Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

35361577676 e49df0e2c8 c%20website

Sergey Lavrov & Xi Jinping by МИД России on Flickr/CC BY-NC-SA 2.0

Les sanctions vont-elles amener la Chine et la Russie à se rapprocher ?

L'UE suivie des États-Unis, du Royaume-Uni et du Canada ont imposé des sanctions contre la Chine plus tôt cette semaine. Alors que les sanctions visent à amener la Chine à cesser de supprimer les musulmans ouïghours et les autres minorités ethniques dans les camps de détention, elles apportent un résultat complètement différent.

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a annoncé lundi lors d'une visite d'État que la Russie et la Chine pourraient réduire le risque de sanctions en renforçant leur indépendance financière par rapport au système de paiement occidental. Lavrov a ajouté que les deux pays voulaient renforcer leur « indépendance technologique, passer à des règlements en devises nationales et en devises mondiales alternatives au dollar ». Comme l'a noté Handelsblatt le 22 mars, les sanctions amènent les deux pays à se préparer à « se dissocier du système de paiement mondial dominé par l'Occident ».

La Chine et la Russie font l'objet de critiques croissantes de la part de l'Occident en raison de diverses violations des droits de l'homme et de leur politique étrangère agressive. Mais plutôt que de changer leurs hostilités, la pression récente amène leurs gouvernements à se rapprocher.

Il est clair que la Russie et la Chine doivent travailler ensemble pour atteindre leur objectif. « Selon les analystes, la Russie ne peut pas gérer le découplage du dollar et de SWIFT par elle-même », a noté Handelsblatt. « Le Kremlin est absolument dépendant de la Chine. Cela est vrai pour les questions énergétiques depuis un certain temps maintenant, depuis le virage déclaré vers l'Est. »

Bien que l'Union européenne ait sanctionné la Russie pendant des années, l'Allemagne a continué d'entretenir des relations commerciales étroites avec la Russie. Il en va de même pour ses relations avec la Chine. La Russie et la Chine ne peuvent pas non plus s'isoler complètement de l'Occident sans un revers économique majeur. Néanmoins, nous voyons une forte alliance entre la Russie et la Chine. Cette alliance résulte principalement de l'hostilité envers les États-Unis, mais ses relations avec l'Europe sont également sur des bases fragiles.

La Bible a prophétisé en détail concernant cette alliance asiatique. Comme l'explique l'écrivain de la Trompette, Jeremiah Jacques, dans « Un homme fort russe dominant l’Asie », Apocalypse 16 : 12 révèle qu'une confédération de plusieurs nations asiatiques ou orientales appelées les « rois de l'Orient » est prophétisée pour former une forte alliance militaire.

Dans Ézéchiel 38 : 1-2, nous lisons : « La parole de l'Éternel me fut adressée, en ces mots : Fils de l'homme, tourne ta face vers Gog, au pays de Magog, vers le prince de Rosch, de Méschec et de Tubal, et prophétise contre lui ! » « Qui est le ‘prince’ mentionné ici ? Les détails de ce passage donnent une image claire », a noté Jérémie Jacques. « Les érudits bibliques sont généralement d’accord de dire que ‘Gog’ se réfère à la Russie ; et ‘le pays de Magog’ inclut la vaste région où la Chine moderne est située. »

Bien que la Russie et la Chine soient dans une alliance temporaire avec l'Allemagne, une confrontation est imminente. « Nous devons regarder ce qui se passe en Russie et comment l'Europe y réagit », a noté le rédacteur en chef de la Trompette, Gerald Flurry. « Daniel 11 : 44 parle ‘des nouvelles de l’Orient’ troublant l’Europe. »

La coopération accrue de la Russie et de la Chine et leur hostilité envers l’Occident n’est qu’un signe parmi tant d'autres que ces prophéties sont en voie de se réaliser. Pour en savoir plus, regardez l’émission de la Clef de David avec Gerald Flurry, intitulée Le prince prophétisé de la Russie , ou lisez la transcription du vidéo ici.

Tb Ad Fr