Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

Wwb%20cover2

Qui est, ou qu’est-ce que, la bête prophétique ? (première partie)

La prophétie biblique révèle des événements de notre temps et des événements stupéfiants qui vont bientôt changer votre vie.

Un événement majeur stupéfiant est annoncé, en langage symbolique, sous la forme d’une bête sauvage mystérieuse qui va dominer le monde.

La Bible est le livre d’histoire et de prophétie de Dieu ; c’est aussi la connaissance révélée de Son but, et du plan magistral pour l’humanité depuis ses débuts, et pour toute l’éternité. Mais la Bible est essentiellement un livre sur la nation choisie d’Israël, et sur les autres nations qui entrent en contact direct avec Israël.

Nous connaissons peu de choses concernant les nations, ou même s’il existait des nations sur la Terre, avant le Déluge. Mais peu de temps après le Déluge, Nimrod a fondé les villes-États de Babylone, Ninive, et d’autres. En temps voulu, les nations telles que l’Égypte, l’Assyrie, Babylone, les États araméens, Israël, la Phénicie et d’autres se sont développées au Moyen-Orient. Vers la fin du 7e siècle avant J.-C., le roi Nebucadnetsar avait fondé le premier empire mondial, ou union de nations. La Bible révèle l’histoire et la prophétie à partir du système d’empires mondiaux païens, commençant avec la Babylone de Nebucadnetsar, jusqu’au Second avènement du Christ, ainsi que l’histoire et la prophétie non encore réalisée concernant Israël. Cette brochure donnera la signification réelle de ces deux systèmes de nations, et ce que cela représente pour nous, aujourd’hui ; et ce qui est prophétisé pour l’avenir immédiat.

En premier lieu, qui est donc cette mystérieuse « bête » sauvage d’Apocalypse 13 et 17 ? Si vous avez sa marque, vous serez victimes des sept dernières plaies ! Est-ce un dictateur mondial, ou un surhomme mystérieux, encore à venir ? … Est-ce l’Antéchrist ? … Ou un gouvernement ? … ou une église ?

La question de la plus haute importance aujourd’hui est :  Que représentent la bête, l’image de la bête, et la marque de la bête, révélées dans le livre de l’Apocalypse ?

Quelles que soient cette étrange « bête »—cette déroutante « image »—cette mystérieuse « marque »—il nous importe, à vous et à moi, de trouver la bonne réponse !

En effet, c’est de notre présente génération que font partie ceux qui adoreront cette « bête » ou son « image », et ceux qui auront reçu sa « marque » ; ils auront à subir les indescriptibles tortures des sept dernières plaies !

L’ignorance ne pourra tenir lieu d’excuse. « Mon peuple est détruit, parce qu’il lui manque la connaissance », dit l’Éternel, dans Osée 4 : 6. Et, dans la prophétie d’Ézéchiel, l’illustration de la sentinelle montre que ceux qui gisent dans l’ignorance, faute d’avoir été avertis, souffriront quand même (Ézéchiel 33 : 6 et 3 : 18). Dieu s’attend à ce que le dirigeant spirituel de Son peuple soit Sa « sentinelle » (Ézéchiel 33 : 7) et qu’elle avertisse le peuple.

Le temps est proche ! Les fléaux de la fureur de Dieu vont bientôt être déversés—à pleine force—sans atténuation, sur un monde rebelle qui défie Dieu, et sur un Christianisme insouciant, tiède et indifférent !

QUI SUBIRA LES PLAIES ?

Écoutez bien ! Dans l’Apocalypse, Jean décrit ce que sera le dernier message d’avertissement :  « Si quelqu’un adore la bête et son image, et reçoit une marque sur son front ou sur sa main, il boira, lui aussi, du vin de la fureur de Dieu, versé sans mélange dans la coupe de sa colère … » (Apocalypse 14 : 9-10). Cette prophétie est des plus importantes car elle révèle, à l’avance, des événements imminents.

Écoutez encore ceci !

Jean, transporté en vision au temps du terrible « Jour de l’Éternel », voit ces plaies commençant à fondre sur l’humanité :  « Et les sept anges qui tenaient les sept fléaux sortirent … Le premier alla, et il versa sa coupe sur la terre. Et un ulcère malin et douloureux frappa les hommes qui avaient la marque de la bête et qui adoraient son image » (Apocalypse 15 : 6 ; 16 : 2).

Tous les signes nous annoncent l’imminence de ces choses qui plongeront le monde dans un délire d’angoisse effroyable, tel que l’histoire n’en a point connu de pareil ; et cela arrivera presque certainement durant les prochaines années à venir !

Ceux qui subiront la fureur du Dieu Tout-Puissant sont décrits comme étant ceux qui adorent la bête ou son image, ou qui portent sa marque.

C’est une tentative futile que d’essayer d’imaginer, comme tant de gens le font, ce que la marque de la bête pourrait bien être ! Ces prophéties sont réelles. Elles sont imminentes. Parce que ces prophéties, et d’autres, n’ont jamais été comprises jusqu’à maintenant, même les églises, les théologiens, et les évangélistes ont ignoré les prophéties, en général, et ces prophéties imminentes en particulier. Trop de gens essaient de spéculer dans leurs imaginations. Mais Dieu dit :  « Mes pensées ne sont pas vos pensées » (Ésaïe 55 : 8).

Nous ne pouvons pas, par nous-mêmes, comprendre ce qu’il en est. Nous sommes ici face à face avec une réalité rigoureuse et sévère, et non pas avec un conte de fées imaginaire ! Il n’existe qu’un seul moyen d’apprendre la vérité. Et ce moyen consiste à étudier soigneusement, prudemment, avec une attitude de prière, l’esprit ouvert et disposé à se laisser éclairer et conduire par le Saint-Esprit, tous les témoignages de toutes les Écritures ayant trait à cette question.

Il nous est impossible de déterminer ce qu’est la marque de la bête, avant de connaître la nature, ou l’identité, de cette bête !

En effet, la marque de la bête, de toute évidence, est une marque laissée par la bête. Dès lors, cherchons qui est la bête, ou ce qu’elle est !

LA DESCRIPTION BIBLIQUE DE LA « BÊTE »

La bête, l’image de la bête, et la marque de la bête, sont tous décrits au 13ème chapitre de l’Apocalypse.

Notez avec attention cette description biblique. L’apôtre Jean recevait ce message pour vous et moi, aujourd’hui. Dans cette vision, il voyait « monter de la mer une bête qui avait dix cornes et sept têtes, et sur ses cornes dix diadèmes, et sur ses têtes des noms de blasphème. La bête que je vis était semblable à un léopard ; ses pieds étaient comme ceux d’un ours, et sa gueule comme une gueule de lion. Le dragon lui donna sa puissance, et son trône, et une grande autorité » (Apocalypse 13 : 1-2).

Or, la plupart de ceux qui enseignent et prêchent ce sujet aux autres ignorent entièrement cette description. Pourtant, c’est cette description qui permet d’identifier la bête.

Si la « bête » était un mystérieux surhomme, ou l’Antéchrist, censé surgir bientôt en tant que dictateur mondial, ce serait en effet un personnage d’apparence étrange puisqu’il aurait sept têtes et dix cornes ! Avez-vous jamais vu un homme ayant sept têtes et dix cornes surmontant l’une de ses têtes ? Ou encore, avez-vous jamais vu un homme ressemblant à un léopard ? Pouvez-vous imaginer la venue d’un surhomme ayant les pattes d’un ours, et la gueule d’un lion ? Et apparaîtrait-il en sortant d’un océan ?

Ces images, bien sûr, sont tous des symboles. Même le terme de bête est un symbole. Notre tâche consiste à interpréter les symboles qui représentent littéralement des choses réelles. Mais l’homme ne peut interpréter les symboles bibliques. Lorsque nous saurons ce que signifient les têtes et les cornes, puis les pieds de l’ours, la gueule de lion, et enfin la ressemblance avec un léopard, nous serons alors en mesure de savoir qui est, ou ce qu’est, véritablement la bête ! 

La suite sur Qui est, ou qu’est-ce que, la bête prophétique? (deuxième partie)

Wwb Fr Bo