Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

Brittany simuangco mcgxu ryhgq unsplash

Brittany Simuangco/Unsplash

Le mystère de l’homme (troisième partie)

Le Mystère Des Siècles - Chapitre 3

La suite provenant de Le mystère de l’homme (deuxième partie)

La raison de la présence de l’HOMME

Pourquoi le Créateur Dieu a-t-Il placé l’homme ici-bas ? Dans le dessein ultime et suprême de Se reproduire — de Se recréer, pour ainsi dire — avec l’objectif suprême de créer le caractère divin juste chez des milliards d’enfants engendrés, qui naîtront en tant qu’êtres divins, membres de la Famille de Dieu.

L’homme devait améliorer cette planète, finir la création de celle-ci (chose que les anges iniques avaient délibérément refusé de faire) et, ce faisant, restaurer le gouvernement de Dieu avec la voie divine. Par la même occasion, dans ce processus, la création de l’ homme allait s’achever lorsque ce dernier édifierait en lui, de son plein gré, le caractère divin, saint et juste.

Une fois que ce caractère parfait et juste sera édifié dans l’homme, et que l’homme sera changé de chair mortelle en esprit immortel, alors s’accomplira l’incroyable poten-
tialité humaine
 — l’homme naissant dans la famille de Dieu, restaurant le gouvernement de Dieu sur la terre, et, par la suite, participant à l’achèvement de la création de toute l’étendue infinie de l’univers ! Cette incroyable potentialité humaine fera l’objet d’une étude complète, dans les pages qui suivent. Dieu Se sera reproduit des milliards de fois !

Donc, le sixième jour de cette semaine de recréation, Dieu (Elohim) dit : « Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance » (Genèse 1 : 26).

L’homme fut créé pour avoir (avec son propre accord) une relation spéciale avec son Créateur. Il fut créé selon l’apparence et la forme de Dieu. Il reçut un esprit (sous forme d’essence) pour rendre cette relation possible. Nous y reviendrons un peu plus loin.

L’âme est mortelle

Pour créer l’homme, Dieu prit de la matière. Cela était nécessaire s’Il voulait mener à bien Sa réalisation suprême.

« L’Éternel Dieu forma l’homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie [de l’air] et l’homme devint une âme vivante » (Genèse 2 : 7). L’homme, composé de poussière — c’est-à-dire de matière — devint, en respirant, une âme vivante. Ce passage ne dit pas que l’homme est, ou qu’il a, une âme immortelle. Ce qui avait été formé à partir du sol devint une âme.

Le mot « âme » est traduit du mot hébreu nephesh, l’hébreu étant la langue dans laquelle Moïse écrivait. Ce mot hébreu désigne tout simplement un animal qui respire. Trois fois, dans le premier chapitre de la Genèse, les animaux sont appelés des nephesh : Genèse 1 : 20 — des « animaux vivants » (en hébreu : nephesh) ; Genèse 1 : 21 —  « les grands poissons et tous les animaux vivants qui se meuvent » (en hébreu : nephesh) et Genèse 1 : 24
 —  « des animaux vivants » (en hébreu : nephesh). Les traducteurs ont utilisé, dans ces passages, le mot « animaux », mais dans Genèse 2 : 7, ils ont traduit ce même mot nephesh par le mot « âme » — l’homme devint, une « âme vivante » (nephesh).

Donc l’âme est physique, composée de matière, et peut mourir. Il s’agit là d’une vérité à laquelle très peu de confessions, et probablement aucune autre religion, ne croient — une preuve supplémentaire qui identifie l’unique et véritable Église de Dieu !

Comment fonctionne l’esprit humain

Maintenant nous arrivons à une autre vérité qui, pour autant que je sache, est exclusive à la seule véritable Église.

Avez-vous jamais réfléchi à l’énorme différence entre l’esprit humain et le cerveau animal ? Cette dernière, incidemment, constitue une preuve supplémentaire de la fausseté de la théorie de l’évolution !

Dans le règne animal, le cerveau des grands vertébrés est, du point de vue physique, essentiellement de même forme, architecture et composition que le cerveau humain. Le cerveau de la baleine, de l’éléphant et du dauphin est plus gros — et celui du chimpanzé presque aussi gros — que celui de l’homme. En revanche, les capacités du cerveau humain sont infiniment supérieures à celles du cerveau animal. Rares sont ceux qui en connaissent la raison.

De nombreux passages des Écritures montrent qu’il existe un esprit dans l’homme. L’esprit n’est pas composé de matière, contrairement à l’homme. Afin de le distinguer du Saint-Esprit de Dieu, nous l’appellerons esprit « humain ». Quoi qu’il en soit, c’est de l’esprit et non de la matière.

Cet esprit « humain » fournit un pouvoir intellectuel au cerveau humain physique. L’esprit ne peut ni voir, ni entendre, ni goûter, ni sentir, ni toucher. Le cerveau voit par l’intermédiaire des yeux, entend par l’intermédiaire des oreilles, etc. L’esprit « humain », de lui-même, ne peut pas penser. C’est le cerveau physique qui pense.

Quel est donc le rôle de cet esprit « humain » ? Ce n’est pas une « âme ». Mais, 1) il donne le pouvoir intellectuel — la faculté de penser — et l’intelligence au cerveau humain, et 2) c’est par ce moyen, mis en place par Dieu, qu’une relation personnelle est rendue possible entre l’homme et Dieu. 

La suite sur Le mystère de l’homme (quatrième partie)

Fr Moa