Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

Putin

Sean Gallup/Getty Images

Vladimir Poutine : ami ou ennemi ?

Le président russe est un homme dangereux. Le président américain Trump devrait-il former une alliance avec lui ?

Je pense que je m'entendrais très bien avec Vladimir Poutine », a déclaré le président des États-Unis, Donald Trump, le 31 juillet, 2015, un peu plus d'un mois après l’annonce de sa candidature pour la présidence. Si M. Trump s'entend bien avec M. Poutine, qu’arrivera-t-il à l’Amérique ? Votre Bible donne une réponse choquante à cette question.  

Le président russe Vladimir Poutine, s'en est pris aux deux partis politiques, tant démocrate que républicain, aux États-Unis. Plus important encore, il a peut-être été le dirigeant le plus malveillant de ce monde—particulièrement dans ses rapports avec l'Amérique, la Grande-Bretagne et la nation juive au Moyen-Orient.

Poutine soutient l'Iran, la nation numéro un dans le monde parrainant le terrorisme, avec des troupes et le développement d'armes nucléaires. Il s'agit d'une politique perverse et malsaine puisque l'Iran considère l'Amérique comme le Grand Satan et Juda comme le Petit Satan. Comment M. Trump peut-il favoriser une relation profitable avec un homme qui a de telles politiques dégoûtantes, dévastatrices, et sataniques? Est-ce que Dieu peut s’entendre avec le diable ? Ceci est le monde réel ! Nous devons tenir compte de cela.

Poutine a tué plus de 160 000 personnes de son propre peuple en Tchétchénie. On soupçonne qu'il a assassiné plus de 130 journalistes dans son propre pays. Il a écrasé toutes formes de médias indépendants. Pouvez-vous même imaginer le président américain faire ces choses ?

Espion de profession

Dans un article du 23 janvier, 2016, intitulé « The Death of a Former KGB Operative Is a Reminder of Vladimir Putin’s Past Life as a Spy ( La mort d'un ancien agent du KGB est un rappel de la vie passée de Vladimir Poutine en tant qu'espion ) », Peter Holley du Washington Post, a écrit :

Lorsqu’il était un jeune garçon combattant dans les rues et grandissant dans un complexe d'appartements surpeuplés dans l’Union soviétique, Vladimir Poutine rêvait à quelque chose de plus grand. Durant l’adolescence, ce quelque chose, conclut-il, était de devenir un espion.

« Avant même de terminer les études secondaires, je voulais travailler pour les services de renseignements », a déclaré Poutine, selon une biographie publiée sur le site Internet du Kremlin. « D’accord, peu de temps après, j'ai décidé que je voulais être marin, mais ensuite je voulais faire partie des services de renseignements à nouveau. »

La biographie note qu'un ambitieux jeune Poutine a même assisté à une réception publique au bureau de la Direction du KGB pour demander comment il pourrait devenir un officier du renseignement.

Dès l’enfance, Vladimir Poutine rêvait de devenir un espion ! L'agence de renseignement du KGB qu'il a rejointe est l'équivalent de la CIA américaine, sauf exponentiellement plus vile et brutale. Les actes et les actions le prouvent. Holley a poursuivi :

Une fois, il a déclaré qu'il était motivé à se joindre par « des motifs élevés » et espérait utiliser ses compétences « pour le bien-être de la société ». Mais Poutine dit à ses biographes que l'attrait de l'espionnage transcendait les idéaux élevés.

« J'ai été très étonné par la façon comment une petite force, une seule personne, vraiment, peut accomplir quelque chose qu'une armée entière ne peut pas », a-t-il dit, selon le Telegraph. « Un seul officier de renseignement pouvait gouverner le sort de milliers de personnes. Du moins, c'est comme ça que je l'ai vu. »

Les priorités de Vladimir Poutine sont à l’opposé des idéaux élevés qui sont supposés être adoptés par le monde occidental. L’espionnage est sa vraie passion. Les deux partis politiques américains croient qu'il a piraté le Comité national démocratique lors des primaires présidentielles l'année dernière. Il est un espion de profession.

En quête de revanche

Avant que le KGB ne s'effondre avec l'Union soviétique en 1991, comment cela a-t-il influencé la vision du monde de Vladimir Poutine ? Comment le KGB a-t-il influencé son leadership en Russie ?

De nombreux analystes et experts disent que Vladimir Poutine a ressuscité le KGB—et l'a rendu beaucoup plus mortel. Selon une enquête britannique en janvier 2016, l'ancien agent du KGB, Alexander Litvinenko, qui est devenu un agent du renseignement britannique, est mort il y a près d'une décennie après avoir bu une tasse de thé vert empoisonné par du polonium-210 radioactif. Un comité parlementaire britannique a décrit l'assassinat comme une attaque nucléaire miniature dans les rues de Londres. Poutine considérait cet homme comme le traître ultime, alors il l'a empoisonné avec un ingrédient utilisé dans les bombes nucléaires !

« Sur son lit de mort, Litvinenko lui-même a accusé Poutine d'organiser son meurtre, ainsi qu’une vaste étendue d'autres crimes tel que le terrorisme et la pédophilie » (ibid).

La journaliste russe Masha Gessen a déclaré au Telegraph en 2012 que Vladimir Poutine « est un modèle format géant du KGB » (le 25 février 2012). Poutine a ressuscité et a agrandi le KGB ! Ceci est un monstre qui est devenu encore plus monstrueux !

« Envers ses critiques les plus féroces, les impulsions autoritaires de l'homme fort sont des reflets contemporains de l'appareil de sécurité impitoyable de la Guerre froide qui l'a moulé en un maître espion » (Washington Post, op. cit ; c’est moi qui place l’emphase tout au long).

Si l'Amérique peut s'entendre très bien avec Vladimir Poutine, alors honte à nous ! Quelle nation pourrait s'associer à cet assassin malfaisant et destructeur ? Il est un ami du diable avec de nombreuses politiques anti-Dieu !

« L'idéologie communiste est disparue, mais les méthodes et la psychologie de sa police secrète sont restés », a déclaré Alexia Kondaurov, un général KGB devenu politicien, à la revue The Economist en 2007.

L'idéologie communiste a-t-elle vraiment disparue ? Ou sommes-nous simplement aveugles à son influence destructrice dans le monde occidental ? (Demandez notre article de réimpression gratuit « Le Communisme en Amérique aujourd'hui » pour de plus amples informations.)

Gessen a ajouté : « Il est un fonctionnaire soviétique moyen avec des émotions plus élevées que la moyenne et un caractère vindicatif plus élevé que la moyenne» (Washington Post, op cit.). Vladimir Poutine est vindicatif et vengeur ! Il n'a que du mépris pour les opinions du peuple russe. Le Washington Post a poursuivi :

Gessen a déclaré au Telegraph que les étapes finales de la carrière de Poutine au KGB étaient en fait une période de désillusion et de tumulte alors que l'officier férocement patriotique observa depuis le premier rang géopolitique, lorsque l'Union soviétique se désintégra et des milliers d'officiers humiliés du KGB ont été écartés par l'État.

« Je pense que beaucoup de son ressentiment remonte directement à cette période », a déclaré Gessen. « Ayant été au KGB à un mauvais moment, ayant été à l'extérieur du pays quand tout a changé, il est un homme très vengeur. C'est un de ses traits de caractère particulier. Et cette vengeance s’est concrétisée. Il poursuit une vendetta contre tous ceux qui se sont déjà opposés à l'Union soviétique.» 

Et selon la veuve de Litvinenko, Marina, cette vendetta s'est élargie à son mari.

La Cour suprême britannique a en fait condamné Poutine pour l'assassinat de Litvinenko. Ils n'ont aucun doute qu'il était le cerveau derrière le complot d'assassinat. Vladimir Poutine a agrandi la machine meurtrière du KGB, cette machine de tromperies et de mensonges ! Le meurtre est son mode de vie ! Peut-on « s'entendre très bien » avec un tel exemple monstrueux dans ce monde ?

Pourtant, il y a un an et demi M. Trump a déclaré : « Je pense que je m'entendrais très bien avec Vladimir Poutine. »

Tourne ta face contre lui

Il y a des milliers d'années, le Prophète Ezéchiel prévoyait l'arrivée de Vladimir Poutine sur la scène mondiale. « La parole de l'Éternel me fut adressée, en ces mots : Fils de l'homme, tourne ta face vers Gog, au pays de Magog, vers le prince de Rosch, de Méschec et de Tubal, et prophétise contre lui ! » (Ezéchiel 38 : 1-2). Gog et Magog se réfèrent aujourd'hui à la Russie et à la Chine. Le prince en chef (dans la Bible King James) devrait lire le prince de Rosh, ou de la Russie. Ce dirigeant de la fin des temps, gouverne entre autres villes, Méshech (Moscou, la capitale) et Tubal (Tobolsk, dans l'est de la Russie). (Demandez mes livrets gratuits, uniquement disponibles en anglais, Russia and China in Prophecy et The Prophesied ‘Prince of Russia’ pour une preuve plus approfondie de l'identité de cet homme.) Il est facile de prouver qui il est.

Dieu dit à son messager de la fin des temps de prophétiser contre le prince de la Russie ! Vous lisez une partie de ce message en ce moment.

Où d’autre y a-t-il un message d'avertissement proclamé aux nations d’Israël ? Voyez-vous un autre endroit où ce message est tonné à l'Amérique encore et encore ? Mon programme télévisé La Clef de David est diffusé sur les ondes partout en Amérique, au Canada, en Grande-Bretagne, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Dieu dit que les gens de ces nations entendront l'avertissement. Il s’agit seulement d'y prêter attention.

Notre peuple doit trouver Dieu. Au fur et à mesure que l'Amérique s'éloigne de notre Créateur, elle se rapproche de plus en plus des prédateurs enragés comme Vladimir Poutine. C'est pourquoi nous devons sonner la trompette (Osée 8 : 1).

Nos gens continuent de compter sur eux-mêmes. « Israël a oublié celui qui l’a fait, et a bâti des palais, et Juda a multiplié les villes fortes; mais j'enverrai le feu dans leurs villes, et il en dévorera les palais » (Osée 8 : 14). Ils ont confiance en leur propre ingéniosité pour la protection. Cela ne les mènera qu'à un feu dévorant !

Il y a de réelles conséquences à se rapprocher d'un monstre comme Vladimir Poutine.

« Ils sont tous ardents comme un four, et ils dévorent leurs juges ; tous leurs rois tombent : aucun d'eux ne m'invoque. Éphraïm se mêle avec les peuples, Éphraïm est un gâteau qui n'a pas été retourné. » (Osée 7 : 7-8). Osée est un livre de la fin des temps. Éphraïm se réfère aux peuples britanniques et aussi au Canada, l’Australie, la Nouvelle-Zélande et l’Afrique du Sud. (Demandez notre livre gratuit d’Herbert W. Armstrong Les Anglo-Saxons selon la prophétie pour prouver l'identité de ces nations dans la prophétie biblique.)

Dieu dit que la Grande-Bretagne d’aujourd'hui est chauffée comme un four, ou baignant dans la corruption. Ils sont comme un gâteau qui n’est pas retourné : Ils paraissent bien de l’extérieur, mais ils sont brûlés en leurs centres par le péché et prêts à s’effondrer ! Si l'Amérique n'apprend pas des leçons sérieuses, alors elle s'écroulera de la même manière !

Des nations étrangères comme la Russie, la Chine, l'Iran et l'Allemagne consument la force d'Israël, mais Israël ne réalise pas la gravité de sa condition ! (verset 9). Que se passe-t-il lorsque nous nous rapprochons de Poutine ? Nous nous éloignons de plus en plus de Dieu ! C'est dangereusement mortel !

« L’orgueil d'Israël témoigne contre lui ; ils ne reviennent pas à l'Éternel, leur Dieu, et ils ne le cherchent pas, malgré tout cela. » (verset 10). Dieu condamne Israël qui recherche follement des alliances avec les Gentils au lieu d’avec Lui. Il appelle l'Amérique, la Grande-Bretagne et les Juifs au Moyen-Orient une colombe stupide ! (verset 11). Nous avons abandonné Dieu. Malheur à nous ! (verset 13). Lui seul peut nous sauver en ces temps horribles.

Dieu devra enseigner à l'Amérique une leçon sévère grâce à des épreuves et des tests impensables. « S’ils partent, j'étendrai sur eux mon filet, je les précipiterai comme les oiseaux du ciel ; Je les châtierai, comme ils ont été avertis dans leur assemblée. » (verset 12).

Quand les Américains se réveilleront finalement au danger qui les regarde en face, il sera trop tard. « On sonne de la trompette, tout est prêt, mais personne ne marche au combat ; car ma fureur éclate contre toute leur multitude » (Ézéchiel 7 :14). Une cyber attaque va paralyser notre infrastructure, y compris notre technologie militaire, ce qui rendra impossible d’aller à la guerre. C'est un scénario effrayant à penser !

Il y a de bonnes nouvelles au milieu de tant de ténèbres. Le prince prophétisé de la Russie et toutes ces puissances sauvages des Gentils sont prophétisés de nous mener directement au Second avènement de Jésus-Christ ! Ces armées ne terroriseront plus le monde !  

No Fr