Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

200916 race%20riot gettyimages 1269205159

MICHAEL M. SANTIAGO/GETTY IMAGES

Un aperçu approfondi du problème racial aux États-Unis

Le 14 septembre, le commentateur de radio Rush Limbaugh faisait quelques remarques avec une vision saisissante que chaque Américain devrait comprendre. « L'une des choses qui, à mon avis, ne suscite pas assez de commentaires—et ce n'en était pas le cas à l'époque—c'est la division raciale créée dans ce pays par Obama et l'administration d'Obama » a-t-il déclaré. « Et elle fut faite à dessein. Et elle était un élément stratégique de la mise en œuvre de n'importe quel aspect de l'agenda d'Obama. » Limbaugh a tout à fait raison à ce propos, et le temps a prouvé que c'était vrai.

Limbaugh a poursuivi : « Il y a beaucoup d'Américains blancs qui ne sont pas racistes ; ils ne sont pas intolérants ; ils ne savent même pas ce que veut dire la suprématie blanche, et toutes ces accusations de privilège blanc. Tout ce qu’ils savent c’est qu’ils sont malades et fatigués de voir leur pays étiqueté de raciste. Alors ils étaient impatients de voter pour M. Obama. Ils ne se souciaient pas de savoir si Obama était un communiste, un marxiste, ou de qui il était. Il était noir, et donc ils allaient voter pour lui. La raison pour laquelle ils allaient voter pour lui était pour prouver qu'ils n'étaient pas racistes et que le pays n'était pas raciste... Ils pensaient que le moyen le plus rapide de réfuter ces allégations était que l'Amérique élise un président afro-américain. Le poste le plus puissant au monde. Et c'est ce qui se passa : l'Amérique, avec le soutien de millions d'électeurs blancs, a élu son premier président afro-américain... Il n'aurait pas pu être élu uniquement avec les votes des noirs. Le premier président afro-américain avait besoin des millions de votes des blancs, et il les a obtenus. » Des millions de gens croyaient que l'élection d'un homme noir serait la preuve des progrès que l'Amérique a accomplis dans les relations interraciales. Non pas qu'elles soient parfaites, mais ceci aurait dû éradiquer la fausse idée que cette nation est irrémédiablement raciste.

Le problème est que, la gauche n'acceptera jamais cette affirmation. En fait, elle visa à utiliser l'élection d'Obama pour diviser le pays encore plus !

Comment ? « C'est très simple », explique Limbaugh. « Toute proposition d'Obama qui n'était pas acceptée universellement et acceptée par tout le monde était déclarée raciste. » Ainsi, chaque fois que des gens critiquaient quelque chose que le président Obama faisait—même les gens qui avaient voté pour lui—ils étaient traités de racistes ! « Il était inadmissible de le critiquer ; inadmissible de critiquer sa politique. Imaginez, mes amis, ne pas pouvoir critiquer le président des États-Unis, l'homme le plus puissant dans le pays—ne pas être en mesure, d'utiliser le Premier amendement, pour critiquer ses politiques. Vous devez vous taire, sinon vous êtes raciste. » C'était le plan, et la gauche l'a poussé aussi fort qu'elle le pouvait.

Cette stratégie diabolique créa encore plus de division raciale en Amérique. Et c'est exactement ce que la gauche voulait ! En conséquence, huit ans après la présidence Obama, les problèmes raciaux de notre nation sont devenus bien pires ! Et c'est cette division qui nous a amené à Black Lives Matter et Antifa.

Ces millions d'électeurs blancs essayaient d'aider à mettre fin aux conflits raciaux dans ce pays. « Ils essayaient de montrer qu'ils n'y avait pas de racisme en Amérique—pas comme la gauche le prétendait », a déclaré Limbaugh. « Ils avaient déjà fait d'Oprah Winfrey l'artiste de télévision la plus populaire et riche d'Amérique. Il y avait d'innombrables athlètes afro-américains qui étaient parmi les athlètes les plus riches en Amérique. Et pourtant cela n'avait pas d'importance. L'accusation venait encore qu'il y avait une suprématie blanche, qu'il y avait un privilège blanc, et qu'il y avait un racisme flagrant partout... Après que l'Amérique ait été aussi loin pour prouver qu'elle n'était pas raciste, regardez ce qui se dit sur l'Amérique d'aujourd'hui : qu'elle est raciste et qu'elle est sectaire, qu'il y a une suprématie blanche, qu'il y a un privilège blanc. Et c'est pire que jamais. Nous avons besoin de réparations. »

Personne ne peut réfuter cette perception puissante ! C'est une compréhension inhabituellement profonde de la politique américaine actuelle.

« Alors qu'est-ce qui ne s’est pas bien passé ? » demandait Limbaugh. « Après avoir élu le premier afro-américain, maintenant c'est pire que jamais en Amérique. Comment expliquez-vous ça ?... Vous savez, ce n'est pas une petite chose pour un groupe de Blancs de se regrouper pour élire quelqu'un sur la base de sa race afin de montrer qu'ils ne sont pas racistes ; c'est une très grosse affaire. Et maintenant, ça ne compte plus ?... Maintenant c'est presque comme si cela ne s'était jamais produit ? Maintenant l'Amérique est une nation plus raciste qu'elle ne l'a jamais été depuis la Guerre de Sécession ? »

Rush est un patriote américain, mais il ne peut pas expliquer cela. C'est un mal sans précédent dans la politique américaine !

Vous ne pouvez l'expliquer que si vous comprenez la prophétie biblique. Les Américains sont dangereusement ignorants de la Bible. Ils ne connaissent pas la Bible et ils ne connaissent pas Dieu !

Seul Dieu peut révéler pourquoi cela se produit en Amérique. Et Il l'a fait. Il a entièrement révélé ces maux dans quelques prophéties bibliques étonnantes ! (Vous pouvez les lire dans notre brochure gratuite L'Amérique sous attaque). Dieu est rempli de colère à cause de nos péchés !

Depuis plus de 70 ans nous expliquons pourquoi ceci se produit—et que ça deviendra bien pire très rapidement si nous ne portons pas attention à l'avertissement de Dieu !

De nombreux Américains prient pour que Dieu sauve l'Amérique. Il l'a fait—temporairement. Mais ce n'est que pour qu'Il puisse donner à l'Amérique et au monde un dernier avertissement.

Le peuple en Amérique ne connaît pas Dieu. Et jusqu'à présent, nous ne voulons pas connaître Dieu, du moins c'est ce qu'il semble ! Dieu a expliqué de manière claire et détaillée ce qui se passe—mais cette nation a tourné le dos à Dieu et à Sa Bible.

Le retour de Jésus-Christ est « à la porte » ! Il va nous sauver en dépit de nos péchés. Cependant, cela n'arrivera pas tant que nous n'aurons pas connu les pires souffrances jamais vécues sur Terre !

Laisserez-vous Dieu vous montrer ce qui se passe ? Et pourquoi ces choses arrivent ? Dieu vous donne un choix de vie ou de mort. Il veut que vous choisissiez la vie !

Atk Fr