Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

210224 stocks%20guy istock 629961634

ISTOCK.COM/FILISTIMLYANIN

Voulez-vous vous enrichir rapidement ?

Les transactions boursières activées par des applications sont séduisantes—et destructrices.

Voulez-vous vous enrichir rapidement ? À peu près tout le monde le désire.

À la suite de la saga de GameStop, les tentations sont grandes de faire exactement cela. Le prix de l'action de GameStop passa de 40 dollars américains à 400 dollars en quelques jours. Un magasin qui vend des jeux vidéos sur des disques DVD (vous vous souvenez ?—ils sont introduits dans les lecteurs de disques qui étaient auparavant intégrés aux ordinateurs) est devenu une entreprise du Fortune 500 du jour au lendemain. C'est une marge de profit tentante.

Et grâce à une nouvelle génération d'application de transactions boursières, il est plus facile que jamais d’y participer. Sans commission et avec des frais de transactions minimes, des applications comme Robinhood vous permettent de faire des transactions rapides plus facilement que jamais.

Devriez-vous l'essayer ? Et que signifie ce nouveau type de commerce pour l'ensemble de l'économie ?

Jouer avec le système financier

S'impliquer dans le marché boursier est non seulement plus facile que jamais, c'est aussi plus amusant. Ces applications ne font pas que faciliter les échanges ; elles utilisent des techniques similaires aux jeux mobiles pour vous rendre accro afin que vous fassiez des échanges souvent. Robinhood vous envoie des notifications lorsque vos actions se portent bien. Avec un téléphone intelligent, le bouton « acheter » ou « vendre » est toujours dans votre poche. Gagnez de l'argent et l'application vous aidera à célébrer avec des confettis virtuels.

La Division des valeurs mobilières du Massachusetts a intenté un procès l'an dernier alléguant que Robinhood utilisait la gamification pour attirer des investisseurs inexpérimentés. Robinhood a déclaré que l’entreprise avait l'intention de s'opposer « vigoureusement » à l'accusation. « Il est important de faire la distinction entre la conception accessible et moderne et la gamification », a déclaré un porte-parole.

Ces applications permettent également aux nouveaux investisseurs d'utiliser plus facilement que jamais des outils risqués qu'ils ne comprennent pas parfaitement. Par exemple, « l’effet de levier » peut être un moyen puissant de s'enrichir rapidement. Il peut aussi être un moyen rapide de perdre votre maison.

Imaginez que vous avez 1,000 dollars à investir dans le marché boursier. Si votre investissement augmente de 10%, vous gagnez 100 dollars. C'est un bon profit—mais vous en voulez peut-être plus. Vous pourriez choisir à la place de « miser » ce 1,000 dollars pour emprunter 9,000 dollars de plus. Maintenant, vous avez 10,000 dollars pour jouer. Si votre investissement augmente de 10%, vous avez fait un profit de 1,000 dollars—soit le double votre argent.

Bien sûr, il y a un inconvénient. Si le prix des actions baisse de 10%, vous perdez 1,000 dollars—tout votre investissement initial. S'il continue à baisser, vous avez perdu tout votre argent et vous en devez plus.

Ces applications facilitent l'emprunt d'argent et son investissement à la bourse. De nouveaux investisseurs se sont retrouvés endettés sans même se rendre compte de ce qu'ils faisaient.

Par souci d'équité, les applications travaillent dur pour éduquer leurs utilisateurs. Mais elles rendent quand même ces outils de risque plus accessibles que jamais auparavant.

Ceci peut avoir des conséquences désastreuses. En juin dernier, Alex Kearns a vu qu'il avait accumulé une dette de 730,000 dollars sur Robinhood. Il se méprenait probablement sur les chiffres—c'était probablement une dette temporaire au fur et à mesure que certaines opérations se déroulaient. Mais il ne l'a pas réalisé. Incapable de faire face à ce genre de dette, Kearns se suicida.

Des opérations boursières risquées

Le fil Reddit WallStreetBets est devenu célèbre après la saga de GameStop. De nouvelles histoires se sont concentrées sur des gens ordinaires gagnant des sommes d’argent qui ont changées leurs vies alors qu'ils coordonnaient leurs plans pour acheter des actions de GameStop.

C'est tentant d'y participer. Il y a un flot de nouveaux intérêts dans ce type de commerce. Mais ce site internet encourage activement les investissements risqués. L'indice est dans le nom : WallStreetBets (les paris de Wall Street). C'est un pari—et les utilisateurs de ce site ne cachent pas ce fait.

Et les « conseils » d’investissements sur WallStreetBets ne sont même pas de bons conseils, comme beaucoup sur le site seraient les premiers à l'admettre. Comme quelqu'un a écrit, « Nous pouvons rester retardés plus longtemps qu'ils ne peuvent rester solvables ». Il s'agit de s’engager mutuellement dans des opérations boursières risquées, pour le simple plaisir.

Les histoires de succès peuvent être très médiatisées en ce moment. Les échecs passent le plus souvent inaperçus et non signalés. L'une des plus mémorables est apparue il y a quelques années. Un utilisateur a posté sa stratégie infaillible. Il avait conçu un système qu'il pensait ne pourrait pas perdre d'argent. Le problème est qu'il ne comprenait pas ce qu'il faisait. Il commença avec 5,000 dollars et se retrouva avec 58,000 dollars—de dettes.

Peut-être après tout, essayer de s'enrichir rapidement n'est pas une si bonne idée.

L'obsession des tulipes

Lorsque l'investissement devient une tentative de s'enrichir rapidement, c'est une mauvaise nouvelle non seulement pour les individus, mais aussi pour l'ensemble de l'économie.

Les actions de GameStop ne sont pas les seules choses que l'enthousiasme de masse a propulsé à des prix excessivement gonflés. Cela se produisit tout au cours de l'histoire—et c'est un signe certain de catastrophe économique.

Il y a près de quatre siècles, en 1637, les gens sont devenus fous pour les tulipes. Elles ont atteint un point où un seul bulbe de tulipe se vendait plus de 10 fois le revenu annuel d'un travailleur qualifié. Dans son livre Memoirs of Extraordinary Popular Delusions and Madness of Crows (Mémoires des délires populaires extraordinaires et de la folie des corbeaux), Charles Mackay rapporte que quelqu'un offrit 12 acres de terrain pour un bulbe particulier très recherché.

Pourquoi ? En réalité, ce n'était pas parce que les gens pensaient que le bulbe avait une telle valeur, c'était parce que le prix augmentait, les gens pensaient qu'il continuerait à monter, et ils pensaient qu'ils pourraient devenir riches.

C'est la même pensée qui pousse quelqu'un à dépenser des centaines de dollars en investissement chez un détaillant de jeux informatiques avec un modèle commercial obsolète. Il n'y a simplement aucune façon que les actions de GameStop puissent avoir une valeur de 400 dollars chacune.

Est-ce que l'ensemble du marché boursier pourrait se trouver dans une situation semblable ? Nous sommes en train de détruire nos économies avec les mesures de confinement. Pourtant le prix des actions continuent de monter en flèche. Ceci est dû en partie à l'impression d'argent. Mais est-ce en partie parce que les gens croient que les actions vont augmenter, peu importe les réalités sous-jacentes ?

Une partie de la raison pour laquelle ces ascensions vertigineuses précèdent des chutes dramatiques est parce qu'elles révèlent l'état d'esprit des investisseurs. Cherchent-ils à engranger des richesses ? Ou parient-ils, voulant un gain rapide ?

Cela fait une grande différence.

Regardez la salle des chaudières

En janvier 1920, alors que l'économie américaine était en plein essor, le statisticien Roger Babson prédisait « la pire dépression économique que notre génération ait jamais vue ». À la fin de l'année, elle eut lieu. Comment l'avait-il prévu ?

« Lorsque vous voulez connaître la température dans la pièce maintenant, vous regardez le thermomètre sur le mur », déclara M. Babson. « Mais si vous voulez savoir quelle température il fera dans une heure ou deux, le thermomètre ne vous le dira pas. Vous allez dans la salle des chaudières, ou vous consultez le prophète de la météo américaine.

« Vous examinez les facteurs qui déterminent les conditions, et non le thermomètre qui enregistre les conditions après qu'elles se sont produites », poursuit-il. « Vous messieurs, avez examiné les graphiques de l'activité commerciale actuelle, les compensations bancaires, les registres des chargements de wagons de marchandises, les cotations boursières—les thermomètres sur le mur. Mais il y a des lois qui régissent l'état économique. Ces lois sont les facteurs qui déterminent quelles seront les conditions, dans quelques mois ou dans un an. Elles sont les causes. »

Pour faire des prévisions sur l'économie, disait M. Babson, « J'ai examiné la façon dont les gens dans leur ensemble traitaient les uns les autres. Je me suis tourné vers la source qui détermine les conditions à venir. J'ai trouvé que cette source peut être définie en termes de ‘justice’. »

C'est une observation profonde venant d'un statisticien. Herbert W. Armstrong a relaté cet incident dans son autobiographie et loua M. Babson pour sa sagesse.

Comment les investisseurs interagissent-ils ? Est-ce un comportement « juste » ? Ou injuste ? Les bulles spéculatives montrent qu'un bon nombre de personnes n'investissent pas « vertueusement »—mais plutôt ils y vont pour s'enrichir rapidement.

La saga GameStop nous donne un bon aperçu comment l'économie fonctionne « à tort ». Combien d'efforts sont mis en place pour encourager la spéculation risquée et la dette. Le principe de M. Babson nous dit que nous nous dirigeons vers un désastre.

La véritable voie de la prospérité, tant individuelle que sociale, est de se comporter selon la « vertu ». Dieu veut que les hommes « prospèrent et soient en bonne santé » (3 Jean 2). L'obéissance à Sa loi amènera une société comblée par la prospérité et la richesse.

Vous pouvez tirer profit de l'observance de ces lois aujourd'hui. C'est pourquoi vous devez résister à la tentation d'investir dans ce que Elon Musk vient de tweeter, dans l'espoir que le prix augmentera. Investir dans des actions peut faire partie d'une stratégie d'investissement juste—mais tout dépend de l'attitude.

Tb Ad Fr