Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

Nasa 53884 unsplash

NASA/Unsplash

Un satellite russe pourrait avoir le potentiel ‘d'amener l'économie mondiale à genoux’

Un nouveau satellite russe est « petit », « agile » et « a le potentiel d’amener l'économie mondiale à genoux », a annoncé le 16 août News Corps Australia .

Ces déclarations sont venues deux jours après que Yleem Poblete, du Département d'État américain a déclaré lors d'une conférence des Nations Unies le 14 août, que le comportement du satellite était « anormal » et « inconsistant avec tout ce qui avait été vu auparavant ».

« Nous ne savons pas avec certitude ce qu'il en est et il n'y a aucun moyen de le vérifier », a déclaré Poblete, en faisant allusion au satellite russe Kosmos 2523. « Mais les intentions russes en ce qui concerne ce satellite sont peu claires et ont évidemment un développement très inquiétant. »

La Russie affirme que Kosmos 2523, la progéniture du satellite Kosmos 2519, est simplement un satellite d'inspection conçu pour aider des ingénieurs au sol à déterminer si d'autres satellites en orbite peuvent avoir besoin d'entretien. Mais Poblete a dit que son comportement ne ressemble à aucun des satellites d'inspection précédents.

Les détails du comportement « très troublants » de Kosmos 2523 n'ont pas été rendus publics. Mais si la Russie a un satellite qui peut être manœuvré en orbite pour interagir avec d'autres satellites, il pourrait éventuellement être utilisé contre les satellites d'autres nations, en les déroutant de leur trajectoire, en les endommageant ou en les capturant, ou en leur fournissant un équipement espion.

La Russie développe aussi d'autres méthodes pour attaquer des satellites. « Le Ministère russe de la défense a annoncé récemment que ses troupes spatiales avaient reçu un système à laser mobile que Vladimir Poutine avait annoncé au monde le 1er mars, 2018 » a déclaré Poblete. « Le chef de la Russie lui-même a fait allusion aux armes spatiales comme étant ‘plus acceptables dans le respect politique et militaire.’ » Il semble donc que l'armée russe dispose désormais d'un système à laser opérationnel basé au sol, conçu pour détruire des satellites.

L'inquiétude de Poblete au sujet des technologies antisatellites de la Russie est bien fondée, étant donné que les États-Unis ont des centaines de satellites en orbite dont ils dépendent pour une large gamme d'activités, telles que la surveillance météorologique, la télédiffusion par câble et de réseau, et de nombreuses technologies téléphoniques et Internet. Les satellites permettent aussi aux entreprises d'exécuter des tâches telles que la gestion des stocks internationaux en temps réel, l'autorisation immédiate de carte de crédit, les services bancaires et la communication entre les sites à travers le monde. Peut-être plus important encore, l'armée américaine compte sur les satellites pour les systèmes de reconnaissance, de communication, de navigation et les systèmes de ciblage.

Steve Lambakis, un analyste des affaires internationales spécialisé dans la puissance spatiale, déclarait en 2017, « les systèmes spatiaux américains sont parmi les actifs les plus fragiles et les plus vulnérables exploités par l'armée américaine… Ces infrastructures de communication et de collecte de données, de traitement et de distribution vulnérables, valent des milliards de dollars et sont vitales pour presque toutes les activités des États-Unis et, de plus en plus aux forces armées des alliés américains. »

Notre brochure, Russia and China in Prophecy (La Russie et la Chine selon la prophétie—disponible en Anglais seulement) analyse la puissance militaire montante de la Russie de Vladimir Poutine et la menace qu'elle pose pour les États-Unis, en disant, « Il est évident que les fonctionnaires russes et chinois travaillent ensemble pour former une nouvelle alliance et contrer la dominance américaine dans les affaires mondiales. »

La brochure aborde de nombreuses Écritures montrant que la montée actuelle de la Russie a été prophétisée dans la Bible il y a quelques millénaires. Les passages dans Ézéchiel 38 et 39, Daniel 11, Matthieu 24, Apocalypse 9 : 16 et 16 : 12 montrent que la Russie moderne, avec la Chine, jouera bientôt un rôle important dans la guerre la plus destructive que l'humanité n'ait jamais subie. L'augmentation de la puissance militaire de ces pays, y compris les nouvelles technologies anti-satellites de la Russie, est en train de préparer la scène pour cette guerre mondiale prophétisée.

Et, comme le soulignait le rédacteur en chef Gerald Flurry dans la Trompette de juin de 1999, « Le Talon d'Achille  » de l'Amérique en matière de dépendance technologique signifie qu'elle sera vulnérable.

Pour comprendre ces prophéties bibliques et leur accomplissement dans les grands titres des journaux d'aujourd'hui, commandez votre exemplaire gratuit de Il avait raison.  

Fr Hwr