Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

210521 laschet gettyimages 1232982058

BERND VON JUTRCZENKA/POOL/AFP/GETTY IMAGES

Un ‘noyau européen’ doté de puissances militaires mondiales est en train de se former

Armin Laschet, en bonne voie pour succéder à la chancelière Angela Merkel, envisage un noyau militaire européen. Cela devient déjà une réalité.

Le 19 mai, le dirigeant de l'Union chrétienne-démocrate allemande, Armin Laschet, a révélé sa vision d'un « noyau européen ». En matière de politique étrangère, il a appelé l'Europe à agir ensemble et à traiter les questions d'armement et de politique militaire. La scène est déjà en train d’être préparée pour que ses rêves se réalisent. Nous sommes sur le point de voir l'ascension d'un empire.

Laschet est en bonne voie pour remplacer la chancelière Angela Merkel aux prochaines élections. Mais il veut faire plus que simplement diriger l'Allemagne ; il cherche à aider à la transformation de l'Union européenne. Il semble qu'il reconnaisse que tous les États membres ne partagent pas son rêve, car il appelle uniquement à « un noyau européen » pour montrer la voie.

Semblablement au président français Emmanuel Macron, Laschet préconise une Europe bien plus souveraine. Les quelques États qui montrent la voie pourraient être intégrés dans le traité d'Aix-la-Chapelle, que l'Allemagne et la France ont signé le 22 janvier 2019. Bien que le traité ne soit pas aussi ambitieux que Macron l'avait espéré, il fournit toujours une base pour une plus grande unité dans l'UE.

L'accord est également cher à Laschet. Aix-la-Chapelle n'est pas seulement le lieu de naissance de Laschet, mais a également été la capitale politique de Charlemagne, que Laschet admire beaucoup. Charlemagne a jeté les bases du Saint Empire romain germanique. Inspiré par l'histoire de Charlemagne, Laschet cherche à ressusciter un empire politique et militaire.

Les fonctionnaires de l'UE préparent déjà le terrain pour une Europe transformée. Le 7 juin 2017, la Commission européenne a lancé le Fonds européen de la défense. Peu de gens en ont pris note à l'époque, mais le 1er janvier de cette année, un budget de près de 10 milliards de dollars a été approuvé pour le fonds entre 2021 et 2027.

L'UE elle-même, cependant, n'a pas d'armée qui nécessite un financement pour la paie ou l’entretien des équipements. Le fonds est utilisé pour le développement et l'acquisition de nouveaux équipements militaires pour les nations de l'UE, selon l'Agence européenne de défense.

Le 22 mars, l'UE est allée plus loin et a établi une Facilité européenne pour la paix. Ce nouvel instrument financier couvrira les « actions externes de l'UE qui ont des implications militaires ou de défense ». Le budget de la facilité pour la paix s'élève à 6 milliards de dollars supplémentaires pour la période de 2021 à 2027. L'objectif déclaré est de « prévenir les conflits, préserver la paix et renforcer la stabilité et la sécurité internationales ».

« Les critiques demandent pourquoi, si la mission de l'UE est de promouvoir la paix, elle veut utiliser l'argent public pour financer la fourniture d'armes aux armées étrangères », a rapporté le Guardian dans « Hard Power : Europe's Military Drift Causes Alarm [Puissance coercitive : la dérive militaire de l’Europe sème l’alarme] ». « Au milieu de la pandémie de COVID-19, ces développements sont passés inaperçus, mais ils représentent une expansion significative de la politique de sécurité avec des conséquences de grande envergure. » L'Europe déploie ses muscles militaires en finançant des recherches militaires indépendantes et en équipant des alliés au Moyen-Orient et dans d'autres régions. « Pour la première fois dans l’histoire de l'Union européenne, nous avons des lignes budgétaires avec des composants militaires », a déclaré Özlem Demirel, membre allemand du Parlement européen et vice-président du sous-comité de la sécurité et de la défense.

« Parfois, vous avez besoin de moyens militaires pour établir la paix », a déclaré l'eurodéputé belge Hilde Vautmans. « Une Europe géopolitique a aussi besoin de moyens pour être en mesure d’avoir un impact. »

Elle a ajouté : « 2021 est une année de démarrage. L'UE est en train de changer, et cela fait partie de ce changement. »

L'Europe est en effet en train de changer. Un noyau européen doté de puissances militaires mondiales est en train de se former. Alors que l'UE accumule des capacités centralisées, elle commence à ressembler à un empire. La Bible met en garde contre ce scénario exact en Europe.

Daniel 2 prophétise que le dernier royaume qui gouvernera ce monde avant le retour de Jésus-Christ sera un mélange d'argile et de fer : « Et comme les orteils des pieds étaient en partie de fer et en partie d'argile, ce royaume sera en partie fort et en partie fragile » (verset 42). Il s'agit d'une prophétie de 10 nations qui s'uniront en tant que superpuissance militaire et gouverneront le monde pendant une courte période. Cette superpuissance sera dirigée par l'Allemagne. En raison des rivalités européennes et des mélanges de peuples différents, la plus grande faiblesse de cette puissance militaire est son manque d'unité.

Apocalypse 17 : 12-13 dit : « Les dix cornes que tu as vues sont dix rois, qui n'ont pas encore reçu de royaume, mais qui reçoivent autorité comme rois pendant une heure avec la bête. Ils ont un même dessein, et ils donnent leur puissance et leur autorité à la bête. » Concernant cette prophétie, le rédacteur en chef de la Trompette Gerald Flurry a écrit : « Cette prophétie montre que l’Union européenne, actuellement composée de 28 nations, sera réduite à dix rois. La Grande-Bretagne s’est déjà retirée de l’UE. D’autres suivront ou seront expulsés. Le verset 13 montre que ces dix rois auront tous un seul esprit—et cela tournera autour de l’esprit allemand et l’esprit du Saint Empire romain. »

Nous voyons maintenant cet empire prophétisé se former sous nos yeux. De plus en plus de dirigeants européens font avancer leur agenda et laissent volontairement les autres de côté. L'UE accumule une force militaire mondiale et une indépendance vis-à-vis des États-Unis. De plus en plus de dirigeants européens révèrent ouvertement la tradition du Saint Empire romain. (Lisez notre article sur les tendances « Pourquoi la Trompette surveille la poussée de l'Europe vers une armée unifiée » pour comprendre la nature militaire de cet empire.)

Pendant des décennies, feu Herbert W. Armstrong a tonné ces prophéties au monde. Dans notre brochure gratuite Il avait raison, nous notons : « Tout au long de la durée de vie de 52 ans de La pure vérité, Herbert Armstrong et les écrivains qui ont fait partie de son équipe éditoriale ont souligné les événements qui conduisaient à l'inévitable ascension d'une fédération européenne. Avant la Seconde Guerre mondiale, M. Armstrong l'avait prédit. Pendant l’ardeur de la Bataille d'Angleterre, il a continué à le prévoir. Et lorsque l'Allemagne gisait vaincue, réduite en poussière fumante par l'assaut des Alliés, il a continué à proclamer la future résurrection de l'Allemagne—ne fléchissant jamais dans sa prédiction qu'elle était destinée à diriger un combinat européen. Jusqu'à son dernier sermon, prononcé vers la fin de 1985, Herbert Armstrong a continué à prophétiser puissamment de ces événements.

M. Flurry a perpétué cet héritage. Ce qui était autrefois une prévision va bientôt devenir une réalité. Le temps presse pour tenir compte de l'avertissement de la Bible.

Commandez votre exemplaire gratuit de notre brochure L'Allemagne et le Saint Empire romain pour découvrir comment l’histoire de l’Europe est prophétisée de se répéter une dernière fois. Demandez également Il avait raison pour apprendre comment la Bible a prédit les événements du temps présent.

Fr Hwr