Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

200317 austria%20coronavirus%20police gettyimages 1207229804

ALEX HALADA/AFP VIA GETTY IMAGES

« Nous sommes en guerre »

Lundi soir, un record a été établi lorsque le président français Emmanuel Macron s'est adressé à la nation concernant les dernières mesures à prendre dans la lutte contre le coronavirus. Plus de 35 millions de Français, soit 96% des téléspectateurs, ont regardé et écouté le discours de 21 minutes de M. Macron.

Le précédent discours de M. Macron sur le coronavirus, prononcé jeudi dernier, le 12 mars, a atteint une audience de 25 millions de téléspectateurs français, un nouveau record établi à cette époque. Le record absolu d'audience établi par le président français le 16 mars dernier témoigne de l'inquiétude du citoyen français moyen face à l'augmentation explosive des infections virales, tant chez lui qu'ailleurs.

Dans son discours solennel, le président français a répété à plusieurs reprises que « nous sommes en guerre ». L'Europe a maintenant été déclarée par l'Organisation mondiale de la santé comme l'épicentre de la crise. Parmi les sept nations les plus infectées au monde, quatre se trouvent en Europe, l'Italie arrivant en deuxième position après la Chine.

Les nations commencent à mettre en œuvre des mesures qui reflètent une approche « guerrière ». Afin d'arrêter la propagation du virus, les citoyens de Chine, de Corée, d'Italie, de France et d'autres pays sont appelés à suivre des mesures draconiennes en ce qui concerne les contacts sociaux. En outre, les gouvernements s'apprêtent à intervenir financièrement pour aider les entreprises et les particuliers en cas de perturbation économique.

Ces mesures sont jugées nécessaires pour lutter contre « l'ennemi invisible ». Le coût de cette guerre en termes de finances publiques et privées ainsi que de vies humaines présage d’être élevé.

À bien des égards, le coronavirus est un signal d'alarme pour l'humanité. Il corrobore la fragilité de la vie humaine et l'incertitude des événements qui se déroulent dans les affaires humaines. Il rappelle ce qu'est la vie dans un monde retranché de son Créateur. C'est un monde sous l'influence d'un « ennemi invisible » qui trompe et massacre ses victimes. Les humains sont, sans le savoir, porteurs de ce virus qui a déformé leur pensée et imposé l'isolement de la Source de toute guérison.

Le prophète Jérémie parle des effets de cette maladie qui altère l'esprit : « Le cœur est trompeur par-dessus tout, et incurable ... » (Jérémie 17 : 9). Il nous incombe de prendre des mesures pour contrer les effets de ce virus mortel. « Nous sommes en guerre. » Je vous encourage à entamer le processus vers la guérison en lisant ou en relisant L’incroyable potentialité de l’homme  de Herbert W. Armstrong.

Fr Ihp