Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

211103 queen%20elizabeth gettyimages 478294780

SEAN GALLUP/GETTY IMAGES

Que se passera-t-il quand la reine Elizabeth mourra ?

La fin d'une époque pour la Grande-Bretagne

Le 6 février prochain, Elizabeth II sera reine depuis 70 ans. Elle est la souveraine qui a régné le plus longtemps dans l'histoire britannique et dans le monde d'aujourd'hui. Elle a été un exemple remarquable de classe, de devoir et de service envers son peuple. Malheureusement, elle représente une époque de l'histoire britannique qui a pratiquement disparu.

Et elle a maintenant 95 ans. De récents problèmes de santé l'ont empêchée de prendre des engagements publics. Beaucoup de gens sont inquiets.

« [L]a reine est une constante irremplaçable dans la vie de la nation britannique », écrit la journaliste britannique Melanie Phillips. « Ses apparitions publiques ne sont pas seulement l'exercice de son rôle de symbole de la nation. Comme tant de gens le ressentent viscéralement, elle est la nation… Avec son sens inégalé du devoir, son stoïcisme et sa retenue émotionnelle, beaucoup voient dans la reine l'incarnation d'une Grande-Bretagne dont l'identité culturelle s'effiloche inexorablement. Beaucoup sentent au plus profond d'eux-mêmes que lorsque la Reine finira par disparaître, la Grande-Bretagne ne sera tout simplement plus la même. Malgré le fait que la monarchie continuera, quelque chose d'infiniment précieux aura été perdu » (29 octobre ; c'est moi qui souligne).

Le biographe royale, Penny Juror, a déclaré à Town & Country que la mort de la reine Elizabeth serait « traumatisante » pour la Grande-Bretagne. « La Reine est une figure extrêmement populaire et, au cours de son règne, tant de choses ont changé de façon spectaculaire. Il n'y a pas un aspect de la vie qui n'a pas changé, mais la seule constante au milieu de tout cela a été la Reine, la chose solide comme le roc à laquelle nous pouvons nous accrocher. »

Lorsque la reine Elizabeth mourra, le prince Charles deviendra roi. Que se passera-t-il alors ?

Un sondage YouGov montre que la Reine a la cote de popularité la plus élevée de tous les membres de la famille royale, avec 72 pour cent, suivie par son mari, décédé au printemps dernier. La cote de popularité du prince Charles n'est que de 45 pour cent, et celle de son épouse de 33 pour cent. Chez les milléniaux, ces chiffres sont de 33 et 25 pour cent. La famille a été en proie à des scandales, notamment la conduite scandaleuse du prince Andrew et l'abdication scandaleuse du prince Harry de son rôle et de ses devoirs royaux. De manière outrageante, de nombreuses personnes considèrent la monarchie comme une institution raciste, et le prince Harry a publiquement et honteusement accepté cette position.

Lorsque la reine ne sera plus, que restera-t-il de la réputation royale ? Quel rôle la famille royale jouera-t-elle dans l'avenir de la Grande-Bretagne ?

La reine est reconnue comme chef d'État dans 15 pays hors du Royaume-Uni sur les 54 pays qui font partie du Commonwealth britannique. Il existe de forts mouvements au Canada et en Australie pour se séparer de la couronne britannique. L'Écosse tente également de quitter le Royaume-Uni. La Barbade vient de renoncer à la monarchie. La Jamaïque pourrait être la prochaine. Dans quelle mesure un règne du roi Charles accélérerait-il cette tendance ?

Charles ne deviendrait pas automatiquement le chef cérémonial du Commonwealth. « L'humeur actuelle parmi les dirigeants du Commonwealth est de regarder au-delà de Charles, vers une époque où le chef du Commonwealth sera remplacé par une élection ou une sélection parmi les représentants des États membres », selon l'agence de presse canadienne iPolitics.

La mort de la reine pourrait affaiblir et dissoudre encore davantage les liens déjà en déclin qui formaient autrefois le plus grand empire de l'histoire, l'Empire britannique.

Croyez-le ou non, cet empire a été spécifiquement prophétisé dans la Bible ! Il a accompli une promesse que Dieu a fait au patriarche Abraham, et confirmée à son petit-fils Jacob, qu'Il a renommé Israël, dans Genèse 35 : 11 : « une nation et une multitude de nations naîtront de toi, et des rois sortiront de tes reins. » Comme Herbert W. Armstrong l'a prouvé dans Les Anglo-Saxons selon la prophétie, cette « multitude de nations » était l'Empire britannique. À son apogée, cet empire disposait d'une richesse et d'un pouvoir immenses. Il contrôlait un cinquième des terres du monde et gouvernait une personne sur quatre sur Terre !

Dieu a donné cet empire à la Grande-Bretagne ! Mais le même Dieu qui a fait cela a également averti que cet empire s'effondrerait si le peuple se rebellait contre Lui. Cela s'est produit. Lorsque Elizabeth II est montée sur le trône en 1952, l'Empire britannique était au début de sa descente. Sous son règne, il est passé d'un empire à un Commonwealth, puis à une puissance de second rang de moins en moins pertinente. La Grande-Bretagne est également beaucoup plus dégénérée moralement qu'elle ne l'était il y a 70 ans ! Cette chute va s'accélérer sous le successeur de la Reine.

La Bible prédit la chute dramatique de la Grande-Bretagne et de l'Amérique à la fin des temps. Elle avertit que la période qui suivra sera extrêmement sombre et violente—une période que nous voyons déjà se dessiner dans le monde d'aujourd'hui !

Les gens d'aujourd'hui n'hésitent pas à mettre au rebut une institution qui est une constante de la vie britannique depuis plus de mille ans !

Croyez-le ou non, Dieu a également joué un rôle direct dans la longévité de la monarchie britannique.

Dans 2 Samuel 7:12-16, Dieu a promis d'établir le trône du roi David et de lui assurer une dynastie ininterrompue de descendants royaux pour toujours. D'autres prophéties montrent que ce trône sera finalement transféré à Jésus-Christ Lui-même ! (Luc 1 : 32 ; Ésaïe 9 : 7 [verset 6 dans la Bible Louis Segond]).

Les Anglo-Saxons selon la prophétie montre comment Dieu a préservé ce trône dans le royaume de Juda—puis, en accomplissant la prophétie d'Ézéchiel 21 : 27 [verset 32 dans la Bible Louis Segond], l'a renversé trois fois : d'abord en le déplaçant en Irlande par l'intermédiaire du prophète Jérémie, puis en Écosse environ mille ans plus tard, et enfin en Angleterre. Vous pouvez suivre cette lignée royale à travers l'histoire, ainsi que les mouvements de la pierre du destin, la pierre sur laquelle les monarques britanniques ont été couronnés depuis que Édouard Ier l'a capturée et déplacée à l'abbaye de Westminster en 1296.

Oui, la reine Elizabeth II a été couronnée sur le trône de David ! Son couronnement en 1953 était rempli de preuves de cette histoire biblique inspirante. Elle a été couronnée sur la pierre du destin. L'hymne « Zadok le prêtre » a été chanté, avec des paroles de 1 Rois 1 : 38-40 décrivant le couronnement de Salomon, le fils de David. Les prêtres lui ont remis une Bible, qu'ils ont appelée « le cadeau le plus précieux que ce monde puisse offrir ». L'archevêque a déclaré : « Ce sont les oracles vivants de Dieu » et a lu les lois de Dieu aux monarques dans Deutéronome 17. La nouvelle reine a été ointe d'huile sainte. Elle a été consacrée à Dieu.

Vous pouvez être sûrs que le prochain couronnement sera très différent de celui d'il y a 70 ans ! Les membres restants de la famille royale ont rejeté la Bible ! La Grande-Bretagne ne respecte plus de telles traditions, ni la Bible, ni Dieu !

Autrefois, Israël voulait un roi afin de ressembler davantage aux nations qui l'entouraient (1 Samuel 8 : 4-5). Aujourd'hui, beaucoup dans le Commonwealth britannique veulent éliminer la monarchie pour la même raison !

Le prince Charles a déclaré en 1999 que s'il devait monter sur le trône, il souhaiterait porter le titre officiel non pas de « défenseur de la foi », comme l'ont fait des générations de monarques avant lui, mais de « défenseur des fois », c'est-à-dire protéger toutes les confessions en Grande-Bretagne. Cela semble juste à beaucoup de gens aujourd'hui. La société moderne croit au mensonge selon lequel « la diversité est notre force ». Mais regardez les résultats désastreux d'une telle pensée. Elle a laissé la Grande-Bretagne sans foi, matérialiste, divisée et vulnérable aux extrémistes étrangers. La Grande-Bretagne a perdu sa foi en Dieu et en son roi, et a abandonné son fondement moral ! L'Église d'Angleterre a renoncé à son autorité morale, relâchant ses standards sur tous les sujets—les femmes dans le clergé, les relations sexuelles avant le mariage, l'homosexualité. La monarchie, au lieu de s'efforcer d'empêcher cette dérive morale et de maintenir des standards pieux, a regardé ce qui se passait et l'a même encouragé ! La famille royale, y compris l'homme qui devrait être le prochain roi, a été mêlée à de terribles scandales moraux. La société britannique en a souffert de manière immesurable. Ces tendances vont certainement s'intensifier à la mort de la reine Elizabeth.

Mais Dieu a un plan pour corriger ce problème, et il l'a déjà mis en place !

Osée 3 : 4 contient cette importante prophétie de la fin des temps concernant la Grande Tribulation, une période de terribles souffrances qui précède la Seconde venue de Jésus-Christ : « Car les enfants d'Israël [faisant référence à la Grande Bretagne, l’Amérique et l’État Juif d’Israël] resteront longtemps sans roi, sans chef, sans sacrifice, sans statue… »—ce qui fait référence à la pierre du pilier de Jacob.

Pendant la Tribulation, la Grande-Bretagne n'aura plus de roi ni même de prince ! Comment mettre cela d’accord avec la promesse de Dieu que le trône de David ne manquerait jamais d'un homme assis dessus ? (Jérémie 33 : 17). Dieu a accompli cette promesse pendant quelque 3,000 ans—mais à la toute fin viendra un moment où ce roi, et cette pierre, ne seront plus là ! C'est ce qui attend la Grande-Bretagne dans les temps à venir ! De nombreuses autres prophéties montrent que cette nation sera vaincue et que son peuple sera emmené en captivité !

Voici ce que j'ai écrit sur ces versets dans mon livre Le nouveau trône de David (gratuit sur demande) : « Au moment où cette prophétie sera réalisée, la Grande-Bretagne aura été conquise par le Saint Empire romain. Les Britanniques perdent leur roi, et ils perdent leur pierre (un symbole du trône de David), et il n'y a aucun type de Jérémie pour protéger la pierre et le roi. Dieu n'a pas quelqu'un là pour arracher, détruire et transplanter ce trône. Qu'est-ce que cela signifie ? Dieu a promis de maintenir ce trône pour toujours, pourtant ici nous voyons que subitement il n'y a pas de roi et pas de pierre, et la prophétie ne dit même pas où ils sont. Pendant la Tribulation, le roi sera probablement mort ! La pierre de Jacob sera perdue ; nous ne savons pas ce qui lui arrivera, mais elle pourrait être détruite.

« Si personne ne s'assied sur le trône de David, Dieu n'aura pas tenu Sa promesse ! »

Quiconque voit cela se produire, s'il connaît quoi que ce soit au sujet des promesses de Dieu concernant le trône de David, devrait penser que Dieu a en fait rompu Sa promesse.

Mais Dieu ne rompt jamais Ses promesses !

Voici ce que dit mon livre : « La vérité c'est que, au moment où cette prophétie s'accomplit, le trône en Grande-Bretagne n'est plus le trône de David !

« Même avant que la Grande-Bretagne perde son roi et sa pierre, le trône britannique n'est plus le trône de David, ou Dieu n'aura pas tenu Sa promesse.

« La prophétie d'Osée montre que, avant la Tribulation, Dieu doit avoir une nouvelle pierre et un nouveau roi—un nouveau trône. Sinon, Il ne pourrait permettre à Osée 3 : 4 de se produire. Autrement comment peut-on expliquer ce qui va se passer en Grande-Bretagne ? »

Ce livre passe en revue plusieurs prophéties et passages bibliques qui expliquent cette vérité électrisante. Dieu a déplacé le trône de David hors de la Grande-Bretagne. Ainsi, le trône sur lequel la reine Elizabeth est assise, et sur lequel son successeur sera assis, n'est en fait plus le trône de David.

Il y a trois ans, j’ai écrit dans ce livre : « Réfléchissez à ceci : Si la Grande-Bretagne n'a plus le trône de David, cela indique fortement que la Grande Bretagne va s'écrouler rapidement ! Comment pourrait-il en être autrement ? C'est une grande condamnation de Dieu contre ce peuple ! »

Je crois que lorsque la Reine mourra, cela accélérera la disparition de la Grande-Bretagne. Nous sommes sur le point de voir une fin très triste pour ce trône, qui n'est plus le trône de David.

Mais je veux vous encourager à étudier la vérité sur ce nouveau trône de David ! Au milieu de toutes les mauvaises nouvelles dans ce monde, cette vérité est très inspirante ! Elle montre comment Dieu surveille de près ces événements. Elle montre également à quel point nous sommes proches du retour de Jésus-Christ, lorsqu'il viendra réclamer sa place légitime sur ce trône de David !

Usbp Fr