Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

Hezekiah%27s%20tunnel

Courtesy Dr. Eilat Mazar

Un tunnel secret

La Bible dit que Joab a conduit son attaque furtive sur la ville jébuséenne en utilisant un conduit d’eau — tsinnor en hébreu (voir 2 Samuel 5 : 8). Le point faible a permis, à lui et à ses hommes, de prendre d’assaut la ville et de la revendiquer pour le roi David.

Vers la fin des fouilles archéologiques, en 2008, alors qu’elle creusait autour de la moitié supérieure de la célèbre structure en pierre en forme de marche, Eilat Mazar a accidentellement découvert une ouverture conduisant à un tunnel datant du 10ème siècle av. J.-C.

« Les caractéristiques du tunnel, sa date et son emplacement témoignent, avec une haute probabilité, que le tunnel d’eau est celui appelé tsinnor dans l’histoire de la conquête de Jérusalem, par le roi David », a dit le docteur Mazar. Les couches de débris datant de la fin de la période du premier temple (sixième siècle av. J.-C.) avaient enterré l’entrée vers le tunnel. Après être tombée sur l’ouverture, le docteur Mazar a examiné le tunnel. Elle a constaté qu’il va du nord au sud, et qu’il était suffisamment large pour qu’une personne y passe.

Les deux extrémités du tunnel sont bloquées par des débris et des éboulis de pierres — cependant, il mesure toujours plus de 500 mètres de long. Le docteur Mazar dit que de nouvelles fouilles exigeraient la construction de renforts appropriés pour soutenir la structure souterraine.

Les murs du tunnel suivent une cavité naturelle dans le soubassement qui court le long de la partie supérieure de la pente orientale de la ville de David. Elle croit que le tunnel a été intégré dans sa construction, et pourrait avoir été utilisé pour diriger l’eau vers un étang artificiel construit sur le côté sud-est du palais, mentionné dans Néhémie 3 : 16.

« Vers la fin de la période du premier temple (sixième siècle av. J.-C.), le tunnel a été converti en passage d’évasion, et utilisé peut-être d’une façon semblable pour l’évasion du roi Sédécias pendant le siège babylonien (2 Rois 25 : 4) », a écrit E. Mazar, dans la presse. « Pendant cette phase, des murs additionnels ont été construits pour empêcher la possibilité d’entrer dans le tunnel, à partir de la pente de la colline, et pour empêcher la pénétration de débris à l’intérieur du tunnel. Des lampes à huile complètes ont été trouvées sur le sol du tunnel, caractéristiques de la fin de la période du premier temple. Ces lampes témoignent de la dernière utilisation du tunnel. »

Une fois que les Babyloniens ont mis le siège devant la ville, en 585 av. J.-C., cependant, le tunnel a été perdu de vue par le monde et oublié — jusqu’à présent.

Le Dr Mazar a qualifié la découverte de « complètement inattendue ». Et puisqu’elle s’est produite près de la fin d’une saison de fouilles, elle croit qu’il y a beaucoup plus à savoir sur le passage. « Nous avons une connaissance générale du tunnel, a-t-elle dit, mais nous sommes loin d’avoir une image complète.  

No Fr