190530 jag trumpet%20cover%20concept recovered

Julia Goddard/Trompette

L'Allemagne prend le contrôle de l'Internet

21/06/2019  •  de latrompette.fr
Les nouvelles lois de l'UE essayent non seulement de contenir les grosses entreprises technologiques américaines, mais aussi de prendre le contrôle du réseau Internet mondial.
 

L' Union européenne travaille pour gagner le contrôle de l'Internet. Elle a déjà fait d'importants progrès dans cet effort. Beaucoup de gens, y compris plusieurs dirigeants d'entreprises d'envergure en Amérique et des représentants du gouvernement, sont profondément préoccupés.

Grâce à des textes de lois, l'UE dispose maintenant d'une influence extraordinaire dans les foyers des internautes et au sein de chaque société et des gouvernements sur Terre. L'UE mène une campagne d'impérialisme technologique, et la plupart des gens ne le savent même pas !

Bien qu'une bonne partie de ces lois ait été créées par l'UE, la source ultime de cet effort global visant à saper la domination des États-Unis sur l'industrie technologique et le contrôle de l'Internet, est l'Allemagne.

L'Allemagne est la nation la plus grande, la plus puissante et la plus influente de l'UE. Elle utilise l'UE comme un outil pour accomplir furtivement ses propres ambitions. Quiconque observe l'Union européenne sait que rien de significatif ne se produit à Bruxelles sans l'approbation et l'appui de l'Allemagne.

Les ambitions de l'Allemagne pour l'Internet devraient concerner tout le monde, même ceux qui n'ont pas d'ordinateur. Le comportement de l'UE sur cette question met en évidence la nature dictatoriale de cette entité dominée par l'Allemagne. Nous assistons vraiment à la manifestation de l'esprit du Saint Empire romain dans le monde de la technologie. La septième et finale résurrection bibliquement prophétisée de cet empire veut contrôler l'Internet !

GDPR

En 2018, l'UE a introduit une nouvelle règle affectant les 4,3 milliards de personnes dans le monde qui ont accès à l’Internet. Cette loi européenne, appelée Règlement général sur la protection des données (gdpr), réglemente la façon dont les entreprises traitent et gèrent les données à caractère personnel des citoyens européens. Toute entreprise dans le monde entier―peu importe sa taille, son industrie ou son emplacement―qui ne se conforme pas avec cette loi de l'UE risque des pénalités massives.

Cinq cent millions de personnes vivent en Europe, et environ 85% d'entre elles ont accès à l’Internet. L'UE se compose principalement des premières nations du monde qui détiennent de grandes richesses personnelles, du moins comparées à celles de nombreux autres pays. Cela rend le marché de l'UE extrêmement attrayant. Si vous voulez avoir accès à un demi-milliard de consommateurs, vous devez respecter les règles de l'UE―des règles établies par l'Allemagne. Si vous les brisez, vous risquez des amendes gigantesques.

Cette loi a contraint quelques organisations médiatiques américaines de premier plan, à abandonner le marché de l'UE. Leurs sites Web sont devenus inaccessibles aux citoyens de l'UE. Par exemple, si vous visitez l'UE, vous ne pouvez pas avoir accès aux sites internet du New York Daily News ou du Chicago Tribune. Pour préserver l'accès au marché de l'UE, de nombreuses compagnies américaines ont dû dépenser des millions pour installer des logiciels et adopter de nouvelles pratiques pour se conformer à la loi du gdpr.

C'est ainsi que fonctionne l'Europe : elle veut gérer tous les aspects de la vie des gens ! C'est une raison majeure pour laquelle la majorité des citoyens britanniques ont voté en juin pour quitter l'UE : ils en ont assez de ce genre d'ingérence dictatoriale. Avec le gdpr et d'autres lois sur l’Internet, l'UE étend son influence bien au-delà de ses frontières―même sur les États-Unis.

L'UE fait la guerre depuis des années aux sociétés technologiques américaines. Depuis 2010, elle a imposé des amendes à Google totalisant plus de US$ 9 milliards. Google paye plus à l'UE en amendes qu'en impôts.

« L'Europe veut conquérir le monde encore une fois », ont écrit Mark Scott et Laurens Cerulus dans Politico en 2018. « Seulement cette fois-ci, son application mortelle n'est pas l'acier ou la poudre à canon. Le gdpr est un mastodonte légal de l'UE visant à imposer des règles plus strictes que jamais sur la protection de la vie privée sur les gouvernements et les compagnies, de San Francisco à Séoul » (31 janvier, 2018 ; l'accent est le mien tout au long).

Dans un article sur ce sujet publié en 2018, l'éditorialiste contribuant de la Trompette, Brad Macdonald a reconnu les préoccupations de nombreuses personnes au sujet du pouvoir des entreprises technologiques américaines. « Certes, le comportement de ces entreprises, leur puissance et leur portée démesurées suscitent de réelles inquiétudes et des questions légitimes », a-t-il écrit. « Ceci étant dit, voulons-nous vraiment qu'une poignée de bureaucrates européens anti-américains, tentent de résoudre ces problèmes ? Nous avons suffisamment de preuves prouvant que Bruxelles n'agit pas de façon altruiste, ni dans les meilleurs intérêts de l'humanité. L'UE s'attaque clairement à l'influence des États-Unis en essayant de s'imposer comme le roi de l'Internet » (theTrumpet.com, 29 novembre, 2018).

Il y a des inquiétudes légitimes―mais faisons-nous confiance à l'Allemagne et à ce Saint Empire romain qui s'élève, pour résoudre ces questions de manière rationnelle et équitable ?

Une autre attaque

Le 15 avril, l'UE a adopté une autre nouvelle directive qui, selon elle, empêchera les gens de violer les droits d'auteurs en ligne. Il s'agit en fait d'un autre abus de pouvoir massif.

La nouvelle directive sur les Droits d'auteurs rendra illégal, le fait de citer un article d'un auteur sans le payer. L'Allemagne et l'Espagne ont déjà essayé cela, et ça n'a pas fonctionné. En fin de compte, la loi empêchait en réalité les articles d'être partagés en ligne. Plutôt que de payer l'auteur, la plupart des gens s'abstenaient de citer les articles ou de les partager. Une législation comme celle-là va plutôt nuire à de nombreux auteurs parce qu'ils perdront leur publicité.

Cette loi peut aussi être utilisée pour bloquer la critique. Pour discréditer une fausse histoire ou critiquer une œuvre, vous devez généralement la citer. Selon les nouvelles règles, si un auteur n'aime pas votre critique, il peut vous refuser le droit de le citer.

Une autre partie de ce règlement requiert que les sites Web qui affichent du matériel venant du public, filtrent le tout pour violation des droits d'auteur avant de l'afficher. Ceci signifie que chaque vidéo, article ou dossier audio affiché sur des sites comme Facebook, Twitter ou YouTube―des sites où les gens visitent de plus en plus pour chercher leurs nouvelles―doit d'abord passer par un système de filtrage. Ces entreprises devront donc dépenser des millions pour créer un nouveau système de filtrage et instaurer de nouvelles politiques et pratiques. Et de nombreux experts craignent que ces systèmes de filtrage puissent aisément être modifiés pour exclure n'importe quoi que l'UE n'aime pas.

Beaucoup sont profondément alarmés par ce qui se passe ici. En juin 2018, des douzaines de pionniers d'internet―dont l'inventeur du World Wide Web (l'Internet mondial), Tim Berners-Lee, et le cofondateur de Wikipédia, Jimmy Wales―ont signé une lettre ouverte au président du Parlement européen, l'avertissant que la directive qui était sur le point d'être votée, serait « une menace imminente pour l'avenir » de l'Internet.

Pourtant, la directive fut quand même votée et est sur le point de devenir loi. Le site des Droits digitaux européens (European Digital Rights) l'a qualifiée de « machine à censure ». Son conseiller principal en politique, Diego Naranjo, a prévenu que, « L'article 13 de la directive établit un dangereux précédent pour les filtres Internet et les mécanismes de censure automatisés. » En d'autres mots, tout ceci devient une question de prendre le contrôle.

« La Directive sur le droit d'auteur créera deux Internets », a écrit Matthew Lesh de CapX. « Le premier, une version fortement censurée pour les utilisateurs européens, y compris des filtres pour vous empêcher de télécharger du contenu. Le second, un Internet libre où la créativité est encouragée, pour tout le reste du monde » (26 mars). L'Allemagne et l'UE transforment la manière dont l'Internet opère !

« Il s'agit d'une régulation de la presse par des moyens détournés », a prévenu Lesh. Même les sites internet comme le Times et le Telegraph seront assujettis à la réglementation parce que le public peut afficher des commentaires sur leurs pages.

Ceci est une mauvaise pente. En utilisant cette législation, l'UE va bientôt pouvoir réduire au silence tout message qu'elle n'aime pas―comme le message que vous lisez maintenant !

Cette nouvelle réglementation sera aussi une autre arme dans l'assaut de l'Allemagne sur les entreprises technologiques américaines. La ceo de YouTube, Susan Wojcicki a déclaré le 22 octobre 2018, que le comportement de l'UE représente une menace pour votre gagne-pain et votre capacité à partager votre voix avec le monde. « La nouvelle loi européenne terrifie les entreprises technologiques américaines, spécialement Google, Facebook, Twitter et YouTube », a écrit M. Macdonald. « Nombreux sont ceux qui considèrent qu'il s'agit d'une tentative pour non seulement refréner la puissance des grandes compagnies de technologie américaines, mais de littéralement prendre le contrôle de l'Internet » (op cit).

Je sais que ces entreprises technologiques américaines sont loin d'être parfaites. Je ne dis pas qu'elles devraient avoir un contrôle tyrannique sur l’Internet. Mais quand vous laissez une poignée de gens obtenir ce niveau de contrôle sur quelque chose d'aussi important et puissant que l'Internet, cela peut être très dangereux ! Des lois telles que celle-ci peuvent détruire des entreprises, paralyser la Silicon Valley, et détruire des économies nationales !

Le Saint Empire romain

Nous devons mettre cette question dans le contexte de la prophétie biblique et de l'histoire. L'UE dirigée par l'Allemagne se comporte comme le Saint Empire romain s'est toujours comporté. L'Allemagne cherche une fois de plus à imposer sa volonté sur le monde.

C'est un message difficile à accepter, et beaucoup de gens seront en désaccord, mais c'est la vérité !

La Bible a prophétisé que ce Saint Empire romain se lèvera à maintes reprises en Europe. Pendant la Seconde Guerre mondiale, Adolf Hitler a conduit la sixième résurrection de cette puissance. Il provoqua la mort de 60 millions de personnes. L'Allemagne a également commencé la Première Guerre mondiale, qui a coûté plus de 15 millions de vies. Mais bientôt nous ne pourrons peut-être plus pouvoir écrire ou parler de cette histoire européenne―parce que le Saint Empire romain nouvellement ressuscité la censurera !

En 1995, Bernard Connolly a écrit un livre bouleversantThe Rotten Heart of Europe (Le cœur pourri de l'Europe), exposant ce pouvoir européen. Durant des années, il a servi au cœur du mécanisme du taux de change pour l'Union européenne. Il a qualifié le super-état européen de pourri ! Au sein de cette union, écrit-il, « se joue la bataille pour le contrôle du super-état européen dans lequel les technocrates français affrontent les fédéralistes allemands, les deux parties prétendant se battre sous la bannière de Charlemagne. Le dommage collatéral de cette bataille se trouve principalement dans l'avenir, mais il pourrait être épouvantable. »

L'Allemagne a gagné cette bataille. Personne ne conteste ça aujourd'hui. Connolly écrit que cette union est entièrement au sujet de « la poursuite d'un voile ‘européen’ pour les ambitions de l'Allemagne ! » Il a raison. Et son pays a voté pour sortir de l'UE parce qu'il sait que ce qu'il dit est vrai. La sortie de la Grande-Bretagne est un avertissement pour tous les autres―ils voient où tout cela mène.

En 1995, la Première ministre Margaret Thatcher a averti que ceci arriverait, mais les gens ne l’ont pas écouté. Elle disait, « Vous n'avez pas ancré l'Allemagne à l'Europe. Vous avez ancré l'Europe à une Allemagne nouvellement unifiée et dominante. À la fin, mes amis, vous réaliserez que ça ne fonctionnera pas. » Ils espéraient que cette Union restreindrait l'Allemagne. Au lieu de cela, l'Allemagne a pris contrôle. Elle domine l'UE économiquement―et de plus en plus, politiquement.

Feu Otto von Habsbourg appartenait à la célèbre dynastie des Habsbourg du Saint Empire romain et était membre du Parlement européen. Il disait, « La Communauté [européenne] vit largement par l'héritage du Saint Empire romain, bien que la grande majorité ne sait pas de quel héritage ils vivent. » C'est ce que Connolly décrivait. L'UE n'est pas une organisation démocratique―c’est un empire impérialiste. Le monde apprendra cette leçon prochainement.

Ce message n'est pas personnel ; Dieu n'est pas raciste. En fait, Dieu dit que nous devons aimer tout le monde―même nos ennemis―ou nous ne pensons pas comme Lui. Nous aimons certainement les Allemands. Nous voulons les avertir de la situation où ils finiront s'ils ne changent pas de direction.

M. von Habsbourg a aussi dit, « Nous possédons un symbole européen qui appartient à toutes les nations européennes à parts égales. C'est la couronne du Saint Empire romain. » Hitler appela son empire nazi le Troisième Reich, d'après le premier Reich germanique de Charlemagne et le second Reich de l'empire allemand. L'UE est au sujet des Allemands gouvernant plus que sur l'Allemagne : Ils veulent un empire ! Ils veulent contrôler l'Internet―et ce n'est qu'une étape pour contrôler le monde ! Chaque fois qu'il s'est élevé, le Saint Empire romain a tenté de faire exactement cela ! Ces réglementations de l’Internet montrent que l'esprit de Charlemagne est revenu.

Après la défaite du troisième Reich lors de la Seconde Guerre mondiale, le monde en avait marre des agressions militaires de l'Allemagne. Dans le rapport de la Conférence de Yalta, le Premier ministre britannique Winston Churchill et le président américain Franklin Roosevelt ont fait cette déclaration : « C'est notre but inflexible de détruire le militarisme et le nazisme allemand, et de veiller à ce que l'Allemagne ne soit jamais plus en mesure de perturber la paix dans le monde. » L'Allemagne a perturbé la paix dans le monde à maintes reprises. C'était la même chose avec les ancêtres des anciens Allemands, les Assyriens. L'histoire et la prophétie montrent que c'est dans leur cœur, ou dans leur caractère national, de détruire beaucoup de nations (Ésaïe 10).

La Bible dit que l'Allemagne et neuf autres pays vont composer le Saint Empire romain à venir. Il y aura dix rois. À présent, il y a 28 membres de l'UE―bientôt 27 lorsque la Grande-Bretagne se retirera. Mais quelque chose va amener l'Union à se rétrécir. Peut-être que quelques pays seront poussés vers la sortie. Peut-être que certains vont vouloir partir. La Directive des droits d'auteurs de l'UE requiert que d'ici 2021, les gouvernements nationaux appliquent les règlements dans leur propre loi nationale. Même ce processus pourrait réduire le nombre de quelques nations.

Un homme à surveiller

Pour que le Saint Empire romain puisse exercer son pouvoir sur la scène mondiale, il a besoin d'un dirigeant fort. Nous ne savons pas avec certitude qui il est, mais il est certain qu'il sera beaucoup plus fort que la chancelière Angela Merkel, qui est très affaiblie.

L'ancien ministre allemand de la défense, Karl-Theodor zu Guttenberg, a été une figure très populaire en Allemagne. Nous avons dit pendant une décennie que nous pensons qu'il pourrait devenir le prochain chancelier d'Allemagne. Il peut être ce dirigeant fort qui peut exercer le pouvoir en Allemagne et en Europe comme un empereur.

M. Guttenberg a une connaissance approfondie de la technologie. Il a passé plusieurs années à la Commission européenne comme conseiller principal sur la liberté de l'Internet mondial. Cet emploi consistait notamment à conseiller l'UE sur la façon d'utiliser l’Internet pour saper les gouvernements autoritaires auxquels elle s'oppose. Par exemple, il a examiné comment l'UE pourrait utiliser l’Internet pour soutenir les opposants au président russe Vladimir Poutine. Il a une profonde compréhension de la puissance de l’Internet et comment l'Allemagne peut contrôler l’Internet à son avantage.

M. Guttenberg est aussi un consultant en technologie financière. Il est un expert dans le domaine de la finance, de la technologie et de la crypto-monnaie. Il étudie comment l’Internet et l'informatique peuvent changer la façon dont fonctionnent les banques.

M. Guttenberg déteste également le président des États-Unis, Donald Trump. Il apparaît régulièrement dans les médias de langue allemande et anglaise pour le condamner. Bientôt nous sommes certains de voir si Guttenberg travaille déjà en coulisses contre l'Amérique.

La Bible a des choses importantes à dire concernant ce dirigeant fort à venir. Daniel 8 : 23 dit, « À la fin de leur domination [un Saint Empire romain moderne], lorsque les pécheurs seront consumés, il s'élèvera un roi au visage impudent [audacieux], et artificieux [comprenant les énigmes]. » Le livre de Daniel est uniquement pour notre époque, et il parle au sujet d'un homme qui s'élèvera pour diriger ce Saint Empire romain avec un visage audacieux ! Le verset 25 déclare, « Il concevra de grands projets, et quand ils s’y attendent le moins, il fera périr beaucoup de gens » (selon la New English Bible).

C'est l'homme que le Saint Empire romain attend vraiment. Si vous pensez que l'Allemagne est dangereuse maintenant, la prophétie biblique dit que vous n'avez encore rien vu !

Comme je l'ai dit, les Allemands sont un grand peuple, mais les Allemands ont une longue histoire avec le Saint Empire romain. Cet empire a une histoire de bains de sang comme aucune autre institution depuis au moins 2,000 ans ! La Bible nous donne un avertissement frappant au sujet de cette institution !

Le verset 24 stipule que « Sa puissance s'accroîtra, mais non par sa propre force... » Ce verset parle du diable. Apocalypse 13 : 4 parle d'un système, un empire des jours modernes, qui adore le diable !

Mais après les mauvaises nouvelles, il y a les bonnes nouvelles ! Daniel 8 : 25 prophétise que cet homme « s'élèvera contre le chef des chefs ; mais il sera brisé, sans l'effort d'aucune main ». Le livre de l'Apocalypse nous dit la même chose. Apocalypse 17 : 13 décrit ces 10 rois à venir bientôt : « Ils ont un même dessein, et ils donnent leur puissance et leur autorité à la bête. » Puis le verset suivant dit : « Ils combattront contre l'agneau... » Ces nations, ces 10 rois, feront la guerre contre Jésus-Christ Lui-même !

Et comment cela va-t-il se terminer ? « Et l'agneau les vaincra, parce qu'il est le Seigneur des seigneurs et le Roi des rois, et les appelés, les élus et les fidèles qui sont avec lui les vaincront aussi » (verset 14).

Cette puissance est sur le point d'être détruite pour toujours ! Et vous avez l'opportunité d'être parmi ceux qui sont « les appelés, les élus et les fidèles » aux côtés du Christ lorsqu'Il reviendra! 

Lead Ad Fr