Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

W1siziisijiwmjevmdyvmjgvng5medr4eth6z183ntvfnzfgql8zq0izxzq3quzfqje3nv8xrdmzoee2revdnzguanblzyjdxq?sha=821d0064abe24414

File:2018-05-16 Joachim Herrmann 2421.jpg by Michael Lucan is licensed under CC BY-SA 3.0

Quand la terreur prendra-t-elle fin ?

Le vendredi 25 juin, un jeune Somalien a poignardé trois femmes dans le centre-ville de Würzburg et a blessé grièvement plusieurs personnes jusqu'à ce qu'il soit arrêté par des citoyens courageux et la police intervenante. Le ministre bavarois de l'Intérieur, Joachim Herrmann, a déclaré dimanche à BILD Live que l'attaque de Würzburg aurait pu être une attaque à motivation islamiste. « Il y a ici des indications qu'il pourrait s'agir de terrorisme islamiste, mais bien sûr, tout doit faire l'objet d'une enquête approfondie », a déclaré Herrmann. Il a ajouté qu'il s'agissait d'un « soupçon flagrant ».

De nombreux citoyens européens sont frustrés par le politiquement correct de l'État. Le simple fait que l'auteur à Würzburg aurait crié Allu Akbar avant le coup de couteau, est pour beaucoup une preuve suffisante que le motif était la religion. La situation en Allemagne est pourtant si intense que les politiciens craignent une escalade de la violence contre les étrangers. Les reportages prudents alimentent à leur tour la haine de ceux qui croient que l'État est responsable de « l’importation » du terrorisme dans la crise des réfugiés.

Entre-temps, les missions de l'Allemagne à l'étranger sont également attaquées. Plus tôt dans la journée de vendredi, un kamikaze avait attaqué une patrouille allemande au nord-est de la ville de Gao au Mali. Treize soldats de l'ONU ont été blessés, dont 12 Allemands et un Belge. Les militaires sécurisaient le convoi d'un bataillon malien.

Actuellement, environ 900 soldats allemands participent à la mission Minusma de l'ONU. La mission est destinée à soutenir le processus de paix au Mali. Mais la mission est souvent confrontée par des groupes terroristes islamistes.

Que beaucoup d'Européens le voient de cette façon ou non, l'Islam radical le voit comme une guerre religieuse totale. Dans cette guerre, les islamistes radicaux ne voient pas de différence entre les catholiques, les protestants ou les autres confessions chrétiennes ou les différentes nationalités européennes. La persécution religieuse a coûté cher ces dernières années. Des millions de chrétiens du Moyen-Orient ont fui la région, certains y ont perdu la vie.

Du pape et des dirigeants du mouvement évangélique aux politiciens, tous conviennent que la persécution doit cesser. Mais comment ? La Bible révèle la réponse.

Daniel 11 : 40 prophétise un affrontement à venir entre un soi-disant « roi du nord » et un « roi du sud ». Le rédacteur en chef de la Trompette, Gerald Flurry, explique dans son livret gratuit Le roi du sud que cela fait référence à une Europe dirigée par les Allemands et à un Islam radical dirigé par l'Iran. Les auteurs du terrorisme sont sur le point de devenir terrorisés, lorsque les armées européennes submergeront l'Iran. La bonne nouvelle est que ces prophéties conduisent au retour de Jésus-Christ qui mettra fin à toute terreur.

Dans cet affrontement, les religions chrétiennes d'Europe sont prophétisées à s'unir sous la direction du Vatican, et l'Europe s'unira sous la direction de l'Allemagne. Nous voyons déjà de nombreux appels à l'unité religieuse lorsqu'il s'agit de lutter contre la persécution. Les nations européennes aspirent également à plus d'unité politique et militaire. La menace terroriste croissante accroît l'urgence de l'Europe. Demandez un exemplaire gratuit du livret de M. Flurry Le roi du sud pour apprendre ce que la Bible révèle sur ce choc des civilisations à venir.

Fr Kos