Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

190617 justin%20trudeau gettyimages 948190770

JACK TAYLOR/GETTY IMAGES

Justin Trudeau minimise la reine du Canada

Le gouvernement fédéral canadien a décidé de ne plus envoyer d’impressions gratuites de la photo de la reine à ceux qui en font la demande. Les Canadiens peuvent maintenant seulement télécharger une copie numérique à la place. Ce changement subtil met à jour un vaste programme en cours qui est mis en œuvre par le gouvernement du Premier ministre canadien Justin Trudeau.

Cela peut sembler un petit pas que d’amener une loi dépassée dans le vingt-et-unième siècle, mais lorsque vous la mettez en parallèle avec d’autres mesures prises par l’administration du gouvernement Trudeau, cela fait partie d’une tendance claire qui sape le patrimoine historique et la loi du Canada.

Robert Finch, président de la Ligue monarchiste du Canada, n’est pas heureux. « Il est important que les Canadiens voient la photo de la reine sur le mur », a-t-il déclaré.

Finch estime que le changement aura un impact négatif sur la perception et la sensibilisation du public canadien envers la monarchie. « Dans la vie de tous les jours, j'estime qu'il est important que les Canadiens aient en quelque sorte ce doux rappel que nous vivons sous la couronne », a-t-il dit. « Donc, la façon la plus commune de faire passer ce message est une photo de la reine dans les espaces publics. »

La Ligue monarchiste du Canada, à but non lucratif, a travaillé en partenariat avec le gouvernement pour distribuer la photo de la reine, contribuant ainsi à absorber une partie des coûts. Même avec cette aide, le gouvernement Trudeau a rationalisé le changement en invoquant des considérations environnementales et des coûts croissants. Le vérificateur général fédéral du Canada a récemment été contraint de mettre fin à son audit sur ce département. Par conséquent, la véracité de ces affirmations ne sera pas connue de sitôt.

Ce n’est pas le premier changement que le gouvernement Trudeau a apporté en ce qui concerne l’image de la reine. Tout juste après avoir été élu en poste en 2015, le département du ministre des Affaires étrangères de Trudeau (maintenant Affaires mondiales Canada) a retiré un grand portrait de la reine de sa salle de réception. De l'art canadien a été installé à sa place. Cela a causé un remous au Canada et en Grande-Bretagne.

À l'époque, Finch avait déclaré que le changement était « déconcertant et frustrant », d'autant plus que les libéraux avaient déclaré qu'ils appuyaient la monarchie. Trudeau a dit que la décision ne devait pas être prise comme un rabaissement de la reine, mais plutôt comme un retour de l'art canadien à la place qui lui revient de droit dans la conscience canadienne.

La ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, a dévoilé la vérité : Supprimer l'image de la reine et installer le nouvel art consistaient à mettre en place des « symboles de progressivité ». La reine et tout ce qu’elle représentait devait partir.

Joly a déclaré au Globe and Mail que le ministère du Patrimoine était « le ministère des symboles ». Robert Everett-Green a écrit : « Quels types de symboles ? Ce ne sont pas ceux promus par le gouvernement Harper [2006-2015], qui semblaient considérer le ministère du Patrimoine canadien comme un gouvernail avec lequel diriger l'imagination des Canadiens vers le passé glorieux que nous avions avant que les historiens révisionnistes se sont emparés de cette histoire. Non, le ministère du Patrimoine canadien est maintenant le ministère des symboles progressistes, a déclaré la recrue de Montréal [membre du Parlement]. ‘C’est très intéressant d’être en charge des symboles de la progressivité. C’était l’âme de notre plateforme’ ».

Le changement symbolique est un coup porté au cœur des institutions et des lois canadiennes héritées du passé.

Le Canada est une monarchie constitutionnelle. La reine est sa tête. Son système de gouvernement est fondé sur la common law anglaise (droit commun), qui a des liens directs et indirects avec Dieu et avec les Écritures. Les Écritures ont formé ou ont modifié les lois canadiennes sur l'adultère, le vol, la parjure, le mariage, les punitions et plus encore.

Depuis des générations, l'image de la monarchie britannique et de son droit a conféré une unité et une stabilité au Canada.

Peu de temps après son élection en 2015, Trudeau a déclaré que le Canada était le premier État post-national au monde. Il a proclamé, « Il n'y a pas d'identité fondamentale, pas de courant dominant au Canada. » Ceci, bien sûr, est un non-sens total. Le Premier ministre tente d'effacer l'histoire.

Il travaille à créer le vide et ensuite de le combler avec un non-droit progressiste et radical. Le gouvernement canadien et la loi avec ses fondements bibliques sont attaqués.

La majorité des Canadiens ne sont pas d’accord avec le premier ministre. Près de 60 pour cent des électeurs admissibles ont voté pour des partis autres que les libéraux de Trudeau. Pourtant, les libéraux ont obtenu environ 8 pour cent de voix de plus que les conservateurs en deuxième position et Trudeau continue d'imposer unilatéralement ses politiques radicales à la majorité des Canadiens. Sa popularité personnelle a chuté et un récent sondage montre que près de 70 pour cent des personnes interrogées ne veulent pas de lui au pouvoir. Pourtant, il pense savoir ce qui est le mieux pour le Canada.

Le Premier ministre divise et affaiblit le Canada.

Les résultats seront extrêmement difficiles à inverser, surtout puisque de nombreux bureaucrates appuient ses changements radicaux, et que le Premier ministre a instauré un climat d’hyper-partisanerie à l’encontre de ses adversaires politiques et de tout Canadien qui n’accepte pas ses politiques. En ce moment même, son gouvernement s'efforce d'éroder et de supprimer la liberté d'expression avec un certain nombre d'initiatives récemment annoncées et d'autres lois qu'il envisage.

Comme les lecteurs assidus de la Trompette le savent, il y a eu un changement majeur avec la monarchie britannique que nous vous encourageons à étudier. La monarchie britannique connaît ses propres problèmes. Tout cela a été prophétisé dans la Bible pour que nous puissions le comprendre. Le dernier changement subtil apporté à la politique du ministère du Patrimoine canadien à propos de l'image de la reine signale qu'il y a beaucoup plus de changements radicaux en réserve pour le Canada.

Le Canada devient profondément affaibli.

Pour comprendre ce qui est en réserve pour le Canada, veuillez lire Les Anglo-Saxons selon la prophétie par Herbert W. Armstrong. 

Usbp Fr