Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

8o99eo7j2n file

iStock Photo

Proches de Harmaguédon

La plupart des journalistes conviennent que les jets F-151 israéliens ont fait une frappe chirurgicale sur une installation militaire à l’intérieur de la Syrie. C’était le 6 septembre.

Les Syriens n’en parlent pas parce qu’ils ont été humiliés. D’autres fonctionnaires supérieurs du gouvernement, qui sont au courant de l’attaque, n’en parlent pas non plus. En fait, ils n’ont jamais été aussi anormalement secrets sur quelque chose! Israël a établi une censure presque totale, dont on n’a pratiquement pas entendu parler. Pourquoi sont-ils tous si secrets?

Le Spectator a cité «une source ministérielle britannique très élevée» comme ayant dit ce qui suit: «Si les gens avaient su combien nous étions proches de la IIIe Guerre mondiale ce jour-là, il y aurait eu une panique générale… [Le Premier ministre Gordon] Brown ferait face au livre sanglant de l’Apocalypse et d’Harmaguédon» (le 3 octobre).

C’est, là, une revue d’information réputée citant «une source ministérielle britannique très élevée» qui a dit que révéler les nouvelles de cette attaque aurait causé «une panique générale»!

Pourquoi? Parce que les gens auraient alors su combien nous étions près de la IIIe Guerre mondiale! Selon cette source, le Premier ministre de Grande-Bretagne (pas d’Israël) «ferait face au livre sanglant de l’Apocalypse et d’Harmaguédon.» Cela semble la plus mauvaise description qu’il pourrait nous faire.

Si, donc, les leaders pensent de cette façon en Grande-Bretagne, qu’est-ce que cela signifie? Cela signifie que les nations, autres qu’Israël, croient que le monde entier sera entraîné dans toute tornade militaire au Proche-Orient, surtout si elle est nucléaire.

Voici une autre déclaration du Spectator: «Selon des sources américaines, les renseignements israéliens ont pisté un vaisseau nord-coréen portant un chargement de matériel nucléaire étiqueté ‘ciment’, alors qu’il était à mi-chemin, de l’autre côté du monde. Le 3 septembre, le navire était à quai au port syrien de Tartous, et les Israéliens ont continué à suivre le chargement alors qu’il était transporté vers la petite ville de Dayr az Zawr… au nord-est de la Syrie.

«La destination n’était pas une surprise. Elle avait déjà été le sujet d’une surveillance intense par un satellite espion israélien Ofek, et dans les heures qui ont suivi une troupe de commandos d’élite israéliens était passée secrètement en Syrie et s’était dirigée vers la ville. Des échantillons de sol et d’autre matière qu’ils y ont recueillis ont été envoyés en Israël. Assez sûrement, ils indiquaient que le chargement était nucléaire.

«Trois jours après que la livraison nord-coréenne est arrivée, la phase finale de l’Opération Orchard était lancée. Avec l’approbation préalable de Washington, les jets f-151 israéliens se sont rués et, quelques minutes plus tard, l’installation et ses conteneurs nouvellement arrivés ont été détruits.

«Les détails opérationnels de la mission étaient si secrets que même les pilotes qui étaient assignés pour fournir la couverture aérienne des frappes des jets n’avaient pas été briefés avant leur décollage.»

Le monde sait qu’Israël a des bombes nucléaires et des sous-marins avec des missiles de croisière nucléaires.

La Syrie a déjà l’une des réserves les plus mortelles de produits chimiques et d’armes bactériologiques, au monde. Elle voulait du matériel nucléaire pour compléter son programme d’armes de destruction massive. C’est l’un des buts suprêmes de toute nation commanditant le terrorisme. Un tel programme, c’est la façon la plus efficace pour tuer un grand nombre d’êtres humains, y compris des femmes et des enfants.

Apparemment la Syrie était sur le point de construire des installations nucléaires. Les Juifs croient qu’ils ne peuvent permettre cela alors que la Syrie est l’un de leurs plus proches voisins. Il faut dire aussi que la Syrie vient en deuxième, après l’Iran, dans le terrorisme commandité par un État! Il n’est pas difficile d’imaginer Damas donnant des engins nucléaires aux terroristes.

Savons-nous vraiment combien ce monde est follement dangereux?

Un des contacts de la Trompette en Israël a dit qu’il s’est demandé pourquoi Israël mobilisait sa garde nationale, avant l’attaque du 6 septembre. Après qu’il a appris quelques détails fragmentaires sur ce qui s’était passé, il en a su la raison. Israël se préparait à la guerre—peut-être une guerre impliquant des armes de destruction massive. Et nous ne pouvons exclure l’utilisation d’armes nucléaires, même du côté arabe.

Il semble y avoir une preuve manifeste que les Russes ont eu quelques armes nucléaires volées. Qui les a eues? La Syrie? L’Iran? Beaucoup de journalistes pensent que c’était l’Iran.

Ce problème va bien au-delà de la Syrie et d’Israël. La Syrie est un substitut de l’Iran. Le roi du monde musulman, c’est l’Iran!

Charles Krauthammer a écrit dans son article du 21 septembre du Washington Post: «Les atouts de l’Iran à Gaza, au Liban, en Syrie et en Iraq sont bien en place. Le message d’Ahmadinejad est celui-ci: Si quelqu’un ose attaquer nos installations nucléaires, nous activerons pleinement nos mandataires, en déclenchant une destruction sans retenue sur Israël, les Arabes modérés, l’Iraq et les intérêts américains—en plus de cela, nous minerons le Détroit d’Ormuz et causerons une crise pétrolière aiguë et une récession mondiale.

C’est un jeu à très hauts risques. La fenêtre de temps est étroite. Dans probablement moins de deux ans, Ahmadinejad aura la bombe.

«Le monde n’est pas tout à fait prêt à acquiescer. Le nouveau président de la France a déclaré ‘inacceptable’ un Iran nucléaire. Le ministre français des Affaires étrangères a averti qu’il ‘est nécessaire de se préparer au pire’—et ‘le pire, monsieur, c’est la guerre!’»

La France est membre de l’Union européenne. Vous voyez que l’UE est tirée dans le tourbillon du Proche-Orient.

Bientôt l’Europe va s’affronter avec l’Iran et l’Islam radical. L’UE va gagner, selon la prophétie biblique.

Mahmoud Ahmadinejad a dit qu’Israël doit être «rayé de la carte». Cette déclaration indique certainement qu’il prévoie d’utiliser des armes nucléaires pour atteindre ce but.

Le Président George W. Bush a dit le 18 octobre: «J’ai dit aux gens que, si vous êtes intéressés pour éviter la IIIe Guerre mondiale, il semble que vous devriez être intéressés pour empêcher [les Iraniens] d’avoir la connaissance nécessaire pour fabriquer une arme nucléaire.»

Le président comprend clairement qu’un Iran nucléaire déclenchera la iiie Guerre mondiale! Les armes nucléaires le feront «heurter» encore plus durement, dans sa politique étrangère (Daniel 11:40).

La prophétie biblique est en accord avec le Président Bush!

Ce problème est celui de la survie des êtres humains. C’est le moment de se réveiller à ce qui arrive dans ce monde malade! Les Européens ne font qu’attendre un homme fort pour diriger leur superpuissance. Ils n’auront pas longtemps à attendre.

Les officiels du gouvernement peuvent continuer à garder enveloppée de mystère l’attaque israélienne, mais le problème ne partira pas. Le Proche-Orient devient rapidement plus explosif, et tout le monde le sait. Nous sommes terriblement proches de la IIIe Guerre mondiale.

Aujourd’hui nous avons des milliers de méga-bombes nucléaires—des milliers de fois plus puissantes que les bombes atomiques lâchées sur Nagasaki et Hiroshima, au Japon. Ces bombes minuscules (en comparaison avec celles d’aujourd’hui) ont vite fait capituler le Japon, lors de la Seconde Guerre mondiale.

Alors, quelle est la solution? Y a-t-il un espoir que l’humanité survive?

Si nous comptons seulement sur les hommes et les femmes, il n’y a aucun espoir!

Voici le paradoxe géant. Les journalistes et les politiciens continuent à faire référence au livre de l’Apocalypse, et à Harmaguédon, pour nous faire voir combien le danger est sérieux, mais ils ne semblent jamais parler de la conclusion d’Harmaguédon. L’espoir et la solution sont gravés dans la déclaration d’Harmaguédon. Lisez Apocalypse 16. Harmaguédon est dans le contexte de la colère de Dieu à cause de nos péchés. Nous n’échapperons à cette colère que si nous vainquons nos péchés.

C’est Dieu qui rassemble ces armées à Harmaguédon! (Apocalypse 16:15-16). L’ordre de la Bible, c’est: «Heureux celui qui veille, et qui garde ses vêtements, afin qu’il ne marche pas nu et qu’on ne voie pas sa honte!» (verset 15). C’est notre honteuse nudité spirituelle qui remplit Dieu de colère! Si nous enlevons cette honte, nous n’avons pas à craindre la guerre nucléaire!

Si les gens sont amenés à constamment invoquer le mot Harmaguédon, ils doivent comprendre la conclusion de cette scène ensanglantée! Harmaguédon se conclut par la venue du Messie! Même si nous n’enlevons pas notre honte, Il viendra quand même. C’est tout de sujet d’Harmaguédon. Ces armées, lors d’Harmaguédon, vont être amenées à Jérusalem pour combattre le Messie.

C’est une prophétie biblique qui devrait nous faire nous arrêter pour réfléchir. Avant que ce soit fini, un flot de sang coulera, à hauteur des brides des chevaux, dans la vallée de Josaphat—qui court entre la Vieille ville de Jérusalem et le mont des Oliviers! Cette vallée est l’endroit où la majorité des soldats d’Harmaguédon mourra.

C’est la manière dont les gens doivent apprendre les leçons s’ils ne veulent pas prêter attention au message de la Bible, aujourd’hui. Mais la nature humaine est rebelle et extrêmement entêtée. Habituellement les gens doivent apprendre par la voie rude.

Heureusement, toute cette dévastation se terminera avec la plus grande nouvelle que ce monde, et même l’univers, n’ait jamais connue! Et tout cela suit Harmaguédon de très près! 

Tb Ad Fr