Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

190626 planet istock 168640311

ISTOCK.COM/RAPIDEYE

L'Attaque des écologistes contre la famille

Sauvez la planète... en n'ayant pas d'enfants ?

La façon la plus efficace de réduire l'impact du carbone sur l'humanité et d'arrêter le changement climatique, selon certains écologistes, est d'avoir moins d'enfants.

C'est ce que j'ai entendu récemment alors que j'écoutais les nouvelles avec ma fille de 3 ans, une magnifique petite personne qui apporte un sens et une joie incommensurable à toute notre famille. J'espère qu'au cours des prochaines années, ma fille commencera à ajouter du sens et de la valeur à sa famille, à ses amis, à sa communauté locale et, éventuellement, à la grande famille des êtres humains.

Beaucoup d'écologistes, cependant, croient que la planète serait bien mieux sans mon enfant. Et les vôtres.

Cette poussée―subtile pour le moment, mais certaine de devenir plus agressive―est en cours, même si les taux de fécondité dans le monde occidental diminuent. De nombreux pays sont confrontés à une crise démographique. Les Américains, les Australiens, les Britanniques, les Canadiens, les Allemands, les Italiens et les habitants de plusieurs autres pays occidentaux ont moins de deux enfants par femme, se classant dans le dernier tiers de 200 pays.

Un taux de fécondité de 2,1 enfants par femme est nécessaire pour soutenir une population. Mesurées strictement par ce taux, les populations de Grande-Bretagne et d'Amérique se dirigent déjà vers l'extinction. Pourtant ces militants du changement climatique veulent que nous ayons encore moins d'enfants.

Un groupe, appelé le Mouvement volontaire d'extinction humaine (VHEMT, prononcé « véhément »), soutient l'élimination de l'humanité. Son site Web dit, « L'élimination progressive de la race humaine, en cessant volontairement de se reproduire, permettra à la biosphère terrestre de retrouver une bonne santé. »

Pour être juste, beaucoup de rapports encouragent d'avoir « moins » d'enfants, et non de s'abstenir complètement d'avoir des enfants. Mais c'est la direction que cela prend qui est préoccupante, ainsi que l'intention radicale. C'est une attaque contre la famille, la composante de base de l'existence humaine.

Les Occidentaux ont déjà de petites familles, mais l'organisation Population Matters au Royaume-Uni, activement supportée par Sir David Attenborough, Jane Goodall et d'autres personnalités influentes, préconise énergiquement d'avoir encore moins d'enfants. Sous le titre « La vie dans une famille plus petite », on peut lire sur leur site internet que : « La vie dans une petite famille peut libérer les gens pour qu'ils consacrent plus de temps et d'argent à d'autres aspects de leur vie, comme les amitiés, les carrières, les voyages et les activités qui leur procurent du plaisir. Ceux qui choisissent de ne pas avoir d'enfants auront beaucoup plus de liberté, y compris (s'ils le souhaitent) faire d'autres choses pour protéger la planète ou aider les autres.

« Les gens qui veulent éprouver les plaisirs et les défis de devenir parents trouveront souvent beaucoup plus facile d'élever leurs enfants s'ils ont une petite famille. »

Ce langage est poli, civilisé et sophistiqué―et fait immédiatement appel à l'égoïsme. Mettez votre propre bonheur, la richesse, les passe-temps, les divertissements, et les plaisirs avant le miracle génial et joyeux d'avoir des enfants. Ceci est le langage du diable !

Mais ça empire. Le site internet dit aussi ceci : « Bien que les familles nucléaires sont encore la norme, au 21ᵉ siècle, les familles viennent sous toutes sortes de formes et de tailles. Choisir d'être parent ne signifie pas non plus de faire vos propres enfants et d'amener plus de personnes dans le monde. »

En d'autres mots : N'ayez pas d'enfants. Vous pouvez quand même être une « famille » sophistiquée du 21ᵉ siècle si vous vous engagez dans des relations homosexuelles et autres « de toutes formes et dimensions ». Il s'agit d'une attaque contre les rôles traditionnels au sein du vrai mariage traditionnel. C'est une attaque contre le plus important et merveilleux accomplissement physique que deux humains peuvent partager ensemble : la création d'un fils ou d'une fille !

Ce mouvement radical de gauche, anti-enfants, anti-reproduction, vise la destruction de la famille traditionnelle !

Qu'est-ce qui motive en fin de compte cet assaut contre la famille humaine et la race humaine ? La réponse se trouve dans Apocalypse 12 : 9, qui dit que Satan le diable a été précipité sur cette Terre. Et Satan hait la famille. « Satan hait la famille parce que c’est une relation sur le plan divin », a écrit le rédacteur en chef de la Trompette, Gerald Flurry, dans La vision de la famille Dieu. « Cela signifie qu’elle est un modèle de la Famille Dieu. La famille humaine individuelle a été conçue pour nous aider à nous préparer pour la Famille Dieu. »

La Bible enseigne que Dieu a créé la reproduction humaine dans le mariage pour nous enseigner Son plan, pour nous enseigner le but de la vie humaine ! Comme l'écrivait feu Herbert W. Armstrong dans The Missing Dimension in Sex, [La dimension manquante dans la sexualité—pas encore disponible en Français], « La reproduction humaine est la représentation du salut spirituel ! »

Le but ultime de chaque nouvelle vie humaine n'est rien de moins que l'expansion de la Famille Dieu ! (Demandez votre exemplaire gratuit du livre de M. Armstrong L'incroyable potentialité de l'homme .)

La haine de Satan pour la famille devient plus visible, plus dominante et plus dangereuse. Nous ne devons pas lui permettre de nous influencer. La façon de contrer le message pervers de Satan au sujet de la famille est de remplir notre esprit avec le but divin de Dieu pour la famille, que vous pouvez lire dans les livres mentionnés ci-dessus. Dieu donne des paramètres pour la reproduction humaine et Il veut que nous soyons de bons gestionnaires de notre environnement. Mais le Créateur de l'environnement et des familles humaines aime la famille. Il aime le mariage. Et Il aime absolument les enfants !  

Fr Gfv