Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

China%20america%20clash

TRUMPET ILLUSTRATION: WIN MCNAME/GETTY IMAGES, ANTONIO MASIELLO/GETTY IMAGES

Où mène le conflit Chine-Amérique ?

Sous Donald Trump, les États-Unis tiennent la Chine responsable plus que jamais. Comment finira cette rivalité ?

La crise du coronavirus a révélé la vraie nature du Parti communiste chinois comme rien d’autre. Ce devrait être un avertissement sur lequel réfléchir, pour le monde entier !

Quelques preuves des plus incriminantes sont apparues dans un rapport choquant de 15 pages publié au début du mois de mai, compilé par une alliance de renseignements composée des États-Unis, du Canada, de la Grande-Bretagne, de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande—appelée les Five Eyes [les Cinq yeux].

Pendant des années, la Chine a travaillé avec acharnement pour dépasser les États-Unis en matière de puissance économique et de progrès scientifiques. À l’heure actuelle, elle a probablement dépassé l’Amérique par certaines mesures économiques. Le Parti communiste chinois (PCC) accumule également des niveaux stupéfiants de puissance militaire. Il est déterminé à exercer de plus en plus de contrôle non seulement sur le peuple chinois, mais également sur le territoire et les habitants des nations périphériques.

Entretemps, le coronavirus que le PCC a lancé sur le monde a coûté des milliards de dollars aux É.-U. La dette nationale des États-Unis continue de grimper à 30 milles milliards de dollars. Cette faiblesse sera un facteur majeur qui privera les États-Unis de leur statut de superpuissance et de bien plus encore.

Alors que la Chine fait tout ce qu’elle peut pour accélérer le déclin de l’Amérique, les relations sino-américaines deviennent un conflit tendu entre géants économiques. Ce conflit a été prophétisé dans votre bible !

Une épidémie créée par l’homme

Le 3 mai, le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, a déclaré : « Je peux vous dire qu’il existe une quantité importante de preuves » que le COVID-19 « provenait de ce laboratoire de Wuhan ».

C’est une réalité alarmante !

Bien que l’administration du président Donald Trump se soit abstenue d’accuser la Chine de bio-ingénierie intentionnelle sur le coronavirus, elle s’est demandé si le virus s’était accidentellement échappé d’un laboratoire chinois.

Dans un rapport explosif du 4 mai sur le document des Five Eyes concernant le coronavirus, Sharri Markson de l’Australian Daily Telegraph a souligné qu’en 2014, les É.-U. avaient retiré leur financement à la Chine par crainte « d’expériences controversées qui rendent les agents pathogènes plus puissants ou susceptibles de propager des virus dangereux ». L’inquiétude suscitée par les laboratoires chinois s’est étendue aux administrations présidentielles américaines !

Markson a également parlé d’un câble « sensible, mais non classifié » que les scientifiques et diplomates de l’ambassade des É.-U., à Beijing (Pékin), ont envoyé à Washington, DC, le 19 janvier 2018. Le document avertissait de « pratiques de sécurité inadéquates et de faiblesses de gestion », alors que des chercheurs chinois de l’Institut de virologie de Wuhan « menaient des recherches sur les coronavirus des chauves-souris ». Le câble disait que le laboratoire avait « une grave pénurie de techniciens et d’enquêteurs correctement formés, nécessaires pour faire fonctionner en toute sécurité ce laboratoire à haut confinement ».

Il y avait de sérieux drapeaux rouges sur cette installation à enjeux élevés ! Mais personne n’a fait quoi que ce soit à propos des avertissements !

Le document Five Eyes fait une autre affirmation troublante : Avant que le coronavirus ne se propage dans le monde, les scientifiques chinois se sont demandé s’il était sage de faire des expériences avec des virus dangereux pour essayer de prévenir une pandémie, alors qu’une fuite accidentelle d’un tel virus pourrait également provoquer une pandémie.

De toute évidence, le coronavirus est une épidémie créée par l’homme. Qu’est-ce que cela vous apprend sur le pays qui en est responsable ?

Un acte de guerre ?

Il est désormais bien établi, également, qu’au début de l’épidémie de coronavirus, le Parti communiste chinois a délibérément supprimé les informations la concernant, et même détruit les preuves de l’épidémie. Le rapport Five Eyes a qualifié ce comportement « d’agression contre la transparence internationale ».

C’était une agression sur bien plus qu’une « transparence » ! Et celle-ci a coûté des milliards de dollars et des centaines de milliers de vies !

Le Australian Daily Telegraph a dit que les principaux thèmes du document de renseignements Five Eyes comprennent : « le “déni meurtrier de la transmission interhumaine”, le silence ou la “disparition” des médecins et des scientifiques qui se sont exprimés, la destruction des preuves du virus provenant de laboratoires d’études génomiques et le “blanchiment des étals des marchés de la faune”, ainsi que le refus de fournir des échantillons de virus vivants aux scientifiques internationaux travaillant sur un vaccin. Et des données sur les “porteurs silencieux” asymptomatiques qui furent tenues secrètes ».

Le rapport Five Eyes indique que malgré « des preuves de transmission entre humains, depuis le début de décembre », les autorités chinoises ont nié une telle transmission « jusqu’au 20 janvier ».

L’Organisation mondiale de la santé a exprimé le même déni, scandaleusement sur ordre du PCC ! Et cela malgré le fait que les responsables de Taïwan avaient tiré la sonnette d’alarme concernant des gens qui se transmettaient le virus l’un à l’autre, dès le 31 décembre, et les experts de Hong Kong ont fait de même le 4 janvier.

Ce n’est que le 23 janvier que le PCC a, finalement, confiné complètement Wuhan. De nombreux jours cruciaux se sont écoulés pendant que des millions de personnes quittaient Wuhan pour d’autres parties du monde.

Le rapport note ensuite que tout au long du mois de février, Beijing (Pékin) a exercé des pressions sur « les États-Unis, l’Italie, l’Inde, l’Australie, ses voisins de l’Asie du Sud-Est et d’autres pour qu’ils ne se protègent pas par des restrictions de voyage ». Cette pression est venue alors même que la Chine imposait de lourdes restrictions à son propre peuple !

La chronologie montre qu’après l’épidémie, le PCC a interdit aux gens de Wuhan de voyager dans d’autres parties de la Chine, tout en encourageant d’autres pays à laisser les gens de Wuhan voyager partout dans le monde.

Cela montre qu’il y avait une planification préalable de la part de la Chine, et que la nation a volontairement répandu l’épidémie.

C’est de la cruauté au-delà de l’imagination !

Beaucoup trop de gens sont morts. L’épidémie de coronavirus aurait pu être évitée. Huit médecins de Wuhan ont tenté d’avertir le monde et ont été arrêtés et réprimandés ! Un citoyen journaliste et un homme d’affaires local ont disparu ! Des journalistes étrangers ont été expulsés. Le gouvernement chinois ne voulait pas que la vérité fuite.

C’est le communisme en action.

La Chine a menti, enterré la vérité et refusé de laisser des experts examiner les preuves, tout en stockant du matériel médical. Tout le monde sait que la Chine couvre quelque chose ! La Chine a provoqué l’épidémie ! C’est une agression effrontée. C’est du niveau d’un acte de guerre !

Une porte maritime perdue

Dans la Philadelphia Trumpet de juillet 2016, j’ai écrit sur un autre fait important qui a mis en évidence l’agression et la cruauté effrontées de la Chine ! « Depuis que Xi Jinping a pris ses fonctions de secrétaire général du Parti communiste chinois, son administration militarise la mer de Chine méridionale et s’efforce de pousser les États-Unis hors de l’Asie de l’Est », écrivais-je dans un article intitulé, « La Chine dirige le monde vers la guerre ».  

J’ai souligné que dans deux chaînes d’îles de la mer de Chine méridionale—les Paracels et les Spratleys—la Chine construit une série d’îles artificielles. Certaines d’entre elles se trouvent à quelque 1 500 km des côtes chinoises ! Mais cela n’empêche pas la Chine d’exercer un contrôle total sur cette mer vitale, et même de créer ces nouvelles « portes maritimes » pour l’aider à autoriser ou à refuser l’accès à la région. La Chine a été occupée à militariser ces îles, en les équipant de batteries antiaériennes, d’avions de chasse et de tout ce dont la Chine a besoin pour affirmer son pouvoir sur cette mer importante !

Ces derniers mois, alors que le monde était distrait par le coronavirus Fabriqué en Chine, Beijing (Pékin) a pris de nombreuses mesures pour affirmer son pouvoir sur la mer de Chine méridionale. En décembre, des navires chinois ont pénétré par effraction dans la zone économique exclusive (ZEE) d’Indonésie, où ils ont mené une épreuve de force d’un mois contre les Indonésiens. En janvier, la Chine a commencé une série d’exercices militaires tactiques et d’autres provocations dangereusement proches de Taiwan. En mars, un navire chinois a percuté et coulé un bateau de pêche vietnamien près des îles Paracels. En avril, 10 navires chinois sont entrés dans la ZEE de la Malaisie où ils se sont affrontés avec des navires d’exploration pétrolière malaisiens. Le même mois, la Chine a déclaré les Paracels et les Spratleys comme étant des subdivisions de la ville chinoise de Sansha, puis a renommé plus de 80 caractéristiques de la mer de Chine méridionale—une affirmation claire de domination sur la région. En mai, la Chine a accéléré ses plans de développement d’infrastructures, au Cambodge, qui donneront presque à coup sûr à Beijing (Pékin) une assise militaire plus ferme sur ce bord important de la mer de Chine méridionale.

Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, les É.-U. ont affirmé leur domination navale dans la mer de Chine méridionale, et l’ont maintenue libre et ouverte au commerce. Ce contrôle américain était extrêmement important, car environ un tiers du commerce maritime dans le monde, 5,3 milles milliards de dollars annuellement, voyage à travers la mer de Chine méridionale. C’est une artère majeure du commerce.

Mais maintenant, la Chine en prend possession. Elle intimide et domine ses voisins dans la soumission. Elle a le pouvoir, grâce en grande partie à ces îles militarisées, d’arrêter les milles milliards de dollars de commerce qui transitent par cette région.

Cela s’avérerait un danger colossal pour les États-Unis et plusieurs autres nations—et cela pourrait conduire à un conflit majeur.

L’histoire montre à quel point le changement de pouvoir qui se produit, actuellement, dans la mer de Chine méridionale est important. Pendant la Seconde Guerre mondiale, lorsque le Japon a pris Singapour de la Grande-Bretagne, cela a signalé le début de la fin du puissant Empire britannique. Et ce fut un avantage majeur pour la puissance japonaise ! La Chine montre maintenant une agression belliqueuse similaire dans la mer de Chine méridionale sur laquelle les É.-U. exerçaient le contrôle depuis longtemps. La Chine arrache la région de la puissance américaine en construisant, littéralement, de nouvelles portes maritimes—et en les militarisant.

Ce qui est vraiment épouvantable, c’est que pendant les premières années de construction de ces îles artificielles par la Chine, elle a nié à plusieurs reprises qu’elles soient jamais utilisées à des fins militaires. En septembre 2015, par exemple, Xi Jinping alors qu’il était dans la roseraie de la Maison-Blanche a fait une promesse au président Barack Obama : « L’activité de construction nécessaire que la Chine entreprend dans les îles Nansha ne cible ni n’impacte aucun pays, et il n’y a aucune intention de militariser », a-t-il dit, utilisant le nom chinois de l’archipel des Spratleys. Au cours des années suivantes, alors même que le PCC fortifiait et armait les îles, Jinping et ses subalternes continuaient de nier leur véritable et évident objectif.

Comment les É.-U. peuvent-ils faire confiance à la Chine lorsqu’elle ment et triche constamment ?

Le comportement de la Chine vis-à-vis du coronavirus, dans la mer de Chine méridionale, dans les pratiques commerciales illégales, et dans tant d’autres domaines montre clairement que l’Amérique ne peut pas lui faire confiance !

Cela signifie que les É.-U. feraient mieux de rester plus forts que la Chine, ou cela invite au désastre. Cependant, sans maîtrise stratégique des voies maritimes cruciales, l’Amérique ne sera pas supérieure longtemps.

Un signe de Dieu

Pour comprendre ce qui se passe actuellement dans la mer de Chine méridionale et dans la dynamique globale É.-U.-Chine, il est crucial de savoir pourquoi les É.-U. ont, en premier, pris le contrôle de cette région océanique. Et pour comprendre cette histoire, nous devons remonter bien avant la fondation de l’Amérique—quelque 3 500 ans, jusqu’au patriarche Abraham.

Dieu a appelé Abraham dans un but spécial. Genèse 22 montre que dans le cadre de l’œuvre de Dieu avec Abraham, Il lui a demandé de sacrifier son fils unique, Isaac. Ce fut un test très, très pénible ! Mais Abraham a profondément fait confiance à Dieu, et s’est montré disposé à Lui obéir—même avec cette directive incroyablement difficile.

À la dernière minute, une fois qu’il était clair que Abraham était prêt à obéir, Dieu a empêché, en fait, Abraham d’accomplir le sacrifice. Cependant, la volonté d’Abraham de sacrifier Isaac était un type de ce que Dieu le Père ferait, réellement, plus tard : sacrifier son Fils pour payer le prix des péchés de toute l’humanité !

Quelle étonnante obéissance de la part d’Abraham ! En conséquence, Dieu a dit à Abraham : « …parce que tu as fait cela, et que tu n’as pas refusé ton fils, ton unique, je te bénirai et je multiplierai ta postérité, comme les étoiles du ciel et comme le sable qui est sur le bord de la mer ; et ta postérité possédera la porte de ses ennemis » (Genèse 22 : 16-17).

Quand Abraham a passé cet énorme test, Dieu a promis non seulement que ses descendants seraient nombreux, mais aussi qu’ils « posséderaient la porte de leurs ennemis ». Il s’agit des portes maritimes !

Dans son livre Les Anglo-Saxons selon la prophétie, feu Herbert W. Armstrong a prouvé que les peuples des É.-U. et du Royaume-Uni sont les descendants d’Abraham ! M. Armstrong a montré que l’Amérique et la Grande-Bretagne venaient du petit-fils d’Abraham, Israël, et du fils d’Israël, Joseph, et qu’ils ont reçu cette promesse de possession des « portes ».

« Ces descendants de Joseph » sont devenus « nombreux » et « ont encerclé le globe » et ont « possédé les “portes” des nations ennemies », a écrit M. Armstrong. « La Grande-Bretagne et l’Amérique sont entrées en possession de chacune des “portes” majeures de ce monde ! »

Il est irréfutable que jusqu’à tout récemment, l’Amérique et la Grande-Bretagne contrôlaient fièrement presque toutes les portes maritimes importantes du monde : le canal de Panama, le canal de Suez, Hong Kong, Sri Lanka, Singapour et plus d’une douzaine d’autres !

Sur la base de Genèse 22 : 17, M. Armstrong a déclaré que le fait que le Royaume-Uni et les É.-U. aient acquis ces emplacements océaniques stratégiques prouve lui-même que ces nations sont les descendants de la famille d’Abraham. « Nous devons être l’Israël moderne », a-t-il écrit.

Remarquez : ces portes auraient autrement appartenu aux « ennemis » d’Israël. Et qui contrôle bon nombre de ces portes aujourd’hui ? Soit directement, soit indirectement, c’est la Chine !

Les ennemis d’Israël tentent de prendre le contrôle de ces portes maritimes parce qu’ils détestent les nations d’Israël.

Que nous le réalisions ou non, la Chine et de nombreuses autres nations sont nos ennemis !

La Bible a prédit l’incroyable acquisition par les É.-U. et le Royaume-Uni de ces possessions inestimables. Elle a également prophétisé que l’Amérique et la Grande-Bretagne perdraient le contrôle, plus tard, de ces portes.

Atteindre le peuple

Dans Deutéronome 28 : 52, Dieu dit que si les descendants d’Abraham le rejetaient, Il ferait que leurs ennemis prennent le contrôle des portes. « Elle t’assiégera dans toutes tes portes, jusqu’à ce que tes murailles tombent, ces hautes et fortes murailles sur lesquelles tu auras placé ta confiance dans toute l’étendue de ton pays : elle t’assiégera dans toutes tes portes, dans tout le pays que l’Éternel, ton Dieu, te donne. »

Nos nations ont trop confiance en leur propre puissance militaire, et non en Dieu qui les a bénies avec des portes maritimes ! Pour cette raison, les portes maritimes de l’Amérique et de la Grande-Bretagne disparaissent.

Le prophète Daniel a expliqué plus en détail pourquoi cela se produit : « Comme cela est écrit dans la loi de Moïse, [telle que cette prophétie dans le Deutéronome], toute cette calamité est venue sur nous ; et nous n’avons pas imploré l’Éternel, notre Dieu, nous ne nous sommes pas détournés de nos iniquités, nous n’avons pas été attentifs à ta vérité. L’Éternel a veillé sur cette calamité, et l’a fait venir sur nous ; car l’Éternel, notre Dieu, est juste dans toutes les choses qu’il a faites, mais nous n’avons pas écouté sa voix » (Daniel 9 : 13-14).

Dieu n’est pas content des descendants nationaux d’Israël, dans ce temps de la fin !

Il prophétise qu’un siège économique dévastateur vient contre l’Amérique ! (Ézéchiel 4 : 1-5).

La Chine n’est pas le seul « ennemi » à agir contre l’Amérique. L’Union européenne dirigée par l’Allemagne a signé un accord commercial avec le Mexique le 20 avril. Nous pouvons voir les débuts d’une guerre commerciale dans laquelle l’Amérique sera assiégée à toutes ses portes maritimes—exactement comme Deutéronome 28 : 52 dit que cela arriverait.

Le fait que la Chine—la même nation trompeuse qui a déclenché le coronavirus sur le monde—contrôle maintenant la mer de Chine méridionale que les É.-U. contrôlaient depuis longtemps montre que ces prophéties sont en train de s’accomplir !

Et la Bible montre que beaucoup plus de mauvaises nouvelles arrivent pour les É.-U. et le Royaume-Uni. Dieu dit qu’Il est contre Israël en ce temps de la fin (Ézéchiel 13 : 8). C’est la prophétie la plus terrifiante que vous pourriez entendre ! Mais Dieu avertit toujours avant de punir.

Dieu ne veut pas qu’Israël souffre. Cependant, en tant que Créateur de l’humanité, Il sait que, malheureusement, une correction sévère est la seule chose qui poussera la grande majorité des gens à se tourner vers Lui. Huit versets d’Ézéchiel décrivent la souffrance comme moyen d’enseigner les gens au sujet de Dieu. Ils vont enfin connaître Dieu ! C’est la bonne nouvelle. Et c’est la raison pour laquelle tout cela se produit.

Oh, quelle souffrance viendra si les gens ne se réveillent pas ! Mais Dieu protégera un petit nombre de personnes qui font vraiment Son œuvre, aujourd’hui, avant le retour de Jésus-Christ (Ézéchiel 5 : 3). C’est la tâche de l’Église de Philadelphie de Dieu de mettre en garde contre la crise des crises qui approche !

Tb Ad Fr