Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

Bundeswehr dingo outside of mazar e sharif

Creative Commons

La « plaie » mortelle d’Israël (cinquième partie)

Jérusalem selon la prophétie : Chapitre 2

La suite provenant de La « plaie » mortelle d’Israël (quatrième partie)

ALLER VERS L’ALLEMAGNE

Voyons, à nouveau, Osée 5 : 13. « Éphraïm voit son mal, et Juda ses plaies ; Éphraïm se rend en Assyrie, et s’adresse au roi Jareb ; mais ce roi ne pourra ni vous guérir, ni porter remède à vos plaies ». Le Lange’s Commentary dit que le nom Jareb, désignant le dirigeant allemand, signifie « monarque guerrier ». Le Soncino Commentary le traduit par « roi querelleur ». Cet homme sera beaucoup plus dangereux que Hitler.

Si vous lisez notre littérature sur l’Allemagne, vous verrez que ce dirigeant, selon la prophétie, sera dirigé par Satan ! La Grande-Bretagne et les Juifs vont aller vers lui pour obtenir de la miséricorde et de l’aide !

Déjà, l’Union européenne a intensifié ses efforts pour contribuer au processus de paix au Moyen-Orient à mesure que les États-Unis se retirent de la région et s’affaiblissent. L’Europe, dirigée par l’Allemagne, a été publiquement mentionnée comme protectrice d’Israël.

Peut-on ne pas voir la cruelle ironie de cette situation ? Un survivant de l’Holocauste né en Hongrie, et qui vit en Israël a dit : « S’il y a une chose qui effraie les Israéliens davantage que la présence de soldats syriens sur le Golan, c’est celle de troupes allemandes sur le Golan ».

Il semble que les Israéliens peuvent faire confiance à leur pire ennemi, mais ils ne peuvent pas faire confiance à Dieu pour les protéger ! Et Dieu est leur seule véritable source d’aide.

Israël veut devenir « amant » des Allemands. Cette décision va entraîner sa destruction. Ce ne sont pas les Arabes qui le détruiront. L’amitié entre l’Allemagne et Israël mènera à l’une des plus grandes tromperies de l’histoire de l’homme ! Nous allons étudier cela plus en détail dans le prochain chapitre.

« Je m’en irai, je reviendrai dans ma demeure, jusqu’à ce qu’ils s’avouent coupables et cherchent ma face. Quand ils seront dans la détresse, ils auront recours à moi » (verset 15). Dieu ne cessera pas de punir les Juifs (et tout Israël—principalement l’Amérique et la Grande-Bretagne) jusqu’à ce qu’ils « s’avouent coupables » ou se repentent de leurs péchés, et cherchent Dieu. Mais comment peuvent-ils savoir ce que sont leurs péchés et comment se repentir ?

« Sonnez de la trompette à Guibea, sonnez de la trompette à Rama ! Poussez des cris à Beth Aven ! Derrière toi, Benjamin ! Éphraïm sera dévasté au jour du châtiment ; J’annonce aux tribus d’Israël une chose certaine » (versets 8 et 9). Dieu leur a fait connaître leurs péchés par Herbert W. Armstrong, et notre Église, aujourd’hui. Vous êtes en train de lire ce message trompeté, maintenant ! Osée traite précisément de notre œuvre, aujourd’hui (écrivez-nous pour obtenir notre brochure sur Osée). Les Juifs vont souffrir entre les mains des Arabes et des Allemands jusqu’à ce qu’ils se réveillent ! Ils doivent reconnaître notre message qui vient de Dieu ! S’ils n’entendent pas l’alarme de guerre grâce à notre message, ils devront savoir ce que c’est que d’être conquis !

« Je serai comme un lion pour Éphraïm, comme un lionceau pour la maison de Juda ; Moi, moi, je déchirerai, puis je m’en irai, j’emporterai, et nul n’enlèvera ma proie » (verset 14). Le lion est le roi des animaux—le plus redoutable prédateur. Il s’agit de la plus forte métaphore de destruction ! Pourquoi Dieu est-Il tellement en colère ? Les prophètes ont toujours eu de cinglants messages quand Israël allait vers les païens et leur faisait confiance.

ILS NE CONNAISSENT PAS LE CHEMIN DE LA PAIX

L’Amérique, la Grande-Bretagne et Juda doivent comprendre qu’ils sont punis pour leurs péchés. Le livre de Jérémie est également un livre écrit pour le temps de la fin (Jérémie 23 : 20). La prophétie révèle clairement pourquoi nos problèmes nous submergent. « Pourquoi donc ce peuple de Jérusalem s’abandonne-t-il à de perpétuels égarements ? Ils persistent dans la tromperie, ils refusent de se convertir » (Jérémie 8 : 5). Jérusalem est un type de toutes les nations d’Israël. Toutes, elles « persistent dans la tromperie » et continuent dans leurs horribles péchés.

« Je suis attentif, et j’écoute : ils ne parlent pas comme ils devraient ; aucun ne se repent de sa méchanceté, et ne dit : Qu’ai-je fait ? Tous reprennent leur course, comme un cheval qui s’élance au combat » (verset 6). « Aucun » ne se repent lorsqu’il entend la parole de Dieu.

« Même la cigogne connaît dans les cieux sa saison ; la tourterelle, l’hirondelle et la grue observent le temps de leur arrivée ; mais mon peuple ne connaît pas la loi de l’Éternel » (verset 7). Les animaux comprennent leur dessein mieux que l’Amérique, la Grande-Bretagne et Juda !

« Comment pouvez-vous dire : Nous sommes sages, la loi de l’Éternel est avec nous ? C’est bien en vain que s’est mise à l’œuvre la plume mensongère des scribes. Les sages sont confondus, ils sont consternés, ils sont pris ; voici, ils ont méprisé la parole de l’Éternel ; et quelle sagesse ont-ils ? » (Versets 8-9). Ils ont entendu la parole de Dieu et l’ont rejetée. Ils ont en horreur la loi et le gouvernement de Dieu. Ils n’ont ni jugement ni sagesse.

Une pénalité terrible arrive. « C’est pourquoi je donnerai leurs femmes à d’autres, et leurs champs à ceux qui les déposséderont. Car depuis le plus petit jusqu’au plus grand, tous sont avides de gain ; depuis le prophète jusqu’au sacrificateur, tous usent de tromperie » (verset 10). L’ennemi va se prendre les femmes d’Israël ! Pourquoi ? Parce qu’Israël est très ouvertement rebelle !

Nos dirigeants physiques et spirituels ont trompé les gens. « Ils pansent à la légère la plaie de la fille de mon peuple : Paix ! paix ! disent-ils. Et il n’y a point de paix » (verset 11). Nos dirigeants ont obtenu que le peuple accepte des pactes de paix comme celui entre Juda et les Palestiniens. Les dirigeants parlent sans cesse de paix, de paix, quand il n’y a pas de paix.

Regardez autour de vous. Voyez-vous la paix ? Plus nous voyons de violence et plus ils parlent de paix ! Ils ne savent pas comment avoir la paix. « Ils ne connaissent pas le chemin de la paix, et il n’y a point de justice dans leurs voies ; ils prennent des sentiers détournés : Quiconque y marche ne connaît point la paix » (Ésaïe 59 : 8).

Nos peuples se vantent de toutes les bibles que nous imprimons. Mais nous ne croyons pas ce qu’il y a dedans ! Nous ne croyons pas Dieu ! Nous parlons de Lui une bonne partie du temps. Mais nous ne Le croyons pas—ni Sa Parole !

Toutes ces souffrances pourraient être éliminées. En raison de notre attitude pécheresse, notre peuple refuse d’obéir à Dieu. Nous devrons donc souffrir jusqu’à ce que nous changions d’attitude.

Dans le cadre du processus de paix, Juda est devenu vulnérable à l’ennemi, avec très peu de liberté pour riposter. Il y a quelques années, il aurait riposté avec beaucoup plus de force ! Mais pas aujourd’hui.

Bientôt, le monde entier va voir ce que les Arabes ont vu depuis le début—que le processus de paix est une plaie dont les Juifs ne se remettront jamais !

Leur avenir est extrêmement sombre. La bonne nouvelle, c’est que cette crise actuelle conduira bientôt au retour de Jésus Christ. Quel avenir glorieux se trouve juste devant nous ! Mais immédiatement avant cet événement, le pire moment de souffrance jamais endurée sur terre nous attend. 

La suite sur « La volonté de se retirer »

Jip Fr Bo