Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

201110 biden gettyimages 1229521763

ANGELA WEISS/AFP VIA GETTY IMAGES

Les médias couronnent Joe Biden comme président

Mais la prophétie biblique indique qu'il ne portera pas sa couronne très longtemps.

Après des jours de délibérations sur quels États appeler et quand, tous les grands réseaux de d'information en Amérique était en unisson parfaite le samedi, 7 novembre, à 11h30 lorsqu'ils ont décidé que Joe Biden était élu le 46 e président des États-Unis.

Nous en étions venus à nous attendre à une telle réaction de la part des principaux commentateurs de nouvelles. Ils traitèrent le récit de la collusion Trump-Russie―une fabrication de toutes pièces―en tant que nouvelles crédibles. Ils traitèrent la destitution du président Donald Trump comme si elle n'était pas une imposture. Ils ont amplifié les fonctionnaires qui ont politisé la pandémie du COVID-19 dans le but de forcer la nation à fermer et nuire au président. Maintenant ils essaient de s'associer avec les Démocrates pour truquer une élection.

Pendant quatre ans, nous avons vu une avalanche de fausses nouvelles, de faux scandales et de fausses enquêtes basées sur des preuves trompeuses et falsifiées. Et au cours des derniers mois, nous avons vu tous les faux sondages conçus pour créer une illusion―un faux récit qui a conduit à une fausse élection frauduleuse, saturée de votes frauduleux qui ont produit, selon les fausses nouvelles, un faux président des États-Unis.

La branche propagande du Parti démocrate a pris la parole, et ils disent que Joe Biden sera le prochain président des États-Unis. Peu importe le nombre d'irrégularités de vote qui ont été commises la semaine dernière. Ils ignorent l'arrêt inexplicable du dépouillement le soir des élections ; le scrutin risible « Biden seulement » déposés au cours de la nuit ; les « bogues » des logiciels qui échangeaient des milliers de votes Trump, pour Biden ; les dizaines de milliers de votes soumis après le jour des élections ; les postiers chargés d'antidater les bulletins illégaux ; le pourcentage incroyablement élevé de la participation électorale au Wisconsin et dans une partie du Michigan ; les républicains empêchés d'observer le processus de comptage à Philadelphie, Pittsburgh, Détroit et Atlanta ; le nombre d'électeurs de l'extérieur du Nevada votant pour Joe Biden au Nevada ; ceux qui ont voté plusieurs fois ; et le miracle du jour de l'élection qui a vu les tombeaux de nos compatriotes américains s'ouvrir tout grands pour que des dizaines de milliers de cadavres puissent voter pour Joe Biden. Rien de cela n'a d'importance pour la mafia médiatique.

Mais au moins quelques-uns, comme la gouverneure du Dakota du Sud, Kristi Noem, ont dénoncé la déclaration prématurée de victoire de Joe Biden. Lorsque le présentateur de nouvelles George Stephanopoulos demanda dimanche au gouverneur Noem si elle accepterait de travailler avec Biden pour réduire le taux de COVID-19 dans son État, Noem a déclaré : « C'est une conversation prématurée parce que nous n'avons pas fini de compter les votes. Il y a des États qui n'ont pas été appelés, et en l'an 2000, Al Gore a obtenu gain de cause devant les tribunaux. Nous devrions donner au Président Trump son jour au tribunal. Laissons le processus suivre son cours parce que, George, nous vivons dans une république. »

La Gouverneure Noem fit valoir un bon point ici. Si les médias sont si sûrs que Joe Biden a gagné loyalement, de quoi ont-ils peur ? Ils donnèrent à l'ancien vice-président Al Gore 37 jours pour contester l'élection présidentielle américaine en 2000, mais ils s'apprêtent maintenant à imposer Joe Biden au pays au milieu de requêtes de recompte et de batailles juridiques. Ils veulent donner l'impression que la présidence de Biden est inévitable. Ils veulent qu'il ne reste plus de temps, afin d’empêcher les innombrables allégations de fraude électorale de faire l’objet d'une enquête approfondie.

Gardez à l'esprit que les États n'ont pas encore certifié leurs résultats électoraux, les recomptes n'ont pas encore commencé au Wisconsin et en Géorgie, et la Cour Suprême n'a pas encore statué sur ces bulletins en Pennsylvanie qui sont arrivés après la date limite.

Les procès du président Donald Trump ne font que commencer.

Qui détermine les résultats des élections ?

Le jour de l'élection, le New York Times publia ce tweet révélateur : « Le rôle de proclamer le vainqueur de l'élection présidentielle aux États-Unis revient aux médias d'information. Les réseaux de radiodiffusion et les médias par câble se sont engagés à faire preuve de prudence. » Ils ont plus tard retiré ce tweet, en disant, « Nous avons supprimé un tweet émis plus tôt qui faisait référence de façon imprécise au rôle des médias d'information dans l'élection présidentielle américaine. Les médias d'information projettent les gagnants et rapportent les résultats ; ils ne proclament pas le vainqueur de l'élection. »

Après une réaction sévère, le Times s'est pratiquement excusé pour avoir outrepassé ses droits. Puis, cinq jours plus tard, ils ont rejoint la foule médiatique en proclamant Joe Biden vainqueur ! Le rôle des médias d'information est de rapporter les faits, y compris des preuves crédibles de fraude électorale, les recomptes et d'autres informations pertinentes. Mais ils ont plutôt agi de connivence pour proclamer une nouvelle administration radicale. Et ils s’attendent à ce que le monde entier les suive. Beaucoup de gens acceptent ça. Même la plupart des conservateurs et des chrétiens qui s'opposent fermement à Biden et au Parti démocrate radical estiment qu'ils ne peuvent rien faire.

Mais quand pratiquement toutes les voix renommées et puissantes disent, C'est comme cela que ça va se passer―aucune dissidence ne sera tolérée, c'est à ce moment-là que les serviteurs de Dieu s'expriment et disent, Voici ce que Dieu dit ! Et c'est exactement ce que mon père, Gerald Flurry, le rédacteur en chef de la Trompette, a fait au cours du week-end. Dans une conférence qu'il donna samedi, il déclara à l'auditoire que même si les médias grand public avaient proclamé Biden comme le vainqueur de l'élection, « cela ne va pas rester ainsi, même si cela en a tout l'air ».

Lisez La Trompette en bref du 11 novembre pour apprendre pourquoi il ferait une déclaration aussi audacieuse.

La lutte pour la vérité de Dieu

Mon père a fait des déclarations audacieuses dans le passé. L'une des plus audacieuses était en fait, en rapport à un procès important.

Dans mon livre Relever les ruines, j'ai écrit l'histoire de comment l'Église de Philadelphie de Dieu, qui publie la Trompette, avait commencé à publier le livre de Herbert W. Armstrong Le mystère des siècles. Il s'agissait d'une action audacieuse, parce que l'église que M. Armstrong avait fondée, l'Église Universelle de Dieu, en détenait le droit d'auteur, et l'utilisait pour détruire et censurer tout ce que M. Armstrong avait enseigné, bien qu'elle fût bien plus imposante et riche que l’Église de Philadelphie de Dieu. Mon père l'a fait de toute façon. Il croyait que Dieu avait inspiré Le mystère des siècles et qu'Il accomplirait des miracles pour le remettre en circulation !

L'Église Universelle de Dieu intenta une poursuite judiciaire contre nous. Nous avions commencé à imprimer les autres livres importants de M. Armstrong : L'incroyable potentialité de l'homme, The Missing Dimension in Sex [La dimension manquante dans le sexe—pas encore disponible en français] et d'autres. Un autre geste audacieux ! Nous avons gagné au tribunal de première instance. L'Église Universelle alla en appel. Le procès en cause traîna pendant six ans ! Ensuite la Cour d'appel du Neuvième Circuit de Californie statua contre nous : l'Église de Philadelphie de Dieu ne pouvait pas imprimer Le mystère des siècles et devait payer les dommages à l'Église Universelle de Dieu. Nous avons interjeté appel à la Cour Suprême, mais elle refusa d'examiner notre cause.

Le mystère des siècles ne semblait plus pouvoir être rendu disponible au monde. Il semblait que l'Église Universelle n'aurait non seulement censuré ce livre merveilleux mais nous aurait pris des milliers ou peut-être des millions de dollars sur notre capacité de diffuser son message !

Voici ce que Ralph Helge, un membre et avocat de l'Église Universelle de Dieu, écrivit à un ancien membre de l'Église de Philadelphie de Dieu. Il se vantait que mon père avait « épuisé tous les moyens juridiques disponibles. Toute tentative [de l’Église de Philadelphie de Dieu] d'acquérir un droit d'imprimer [Le mystère des siècles] est terminée, finie, accomplie. Légalement, il n'y a aucun autre endroit où l'Église pourrait s'adresser pour cette question. Je ne sais pas comment je pourrais le dire autrement. Le seul ‘droit’ [de l'Église de Philadelphie de Dieu] est de se présenter devant le barreau de la justice et faire évaluer les dommages à son égard et les honoraires d'avocats pour le tort qu'elle a commis ».

Pourtant, même dans cette situation, mon père insistait sur le fait que : « D'une façon ou d'une autre, Dieu nous fournira un moyen d'envoyer ce livre par la poste à nouveau. » Il déclarait que Habacuc 3 : 2 et d'autres versets prophétisaient que Dieu allait « accomplir Son œuvre dans le cours des années ». Un mois à peine après la lettre de M. Helge qui sonnait la victoire, l'Église Universelle de Dieu a brusquement et inexplicablement décidé de nous vendre les droits d'auteur du livre Le mystère des siècles, et de 18 autres livres et brochures de M. Armstrong !

Pour de nombreux membres et anciens membres de l'Église Universelle de Dieu, il s'agissait d'un renversement étonnant. Mais nous nous y attendions ! Parce que mon père s'y attendait. Et il s'y attendait parce qu'une victoire miraculeuse à propos des droits d'auteur était absolument nécessaire pour accomplir la prophétie biblique !

Les États-Unis d'Amérique pourraient bientôt connaître leur plus miraculeuse victoire alors que Dieu intervient et accomplit les prophéties qu'Il a enregistrées. La lutte est loin d'être terminée.

Fr Moa