Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

Theverticalstory 1534341 unsplash

theverticalstory/Unsplash

L’identité et la nature de Dieu (septième partie)

Le mystère des siècles (chapitre un)

La suite provenant de  L’identité et la nature de Dieu (sixième partie)

U

ne addition erronée

Dans certaines versions françaises de la Bible, il existe un verset que certains partisans de la Trinité emploient pour soutenir cette doctrine. Il s’agit de 1 Jean 5 : 7-8 ; ces quelques versions traduisent ce passage comme suit : « Car il y en a trois qui rendent témoignage [dans le ciel : le Père, le Verbe et l’Esprit-Saint, et ces trois sont un ; et il y en a trois qui rendent témoignage sur la terre] : l’Esprit, l’eau, le sang, et les trois sont d’accord. » Les mots placés entre crochets, ont été ajoutés par les éditeurs de la Vulgate aux environs du quatrième siècle. Ils n’apparaissent dans aucun des manuscrits grecs, et ne figurent pas dans la plupart des versions françaises. Ces mots furent ajoutés dans la Vulgate à l’époque où la controverse entre le Dr Arius et le peuple de Dieu, d’une part, et l’Église de Rome, de l’autre, battait son plein.

Les commentaires bibliques expliquent que ces mots n’ont jamais fait partie du manuscrit de l’apôtre Jean, ni des copies les plus anciennes de ce manuscrit. Dans ses trois Épîtres et dans l’Apocalypse, l’apôtre Jean dit « le Père et … Fils » (1 Jean 1 : 3), mais jamais « le Père et la Parole » comme dans ce passage non inspiré de 1 Jean 5 : 7.

Il existe une raison précise pour laquelle Satan, le grand imposteur, voulait que cette partie fausse du verset, ajoutée dans la Vulgate, soit glissée dans les différentes versions bibliques. La doctrine de la Trinité annule l’Évangile de Jésus-Christ. Son Évangile est le message qu’Il apporta aux hommes de la part de Dieu le Père, la bonne nouvelle du royaume de dieu, à venir ! C’est la seule chose, par-dessus tout, que Satan veut supprimer. Cela deviendra clair, à mesure que nous avançons.

Un évangéliste de renommée mondiale déclara : « Lorsque j’ai commencé à étudier la Bible, il y a de cela plusieurs années, la doctrine de la Trinité était l’un des problèmes les plus délicats que je rencontrais. Je ne l’ai toujours pas résolu, il comporte un aspect mystérieux. Bien que je ne la comprenne pas, je l’accepte comme étant une révélation divine …L’expliquer et l’illustrer est l’un des devoirs les plus difficiles pour un chrétien ».

[La confusion (c’est-à-dire le fait de croire que le Saint-Esprit est une personne) vient de ce que, dans la langue française, il n’existe pas de pronom ‘défini’ neutre : « il » se rapporte aussi bien à un être humain, qu’à un animal ou qu’à n’importe quel objet inanimé. Dans les langues qui comportent ce pronom neutre, c’est ce dernier qui est employé dans la Bible quand il est question du Saint-Esprit]. C’est, par exemple, le cas dans le passage décrivant la première venue du Saint-Esprit lors de la fondation de l’Église de Dieu, le jour de la Pentecôte.

Le Saint-Esprit répandu

Le Saint-Esprit descendit du ciel de façon audible, avec un bruit semblable à un vent impétueux, « et il [pronom neutre] remplit toute la maison où ils étaient assis ». Ensuite, le Saint-Esprit apparut — devint visible, se manifesta : « Et des langues, semblables à des langues de feu séparées, leur apparurent, et il [pronom neutre, le Saint-Esprit sous forme de langues, séparées les unes des autres] se posa sur chacun d’eux » (Actes 2 : 2-3) [selon la version King James]. Au verset 18, l’apôtre Pierre cite le prophète Joël : « Je répandrai de mon Esprit ». Le Saint-Esprit peut être « répandu » comme de l’eau. Peut-on répandre une personne dans une autre ? Dieu put-Il répandre quelqu’un qui venait de sa part dans ceux qui étaient assemblés là ? Jean 7 : 37-39 dit : « Le dernier jour, le grand jour de la fête, Jésus, se tenant debout, s’écria : Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive. Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein, comme dit l’Écriture. Il dit cela de l’Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en lui ; car l’Esprit n’était pas encore, parce que Jésus n’avait pas encore été glorifié. » Ou encore Actes 10 : 45 : «  … le don du Saint-Esprit était aussi répandu sur les païens. »

En résumé

Nous pouvons donc dire que Dieu est une Famille qui se compose, pour le moment, des deux Personnes mentionnées dans Jean 1 : 1-4. Toutefois, des milliers d’êtres humains ont déjà été engendrés par l’Esprit de Dieu, dans la véritable Église de Dieu, et ils naîtront bientôt dans la Famille divine lorsque le Christ reviendra ici-bas. Par Sa résurrection, Jésus naquit en tant que Fils de Dieu (Romains 1 : 4). Il est le premier à être né de cette façon dans la Famille de Dieu (Romains 8 : 29).

Dieu et le Christ sont tous deux composés d’esprit ; Ils ont la même forme que les êtres humains, mais Leurs yeux sont semblables à des flammes de feu, et Leur visage resplendit comme le soleil qui brille dans toute sa force.

Dieu est le Créateur de tout ce qui existe. Lui et la Parole (qui devint le Christ) ont existé de toute éternité, et avant toutes choses. D’eux émane l’Esprit de Dieu, qui Leur permet d’être omniprésents et omniscients. Dieu le Père est le Chef de la Famille divine, dans laquelle naîtront les chrétiens réellement convertis. 

La suite sur...

Fr Moa