Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

94llj98x1c file

dreamstime/index open

Les questions les plus importantes de la vie

Combien de gens pensent même à se les poser? Pourtant voici un livre qui prétend y répondre.

Vous êtes-vous jamais demandé qui vous êtes, ce que vous êtes, et pourquoi vous existez? Le monde qui vous entoure est un mystère. Vous-même, vous êtes un mystère. Vous n’avez jamais vu votre cerveau, foyer de votre intelligence et de votre être.

Votre vie est tissée de mystères. Réflexion faite, votre existence, elle-même, est un mystère. Êtes-vous le résultat, sans signification et sans utilité, de la conjonction de forces incontrôlées, anarchiques, ou avez-vous été façonné par une Intelligence, créé par un Dieu omnipotent, d’une sagesse suprême, dans un dessein bien précis bien qu’embrumé de mystère?

Si le Dieu tout-puissant est votre Créateur, si c’est Lui qui a créé toutes choses, alors le mystère de Son existence apparaît comme le premier et le plus profond de tous les mystères.

Qui est Dieu? De quoi est-Il fait? C’est là un mystère qu’aucune religion ne comprend; que la science est incapable d’expliquer; que l’Enseignement supérieur ne traite jamais. Dieu Se révèle à nous dans la Bible, cependant, presque personne ne la comprend. Comme le disait l’écrivain Bruce Barton, la Bible «est le livre que personne ne comprend». En fait, elle constitue le mystère fondamental qui explique tous les autres mystères.

Si la vérité concernant Dieu représente le premier des mystères révélés dans la Bible, le second de ces mystères, c’est bien celui relatif aux anges et aux esprits méchants. Après tout, y a-t-il un diable? Dieu a-t-il créé un diable? S’il y a des saints anges, quels sont leurs rôle et fonction? La Bible indique clairement que notre monde est gouverné par des princes invisibles, des esprits iniques. Ces derniers affectent-ils et influencent-ils les êtres humains, et même les gouvernements aujourd’hui? Exercent-ils aussi une influence sur votre vie? Ces interrogations semblent se heurter à un mystère entier.

Le troisième mystère, c’est celui de notre existence—de l’humanité, dans son ensemble. Qu’est l’humanité, et pourquoi existe-t-elle? L’homme est-il une âme immortelle? Les morts savent-ils ce que font les vivants? L’homme est-il une créature de chair et de sang dans laquelle se trouve une âme immortelle? Y a-t-il un sens et un dessein à la vie humaine? Aurions-nous «évolué» sous l’effet de forces physiques inintelligentes, sans signification et sans utilité? Pourquoi les êtres humains sont-ils assaillis de problèmes apparemment insolubles?

En quatrième position des mystères non résolus, se trouve celui de la civilisation qui s’est développée dans le monde de l’homme. Comment s’est-elle développée? Pourquoi vivons-nous dans un monde aussi paradoxal, aux réalisations et aux progrès stupéfiants, avec cependant, des maux effroyables et grandissants? Pourquoi les cerveaux qui ont mis au point les engins spatiaux, les ordinateurs et autres merveilles de la science, de la technologie et de l’industrie ne peuvent-ils résoudre les problèmes, ce qui prouve l’impuissance humaine?

Étape suivante dans le développement de la société humaine, c’est le mystère du peuple juif et de l’ancienne nation d’Israël. Pourquoi Dieu a-t-Il suscité une nation particulière? Pourquoi celle-ci forme-t-elle le «peuple choisi»? Est-elle plus favorisée? Dieu fait-Il preuve de discrimination envers les autres peuples? Fait-Il acception de personne? Quel dessein Israël accomplit-il dans l’ordre divin des choses?

Venons-en, maintenant, au mystère que représente l’Église. Pourquoi une telle institution? Remplit-elle un dessein précis, ignoré du christianisme traditionnel?

Pour finir, pourquoi le mystère du royaume de Dieu? L’Évangile de Jésus, c’était «le royaume de Dieu». Ce royaume est-il quelque chose de présent dans chacun de nous? Peut-il être établi «dans le cœur des hommes»? Est-il synonyme de cette institution qu’est l’Église, ou s’agit-il de quelque chose de tout à fait différent? Pourquoi ce mystère de l’Évangile de Jésus-Christ?

Il s’agit là de sept grands mystères qui touchent chaque être humain ici-bas. La pure vérité concernant ces mystères est révélée dans la Bible, mais aucune église ni aucun théologien ne semblent les avoir compris.

Pourquoi cela? La Bible elle-même constitue le plus grand de tous les mystères.

Ceux qui la lisent en entier, du début à la fin, s’interrogent. On ne peut lire la Bible comme on lit un ouvrage quelconque. Si ce livre est un mystère, c’est parce qu’il est codé. Il est semblable à un puzzle qui contient des milliers de pièces de formes différentes, ne pouvant s’imbriquer que d’une seule manière. Les vérités de la Bible sont «un peu ici, un peu là», éparpillées de la première à la dernière page, et ne sont révélées que par le Saint-Esprit à ceux qui se soumettent et s’abandonnent à Dieu, confessant volontairement erreurs et mauvaises actions, et disposés à croire le Christ qui est la Parole de Dieu. Jésus était la Parole personnifiée. La Bible est la même Parole mais sous forme imprimée.

Nul ne peut recevoir le Saint-Esprit, qui seul peut ouvrir l’esprit humain à la compréhension de cette Parole de Dieu, sans un complet repentir et une croyance absolue dans le Christ, et dans ce qu’Il déclare. Le repentir signifie reconnaître ses fautes—ses mauvaises actions et ses croyances erronées. Il semble que la chose la plus difficile, pour un être humain, c’est d’admettre qu’il a tort—de confesser ses erreurs, la fausseté de ses convictions.

Faut-il donc s’étonner si la Bible est le livre que personne—ou presque—ne connaît ni ne comprend?

Cet ouvrage, Dieu l’a délibérément codé afin que nul ne puisse le comprendre jusqu’à notre époque moderne.

Dans le 12e chapitre de Daniel, nous lisons que même cet homme pieux de Dieu ne pouvait comprendre ce qui lui était donné d’écrire, et qui devait faire partie intégrante de la Bible. Il dit qu’il entendit, mais ne comprit pas. L’ange lui dit: «Va, Daniel, car ces paroles seront tenues secrètes et scellées jusqu’au temps de la fin».

Nous avons, aujourd’hui, atteint ce temps. Dieu a ouvert l’esprit de ceux qu’Il a choisis—ceux qui ont capitulé devant Lui et devant Sa parole sainte et sacrée. Dans ce même chapitre de Daniel, nous lisons qu’au temps de la fin les «sages» comprendraient, mais «aucun des méchants ne comprendra». Qui sont donc les «sages» qui pourront comprendre la Bible?

«La crainte de l’Éternel est le commencement de la sagesse», (Ps. 111:10) et «tous ceux qui obéissent aux commandements ont une bonne compréhension» (même verset, [selon la King James]). Le christianisme traditionnel a, dans l’ensemble, rejeté les commandements divins—il prétend que ceux-ci ont été abolis, «cloués à la croix». De ce fait, le clergé et les théologiens du «christianisme» traditionnel sont incapables de comprendre la Sainte Bible.

Il faut espérer que cet ouvrage—rédigé parce que, selon Dieu, le moment est venu—permettra à beaucoup de gens de voir la vérité relative à ces mystères longtemps cachés.

Dans ma 93e année, je fus donc amené à écrire ce livre pour partager, avec tous ceux désireux de les obtenir, les réponses révélées par l’Intelligence suprême, dans Sa parole—parole qui est destinée à ceux qui veulent la comprendre. 

Tb Ad Fr