Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

Hwa%2c%20muralla

Trompette

Saisissez la vision de Jérusalem!

Le passé, le présent et l'avenir de cette ville contient une perspective remplie d'espoir dont vous avez besoin.

Le sage roi Salomon a écrit jadis, « Où il n’y a pas de vision, le peuple périt ; mais celui qui garde la loi, heureux est-il. » (Proverbes 29 : 18—selon la King James ). Une vision est une image mentale de ce que l'avenir sera ou ce qu'il pourrait être. Nous avons tous besoin de vision—et d' espoir et d' inspiration —ou nous périssons !

Je veux expliquer la formidable vision—une vision inspirante remplie d'espoir dont vous avez besoin—dans la ville de Jérusalem. Dans son avenir, ainsi que dans son passé et même dans son présent.

Aucune ville sur Terre n’a un passé, un présent ou un avenir rempli d’une telle signification et d’un tel espoir. Il y a une vision dans la vieille ville, dans la Cité de David et sur le mont du Temple ; il y a une vision dans les collines de Judée et dans les plaines côtières. Il y a une vision dans les ruines antiques qui témoignent de l'histoire incomparable de ce pays, et dans les nombreux artefacts sensationnels qui ont été découverts lors des fouilles archéologiques, illuminant le passé ancien d'Israël.

Israël aujourd'hui est aussi l'épicentre de problèmes et de tendances graves, tant à l'échelle régionale que mondiale. Bien que les médias n’en parlent pas, il y a une vision énorme dans ces actualités quotidiennes. La politique intérieure d'Israël, la menace terroriste, le conflit actuel avec l'Iran et ses mandataires au Liban et à Gaza, et de nombreux autres événements, deviennent incroyablement significatifs lorsqu’ils sont examinés à la lumière du passé d’Israël et des écrits de ses prophètes. Ces écrits placent les événements dans leur contexte historique. Plus important encore, les anciens prophètes expliquent où les événements d’aujourd’hui mènent.

Ces écrits sacrés prédisent aussi un avenir magnifique pour cette cité incomparable—un avenir, qui sera bientôt réalisé, et qui devrait enflammer nos cœurs !

Surveillez Jérusalem

Le roi Salomon n'était pas le seul à discuter de la vision et de son importance pour la santé individuelle et nationale. De nombreux sacrificateurs, des prophètes et des dirigeants parlent de vision, en particulier de l'importance de la vision de Jérusalem.

Dans le Psaume 137 : 5-6, le psalmiste a écrit : « Si je t'oublie, Jérusalem, que ma droite m'oublie ! Que ma langue s'attache à mon palais, si je ne me souviens de toi, si je ne mets pas Jérusalem au-dessus de ma plus grande joie ! » (Jewish Publication Society [Société juive de publication d’Amérique]). Écrit durant la captivité babylonienne, cette belle chanson exprime le profond désir du peuple de Dieu pour cette cité de Dieu. C'est un rappel perpétuel de retenir fermement la vision de Jérusalem.

La Bible est remplie de passages comme celui-ci—des passages qui décrivent à quel point il est important de chérir la vision de Jérusalem.

Anciennement, Dieu ordonna à Abraham à se déraciner et de se déplacer (Genèse 12). Abraham a obéi, et était un étranger et un pèlerin sur cette Terre. Hébreux 11 nous dit, « il attendait la cité qui a de solides fondements, celle dont Dieu est l'architecte et le constructeur. » Cela parle de la nouvelle Jérusalem—prophétisée avec de superbes détails exquis dans Apocalypse 21. Abraham ne se souciait pas de l'endroit où il se trouvait physiquement parce qu'il connaissait sa destination spirituelle. Il tenait une vision de l'avenir ultime de Jérusalem, quand elle servira en tant que quartier général de Dieu pour toutes les nations et même l'univers !

Le prophète Ésaïe a beaucoup écrit sur Jérusalem. Considérez Ésaïe 40, qui concerne à la fois le passé et l'avenir, et qui illumine la vision de Jérusalem. Le verset 9 dit : « Monte sur une haute montagne, Sion, pour publier la bonne nouvelle ; élève avec force ta voix, Jérusalem, pour publier la bonne nouvelle ; élève ta voix, ne crains point, dis aux villes de Juda :Voici votre Dieu !’ »

Jérusalem et l'État d'Israël sont remplis d'histoires et d'événements qui déclarent, « Voici votre Dieu ! » Voyager dans cette région, c'est comme parcourir la Bible. Il y a des fouilles archéologiques bibliquement importantes, des artefacts et des ruines dans tout le pays. De nombreux événements et tendances politiques en Israël sont liés au Second avènement de Jésus-Christ. À leur manière, chacun d'entre eux déclarent, « Voici votre Dieu ! »

Jérusalem et l'État d'Israël sont remplis d'histoires et d'événements qui déclarent, « Voici votre Dieu ! » Voyager dans cette région, c'est comme parcourir la Bible. Il y a des fouilles archéologiques bibliquement importantes, des artefacts et des ruines dans tout le pays.

Ce message cependant, doit également être spécifiquement déclaré et clairement expliqué, sinon les gens ne le reconnaîtront pas. Au cours des dernières décennies, il a été claironné par un individu en particulier—un homme qui a été appelé un « prophète » des temps modernes pour Jérusalem.

Le ‘Prophète’ de Jérusalem

De 1965 à 1993, le maire de Jérusalem était Teddy Kollek. Il avait une vision pour la ville et fut en mesure de transformer une grande partie de cette vision en réalité. Il a supervisé le développement de Jérusalem après sa réunification en 1967 et la fait entrer dans l'ère moderne. Il fut appelé « le plus grand bâtisseur de Jérusalem depuis Hérode le Grand. »

Après sa quatrième réélection en tant que maire en 1983, M. Kollek tenait un déjeuner pour un de ses amis, avec lequel il pouvait partager, développer et élargir sa vision de sa cité bien-aimée : Herbert W. Armstrong. Le maire Kollek respectait profondément la compréhension de M. Armstrong au sujet de la Bible et de la primauté de Jérusalem dans son histoire et dans la prophétie. Après que M. Armstrong ait porté un toast au succès électoral du maire, M. Kollek a souri et répondu de sa chaise, « Jérusalem en ce moment n'a pas de prophète. Vous allez devoir être notre prophète. »

M. Armstrong rencontre le premier ministre israélien Golda Meir. La Trompette.

Cette déclaration a révélé une profonde perspicacité. M. Armstrong était le chancelier du Collège Ambassador, dont le siège central se trouvait à Pasadena en Californie. Un auteur prolifique, un éducateur, un philanthrope et un théologien, M. Armstrong parcourait le monde, enseignant les causes réelles des problèmes auxquels l'humanité était confrontée et leurs solutions ultimes. Il a publié la revue la Pure Vérité, lue par une personne sur 583 sur la planète : a diffusé l'émission Le Monde à venir, vue sur 382 stations de télévision et 36 stations de radio. M. Armstrong a dirigé de nombreux projets importants, mais sa plus grande passion, surtout dans les dernières décennies de sa longue vie, était pour l'État juif et pour Jérusalem. Entre 1967 et sa mort en 1986, il visita Jérusalem plus de 50 fois. Il s’est personnellement lié d’amitié avec tous les premiers ministres et présidents d’Israël durant cette période. En 1968, M. Armstrong et le Collège Ambassador formèrent ce que le ministre du Tourisme d'Israël à l'époque appelait « un pont de fer qui ne pourra jamais être brisé » avec l'Université hébraïque et l'État d'Israël. M. Armstrong et le Collège Ambassador apportaient leur soutien à plusieurs fouilles archéologiques dans la vieille ville, y compris les excavations massives au mont du Temple conduites par le Professeur Benjamin Mazar et l'Université hébraïque. Lorsque M. Armstrong lui rendait visite, il marchait souvent bras dessus, bras dessous, dans la ville avec le maire Kollek. Le maire lui partageait sa vision de la Jérusalem moderne, et M. Armstrong donnait au maire des commentaires et des idées au sujet de ses projets et de ses plans.

Tout comme les prophètes bibliques et les grandes figures juives de l'antiquité, M. Armstrong avait une vision extraordinaire de Jérusalem et de l'État juif. Il comprenait qu'il y a énormément d'espoir et d'inspiration liés au passé, au présent et à l'avenir de cette ville et de cette nation. Et il consacrait beaucoup d'énergie à partager cet espoir.

En 1967, j'étudiais au Collège Ambassador. M. Armstrong était sur le point de livrer un message en Israël. Dans une lettre adressée aux co-ouvriers à l'époque, M. Armstrong a écrit : « Le Christ vivant a agi rapidement pour ouvrir la porte très importante qui était fermée depuis l'époque des premiers apôtres ! » Au premier siècle, Jésus-Christ vint à Jérusalem avec un message, et le peuple l’a tué !—c'est une chose que Dieu le Père se rappelle vivement et pour laquelle Il éprouve de profonds sentiments (Apocalypse 11 : 8). Le peuple de Dieu est allé à Pella, un lieu de refuge, en 69 apr. J.-C. Dans tous les siècles qui suivirent, la vérité de Dieu ne fut plus largement prêchée à nouveau dans cette ville ! Dieu a fermé la porte sur Jérusalem ! Dieu permit que Jérusalem subisse l'holocauste terrifiant de l'an 70 apr. J.-C., le siège romain qui détruisit la ville et le temple.

Cependant à l'époque moderne, Dieu a inspiré M. Armstrong à exécuter la commission dont il est question dans Ésaïe 40 au sujet de la voix « qui crie dans le désert. » Cette commission fut accomplie par Jean-Baptiste avant la première venue de Jésus-Christ (Matthieu 3 : 3), mais il devait aussi y avoir un accomplissement du temps de la fin avant le Second avènement—et il serait accompli par M. Armstrong.

Le roi de Jordanie avait trouvé un moyen avec M. Armstrong afin qu'il puisse transmettre ce message par radio à Jérusalem. Mais avant qu'il ne puisse y arriver et le diffuser, la guerre des Six Jours éclata. M. Armstrong était profondément déçu. Il souhaitait désespérément donner ce message !

Ceci s'est avéré être le premier d'une série de plusieurs obstacles majeurs auxquels M. Armstrong eut à faire face alors qu'il faisait l'œuvre en Israël. Cependant, M. Armstrong a quand même réussi à accomplir des choses extraordinaires là-bas. Il y a une leçon importante à tirer de cette histoire pour nous tous.

Surmonter les obstacles

Je suis retourné pour étudier tout ce que M. Armstrong avait accompli en Israël et les défis qui sont survenus, et je suis convaincu de deux vérités. Premièrement, la raison pour ces problèmes était que Satan le diable haïssait ce qu'il faisait et a travaillé avec ferveur pour s'y opposer. Deuxièmement, l'intense détermination de M. Armstrong à surmonter ces obstacles montra sa passion et son amour pour Jérusalem ! Sa connaissance des prophéties de la Bible le maintenait concentré sur cette ville, et il y trouva une immense espérance. Il a vu son importance parce qu'il avait la vision !

Au cours des années 1970 en particulier, il y eut une agitation importante dans l'Église que M. Armstrong avait fondée. Certains ministres organisèrent une sorte de coup d’État visant à libéraliser les enseignements de l'Église. Le Collège Ambassador a succombé à ces forces libérales dans le corps professoral et le corps étudiant. M. Armstrong dût exclure son propre fils, qui l'a ensuite publiquement dénigré. L'État de la Californie attaqua l'Église dans ce qui s'avéra plus tard être une attaque totalement infondée et inconstitutionnelle. De nombreux membres et ministres quittèrent l'Église.

Des volontaires du collège Herbert W. Armstrong effectuent des fouilles sur l'Ophel à Jérusalem en 2018. Gracieuseté d'Eilat Mazar

C'est une illustration convaincante de la vérité du proverbe du roi Salomon. Ces personnes manquaient de vision, et ils étaient en train de périr spirituellement !

Tout ceci se produisit alors que M. Armstrong entreprenait ses plus grands efforts à Jérusalem ! Satan connaît le pouvoir de cette vision de Jérusalem. Il a attaqué à plusieurs reprises l'Église de M. Armstrong et son œuvre à Jérusalem. Une telle activité dans cette ville le rend très inquiet—et très courroucé ! C’est parce que, quand cette commission d’Ésaïe 40 : 9 est accomplie, son œuvre diabolique prendra fin ! (ex. Apocalypse 12 : 12).

M. Armstrong affronta les problèmes énergiquement, mais il ne leur permettait pas de saper l'œuvre en Juda. Si vous suivez cette histoire dans les années 70, il semble que M. Armstrong était inébranlable ! Certains critiques à l'intérieur de l'Église lui reprochaient de voyager à Jérusalem alors que le collège était « en train de s'effondrer. » Il a répondu en disant que si le collège s'avérait être une distraction de l'Œuvre de Dieu, il le fermerait ! Il ne se laisserait pas distraire. Il savait qu'il devait se concentrer sur Jérusalem, et il continuait à le faire !

Quand vous avez la vision de Jérusalem, même des épreuves difficiles ne vous arrêteront pas.

Gerald Flurry visite Jérusalem avec le Dr. Mazar. La Trompette

On pourrait penser que dans les années 1980, alors que M. Armstrong remettait l'Église sur la bonne voie, il aurait arrêté les fouilles en Israël. Au lieu de cela, il participa à plus de fouilles. Il a également reçu une médaille à la Knesset, et il a rencontré les présidents Chaïm Herzog et Shimon Peres. Le Professeur Benjamin Mazar, qui dirigeait les fouilles à Jérusalem, visita personnellement le Collège Ambassador à plusieurs reprises.

Les fruits montrent que Dieu inspirait la présence de M. Armstrong à Jérusalem. Il accomplissait des miracles et ouvrait des portes, et M. Armstrong essayait toujours de franchir toutes celles que Dieu ouvrait ! Certaines des universités les plus remarquables en Amérique essayaient de participer à ces fouilles—les plus importantes fouilles sur Terre. Pourtant un petit collège à Pasadena, en Californie, fut celui qui a reçu cet honneur ! Dieu essayait d'attirer l'esprit de Ses membres sur Jérusalem et la vision qu'elle représente.

En 1986, les étudiants du Collège Ambassador apparaissaient sur la page de couverture du Biblical Archeology Review [La revue d’archéologie biblique]—ce qui est une publicité et un prestige impressionnants pour n'importe quel collège. C'était comme si Dieu rappelait à Son peuple qu'ils avaient besoin de rester concentrés sur Jérusalem.

Malheureusement, quand M. Armstrong est mort, les membres de l'Église détournèrent leur esprit de cette ville. Et où il n'y a pas de vision, le peuple périt. Sans vision, les églises et les collèges périssent ! C'est ce qui est arrivé au Collège Ambassador et à l'Église Universelle de Dieu.

Heureusement, ce n'est pas la fin de l'histoire.

Voici votre Dieu !

Dans les quatre ans suivant le décès de M. Armstrong, l’organisation—à l’origine de ce magazine—a été créée dans le but exprès de poursuivre l’œuvre que ses successeurs avaient abandonné. Équipé de la même vérité proclamée par M. Armstrong, et inspirés par la même vision, nous avons ressuscité le programme de télévision, les revues, la production de livres et de brochures et d’autres efforts médiatiques. Nous avons ravivé de nombreux autres aspects de son travail, notamment les campagnes de conférence publique, une école primaire et secondaire et des programmes éducatifs d'été pour les jeunes, des concerts et autres événements culturels, ainsi qu'un collège des arts libéraux avec des campus en Amérique et en Grande-Bretagne (maintenant nommé Collège Herbert W. Armstrong).

Nous avons aussi une œuvre en Israël qui perpétue l'héritage de M. Armstrong. Nous avons relevé les ruines de l'œuvre humanitaire de M. Armstrong à Jérusalem avec la Fondation culturelle internationale Armstrong. Nous avons travaillé à restaurer le parc de la Cloche de la liberté (The Liberty Bell Park). Peu de temps après que le Dr. Eilat Mazar ait découvert le palais du roi David dans la Cité de David, nous avons commencé un partenariat avec elle. Nous avons envoyé nos premiers étudiants pour l'assister dans ses excavations en 2006. Cette même année, nous avons rencontré le maire de Jérusalem Uri Lupolianski. Nos étudiants ont depuis lors participé activement à plusieurs fouilles qui ont permis de déterrer de merveilleux artefacts bibliquement significatifs, dont le mur de Néhémie, le sceau de Guedalia (l'un des persécuteurs du prophète Jérémie), et la muraille de Salomon. Dieu a clairement béni abondamment le travail du Dr. Mazar, parce qu'elle a fait des découvertes de valeur ahurissante, l'une après l'autre !

Vous avez besoin de la vision de ce qui va se passer dans cette ville. Bientôt, Jérusalem sera la capitale de ce monde. Elle sera appelé une ville de vérité et de paix, où la joie et le bonheur y seront en abondance.

La présence de M. Armstrong à Jérusalem a préparé le chemin pour notre œuvre là-bas aujourd'hui. Le Dr. Mazar ne travaillerait probablement pas avec nous aujourd'hui, si M. Armstrong n'avait pas travaillé avec son grand-père, Benjamin Mazar. Elle a grandi en interagissant avec les étudiants du Collège Ambassador sur les excavations.

Le message d'Ésaïe 40 : 9 doit encore être proclamé aux villes de Juda et dans Jérusalem. Dieu le fait aujourd'hui à travers cette œuvre. Nous permettons à Dieu de nous conduire à travers toutes les portes qu'Il ouvre pour nous dans l'État juif moderne, pour annoncer le retour imminent du Christ : « Voici votre Dieu ! »

Le 30 mars, le journal New York Times a publié un article intitulé « Une fouille archéologique peut-elle changer l'avenir de Jérusalem ? » Il citait l'ancien ambassadeur des États-Unis en Israël, M. Dan Shapiro disant, « Il est difficile d'exagérer combien il est émouvant pour les Juifs d'être relié à la Jérusalem de David. » Nous exploitons un site internet, Watch Jerusalem (watchjerusalem.co.il) [Surveillez Jérusalem], et nous sommes sur le point de lancer un nouveau magazine, également intitulé Watch Jerusalem. Il aura pour but de relier le peuple d'Israël à la Jérusalem de David. Nous avons un message puissant au sujet de cette ville qu'ils ont besoin d'entendre, particulièrement au moment où les problèmes de la nation s'intensifient dans les temps à venir—ce qu'ils feront certainement, tout comme ils l'ont fait avant 70 apr. J.-C.

Les volontaires 2018 du Collège Armstrong et le Dr. Eilat Mazar à l'Ophel. Gracieuseté d'Eilat Mazar

Dieu tend la main au peuple d'Israël ! Leur propre histoire étonnante et leur patrimoine sont en train d'être déterré du sol sous leurs pieds—des artefacts qui se rapportent aux prophéties sur ce qui est sur le point de leur arriver !

Jésus-Christ est sur le point de revenir ! S'Il ne le faisait pas, tous les êtres humains sur Terre seraient tués (Mathieu 24 : 22). Nous devons préparer la voie pour Son Second avènement. Nous devons proclamer à Juda, « Voici votre Dieu ! » Votre Messie s'en vient ! Vous avez crucifié mon Fils, pourrait dire Dieu le Père, mais maintenant Il revient. Il est le Messie que vous attendiez la première fois. Vous ne vouliez pas celui qui serait crucifié—vous vouliez un Messie puissant ! Cette fois, c’est ce que vous allez avoir. Voici votre Dieu !

Voilà notre message pour Jérusalem ! Il y a une vision merveilleuse enveloppée dans Ésaïe 40. Tout ce que nous faisons en ce temps de la fin est à propos de « Voici votre Dieu ! » Et Dieu ouvre cette porte.

Vous avez besoin de surveiller Jérusalem ! Vous avez besoin de la vision de ce qui va se passer dans cette ville ! Dans très peu de temps, Jérusalem deviendra la capitale de ce monde. Elle sera appelée une ville de vérité. La paix, la joie et le bonheur abonderont (Zacharie 8 : 3-6). Les gens du monde entier se rendront à Jérusalem pour y être enseignés la loi de Dieu et pour apprendre la voie de la paix (Ésaïe 2 : 1-5). L'éducation et la vérité de Dieu rempliront la Terre ! (Habacuc 2 : 14).

Je veux vous encourager à demander ma brochure gratuite Jérusalem selon la prophétie . Elle explique ces prophéties bibliques et beaucoup d'autres, au sujet de ce qui se produira dans cette ville dans le temps juste devant nous, et dans cette utopie qui s'en vient. Le dernier chapitre s'intitule : « Regarder vers la nouvelle Jérusalem ». Il explique comment, après mille ans de ce monde gouverné par Jésus-Christ, toute l'humanité sera ressuscitée, instruite, et se verra offrir l'occasion d'être sauvée (Apocalypse 20). Puis Dieu le Père amènera la nouvelle Jérusalem—la ville qui a des fondations, celle qu'Abraham recherchait—sur cette Terre, et l'établira comme Son quartier général de l'univers (Apocalypse 21). Il sera finalement réuni avec Sa Famille, qui sera absolument heureuse et pleine de joie. C'est le commencement du reste de l'éternité ! Quelle vision !

Fr Jip