Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

190521 measure istock 627841580

ISTOCK.COM/ALBERTO MASNOVO

N'utilisez qu'une seule mesure

Examinez-vous pour cette forme d’hypocrisie.

Je vous suggère de vous débarrasser de quelque chose dans votre vie. C'est quelque chose que la plupart d’entre nous portons sans le savoir. Même si nous la reconnaissons, nous la justifions. Nous pensons que c'est inoffensif. Mais ce n'est pas inoffensif. Cela provoque des terribles dégâts dans nos vies.

S'en débarrasser n'est pas facile—mais cela rendra votre vie plus heureuse, plus simple et moins stressante. Cela provoquera plus de bénédictions divines dans votre vie.

Qu'est-ce que c'est ? C'est votre deuxième ensemble d'outils de mesure.

Voici la loi de Dieu : « Tu n’auras point dans ton sac deux sortes de poids, un gros et un petit. Tu n'auras point dans ta maison, deux sortes d'épha, un grand et un petit » (Deutéronome 25 : 13-14).

Dans les marchés anciens, les transactions étaient placées sur une balance et mesurées par rapport aux poids standard. Lorsqu'un marchand fourbe achetait auprès des fournisseurs, il pouvait utiliser un poids lourd pour faire croire qu’il recevait moins que ce que c'était en réalité. Lorsqu'il retournait ensuite pour vendre, il pouvait sortir son poids plus léger pour donner moins que ce que son client avait payé pour le produit.

Vous n'êtes pas un vendeur sur le marché libre, mais il est plus facile de posséder deux échelles de mesure différentes que vous ne le pensez.

Vous ne voleriez pas une télévision d’un magasin de détail, mais vous pourriez voler du temps de votre employeur en vous relâchant quand personne ne regarde. Vous ne voudriez pas cambrioler une banque, mais vous pourriez justifier de ne pas déclarer certains revenus sur vos impôts. Vous n'auriez pas une liaison romantique, mais vous pourriez regarder un site web salace.

Pourtant, vous vous considérez comme une personne intègre. Vous faites la bonne chose dans les grands domaines, là où c'est vraiment important. Mais ensuite vous vous donnez un laissez-passer pour falsifier à l'occasion dans de petits domaines. Lorsque la politique « ne s’applique pas à vous ». C'est « trop petit pour avoir de l'importance ». « Cela ne fera pas de mal à personne ». « Personne ne le saura ».

Deux mesures différentes

Est-ce mal de voler ? Alors pourquoi un petit peu serait-il bien ? La haine est-elle mauvaise ? Alors qu’est-ce qui la rend acceptable de simplement la garder en vous, et prétendre que vous n’avez rien d’autre que de l'amour ? (Proverbes 10 : 18). Pourquoi essayer de justifier le désir sexuel « virtuel » sur l’Internet quand Dieu dit que l'héberger dans le cœur est un adultère et que cela vous brûlera tout aussi sûrement que tenir un feu près de votre poitrine ? (Matthieu 5 : 28 ; Proverbes 6 : 25-28).

Dieu dit que si vous êtes fidèle dans les moindres choses, il peut vous confier de plus grandes choses (Luc 16 : 10). Mais si vous êtes malhonnête dans les petites choses, votre intégrité est compromise. Il regarde votre caractère. Votre conduite dans les petites affaires Lui révèle tout ce qu’Il a besoin de savoir sur la personne que vous êtes vraiment.

Vous pourriez avoir deux mesures différentes, l'une pour juger vos amis et alliés, et l'autre pour juger vos ennemis ; ou l'une pour peser vos propres actions et une autre pour peser celles des autres. Vous pouvez utiliser une mesure pour quand vous êtes seul et une autre pour lorsque les autres regardent.

Un commerçant qui utilise des mesures falsifiées est délibérément malhonnête. Les doubles normes que nous avons tendance à tenir sont plus subtiles, mais elles sont tout de même malhonnêtes. Chaque jour, de nombreuses occasions se présentent pour exercer une telle tromperie, même dans de petites choses. Prenez note de vos actions, et voyez si vous maintenez un double standard dans certains détails, en vous donnant la permission de penser ou de faire des choses que vous ne voudriez pas que d’autres personnes sachent.

La raison fondamentale pour laquelle nous possédons deux mesures sous ces formes plus subtiles est que notre nature humaine aime se considérer comme bonne. Nous pouvons être étonnamment habiles à justifier la malhonnêteté. Cela ne ferait que blesser cette personne de connaître la vérité. Dieu comprend—Il sait que je veux faire bien.

Mais si vous trouvez deux mesures, évaluez honnêtement pourquoi vous les avez. Dieu veut que nous soyons totalement honnêtes. « Tu auras un poids exact et juste, tu auras un épha exact et juste... » (Deutéronome 25 : 15 ; aussi Lévitique 19 : 35-36). Dieu connaît divers poids et mesures quand Il les voit, et Il appelle la transgression de cette loi une abomination (Deutéronome 25 : 16 ; aussi Proverbes 11 : 1 ; Amos 8 : 5).

Dans 1 Corinthiens 5 : 8, l’apôtre Paul résume le mode de vie de Dieu avec deux mots : la sincérité et la vérité. La sincérité signifie la pureté ; le grec signifie littéralement « trouvé pur quand dévoilé et examiné par la lumière du soleil ». C'est ce que Dieu veut pour votre vie : pour que vous viviez afin que votre cœur le plus intime puisse être dévoilé dans la grande lumière du soleil, scruté et trouvé pur. La vérité signifie ce qui est vrai et exempt d'erreur, mais cela signifie aussi la vérité en tant que vertu personnelle—un esprit exempt de prétention, de mensonge, de tromperie. Elle est donc étroitement liée à la sincérité.

L’écart entre deux mesures est une forme d’hypocrisie : proclamer une norme et vivre par une autre. En réalité, il est pratiquement impossible de ne pas faire preuve d'une certaine hypocrisie si vous essayez de respecter les normes divines ; nous sommes tous en deçà des idéaux que nous professons. La question est de savoir dans quelle mesure nous travaillons de tout cœur pour combler le fossé entre la profession et l’action. Nous devons toujours nous efforcer de faire correspondre ce que nous savons être justes avec ce que nous faisons.

Ne pesez pas votre bonté par les opinions des autres. Ne calculez pas votre droiture en la comparant aux pécheurs pire que vous-même. N'évaluez pas vos pensées par une norme plus légère que vos actes. Débarrassez-vous de tous vos poids et mesures, et gardez la seule et unique mesure parfaite et juste : celle de Dieu. 

Tb Ad Fr