Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

Gettyimages 532641710 a

Kayhan ozer/anadolu/getty images

Une nouvelle crise des réfugiés est-elle imminente ?

Les Européens n'oublieront pas 2015. C'est l'époque où des millions de réfugiés d'Afrique et du Moyen-Orient ont commencé leur voyage vers l'Europe. C'est l'époque où la chancelière Angela Merkel a décidé d'ouvrir les frontières de l'Allemagne, espérant que d'autres pays européens lui emboîteraient le pas. La crise qui a suivi, que certains appellent une perte de contrôle, a changé radicalement le paysage politique de l'Europe.

En grande partie grâce aux efforts de la Turquie pour empêcher les réfugiés de se rendre en Europe, la crise des réfugiés a été stoppée ces dernières années. Mais le président turc Recep Tayyip Erdoğan permet désormais aux migrants de se rendre à nouveau en Grèce.

Erdoğan tente de forcer l'Europe à s'impliquer davantage en Syrie. Certains ont déjà déclaré que le pacte de migration avec la Turquie avait échoué. Les politiciens européens tirent la sonnette d'alarme et promettent de ne pas céder à la pression de la Turquie.

Mais il faut se demander ce qui se passera si nous voyons une répétition de 2015, cet été ?

Tout le monde sait que l'Europe n'est pas prête à gérer la crise sans la Turquie. L'Union européenne n'a toujours pas de politique d'asile commune ni de protection efficace de sa frontière extérieure. L'Europe est extrêmement vulnérable à une nouvelle crise des réfugiés et donc une victime facile des extorsions de Erdoğan.

En 2015, de nombreux Européens ont fait un effort supplémentaire pour parler des réfugiés. Mais dans les mois et les années qui ont suivi, l'extrême droite européenne a connu une résurgence spectaculaire.

La crise a également permis et renforcé l'ascension de divers dirigeants. Le chancelier autrichien Sebastian Kurz, le premier ministre tchèque Andrej Babis, le Hongrois Viktor Orbán et d'autres chefs de gouvernement européens ont remporté les élections en partie en raison de leur position ferme contre la politique de réfugiés de Mme Merkel.

L'Europe est actuellement profondément divisée sur la manière de gérer la crise. Mais en conséquence de 2015, nous avons déjà vu une poignée de dirigeants s'unir contre la politique de la chancelière Merkel. En 2020, nous pouvons nous attendre à ce qu'il en soit de même, et peut-être même à un changement à la tête du gouvernement allemand.

Le sentiment a changé et les Européens sont aujourd'hui beaucoup plus disposés à accepter des dirigeants autoritaires qui prennent des mesures auparavant inacceptables pour éviter une nouvelle crise.

La Bible révèle que l'Europe, en ce temps de la fin, verra l'avènement de dix rois ou dirigeants qui n'ont qu'un seul esprit (Apocalypse 17). Une prophétie de Daniel 11 et du Psaume 83 montre que ces dirigeants s'uniront à la Turquie pour mener plusieurs campagnes militaires au Moyen-Orient.

Une autre crise de réfugiés ou la crainte qu'il y en ait pourrait encore changer le paysage politique de l'Europe et conduire à l'accomplissement de ces prophéties. Lisez Le roi du sud du rédacteur en chef de la Trompette, Gerald Flurry, pour savoir où mènent ces tendances et voir avec quelle précision la Bible a prophétisé à leur sujet.

Fr Kos