Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

Vatican

Qui est, ou qu’est-ce que, la bête prophétique ? (sixième partie)

La suite provenant de Qui est, ou qu’est-ce que, la bête prophétique? (cinquième partie)

LA « BÊTE À DEUX CORNES »

Satan a son gouvernement civil sur la Terre. Il lui a donné « sa puissance, et son trône, et une grande autorité ».

Satan a aussi une religion organisée, un instrument dont il se sert pour séduire le monde. Dans 2 Corinthiens 11 : 14, nous lisons que Satan se déguise en « ange de lumière ». Selon Apocalypse 12 : 9 et 20 : 3, il a séduit toute la terre. Comment cela ?

Paul nous le dit dans 2 Corinthiens 11 : 13-15. Satan a ses ministres qui prétendent être des ministres de justice, mais qui sont en réalité, de faux apôtres, des ouvriers trompeurs, déguisés en apôtres de Christ ! Ainsi ils prétendent être des ministres chrétiens. Ils font partie du grand nombre, et non de la minorité, car toutes les prophéties disent que c’est le grand nombre—et non pas la minorité—qui a été séduit. L’œuvre principale de Satan pendant six mille ans a été de séduire le monde.

Maintenant, lisez le 13ème chapitre de l’Apocalypse en commençant au verset 11 : « Puis je vis monter de la terre une autre bête, qui avait deux cornes semblables à celles d’un agneau, et qui parlait comme un dragon. »

Qui est—ou qu’est-ce que—cette « bête » ?

Certains disent qu’elle représente les États-Unis associés à la papauté. D’autres croient que c’est une fédération d’églises protestantes. La plupart des organisations ecclésiastiques négligent complètement ce sujet d’importance vitale, ou disent,
franchement : « Nous n’en savons rien ! »

Pourquoi donc cette ignorance, alors que la réponse est tellement évidente ? Oui, pourquoi ?

L’INTERPRÉTATION BIBLIQUE

Souvenez-vous, pour commencer, que la Bible interprète ses propres symboles ! Quand les hommes forment leurs propres interprétations de symboles bibliques, leurs conclusions sont toujours fausses !

Remarquez, après que Jean avait vu une bête, dont nous avons prouvé qu’elle était l’Empire Romain, il voit maintenant une autre bête—différente—qui s’élève. Nous avons vu que « bête » est un terme symbolique pour un royaume ou un gouvernement civil, et que ce terme peut représenter soit le royaume, soit son chef, selon le cas (Daniel 7 : 17, 23).

En conséquence, la prophétie relative à cette autre bête avec les deux cornes fait référence à un autre royaume ou gouvernement. Dans ces prophéties, Dieu nous dépeint les gouvernements païens terrestres sous forme d’animaux sauvages dont les caractéristiques les décrivent. Cette bête à deux cornes est semblable à un agneau. Mais elle parle comme un dragon—sa véritable caractéristique—« car c’est de l’abondance du cœur que la bouche parle » (Matthieu 12 : 34).

Que symbolise le mot « agneau », dans la Bible ? La réponse est : le Christ (Jean 1 : 29 ; Apocalypse 17 : 14). Quant au « dragon », c’est un des symboles du diable (Apocalypse 12 : 9 ; 20 : 2).

Il s’agit donc ici d’un royaume ou gouvernement, apparaissant comme étant celui du Christ, ou le Royaume de Dieu.

Le Christ n’a point établi Son gouvernement (Son royaume) lors de Sa première apparition sur la Terre. Après Sa résurrection, les disciples Lui ont demandé s’Il rétablirait le Royaume en ce temps-là (Actes 1 : 6); mais Il ne l’a pas fait. L’Église n’est pas le Royaume. Du fait que certains croyaient cela, Jésus a donné la parabole de Luc 19 : 11-27, afin de montrer qu’il Lui fallait premièrement monter auprès du trône de Son Père dans les cieux, pour recevoir le pouvoir suprême pour devenir Roi des rois, et pour établir le royaume de Dieu sur la Terre. Mais Satan est un séducteur, et il a conduit le monde entier à penser que son système d’églises (celui de Satan) est le Royaume de Dieu !

À présent, examinez attentivement le verset 12 d’Apocalypse 13 : « Elle exerçait toute l’autorité de la première bête en sa présence ».

La première bête est l’Empire Romain. Voici un autre gouvernement prétendant être le gouvernement du Christ, le Royaume de Dieu, mais qui néanmoins prend, utilise, exerce et déploie toute la puissance du premier royaume.

Quand cela ? « Elle exerçait toute l’autorité de la première bête en sa présence, et elle faisait que la terre et ses habitants adoraient la première bête, dont la blessure mortelle avait été guérie » (verset 12). Donc, cela se passe après que la blessure mortelle (de 476 de notre ère) eut été guérie. Elle a été guérie lorsque Justinien eut accompli la restauration de l’Empire d’Occident en 554 de notre ère. En conséquence, ce gouvernement religieux a exercé le pouvoir après l’an 554, quand l’Empire romain a été restauré.

Nous trouvons ici un gouvernement—un gouvernement religieux—se faisant passer pour le gouvernement du Christ, prétendant être le Royaume de Dieu, et régissant en fait l’Empire Romain civil après 554 de notre ère.

On enseignait alors que le Second avènement du Christ était réalisé en la personne des dirigeants de l’église. Le Millénium avait commencé.

Pendant la période entière de 1 260 ans, les empereurs ont accepté le pouvoir suprême de la religion. L’église était organisée en gouvernement—un gouvernement double (symbolisé par les deux cornes ou royaumes, car les « cornes » symbolisent aussi des royaumes—voir Daniel 7 : 24). Cela concrétisait le gouvernement de l’Église, et c’était également un État, un gouvernement civil, occupant toujours un territoire défini sur lequel elle régnait seule comme sur un État souverain indépendant—en plus d’exercer le pouvoir sur le vaste royaume civil dénommé le Saint Empire Romain. Aujourd’hui encore, elle est un État séparé, indépendant, et souverain.

Remarquez-le, cette seconde bête était destinée à déployer son pouvoir sur toute la Terre, car elle agirait en sorte que toute la Terre, et ceux qui y habitent, adorent la première bête « dont la blessure mortelle fut guérie »—après 554.

Dans la plupart des encyclopédies, sous le titre « Millénium », vous trouverez l’histoire de cet événement—comment le « Saint Empire Romain » a été appelé le « Royaume de Dieu sur Terre ». Ils prétendaient que le Millénium était arrivé !

Notez Apocalypse 13 : 14 : « Et elle séduisait les habitants de la terre par les prodiges qu’il lui était donné d’opérer en présence de la bête … ». Le verset 13 dit : « Elle opérait de grands prodiges ».

Considérez donc les trois points suivants : 

1. Cette bête accomplit des prodiges.

2. Elle les accomplit « en présence » du Saint Empire Romain ou la première bête.

3. Par leur moyen, elle séduit toutes les nations. 

La suite sur Qui est, ou qu’est-ce que, la bête prophétique ? (Partie sept)

Wwb Fr Bo