Usula

EMMANUELE CONTINI/NURPHOTO VIA GETTY IMAGES

L’Allemagne met en ligne l’Agence de cyber-défense

15/10/2018  •  de latrompette.fr
Une nouvelle agence représente une nouvelle ère pour la cyber-puissance allemande.
 

L'Allemagne a annoncé son intention d'investir 230 millions de dollars dans une nouvelle agence de cyber-recherche au cours des cinq prochaines années. La nouvelle agence pourrait enfin mettre fin à la dépendance du gouvernement allemand sur les logiciels tiers.

Le ministre allemand de l'Intérieur, Horst Seehofer, et la ministre de la Défense, Ursula von der Leyen, ont fait l’annonce le 29 août. L'Agence pour l'innovation en cybersécurité mènera des recherches et développera de nouvelles capacités, supervisées par les ministères de la Défense et de l'Intérieur.

« Notre objectif commun est que l’Allemagne joue un rôle de premier plan dans la cybersécurité au niveau international », a déclaré M. Seehofer. « Nous devons reconnaître que nous sommes à la traîne, et quand on est à la traîne, il faut des approches complètement nouvelles. »

La nouvelle agence devrait être opérationnelle cette année. Elle commencera avec moins de 20 employés, mais atteindra vraisemblablement 100 employés dans le futur. Le gouvernement prévoit également d’investir davantage dans l’agence une fois qu’elle sera lancée.

Les analystes ont comparé l’agence à l’Agence de défense américaine des projets de recherche avancée (DARPA). Comme la DARPA, la nouvelle agence allemande a pour objectif de développer des logiciels de cybersécurité et de piratage de fabrication allemande, libérant le gouvernement des logiciels étrangers.

Par le passé, l'Allemagne a acheté des logiciels tiers aux États-Unis, en Chine et dans d'autres pays. Si le nouveau programme réussit, l’Allemagne aura ses propres cyber-capacités offensives et défensives au cours des cinq prochaines années.

« Nous ne pouvons pas nous contenter de regarder des technologies d’information sensibles de haute sécurité, être contrôlées par des pays tiers », a déclaré M. Seehofer.

Au cours des deux dernières années, l’Allemagne a accordé une plus grande attention à la création de cyber-capacités indépendantes. En avril 2017, l'Allemagne a créé une branche de la cybersécurité de ses forces armées, désormais appelée le service Cyber et information (anciennement, l’état-major du service Cyber et information). Il fonctionne au même niveau que l'armée et la Force aérienne allemandes, avec un nombre d'emplois en croissance rapide.

Les cyber-attaques se produisent plus souvent que ne le pense la personne moyenne. En 2017, les pirates ont attaqué les réseaux de la Bundeswehr 284,000 fois en neuf semaines. Chaque jour, des pirates informatiques lancent des milliers d'attaques contre la Bundeswehr et d'autres branches de l'armée allemande. C'est la réalité pour les gouvernements et les militaires dans un monde moderne dépendant de la cyber-technologie.

L'Allemagne voit ces risques et se déplace pour rattraper son retard. Von der Leyen a qualifié les efforts actuels de « trop lents » et a indiqué que l'Allemagne « devrait être au moins aussi rapide et aussi bien équipée que les auteurs ».

Nous commençons seulement à comprendre l'impact des cyber-armes. John Kerry les a une fois comparés à des bombes nucléaires en raison de leur capacité à paralyser une armée et à perturber presque chaque partie de notre vie moderne. Les cyber-attaques sont courantes. Ils peuvent provenir de n'importe qui, des nations ou des individus. Mais pourquoi devrions-nous nous concentrer sur les récentes cyber-avances allemandes ?

Si vous connaissez l’histoire, combinée à ce que la Bible révèle, vous savez que les cyber-attaques allemandes cibleront éventuellement l’Amérique et la Grande-Bretagne.

À la Trompette, nous avons mis l’accent sur la confiance des États-Unis dans la technologie comme « le talon d’Achille ». Le rédacteur en chef, Gerald Flurry, a abordé cette faiblesse dans le numéro de mai 2005 de la revue anglaise The Trumpet (l’emphase est ajoutée) :

Je crois qu’une prophétie biblique clef du temps de la fin, pourrait bien être accomplie par une sorte de ‘cyber-terrorisme’, comme décrit par M. de Courcy : « On sonne de la trompette, tout est prêt; mais personne ne marche au combat; car ma fureur éclate contre toute cette multitude » (Ézéchiel 7 : 14). La trompette de la guerre doit être sonnée en Israël—l’Amérique et la Grande-Bretagne étant principalement concernées. (Si vous souhaitez avoir plus de détails, demandez notre brochure gratuite sur Ézéchiel. Toute notre littérature est gratuite). Il semble que tous attendent que ces nations entrent dans la bataille, mais la plus grande tragédie inimaginable arrive ! Personne ne va au combat—bien que la trompette ait sonné! La raison aurait-elle pour cause le terrorisme informatique ?

M. Flurry s’est concentré spécifiquement sur le potentiel de l’Allemagne à lancer des cyber-attaques. Aujourd'hui, l'Allemagne construit l'un des plus grands états-majors Cyber en dehors des États-Unis.

Pour en savoir plus sur l’avertissement de M. Flurry au sujet de la guerre informatique, lisez « Le talon d’Achille de l’Amérique — et l’Allemagne. » 

Tb Ad Fr