Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

Germany%20crowd

ISTOCK.COM/RCLASSENLAYOUTS

Une enquête révèle un complot terroriste déjoué en Allemagne

Les Allemands qui ont combattus pour l’État islamique sont des « bombes à retardement vivantes ».

L' Allemagne a évité de peu une attaque terroriste massive contre un festival de musique. L'atrocité était prévue pour 2016, mais la nouvelle n'est apparue qu’en octobre 2018. Elle devait être exécutée par trois groupes distincts de terroristes qui devaient s'infiltrer dans le pays sous prétexte de mariage avec des citoyens allemands.

À l'automne 2015, un couple allemand, connu du grand public uniquement sous le nom d'Oguz G. et Marcia M, a effectué un voyage auquel plus de 900 autres Allemands ont également participé. Ils se sont rendus en Syrie pour se battre pour l'État islamique.

Alors qu’elle était à Raqqa, Marcia M. a tenté de contacter et de recruter des femmes allemandes pour épouser des hommes impliqués dans l'État islamique. Les terroristes pourraient alors facilement entrer en Allemagne avec leurs femmes allemandes. Mais l’une des femmes qu’elle a contactées était une informatrice du service allemand de renseignements, l’Office fédéral de protection de la constitution (BfV). Les autorités allemandes ont pu entreprendre des poursuites en octobre 2016. L'attaque a été déjouée et la nouvelle a été enterrée.

Selon Deutsche Welle, l'événement n’est devenu connu « qu’après une enquête menée par les chaînes de télés allemandes ARD et WDR, ainsi que par les journaux Süddeutsche Zeitung et Zeit. L’affaire a été confirmée par le Bureau du procureur fédéral allemand ».

Combien d'autres complots existe-t-il, inconnus du grand public ?

Hans-Georg Maasen, président de l’Office fédéral de protection de la constitution, a mis en garde contre le danger des Allemands radicalisés qui retournent à la maison. « Ils s'identifient si étroitement avec l'idéologie [de l'État islamique] qu'on peut à juste titre les appeler djihadistes », a déclaré Maasen. Parmi les enfants qui reviennent, il a dit « qu'il faut considérer que ces enfants pourraient être des bombes à retardement ».

Et si les autorités allemandes n’attrapaient pas et ne déjouaient pas le prochain complot ? L'Allemagne est déjà sur les nerfs, confrontée à des divisions, à des émeutes, et à une lutte croissante avec des points de vue extrêmes au sein de leurs partis politiques. Le gouvernement de coalition, y compris la chancelière Angela Merkel, est instable. Si ce que dit Maasen est vrai, le retour des djihadistes en Allemagne et possiblement la perpétration d’un terrorisme islamique pourraient conduire à de profonds bouleversements au sein de la nation la plus puissante d’Europe.

Les responsables des services de renseignements allemands estiment que près du tiers des quelque 900 Allemands qui se sont rendus en Syrie et en Irak sont déjà rentrés en Allemagne sans avoir été arrêtés. Environ 80 Allemands sont également détenus dans des prisons syriennes et irakiennes, après avoir été capturés par des groupes qui s'opposent à l'État islamique, certains accompagnés de leurs enfants qu'ils ont emmenés avec eux. À partir d’avril, 10 de ces enfants étaient déjà rentrés en Allemagne, et il est probable que d'autres sont revenus depuis.

Comme les récents événements survenus à Cologne le démontrent, toutes les attaques ne peuvent être prédites et déjouées. Quels seront les effets sur la société allemande quand une attaque meurtrière de grande envergure se produira, affectant des centaines de personnes ? Après qu’une attaque terroriste majeure eut secoué Berlin en 2016, la Trompette a publié un article intitulé « Ceci était-il le 11/9 de l'Allemagne ? » dans lequel nous avons discuté comment la menace du terrorisme islamique inciterait les Allemands à exiger un dirigeant suffisamment puissant pour galvaniser la nation.

Brad MacDonald, le rédacteur contribuant de la Trompette, a écrit :

Ces Allemands frustrés ne veulent pas persécuter les migrants, les frapper, les emprisonner ou les tuer. Ce ne sont pas des nazis qui cherchent à commettre un génocide contre des musulmans allemands. La plupart sont des gens normaux, réfléchis et rationnels, dont beaucoup ont une grande sympathie pour les migrants. Mais ils sont à juste titre préoccupés et alarmés par l'impact que des millions de migrants ont sur l'Allemagne—sur ses institutions, ses infrastructures, son économie, sa culture et ses habitants. Ils sont effrayés par la perspective de nouvelles attaques terroristes. Et ils sont inquiets que le gouvernement de Merkel refuse d’accorder une attention sérieuse à leurs peurs et à leurs inquiétudes.

L’incapacité de Merkel à réagir plus énergiquement à l’attaque de Berlin, son incapacité à reconnaître l’étendue du problème et le rôle que ses politiques ont joué dans sa création, et son incapacité à prendre au sérieux les préoccupations du public allemand sont profondément alarmantes. En ne s'attaquant pas à ces problèmes, Angela Merkel transforme le peuple allemand en une bombe à retardement !

Si vous êtes préoccupé par les conflits internes grandissants en Allemagne et que vous souhaitez en savoir plus sur la manière dont les Allemands accueilleront bientôt un dirigeant qui agira contre la menace du terrorisme islamiste, lisez Un dirigeant allemand fort est imminent , par le rédacteur en chef Gerald Flurry. 

Lead Ad Fr