Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

Photo%20by%20rob%20bye%20on%20unsplash

Rob Bye/Unsplash

Histoire et prophétie du Moyen-Orient ( troisième partie)

La suite provenant de   Histoire et prophétie du Moyen-Orient (deuxième partie)

A

NTIOCHE ÉPIPHANE

Antioche Épiphane était un dictateur impitoyable qui s’empara du pouvoir par l’intrigue et la flatterie. Le verset 21 de Daniel 11 dit « qu’il entrera paisiblement, et prendra possession du royaume par des flatteries ; » George Rawlinson donne le récit historique de ces événements dans cette source qui fait autorité, son Manual of Ancient History :

« Antioche, assisté par Eumenes, chassa Héliodorus, et obtint le trône, en 176 avant J.-C. Il étonna ses sujets en affectant des manières romaines. Antioche Épiphane gagna le contrôle en prétendant être quelqu’un qu’il n’était pas vraiment.

Continuons au verset 22 : « Les troupes qui se répandront comme un torrent seront submergées devant lui, et anéanties, de même que le souverain sacrificateur » (Moffatt). Dans ce verset nous commençons à voir à quel point Antioche haïssait les Juifs. Les dirigeants avant lui avaient typiquement bien traité les Juifs. Mais la dureté impitoyable d’Épiphane à l’égard des Juifs surpassait largement celle de ses pères (verset 24). Le verset 22 dit qu’Antioche irait même aussi loin que de tuer le souverain sacrificateur juif. L’histoire confirme qu’Onias III était le souverain sacrificateur de la Judée à cette époque, et qu’Antioche le fit tuer en 172 avant J.-C. Selon Rawlinson, les Juifs « furent poussés au désespoir par le projet démentiel de ce monarque à la poigne de fer. »

En 168 avant J.-C., Antioche pilla et saccagea le temple des Juifs à Jérusalem. L’historien grec Polybius observa qu’il « pilla la plupart des sanctuaires. » Il imposa aussi un fardeau insupportable de taxes aux Juifs. « Tout au long des changements turbulents de son histoire passée, » écrit Werner Keller dans The Bible as History, « aucune horreur ni ignominie qui puisse frapper une nation n’ont épargné Israël. Mais jamais auparavant, ni sous les Assyriens non plus que sous les Babyloniens, n’a-elle reçu un tel affront comme l’édit émis par Antioche Épiphane par lequel il espérait écraser et détruire la foi d’Israël « (page 331 ; voyez aussi Maccabées 1 : 44). La plus grande partie de cette lutte entre les Juifs et le royaume syrien est consignée dans le livre des Maccabées (dans la Bible hébraïque).

Le verset 23 montre que même si ce vil être humain n’avait que peu de supporteurs au début, il gagna éventuellement de nombreux partisans par la ruse et la flatterie.

Verset 24 : « Il entrera, au sein de la paix, dans les lieux les plus fertiles de la province ; il fera ce que n’avaient pas fait ses pères, ni les pères de ses pères ; il distribuera le butin, les dépouilles et les richesses ; il formera des projets contre les forteresses, et cela pendant un certain temps. » Dans ces temps de la fin, nous serons témoins d’une autre force qui entrera en Terre Sainte, « au sein de la paix ». Mais, comme Antioche, le dirigeant de cette force du maintient de la paix du temps de la fin ne désirera pas vraiment la paix.

Le verset 25 parle d’un autre grand affrontement entre Épiphane et le roi du sud. C’était sa seconde campagne égyptienne réussie. Cet affrontement est au sujet de Jérusalem. Le verset 27 dit que ces deux rois étaient malveillants et se
mentaient mutuellement.

À son retour d’Égypte, Antioche rencontra une autre insurrection des Maccabées. Le verset 28 dit que son cœur était contre « l’alliance sainte. » « Il agira contre elle » veut dire qu’Antioche fit simplement ce qui lui plaît contre les Juifs. Il les massacra.

Au verset 29, Dieu prophétise sur une autre campagne en Égypte. Mais celle-ci ne fut pas une bonne affaire pour Antioche. Le verset 30 dit que des « navires de Kittim s’avanceront contre lui. Il fut coupé par une flotte romaine venant de Chypre. Défait et découragé, Antioche retourna en Judée et jeta sa frustration sur les Juifs. Le verset 30 dit « qu’il était encore furieux contre l’alliance sainte »—le peuple de Dieu. Puis il dit qu’il avait des renseignements sur ceux qui avaient abandonné l’alliance sainte. En d’autres mots, il complotait
trompeusement avec le peuple à l’intérieur du temple.

Verset 31: « Et des forces se tiendront là de sa part, et elles profaneront le sanctuaire de la forteresse, et ôteront le sacrifice continuel, et elles placeront l’ABOMINATION QUI CAUSE LA DÉSOLATION » (Darby). Nous trouvons ici la première référence de la Bible sur l’abomination de la désolation. Considérez la scène comme Daniel la décrit. Moffatt dit : « des forces armées seront mises sur pied » par Antioche. Ceci parle d’une armée dans Jérusalem. Cette armée est ce qui provoque la désolation dans Jérusalem. Elle désacralise le lieu saint et fait cesser le sacrifice continuel (voyez aussi Daniel 8 : 11, 24). Ceci s’est produit en 167 avant J.-C. La tradition dit qu’Antioche a élevé une statue de Jupiter Olympus dans le saint des saints—l’endroit le plus saint à l’intérieur du temple. Il essaya d’anéantir complètement la religion juive.

« Et, par de douces paroles, il entraînera à l’impiété ceux qui agissent méchamment à l’égard de l’alliance ; mais le peuple qui connaît son Dieu sera fort et agira (ou prendra action). » (Daniel 11 : 32). La plupart des Juifs furent trompés par les flatteries. Mais il y en eut quelques –uns qui se tinrent debout et agirent. Quelques-uns des Maccabées agirent sur ce qu’ils savaient être juste. Ces quelques-uns instruisirent la multitude, comme le dit le verset 33. Certains de ces rares fidèles perdirent même leur vie pour avoir fait ce qui est juste.

À travers l’histoire, ce sont toujours les quelques-uns qui se sont levés pour faire ce qui est juste. Il n’y en a eu que quelques–uns dans les jours du Christ. Plusieurs furent martyrisés.
Jésus fut crucifié.

Les versets 34 à 35 se lisent : « Dans le temps où ils succomberont, ils seront un peu secourus, et plusieurs se joindront à eux par hypocrisie. Quelques-uns des hommes sages succomberont, afin qu’ils soient épurés, purifiés et blanchis, jusqu’au temps de la fin, car elle n’arrivera qu’au temps marqué. » Cette prophétie décrit les conditions présentes au sein de l’Église de Dieu aujourd’hui. Mais elle décrit aussi l’histoire de l’Église de Dieu en général. Dieu dit que plusieurs qui ont la connaissance tombent par les discours mensongers et les flatteries. Quand cela se produit, leur seul « secours » vient des quelques fidèles qui se tiennent debout pour Dieu. 

La suite sur...

Hpme Ad Fr