Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

Russia

VALERY MATYTSIN\TASS VIA GETTY IMAGES

Les dépenses militaires et de sécurité de la Russie montent en flèche malgré les difficultés économiques

Comment les citoyens européens réagiront-ils à la direction de plus en plus militariste et dictatoriale de Vladimir Poutine ?

Malgré l'effondrement des revenus pétroliers et gaziers et l'aggravation de la récession économique, des rapports du gouvernement russe publiés le 14 juillet indiquent que la nation a de nouveau augmenté les dépenses de sécurité à des niveaux record.

Le ministère des Finances a publié une estimation préliminaire pour le premier semestre de 2020 concluant que les dépenses de la Russie en matière de défense nationale ont atteint l'équivalent de 22,4 milliards de dollars américains. Cela représente une augmentation de 10 pour cent, ou 2,1 milliards de dollars par rapport à la même période de six mois l'an dernier. En termes nominaux, cela a brisé tous les records précédents. Les fonds dépensés directement pour les forces armées ont augmenté de l'équivalent de 2,1 milliards de dollars, soit 14%, pour atteindre près de 17 milliards de dollars. Et les dépenses en armes nucléaires ont grimpé en flèche de 36%, à plus de 377 millions de dollars.

Le développement de nouvelles armes a augmenté d'environ 10% pour atteindre 2,3 milliards de dollars. Et les dépenses pour un programme d'État intitulé « Développement du complexe militaro-industriel » ont presque triplé, passant de l'équivalent de 18 millions de dollars au premier semestre 2019 à plus de 63 millions de dollars pour la même période cette année.

Pendant ce temps, les dépenses pour la sécurité nationale ont augmenté de 11%, à 13,6 milliards de dollars.

Trois points clés sont évidents de ces hausses de dépenses : L’augmentation des dépenses consacrées à l’application de la loi indique que les préoccupations du président Vladimir Poutine concernant la déstabilisation interne augmentent et qu’il prend des mesures proactives contre toute menace à son emprise sur le pouvoir. Deuxièmement, l’augmentation des dépenses dans le budget militaire général montre que la Russie de Poutine s’attend à la guerre. Enfin, l'augmentation des dépenses pour les armes nucléaires indique que le type de guerre à laquelle la Russie s’attend va bien au-delà de tout type d'escarmouches régionales.

Il est également significatif que les hausses de dépenses record de la Russie cette année ne constituent pas une anomalie. Elles font suite à une quinzaine d’années de ce que la société de renseignement privée Stratfor appelle une « croissance explosive » des dépenses militaires du pays—qui a généralement persisté même pendant des périodes comme celle où la Russie faisait face à de graves difficultés économiques.

Ces dépenses militaires croissantes de la Russie sont souvent juxtaposées à celles des États-Unis et encadrées dans le contexte d'une nouvelle guerre froide Russie-Amérique. Mais l’aspect le plus significatif de la puissance croissante de la Russie est en fait l’effet catalytique qu’elle aura sur l’unification européenne. Le rédacteur en chef de la Trompette, Gerald Flurry, a évoqué ce fait dès janvier 2004, lorsque les objectifs autoritaires de Poutine devenaient clairs :

Un gouvernement russe plus dictatorial arrive rapidement… Cette puissance sera en mesure de défier l'Europe quand personne d'autre ne le pourra, y compris les États-Unis… Les Européens se souviennent encore de la violence de la Russie pendant la Seconde Guerre mondiale, et la Russie est un voisin proche avec d'énormes réserves d'armes nucléaires… L'élection russe déclenche une crainte qui hâtera l'unification de l'Union européenne.

Alors que les citoyens européens voient l’ombre de Poutine s’allonger et sa puissance militaire s’accroître, beaucoup souhaitent unir politiquement et militairement leurs pays. Ils comprennent qu'un bloc européen unifié pourrait résister à la menace croissante de la Russie bien plus efficacement que n'importe quelle nation individuelle. Pour cette raison, M. Flurry a dit, la peur de la Russie de Poutine « amènera l'Allemagne et d'autres nations européennes à vouloir un dirigeant plus fort ».

En 2014, juste après l'invasion et l'annexion de la péninsule ukrainienne de Crimée par la Russie, M. Flurry a réitéré la même prévision fondamentale : « La peur que vous voyez en Europe à cause des événements en Crimée va amener 10 dirigeants européens à s'unir de manière soudaine et dramatique. »

M. Flurry a adhéré à cette prévision au fil des ans parce qu'elle est basée sur la prophétie biblique. Dans son article de 2004, il a cité des parties de Daniel 11. Les versets 40 et 44 disent que dans un proche avenir, « des nouvelles de l'orient et du septentrion » ‘troubleront’ une puissance appelée « le roi du nord ».

M. Flurry a expliqué que cette prophétie s'accomplira dans un proche avenir lorsque le chef d'un Saint Empire romain ravivé en Europe entendra des nouvelles troublantes concernant un puissant axe asiatique dirigé par la Russie. À cette époque future, la puissance européenne sera déjà sur la voie d'une violente conquête. Mais les « nouvelles » concernant la puissance de la Russie inciteront les Européens à s’unir davantage derrière un dirigeant fort. « Tout au long de l'histoire », a-t-il écrit, « l'Allemagne a souvent cherché un dirigeant fort » et « la prophétie biblique dit qu'elle le fera à nouveau—pour la dernière fois ! »

Dans son article de 2014, M. Flurry a souligné des passages connexes du livre de Daniel sur cette Europe unie, et a écrit : « La nouvelle crainte de l'Europe à propos de la Russie va jouer un rôle majeur pour accélérer l'accomplissement de cette prophétie ! »

Certaines preuves préliminaires sont déjà apparues pour prouver l'exactitude de ces prévisions. Un rapport d'avril 2020 de l'Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (SIPRI) a montré que l'augmentation des dépenses de défense de la Russie en 2019 l'a ramenée parmi les cinq plus gros dépensiers au monde. Le rapport souligne qu’au cours de la même période, l’Allemagne a enregistré la plus forte augmentation en pourcentage de ses dépenses de défense parmi les 15 plus gros consommateurs mondiaux. Le SIPRI a clairement indiqué que ces deux poussées sont liées, en écrivant : « La croissance des dépenses militaires allemandes peut en partie s'expliquer par la perception d'une menace accrue de la part de la Russie. »

Alors que les dépenses de sécurité de la Russie et l'accumulation d'armements s'accélèrent, comme le montre le nouveau rapport du ministère des Finances, les Allemands et les autres Européens seront contraints de continuer à augmenter leurs propres budgets de défense. Tout cela mène à un affrontement cataclysmique.

L'article de 2014 de M. Flurry a mis en évidence d'autres prophéties enregistrées dans Ézéchiel 38, Daniel 2 et 8, et le livre de l’Apocalypse, qui montrent que les tendances en cours se dirigent vers une ère de destruction qui « causera plus de souffrances que le monde n'en a jamais connu ! » Pourtant, il a ajouté que ces tendances sont étroitement liées à de joyeuses nouvelles :

Est-ce un message sombre ? Eh bien, cela décrit beaucoup de souffrances à venir sur ce monde—les pires qui soient… Ces prophéties peuvent sembler sombres et désastreuses, mais la Bible nous dit qu'elles ont toutes une fin positive.

Tb Ad Fr