Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

Catholic worship %284776499971%29

Chad Kainz/Wikimedia Commons

Prenez garde à la fausse conversion

Est-il possible d’adorer le Christ, et de le faire en vain ?

Des millions de pratiquants prétendent « connaître » Jésus-Christ, mais rejettent complètement les enseignements qu’Il a dispensés pendant Son ministère, y compris les lois que Jésus Lui-même a respectées. Ils ont été trompés par les enseignements de faux ministres qui sont hostiles aux lois de Dieu, et qui détournent et déforment la vérité évidente de la Bible.

Considérez un passage populaire de l’Écriture dans Actes 16 : 31 : « Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé ». Si vous croyez, vous serez sauvés—c’est au futur. Mais de quel type de croyance Paul parle-t-il ici ? La plupart des gens ne se rendent pas compte que la Bible parle de deux sortes de croyances, ou de deux sortes de foi : 1) la foi vivante qui apporte le salut ; et 2) la foi morte, « sans œuvre », qui mène à mort.

C’est la première sorte de foi—la foi vivante qui est couplée avec les œuvres (Jacques 2 :18)—que tant de gens ne réussissent pas à comprendre. Pourquoi les mêmes prédicateurs qui détournent Actes 16 : 31 ne citent-ils pas aussi ce que Jésus Lui-même a dit, quand Il a été interrogé sur l’héritage du salut : « Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements » (Matthieu 19:17). Et quand un jeune homme lui a demandé à quels commandements Il faisait allusion, Jésus a énuméré les Dix Commandements.

Jésus a dit que si nous voulons être sauvés—il y avait une condition—si nous voulons être sauvés par la grâce de Dieu, alors nous devons observer les Commandements !

La Bible révèle aussi que l’homme ne peut gagner le salut. Dieu l’accorde en tant que don gratuit. Mais Il le donne à ceux qui se repentent du péché et se tournent vers Dieu dans une humble obéissance. Dieu ne donnera pas la vie éternelle à quelqu’un qui vit dans le péché.

Beaucoup de gens qui prétendent connaître le Christ disent que les Commandements ont été abolis. Pourtant Jean dit que seuls les gens qui connaissent vraiment Jésus-Christ sont ceux qui gardent Ses commandements (1 Jean 2 : 3-4). Jean, le même qui a dit que nous devons croire au nom de Jésus, a traité de menteurs ceux qui prétendaient connaître le Christ, mais qui refusaient de garder Ses Commandements ! Il n’y a aucune contradiction : au lieu de cela nous voyons que la sorte de croyance exigée pour le salut est de loin différente de ce que beaucoup de gens ont supposé, avec insouciance.

Les êtres humains feraient presque n’importe quoi d’autre plutôt que de se soumettre à Dieu. La nature humaine déteste la pensée d’avoir à se soumettre à la loi de Dieu ! C’est pourquoi les hommes ont substitué leurs propres lois, coutumes et traditions à la place des Commandements de Dieu, pensant qu’ils peuvent toujours recevoir le salut en croyant simplement au Christ comme leur Sauveur.

Pourtant le Christ dit que ceux qui désobéissent à Ses Commandements l’adorent en vain (Marc 7 : 7-9). Autrement dit, il est tout à fait possible de penser que vous adorez le Christ, et d’être en train de le faire en vain.

Comment pouvons-nous savoir que nous adorons le Christ de la bonne façon ? L’apôtre Pierre a répondu à cette question dans un sermon qu’il a donné à certains incroyants. Actes 2 : 37-38 dit que, après avoir entendu Pierre prêcher, ces gens « eurent le cœur vivement touché, et ils dirent à Pierre et aux autres apôtres : Hommes frères, que ferons-nous ? Pierre leur dit : Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés; et vous recevrez le don du Saint-Esprit ».

Le premier pas dans la conversion au mode de vie de Dieu, c’est de se repentir du péché. Et le péché, révèle la Bible, c’est la transgression de la loi de Dieu (1 Jean 3 : 4).

La loi de Dieu est résumée en un seul mot : amour ! Il est davantage défini dans les deux grands commandements, que Jésus a exposés dans Matthieu 22 : aimer Dieu et aimer le prochain. Cette même loi est davantage définie et divisée en 10 points par les Dix Commandements, les quatre premiers détaillant comment aimer Dieu, les six derniers comment aimer le prochain.

Jésus a également dit : « Repentez-vous vous et croyez à l’Évangile » (Marc 1 : 15). Nous devons croire non seulement en Jésus comme Sauveur, mais aussi à l’Évangile qu’Il a apporté et prêché—l’Évangile du royaume de Dieu bientôt à venir.

Voici, alors, la formule de la Bible pour devenir un véritable chrétien : le repentir à l’égard du péché, la croyance dans le Christ et dans Son message évangélique, et le baptême—une ordonnance symbolisant la foi dans la mort, l’ensevelissement et la résurrection du Christ.

Une fois ces conditions remplies, Dieu est lié par Sa promesse de mettre dans le croyant repentant Son Esprit d’amour, de foi, de compréhension, de douceur et de bonté. C’est l’acompte de notre héritage éternel. Selon la Bible, un chrétien c’est celui en qui l’Esprit saint habite ! (Romains 8 : 9).

L’Apôtre Paul a ajouté : « C’est par la grâce que vous êtes sauvés par le moyen de la foi; et cela ne vient pas de vous : c’est le don de Dieu ». C’est la propre foi du Christ, en d’autres mots—que Dieu fournit et place en nous par l’Esprit saint—qui, en fait, transmet la vie éternelle.

L’Esprit saint demeurant en vous, c’est le Christ en vous (Romains 8 : 10). L’Esprit de Dieu, c’est la manière dont le Christ habite en nous—c’est la manière dont Jésus-Christ vient de nouveau dans la chair (1 Jean 4 : 2). L’Esprit de Dieu nous « sauvera », alors, en accomplissant ce processus de salut (verset 11).

Ce passage montre que le salut final veut dire recevoir la vie éternelle au moment de la résurrection. Si l’Esprit saint de Dieu « habite en vous » à ce moment-là (ou à votre mort, peu importe ce qui vient d’abord), alors votre corps mortel sera ressuscité, ou changé, à l’immortalité.