Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

Roman kraft  zua2hyvtbk unsplash

La Trompette

Retrouver nos raciness

Le magazine la Pure Vérité a maintenant 40 000 abonnés. Pour certains de nos lecteurs, ce chiffre ne signifie rien. Mais pour les familiers de l’œuvre du fondateur de la Pure Vérité, Herbert W. Armstrong, 40 000 représente toute une histoire.

A l’époque de la mort de M. Armstrong, en 1986, la Pure Vérité était distribuée à plus de 8 millions d’exemplaires par mois. Le déclin rapide de cette distribution, depuis sa mort, coïncide aussi avec la mort de l’Eglise qu’il suscita. Aujourd’hui, l’Eglise universelle de Dieu (eud) et la Pure Vérité respirent encore, mais le pouls est faible.

La diminution de la distribution explique, en grande partie, pourquoi la Trompette de Philadelphie existe maintenant. La Pure Vérité n’est plus pure ni réelle. Les enseignements de M. Armstrong—bien que soutenus et appréciés par des millions de gens durant des décennies—furent désavoués et ridiculisés par les lieutenants en qui il avait le plus confiance.

Parlant au nom de M. Armstrong, 10 ans après sa mort, Joseph Tkach Jr, feignant l’humilité, déclara: «Nous devons nous repentir et nous excuser» (Pure Vérité de mars-avril 1996). M. Tkah Jr, actuel pasteur général de l’eud, décrivit les enseignements de M. Armstrong comme «suppositions et pharisaïsme».

Michael Feazell, directeur de la rédaction de la Pure Vérité, n’était pas aussi tendre. Dans son livre, «La libération de l’Eglise universelle de Dieu», il a comparé la vie dans l’église de M. Armstrong à une violation.

Et cependant, ils s’étonnent que l’on ne se soucie plus beaucoup de leur œuvre.

Le mois de février 2004 marqua le 70e anniversaire de la Pure Vérité (bien que je doute que leur magazine actuel veuille attirer l’attention sur ce fait). Beaucoup d’anciens lecteurs de la Pure Vérité sont maintenant parmi ceux qui reçoivent la Trompette. Puisque c’était aussi le 14e anniversaire de la Trompette, dirigeons les projecteurs sur les deux publications. Ce faisant, vous aurez une meilleure idée de la raison de l’existence de la Trompette, et de la direction suivie.

Le legs de M. Armstrong 

L’impact de toute une vie de service de M. Armstrong pour Dieu était ressenti par des dizaines de milliers de membres de l’eud. Il était ressenti par les millions de gens qui firent la connaissance de M. Armstrong par l’émission télévisée Le Monde à Venir ou par le magazine La Pure Vérité. Cet impact était ressenti par beaucoup de leaders mondiaux que M. Armstrong rencontra en privé.

Le président Ronald Reagan envoya ce message à l’eud peu après la mort de M. Armstrong: «M. Armstrong contribua à partager la parole du Seigneur avec sa communauté et avec des gens à travers la nation. Vous pouvez être fiers de son legs. Nos prières sont avec vous. Que Dieu vous bénisse» (c’est moi qui souligne, tout du long).

Otto von Habsbourg, membre du Parlement européen, envoya ce message: «Je suis profondément choqué par la nouvelle de la mort de l’inoubliable M. Armstrong. Je suis avec vous dans toutes les prières dites à sa mémoire, et dans tous les espoirs pour la poursuite avec succès de l’œuvre de sa vie

Teddy Kollek, maire de Jérusalem à l’époque, écrivit: «On ne peut être que profondément impressionné par ses immenses efforts pour promouvoir la compréhension et la paix parmi les peuples. Ses actions bénéfiques étaient ressenties dans maints coins du monde.» Le maire de Pasadena l’appelait «un géant». L’ambassadeur israélien, aux Etats-Unis, l’appelait «une personnalité religieuse publique, et un pédagogue inspirant.» Le roi de Thaïlande le considérait comme un «ami proche, de grande valeur». Le roi du Népal disait qu’il s’était «consacré à servir l’humanité».

L’impact de M. Armstrong ne passa pas inaperçu auprès des médias non plus. Beaucoup de journaux annoncèrent la nouvelle de son décès. Le Pasadena Star News écrivit: «Ceux qui choisissent de répandre le message du monothéisme dans le monde—ou qui croient être divinement élus pour le faire—sont obligés d’endurer plus que leur part de vicissitudes mortelles. Beaucoup de ces hommes et femmes, cependant, laissent un legs qui fait que toutes leurs souffrances en vaillent la peine. Herbert W. Armstrong était un tel homme» (17 janv. 1986).

La compréhension prophétique  

A l’automne de 1926, l’épouse de M. Armstrong lui lança un défit qui le poussa à une étude intensive, quasiment jour et nuit, de la Bible. Cette étude personnelle fut la base de son ministère. Ecrivant, à la fin de sa vie, il dit: «Mes recherches furent totalement différentes de celles des étudiants, dans un séminaire. Ils absorbent ce qu’on leur enseigne des doctrines de leur dénomination…

«Mais j’avais été appelé spécialement par le Dieu vivant… Le Christ m’enseignait des choses que je ne voulais pas croire mais ce qu’Il me montrait était vrai!» (Le Mystère des siècles). Fort de cette expérience qui changea sa vie, M. Armstrong se mit à proclamer le message qu’il avait compris plus tôt au cours de son éducation biblique.

Il démarra la Pure Vérité il y a 70 ans, avec 250 exemplaires. En titre de ce premier numéro de 8 pages, M. Armstrong demandait: «Un dictateur mondial est-il sur le point de paraître?» Cinq ans plus tard, la machine nazie de Adolf Hitler se mit en place pour conquérir le monde. Après le déclenchement de la IIe Guerre mondiale, même le lecteur occasionnel de la prophétie biblique se demandait si ce n’était pas le «temps de la fin»—surtout alors que les forces d’Hitler, en Afrique, se dirigeaient droit sur la Palestine, en 1942. Cependant, M. Armstrong écrivait en novembre 1939: «Cela ne peut être en aucune façon la guerre d’Harmaguédon!»

Plus remarquable encore est ce que M. Armstrong écrivait après la guerre—quand l’Allemagne était sous les débris après que les Alliés, par des bombardements, la soumirent et la défirent totalement; après que les Alliés partagèrent les restes du pays—après que le président Franklin Roosevelt et Winston Churchill assurèrent au monde, en février 1945, que «l’Allemagne ne pourra plus jamais perturber, à nouveau, la paix du monde» (dans un document signé sur la politique américano-britannique en Allemagne). A l’époque, M. Armstrong assurait aux auditeurs du Monde à Venir et aux lecteurs de la Pure Vérité que l’Allemagne se réunirait un jour, et se lèverait, à nouveau, pour conduire l’Europe dans une Troisième Guerre mondiale.

Voici la question que posait M. Armstrong lors d’une diffusion radiophonique, alors qu’il assistait aux rencontres des Nations-Unies nouvellement formées, le 9 mai 1945: «La guerre en Europe est finie—est-ce vraiment le cas?» Plus tard, il dit: «Nous [parlant des Américains] ne comprenons pas la minutie allemande. Dès le début de la Deuxième Guerre mondiale, les Allemands avaient considéré la possibilité de perdre ce second round, comme ce fut le cas pour le premier, et ils ont soigneusement, méthodiquement planifié, dans une telle éventualité, le troisième round—une Troisième Guerre mondiale!» Utilisant la seule source qui étaie les analyses de la Pure Vérité, M. Armstrong poursuivit: «la Bible annonce ce troisième round—et il signifie le malheur sur nous, comme punition de Dieu, parce que nous, en tant que nation L’avons oublié, Lui et Ses voies! Le troisième round est qualifié, dans la prophétie, d’invasion par ‘Babylone’—un Empire romain ressuscité—une Union européenne. Je proclame cela depuis 1927.»

Il est impossible de savoir combien de gens se moquèrent de la prophétie de M. Armstrong, en 1945, selon laquelle l’Allemagne se lèverait, à nouveau, pour conduire une union européenne dans une Troisième Guerre mondiale. Mais en 1958, avec la formation du Marché commun européen, le terrain fut préparé pour l’accomplissement de cette prophétie. Aujourd’hui, avec l’émergence surprenante de l’Union européenne, le contenu de cette prophétie n’est qu’à quelques années d’une réalité effrayante. Les abonnés de la Pure Vérité, et maintenant de la Trompette, lisent cela depuis des décennies. Un des auteurs d’articles de la Pure Vérité fit ce commentaire, en février 1970: «Depuis presque 30 ans, le magazine La Pure Vérité et l’émission Le Monde à Venir disent au monde que l’Europe s’unirait—que des Etats-Unis d’Europe étaient aussi certains que le lever du soleil demain.»

Il y a beaucoup d’autres exemples où la Pure Vérité dit les choses sans détours. (Nous donnons beaucoup plus de documents dans le numéro de la Trompette de février 2000—demandez un exemplaire gratuit ou allez sur notre site www.theTrumpet.com, dans la rubrique «Archives»). Longtemps avant 1989, le magazine prophétisa que l’Allemagne de l’Est et l’Allemagne de l’Ouest se réunifieraient. En octobre 1967, il écrivit sur une future Europe unie adoptant une «monnaie commune». Même au cœur de la Guerre froide, M. Armstrong martela ce titre: «La Russie n’attaquera pas l’Amérique!» La Pure Vérité annonça, avec exactitude, la fin de l’Empire britannique avant que cela ne se produisit. Le magazine prophétisa à l’avance que les Etats-Unis et la Grande-Bretagne perdraient beaucoup de leurs «portes de la mer» stratégiques et vitales comme le Canal de Suez et le Canal de Panama. Avant la guerre arabo-israélienne de 1967, M. Armstrong dit aux lecteurs qu’Israël prendrait, en fin de compte, le contrôle de tout Jérusalem. Il prophétisa plus tard qu’Israël rendrait quelques-uns des territoires gagnés en 1967, tel le Sinaï. Et il disait inlassablement qu’il n’y aurait pas de paix au Proche-Orient jusqu’à ce que Jésus-Christ retourne à Jérusalem pour imposer une paix sans fin! Et nous nous en rapprochons de plus en plus.

Avec des articles aussi incisifs et aussi clairs sur les nouvelles de demain, vous pouvez voir pourquoi la distribution de la Pure Vérité atteignit un chiffre qui dépassa celui des magazines populaires comme Time ou Newsweek.

Là où nous étions  

M. Armstrong eut un énorme impact sur beaucoup de gens. Son successeur, Joseph W. Tkach, dit le jour de la mort de M. Armstrong: «L’exhortation est maintenant pour nous qui sommes encore vivants, pour nous qui maintenant avons une tâche mise devant nous, une course dont le parcours a déjà été balisé par l’apôtre de Dieu. Nous devons poursuivre cette course, et ne pas dévier d’un iota.» Aux funérailles de M. Armstrong, M. Tkach pria en ces termes: «Nous admettons et reconnaissons volontiers qu’il n’y a aucun homme pouvant chausser ses bottes, mais Père, nous aspirons à suivre ses pas

L’eud a, depuis lors, changé de direction. Et cela, comme je l’ai dit plus tôt, est la grande raison pour laquelle la Trompette existe maintenant. Il y a quatorze ans, de la même façon que M. Armstrong a lancé la Pure Vérité, nous avons lancé la Trompette avec un budget infime, une poignée d’abonnés, et un objectif: reprendre là où M. Armstrong s’était arrêté.

Durant les sept premières années de notre œuvre, la principale poussée de notre message fut dirigée vers nos membres, et les anciens membres de l’Eglise universelle de Dieu qui étaient désabusés par les changements doctrinaux. La pièce maîtresse de cet avertissement était le livre, Le Message de Malachie, écrit par Gerald Flurry. La Trompette, durant ces années-là, compléta le Message de Malachie, gardant les lecteurs à jour sur ce qui se passait à l’intérieur de l’eud et, plus important, sur ce que la Bible avait à dire à ce sujet.

Après sept ans, cependant, notre œuvre entra dans une nouvelle phase. A cause de la croissance de l’audience télévisée et de l’augmentation de la circulation de la Trompette, nous attirions davantage de sympathisants qui connaissaient peu ou rien de M. Armstrong ou de ses enseignements. Pour ces personnes, le Message de Malachie—qui explique pourquoi l’Eglise universelle de Dieu a rejeté les enseignements de M. Armstrong—n’était qu’une partie de l’histoire. Ils ne pouvaient revenir en arrière pour avoir le reste de l’histoire sans emprunter des écrits de M. Armstrong à nos propres membres—écrits qui avaient depuis lors été retirés de la circulation.

Et ainsi, même si Joseph Tkach Jr mettait la touche finale à son affreux livre, Transformé par la vérité, nous nous préparions à offrir à nos lecteurs de la Trompette le livre le plus significatif de M. Armstrong—Le Mystère des siècles. Le livre de Tkach Jr raconte comment le «Tkachisme» avait publiquement renoncé aux «enseignements non orthodoxes» de M. Armstrong, et forçait l’eud à entrer dans le courant évangélique. Bien que nous n’étions pas au fait de ses projets de produire un livre, quelle satisfaction pour nous, en nous tournant vers 1997, de savoir que dans la même année où Tkach Jr faisait paraître son livre, nous faisions reparaître le Mystère des siècles! En fait, nous offrions des exemplaires gratuits du Mystère quelques mois avant que le livre de M. Tkach n’atteigne les étagères des libraires.

Il y a sept ans, nous mettions le livre de M. Armstrong en couverture de la Trompette. Dans le numéro de février 1997, nous disions à nos lecteurs comment l’eud avait failli dans la poursuite de la mission de M. Armstrong concernant le Mystère des siècles—celle d’atteindre la «plus large audience possible» avec le livre (lettre co-ouvrière du 23 septembre 1985). «Soudainement, écrivait mon père dans sa ‘Lettre de l’éditeur’ de ce numéro, nous avions maintenant un message pour des milliards de gens.» Quiconque lit le Mystère des siècles peut comprendre le dessein suprême de Dieu pour l’homme tel qu’il est révélé dans la Bible.

Cependant, à sept ans, nous étions encore petits. La circulation de la Trompette à l’époque où nous offrions, pour la première fois, le Mystère était de 62 500—un chiffre plus élevé que celui de la Pure Vérité aujourd’hui, mais loin d’être suffisant pour atteindre la «plus large audience possible». De plus, bien après le démarrage de cette «nouvelle phase» nous fûmes enlisés par six années épuisantes de procès. L’eud faisait tout ce qu’elle pouvait pour empêcher le monde de recevoir, à nouveau, toute littérature de M. Armstrong.

Bien que petite et quelque peu distraite par le procès, la Trompette a encore subi un nombre de changements, les sept années passées, qui sont le reflet de la «nouvelle phase» dans laquelle nous entrions en février 1997. Par-dessus tout, le centre d’intérêts s’est considérablement élargi, donnant au magazine une perspective universelle. Nous produisons, maintenant, la Trompette avec la «plus large audience possible» à l’esprit.

La préparation du terrain pour cette vue mondiale commença le mois même où mon père annonçait la nouvelle phase pour cette œuvre. Il transféra Ron Fraser de l’Angleterre à nos bureaux d’Edmond pour diriger le Bureau des nouvelles de notre magazine. En tant qu’éditeur des nouvelles de la Trompette depuis lors, M. Fraser et son équipe abordent avec les lecteurs du magazine les sujets les plus significatifs de notre message—particulièrement les sujets les moins abordés par les médias, en général, et qui sont en liaison avec la prophétie biblique.

Un an après la venue de M. Fraser, notre département éditorial lança un autre magazine, principalement pour les membres et les co-ouvriers de l’Eglise, la Vision royale. En tant que véhicule pour délivrer davantage d’articles à orientation religieuse, la Vision royale a permis de libérer de la place dans la Trompette pour des sujets développés dans les nouvelles, et ayant trait à la prophétie.

Pour la plupart de nos lecteurs, connaître «Dès aujourd’hui, les nouvelles de demain», c’est ce que leur a toujours permis la Trompette. Depuis que nous avons commencé à nous efforcer d’atteindre la «plus large audience possible», la circulation a grimpé de 62 500 à plus de 340 000. Selon nous, nous avons encore un long chemin à parcourir, à la fois en chiffres de circulation et en perfectionnement de la Trompette, mais nous avons également de bonnes raisons d’être enthousiastes pour ce qui est à venir.

Un regard vers l’avenir  

L’année dernière, comme la plupart de nos lecteurs le savent, nous avons gagné le procès mentionné plus haut—nous avons obtenu les droits d’auteurs pour le Mystère des siècles et 18 autres ouvrages de M. Armstrong. (Voir la Trompette de l’automne 2003, pour davantage d’information sur la victoire quant aux copyrights). A présent, nous avons cinq livres de M. Armstrong et neuf de ses brochures disponibles sur demande. Ainsi, non seulement nous avons fini avec un procès qui nous fit perdre du temps (sans parler des dépenses), de plus nous avons déjà imprimé la plupart de ce pour quoi nous nous sommes battus.

En outre, durant une grande partie de 2003, la Clé de David ne fut pas diffusée à la télévision. Mon père décida, vers la fin 2002, de quitter la télévision pendant un certain temps afin que nous puissions vouer davantage de temps, de ressources et d’argent pour finir le procès. De la prise de cette décision jusqu’à maintenant, la circulation de la Trompette a été à peu près la même.

Mais maintenant que le procès est fini, maintenant que nous avons beaucoup de littérature de M. Armstrong en stock, maintenant que nous sommes revenus à la télévision avec la Clé de David et que nous sommes proches de finir le centre de courrier de 55 mètres carrés, vous pouvez comprendre pourquoi nous sommes enthousiastes des choses à venir—particulièrement pour la Trompette.

Avec la circulation croissante du magazine, nous espérons améliorer, par-dessus tout, la qualité de cette publication.

Premièrement, vous avez probablement noté la nouvelle présentation de la Trompette. Il y a des années que nous n’avons pas modifié l’apparence du magazine, nous espérons que vous en appréciez le nouveau style.

Deuxièmement, si vous feuilletez jusqu’à la dernière page du présent numéro, vous remarquerez huit pages supplémentaires. Nous cherchions un moyen pour ajouter quelques articles sans dévier de notre but principal—donner la perspective de Dieu sur les nouvelles. Les pages supplémentaires nous donneront cette flexibilité. Nous pouvons garder les articles les plus frappants sur les événements actuels, tandis que nous inclurons davantage d’articles dans d’autres catégories générales telles que société, vie, religion et science/technologie pour parachever chaque numéro.

Puisque nous pouvons couvrir autant de sujets, nous avons agrandi la rubrique «Regard sur le monde» pour être certains que vous ayez une bonne vue sur ce qui est vraiment significatif, chaque mois. Bâti sur le modèle de «Regard sur le monde», nous avons ajouté une nouvelle rubrique appelée «Regard sur la société».

Vous remarquerez d’autres améliorations comme dans la rubrique du courrier, où nous avons l’intention de donner davantage de réponses éditoriales aux lettres reçues.

Faites-nous savoir ce que vous en pensez. Nous espérons que vous apprécierez la Trompette mise en valeur! 

Fr Mm