Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

5rpcr30gk7 file

iStockphoto

Les Dinosaures et la Bible

Les Écritures font-elles un récit de l’âge des reptiles?

Sur les traces des dinosaures, dit le panneau, presque fait maison, sur le côté de l’autoroute 160, juste à l’ouest de Tuba City, en Arizona, sur la voie qui mène au Grand Canyon. Les fossiles éparpillés et des empreintes dispersées partout dans cette portion du Painted Desert, dans une Réserve indienne Navajo, attestent d’un moment dramatique dans l’histoire de la Terre.

Le site s’étend sur quelques kilomètres au nord d’un ancien cratère météorique, et l’histoire semble relativement claire par la preuve qui en est laissée. Quelques empreintes indiquent une course—une confusion alors que la ruée entrait en collision avec les derniers moments d’un monde chaotique. Pourtant, la majorité des empreintes semblent se diriger vers le cratère—comme si ces grands reptiles avaient été figés par une manifestation lumineuse dans le ciel. Le monde autour d’eux s’effondrait. La précipitation avait rendu le terrain boueux. Lorsque le météore a touché le sol, projetant des éclats incandescents dans toutes les directions, desséchant cette communauté de dinosaures directement dans la terre—les empreintes, les œufs, les excréments et même un squelette de dinosaure presque entier—tout cela s’est fossilisé juste à côté de cette autoroute déserte.

Les paléontologues ont laissé les restes là, dit un des habitants du pays Navajo qui guide les touristes, bien que toutes les découvertes aient été documentées. Ce musée du désert est un des nombreux sites qui attestent de la destruction d’une race majestueuse d’animaux. Ces créatures imposantes ont captivé l’imagination de beaucoup de jeunes garçons, et l’histoire, en ce qui concerne leur extinction, a rendu perplexes les paléontologues, les scientifiques et les évolutionnistes, qui ne peuvent qu’élaborer une théorie quant à la façon dont a pris fin cet «âge des reptiles».

Les chrétiens traditionnels, de leur côté, sont méfiants vis-à-vis de tout ce discours sur les dinosaures, et craignent que—si les scientifiques ont raison au sujet de l’existence de ces créatures—la crédibilité de la Bible ne puisse être anéantie pour toujours. Ils supposent que la Terre a 6 000 ans, et que la Bible atteste ce fait. Cela les poussent à ignorer l’évidence des fossiles ou à concocter des théories étranges selon lesquelles les dinosaures ont vécu entre Adam et le Déluge du temps de Noé.

Sur ce point, le christianisme traditionnel doit être corrigé. Si les scientifiques savaient cela, peut-être écarteraient-ils probablement moins la Bible comme un texte mythique qui tisse l’histoire d’un monde beaucoup plus jeune qu’ils ne le pensent. La science pourrait voir, en fait, la réponse au très vieux mystère quant à ce qui est arrivé aux dinosaures! Après tout, la science devrait être fondée sur toute connaissance—dont la Bible est le fondement!

Les erreurs de la religion

La réponse est dans les deux premiers versets de la sainte Bible, pourtant personne ne semble l’admettre!

«Au commencement Dieu créa les cieux et la terre» (Genèse 1:1). Aucune preuve biblique ne suggère que ce verset accrédite un événement d’il y a 6 000 ans—au contraire!

Le verset 2 déclare: «La terre était informe et vide: il y avait des ténèbres à la surface de l’abîme, et l’esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux.»

D’autres versets confirment que Dieu n’a pas créé la Terre dans cet état de confusion. L’expression «la terre était informe» signifie, en fait, en hébreu, que la Terre est devenue informe et vide (voir Genèse 19:26 où le même verbe hébreu est utilisé, exposant comment la femme de Lot est devenue une colonne de sel).

Combien de temps s’est-il écoulé entre la création de Genèse 1:1 et la destruction de l’écosystème de la Terre qui s’ensuivit, comme cela est dit au verset 2? Bien que la Bible ne nous le dise pas—cela pourrait avoir été des millions ou des milliards d’années—elle nous dit bien comment la Terre est devenue dans un tel état.

Genèse 1:2-10 indique que la Terre était couverte d’eau, et qu’aucun rayon de soleil ne pouvait percer l’atmosphère impénétrable et mortelle. Ce que Dieu a entrepris, selon ce récit, c’était une re-création. C’est ce que la Bible déclare être arrivé il y a 6 000 ans. La Terre a été -habitée par la vie. Le Psaume 104:30 montre que Dieu a renouvelé la face de la Terre.

La compréhension de ce tableau chronologique tient compte du fait que les dinosaures ont existé il y a beaucoup plus de six millénaires. Ce n’est que lorsque de soi-disant croyants de la Bible s’enferment dans un monde vieux de 6 000 ans qu’ils ont un problème avec les dinosaures. Cela donne naissance à la notion erronée que les dinosaures ont dû exister jusqu’au temps du Déluge—une autre destruction étendue à toute la terre. Une étude simple dans le récit de Noé montrera qu’il a amené quelques-uns de chaque espèce animale dans l’arche (voir Genèse 6:19-20). Si les dinosaures avaient existé, ils auraient été dans l’arche—et existeraient toujours en assez grand nombre pour être répertoriés dans l’histoire de l’homme.

Plus vieille que 6 000 ans!

La Bible parle de la Terre d’avant la re-création de Genèse 1:2. Un récit comme Ésaïe 14:12-15 nous éclaire: «Te voilà tombé du ciel, astre brillant, [Lucifer] fils de l’aurore! Tu es abattu à terre, toi, le vainqueur des nations! Tu disais en ton cœur: Je monterai au ciel, j’élèverai mon trône au-dessus des étoiles de Dieu; je m’assiérai sur la montagne de l’assemblée, à l’extrémité du septentrion; je monterai sur le sommet des nues, je serai semblable au Très-Haut. Mais tu as été précipité dans le séjour des morts [Hébreu: Shéol, c’est-à-dire la tombe, la fosse ou l’exil], dans les profondeurs de la fosse.»

La Bible dit qu’une créature angélique impressionnante s’est révoltée contre Dieu avant la création d’Adam. Sa tentative pour renverser le trône céleste de Dieu a eu pour résultat son rejet sur la Terre déjà existante. Jésus-Christ a confirmé cela durant Son ministère terrestre : « Je voyais Satan tomber du ciel comme un éclair » (Luc 10:18). Ainsi, une destruction sans précédent, étendue à toute la Terre, en a résulté!

L’histoire de la Bible ne concerne pas une Terre jeune, mais une Terre ancienne qui, littéralement, a subi l’impact de la rébellion d’un grand archange, il y a maintes années. Tous les éléments de la Terre après sa re-création sont considérablement différents de ceux du monde pré-adamique. Au lieu d’un âge où les reptiles colossaux parcouraient une planète hostile à l’existence humaine, ce nouvel âge montre les arbres et les fruits, les jardins et les champs, et les réserves dominantes de mammifères à sang chaud. Cette re-création était une Terre différente dans ce sens: un nouvel ensemble d’animaux, où les mammifères occupent la place centrale tandis que les reptiles à sang froid ne sont plus qu’une attraction. Bien sûr, les reptiles sont indispensables à l’écosystème, mais leur rôle de dominance et de grandeur s’en est allé.

Ce monde, après que les ruines de la rébellion de Lucifer ont été réparées, en est un complètement adapté pour une humanité à sang chaud, créée à l’image et selon la ressemblance de Dieu, pour avoir la domination (Genèse 1:26). L’homme n’aurait pas pu dominer un monde dans l’âge du tyrannosaure ou du branchiosaure. Il n’aurait pas pu survivre non plus. Les fruits et les légumes, la viande, et même la beauté plaisante du chant des d’oiseaux et des fleurs, ont tous été créés pour l’âge de l’homme.

Catastrophes globales

Qu’ils croient ou non la Bible, les scientifiques doivent reconnaître que la Bible tient manifestement compte de l’existence d’une Terre et d’un écosystème pré-adamiques, et de la destruction catastrophique de ce monde. Ce qu’ils n’accepteront pas, c’est que les preuves qu’ils ont découvertes démontrent que l’explication de la Bible est la réponse à ce très vieux mystère!

La mise en évidence des fossiles corrobore l’explication biblique.

Les scientifiques regardent les restes du monde pré-adamique (c’est notre terme, non le leur), et voient des fossiles enterrés dans ce qu’ils disent être un ordre évolutionniste. C’est ce qu’ils supposent—ne trouvant, pourrions-nous ajouter, aucun fossile transitoire entre ces couches. C’est quelque chose qui déconcerte toujours les plus grands scientifiques! Le monde, en vérité, regorgeait vraiment de toutes sortes de vie de tailles variables. Quand la pluie destructrice est tombée sur la Terre, les roches ont été projetées soudainement. Les créatures qui étaient proches de l’impact d’un météore auraient été incinérées et/ou enterrées et desséchées près de la surface, comme cela peut être vu près de cet endroit dans le Painted Desert.

Cette grande extinction a anéanti vieux et jeunes, fragiles et solides, petits et grands. Nulle autre explication ne peut rendre compte d’une telle disparition de ces formes de vie préhistoriques—particulièrement des dinosaures, qui, par exemple, ont disparu dans toutes les régions du monde. Cela a provoqué l’extinction des reptiles aériens, terrestres et marins.

Pour ceux qui croient que la Bible est la Parole inspirée de Dieu, cette explication s’intègre avec ce texte divinement inspiré. (Pour plus d’information, faites-nous la demande d’un exemplaire gratuit de nos brochures Dieu existe-t-Il? et La Bible est infaillible.)

Ces reptiles n’ont pas évolué en mammifères. Ils ont été anéantis. L’ère soi-disant cénozoïque—l’âge de l’existence de l’homme sur la Terre, où toute la végétation et la vie permettent à l’humain de survivre—a commencé après que Dieu a re-créé la Terre. La roche cénozoïque, parce qu’elle représente l’âge de l’homme, se compose d’un ensemble entièrement différent de couches sédimentaires et de fossiles qui ont été déposés lors de la destruction pré-adamique mentionnée dans Genèse 1:2. Dans ces couches plus récentes, sans surprise, les fossiles des mammifères à sang chaud, associés au monde de l’homme, prédominent.

Ce que les géologues ont trouvé dans la roche cénozoïque est un autre ensevelissement de vie en masse. Cela peut être imputable au Déluge de Noé, arrivé environ 1 650 ans après la re-création de la Terre. Cette catastrophe mondiale n’a pas été aussi sévère que celle de l’âge pré-adamique, dans la mesure où la vie marine n’a pas été anéantie.

La Bible et la Science peuvent coexister

Plutôt que de démontrer l’évolution, les couches de roche fossilisée attestent des forces surnaturelles à l’œuvre dans la nature: premièrement, des pluies d’énormes météores déversés par la guerre de Satan contre Dieu (Ézéchiel 28:16-18), et l’inondation catastrophique de la Terre entière qui en a résulté; et, deuxièmement, le Déluge, à l’époque de Noé, provoqué directement par Dieu Lui-même.

Ainsi, il n’y a aucun conflit entre la mise en évidence des fossiles et la vérité biblique. En dépit des tentatives des scientifiques pour ignorer Dieu, et de se débarrasser de la Bible, les faits de la science et de la Parole de Dieu s’accorderont toujours et s’amplifieront mutuellement! 

Tb Ad Fr