Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

1315559792 99a5ef10f8 b2

FLAGS OF THE UNITED NATIONS by riacale under CC BY-NC-ND 2.0

Un souhait qui devient réalité

La semaine dernière a marqué le 75ème anniversaire d'un noble souhait. Il a été décrit comme « le dernier espoir de survie de l'homme » après les ravages de la Seconde Guerre mondiale et la naissance de « l'ère nucléaire ». Le 26 juin 1945, 51 nations ont adopté la Charte des Nations Unies (ONU) lors de sa session inaugurale à San Francisco. C'était la dernière d'une série d'efforts humains pour parvenir à la paix dans le monde.

L'humanité était alors confrontée à la réalité que la coopération plutôt que la compétition serait un ingrédient nécessaire à la paix entre les nations. Bien que cette leçon ait été écrite dans des océans de sang tout au long des 6000 ans d'histoire de la civilisation, la perspective d'une dévastation nucléaire après la destruction d'Hiroshima et de Nagasaki a ajouté un élément d'urgence.

Mais, depuis 75 ans, les Nations unies nous ont-elles apporté la paix ? Depuis sa création, il y a eu près de 200 guerres ou conflits armés importants dans le monde. En outre, le monde a continué à s'armer d'armes nucléaires, biologiques et chimiques à un rythme alarmant. Il y a maintenant au moins 9 nations qui possèdent environ 14 000 armes nucléaires. Il suffirait d'un petit nombre de ces armes pour incinérer la planète.

La perspective d'une paix mondiale aujourd'hui est encore plus insaisissable qu'elle ne l'était en 1945. En fait, les tensions internationales se sont récemment aggravées et les Nations unies sont incapables d'exercer leur contrôle et leur autorité là où c'est nécessaire.

En 1945, cependant, un éminent ambassadeur de la paix mondiale a assisté à la session plénière de l'ONU. Il a eu la vision et la sagesse de voir que l'ONU serait un échec total dans ses tentatives pour instaurer la paix dans le monde. M. Herbert W. Armstrong a écouté les discours des dirigeants mondiaux qui ont parlé du « dernier espoir pour l'humanité ». M. Armstrong a écrit en 1945 que ce « dernier espoir » ne pouvait pas être réalisé dans un monde divisé entre lui et dans lequel il n'y a pas de norme morale élevée ni de leadership juste.

M. Armstrong a parlé et écrit sur un nouvel ordre mondial merveilleux suite à l'échec de l'ONU. Ce sera un monde de paix et d'unité. Il n'y aura plus de guerres, comme le prophète Ésaïe l'affirme : « ...De leurs glaives ils forgeront des hoyaux, et de leurs lances des serpes ; une nation ne tirera plus l’épée contre une autre ; et l’on n’apprendra plus la guerre » (Ésaïe 2 : 4). Certains de ces mêmes mots ornent la statue qui se trouve devant le bâtiment de l'ONU à New York.

Les Nations unies n'ont pas réussi à unir les nations ni à instaurer la paix dans le monde. Cependant, un gouvernement mondial va apparaître après le cauchemar d'un prochain Holocauste prophétisé. Il unira les nations sous un gouvernement mondial unique basé sur la justice et la loi de Dieu. Il sera dirigé par la famille aimante de Dieu sur le trône de David. Enfin, ce gouvernement apportera la paix sur cette planète. « Donner à l’empire de l'accroissement, et une paix sans fin au trône de David et à son royaume, l’affermir et le soutenir par le droit et par la justice, dès maintenant et à toujours » (Ésaïe 9 : 7).

Pour en savoir plus sur cet avenir plein d'espoir et sur la réalisation du rêve de paix de l'homme, veuillez commander votre exemplaire gratuit des brochures de M. Gerald Flurry, La vision de la famille Dieu et Le nouveau trône de David . Cette littérature explique les détails d’ « un souhait qui devient réalité ».

Fr Gfv