forme du gouvernement de Dieu ? Les chrétiens doivent-ils obéir à l’autorité civile ? D’où vient la civilisation ? D’où vient l’Amérique ? Qu’est-ce qui attend l’Amérique ? Qu’est-ce qui attend l’humanité ? Comment dois-je mener ma vie ? Quelle est ma raison d’être ?

Les enseignements faisaient autorité et étaient audacieux, et venaient directement de la Bible. Le message ne ressemblait à aucun autre. Il avait recours aux versets de la Bible qui étaient négligés ou évités par les autres prédicateurs et par le christianisme en général.

Au fil des décennies, l’œuvre qui prêchait ce message continua de croître ! Il s’ajoutait de nouvelles revues, un Cours de Bible par correspondance, un collège d’arts libéraux (collège d'enseignement général), un deuxième campus du collège, puis un troisième, une émission de télévision hebdomadaire, un auditorium, des séries de concerts, un message. L’Église s’étendit dans le monde entier.

Je suis devenu membre de cette Église en 1961. Ceux d’entre nous qui faisaient partie de l’Église universelle de Dieu (ÉUD), sous la direction de M. Armstrong, comprenaient que nous faisions partie de quelque chose de grand. Dans les années 1980, nous envoyions 8 millions d’exemplaires de La pure vérité en sept langues, 2 millions d’étudiants étaient inscrits aux cours de Bible par correspondance, et nous diffusions sur 382 stations de télévision à travers le monde. Des millions de lettres et d’appels téléphoniques arrivaient. M. Armstrong visitait des centaines de dirigeants à travers le monde, y compris des dizaines de chefs d’État, des chefs de gouvernement, des législateurs et d’autres dirigeants, avec qui il établissait des relations personnelles et partageait son message. La Fondation culturelle internationale Ambassador était présente dans des pays du monde entier, fournissant une aide humanitaire, finançant des écoles et des programmes éducatifs, soutenant les découvertes archéologiques bibliques à Jérusalem. Elle parrainait également une série de concerts au siège de l’Église à Pasadena, en Californie, dans l’Auditorium Ambassador, accueillant des spectacles de classe mondiale exécutés par des artistes qui étaient des noms populaires en Amérique et au-delà.

Au moment de la mort de M. Armstrong en janvier 1986, l’Église comptait plus de 130,000 membres. Nos enfants participaient à des programmes extraordinaires pour les jeunes. Nous apprenions la vérité inspirante et importante sur la façon d’être pères, mères, fils et filles, sur les raisons pour lesquelles ces rôles existent et même sur ce à quoi ils nous préparent. Nous regardions les nouvelles et comprenions ce que nous voyions, et même ce à quoi nous attendre sur la base de la prophétie.

Sous la direction de M. Armstrong, l’Église de Dieu pratiquait la voie consistant à donner—celle du caractère divin, de la générosité, de l’enrichissement culturel, de la véritable éducation—à embellir l’environnement et à prendre soin de ses semblables. M. Armstrong ne s’est jamais écarté de son mandat donné par Dieu qui consistait à prêcher l’Évangile, et l’œuvre prospérait ! Son œuvre reconnaissait le désir de Dieu que tous les hommes soient sauvés et amenés à la connaissance de Sa vérité (1 Timothée 2 : 3-6). C’était une démonstration inspirante de l’amour de Dieu pour toute l’humanité.

Le message de la Bible sortait avec de plus en plus de puissance, et le message lui-même devenait de plus en plus grand, et de plus en plus puissant ! C’était incroyable d’en faire partie.

Si c’est de Dieu

Beaucoup de nos lecteurs se souviennent encore de la vie dans l’Église sous la direction de M. Armstrong. Si vous appliquiez la Bible et les enseignements relatifs à la famille, vous avez personnellement vécu quelque chose qui a changé votre vie dans cette Église.

Alors, M. Armstrong a-t-il fait tout cela ? Il travaillait certainement dur et consacrait sa vie à cette œuvre. Mais l’Église universelle de Dieu, dans les années 1980, était-elle le produit de son intelligence ou de son style oratoire ?

Non—c’est le grand Dieu qui a fait cela !

Il ne faut pas un grand discernement spirituel pour reconnaître que Dieu était derrière cette œuvre, que Dieu la bénissait, la renforçait et la multipliait. M. Armstrong était l’homme qu’Il avait appelé pour la diriger, et parce qu’il s’était soumis à Lui, miraculeusement Dieu l'accomplissait !

Aucun homme n’aurait pu construire une œuvre aussi extraordinaire et aussi merveilleuse dans ce monde satanique. Elle était bâtie et soutenue par les miracles du Dieu vivant !

Ce qui distinguait les réalisations de M. Armstrong, c’est qu’elles étaient toutes bâties sur le fondement de la vérité de Dieu. Dieu inondait M. Armstrong de la compréhension biblique, rétablissant toute la véritable doctrine fondamentale pour Son Église à travers cet homme (Matthieu 17 : 10-11). Nous apprenions et vivions par les merveilleuses vérités de Dieu, et notre vie était plus riche, en conséquence.

Cette Église était une œuvre de miracles.

Mais le 16 janvier 1986, M. Armstrong mourut. Et ce qui arriva à l’Église, après cela, fut aussi étonnant que son ascension. Les dirigeants qui lui succédèrent, supprimèrent des programmes, annulèrent et même détruisirent la littérature, intimidèrent et excommunièrent des membres. Pourquoi ? Parce qu’ils changeaient les enseignements. Ils rejetèrent ce que M. Armstrong avait enseigné et firent la promotion de « nouvelles » doctrines, de « nouvelles » littératures, de « nouveaux » programmes, de « nouveaux » plans et de « nouvelles » idées—qui étaient semblables ou identiques au christianisme traditionnel, non biblique, que de nombreux membres de l’Église avaient quitté.

Les résultats furent désastreux. Bientôt, les projets de l’Église furent annulés, les revenus ainsi que le nombre de membres diminuaient. Mais les fruits spirituels étaient bien pires. Les précieuses vérités que Dieu avait restaurées par l’intermédiaire de M. Armstrong, consignées dans des livres et d’autres ouvrages, étaient amoindries, dénigrées et attaquées. De nombreux livres importants cessaient d’être imprimés et distribués. La foi de milliers de personnes était en train d’être détruite ! L’Église était en train de mourir !

Mais la source du pouvoir qui était derrière M. Armstrong était-elle morte ? Dieu était-Il mort ? Absolument pas.

Où est le grand Dieu Tout-Puissant qui était derrière l’œuvre puissante de Herbert Armstrong—aujourd’hui ?

Il y a trente ans, dans un bureau de Pasadena, les dirigeants de l’ÉUD qui avaient remplacé M. Armstrong nous congédièrent, mon assistant et moi, pour avoir retenu fermement le message que M. Armstrong enseignait. Ils savaient mieux que lui ! Ils disaient que ses enseignements étaient « truffés d’erreurs » et qu’il était un dirigeant épouvantable. Ils avaient projeté de diriger l’organisation, que Dieu avait construite à travers lui, dans une nouvelle direction. Soudain, j’étais un ministre congédié, sans congrégation, sans salaire ou quoi que ce soit d’autre—sauf avec ces vérités bibliques auxquelles je croyais de tout mon être.

Maintenant, 30 ans plus tard, quels sont les fruits ? Quelle entreprise ou [quelle] œuvre vient des hommes ? Vous pouvez en dire beaucoup en jugeant par les fruits.

L’Église universelle de Dieu continua de décliner, de se fracturer, de se fragmenter et de décliner davantage. Elle annula tous ses grands projets, vendit ses actifs, et rejeta complètement tout ce que M. Armstrong enseignait. Elle changea même de nom.

L’Église de Philadelphie de Dieu (ÉPD) compte beaucoup moins de personnes que n’en avait l’Église universelle de Dieu (ÉUD) lors du décès, en 1986, de M. Armstrong. Mais je vous encourage à examiner l’œuvre miraculeuse que Dieu accomplit avec ce peu de personnes !

L’ÉPD produit La trompette, avec un tirage de plus de 240,000 exemplaires, l’émission de télévision La clef de David, qui diffuse pour un public potentiel de plus de 400 millions de personnes dans le monde entier, theTrumpet.com, qui reçoit plus de 2,5 millions de visiteurs par an, la revue Royal Vision promouvant la vie chrétienne, la revue Watch Jerusalem, la revue True Education pour les jeunes, et une version mise à jour du Cours de Bible par correspondance de M. Armstrong avec plus de 100,000 inscrits. Nous avons tenu plus de 50 conférences publiques comme celles de M. Armstrong ; nous avons des bureaux régionaux en Australie, au Canada, en Angleterre et aux Philippines ; nous avons un campus de près de 70 hectares, au siège central, à Edmond, en Oklahoma, qui comprend le majestueux Auditorium Armstrong, où nous organisons des concerts de classe mondiale.

Nous avons une fondation culturelle qui parraine des concerts dans l’auditorium et l’archéologie biblique, à Jérusalem. Nous avons même exposé quelques-uns des objets les plus importants sur le plan biblique jamais trouvés : des sceaux d’argile qui appartenaient autrefois aux princes qui persécutaient le prophète Jérémie, et qui appartenaient autrefois au roi Ézéchias et au prophète Ésaïe. Depuis 2001, notre collège, le Collège Herbert W. Armstrong, a diplômé plus de 280 étudiants, dont plus de 80 ont été employés à temps plein ou à temps partiel dans l’œuvre. Nous avons un campus d’environ 9 hectares juste au nord de Stratford Upon Avon, en Angleterre, et un avion d’affaires qui accélère notre œuvre en croissance.

Mais le plus important, nous avons la vérité de Dieu ! Notre compréhension et notre message sont vraiment ce qui nous rend uniques—et non les biens matériels que nous avons (que d’autres églises ont plus que nous).

Depuis 30 ans, La trompette explique les événements mondiaux à la lumière de la prophétie biblique, et nous avons des dossiers démontrant son exactitude ! Sur la base de la Bible, nous avons prophétisé l’émergence de l’Iran, la montée de la Russie et de la Chine, les échecs de la politique étrangère américaine, la séparation de la Grande-Bretagne de l’Union européenne, et de nombreux autres événements et tendances spécifiques. Ces dossiers démontrent que nous avons la vérité.

Nous avons la même vérité que Dieu donna à M. Armstrong, et comme avec lui, cette vérité s’est développée, approfondie, élargie et multipliée. Dieu a continué de nous bénir, comme Il l’a fait avec M. Armstrong, avec de nouvelles révélations. Le Dieu vivant n’a pas cessé de parler à Son peuple quand M. Armstrong est mort. Il a continué de donner à Son peuple la « vérité présente » (2 Pierre 1 : 12) qui s’appuie sur le fondement de la vérité qu’Il a restaurée par l’intermédiaire de M. Armstrong. L’ÉPD produit plus de 100 livres et brochures, dont la majorité contient une nouvelle compréhension biblique venant du grand Dieu.

Notre possession de la vérité de Dieu est l’unique et plus grande preuve que le Dieu qui inspirait M. Armstrong est derrière cette œuvre ! Ce message est ce qui enthousiasme le plus nos adhérents et beaucoup de nos lecteurs.

Nous espérons que vous pourrez clairement identifier les mêmes miracles et les mêmes bénédictions qui ont construit l’œuvre de M. Armstrong.

Notre temps dans cet âge de l’homme s’écoule rapidement. Dieu devient de plus en plus pressant en essayant d’atteindre Ses fils qui se sont détournés de Lui, parce que la vie éternelle est en jeu. Nous vous pressons à Lui répondre !

Si vous reconnaissez quelque chose d’unique et de puissant dans La trompette, alors sachez que La trompette n’est que la pointe de l’iceberg de l’œuvre de l’Église de Philadelphie de Dieu. Il y a tellement plus de choses pour vous à apprendre et à bénéficier, au-delà d’un aperçu révélateur des événements mondiaux. Il y a tout un mode de vie devant nous et un avenir impressionnant. Cela est à votre disposition—si vous voulez non seulement lire, mais prendre une décision : Est-ce l’œuvre des hommes, ou est-ce l’œuvre de Dieu ?

Fr Mm