Brent%20wet sifting
Un ancien élève du Collège Herbert W. Armstrong, Brent Nagtegaal, trie à travers les matériaux tamisés de l’excavation d’Ophel en 2009.
Trumpet

Le roi Ézéchias prend vie

12/07/2017  •  de latrompette.fr
Une découverte récente, à Jérusalem, nous met en contact avec le roi juste de Juda.
 

La pensée moderne écarte la Bible comme un simple texte religieux. Elle suppose que son but, c’est d’inspirer une conduite pieuse, et non pas d’établir des faits historiques. Mais de temps en temps, la poussière de Jérusalem s’agite. Les fouilleurs creusent dans le passé, déterrant une couche après l’autre. Et parfois, les événements et les personnages de la Bible surgissent à la vie.

Une nouvelle découverte a émergé du sol de Jérusalem, et elle ressuscite l’histoire d’un des rois les plus importants de Juda. 2 Rois 18 : 5 dit que « parmi tous les rois de Juda qui vinrent après lui ou qui le précédèrent, il n’y en eut point de semblable à lui ». Vous pouvez trouver le nom de ce roi dans les livres bibliques des Rois, des Chroniques et de Ésaïe.

Vous pouvez, également, le trouver sur cette nouvelle découverte : une minuscule impression sur un sceau d’argile, appelé bulle. Elle dit : « Appartenant à Ézéchias, [fils de] Achaz, roi de Juda ».

Pour la toute première fois, le nom d’un roi de Juda a été déterré dans des fouilles scientifiques contrôlées. Le docteur Eilat Mazar, l’archéologue qui l’a découvert, l’a qualifié de plus importante découverte individuelle qu’elle ait faite dans sa carrière—une carrière qui comprend la découverte du palais du roi David, du mur de Néhémie et d’un médaillon d’or montrant une menora du sixième siècle av. J.-C.

Déterrée mais méconnue

Le docteur Mazar a révélé la nouvelle de la bulle du roi Ézéchias lors d’une conférence de presse, à Jérusalem, le 2 décembre. La bulle a été déterrée au cours de la première phase des fouilles de l’Ophel, par l’Université hébraïque de Jérusalem, en 2009.

La pièce minuscule, d’un peu plus de 1 centimètre de diamètre, est passée inaperçue lors des fouilles. Heureusement, le Dr Mazar avait choisi la méthode plus longue et plus chère du tri humide de tout le sol qui venait de cet emplacement.

Le tri humide est une procédure archéologique assez récente au cours de laquelle les fouilleurs prennent tout le sol d’un site, le trient et le pulvérisent avec de l’eau. Une bonne partie du temps, c’est un effort stérile. Mais de temps en temps, un tout petit objet avec une énorme signification, comme cette impression de cachet, peut être découvert par un œil aiguisé.

Une fois découverte, cette bulle a été sauvegardée avec d’autres pièces semblables pour un examen plus approfondi. La première tentative pour lire son texte en hébreu ancien s’est montrée peu concluante.

Mais au cours de 2015, l’équipe du docteur Mazar finalisait le premier volume de son dernier rapport de fouilles pour l’Ophel. En cours de route, elle a de nouveau regardé le minuscule cachet, avec ses symboles et ses caractères en hébreu ancien.

« Nous avons vu qu’il y avait un point entre les lettres du nom “Melkiyahu” », a dit Reut Ben-Aryeh, une des collègues du Dr Mazar, « ce n’est donc pas le nom de Melkiyahu. C’était le mot Melek (roi) et Yehu, et la signification est Yehuda [Juda] ». Si ce point n’avait pas été perçu lors du dernier contrôle avant publication, la bulle de Ézéchias serait restée obscure.

Au cours des deux décennies passées, on a découvert d’autres impressions de cachet avec le nom du roi Ézéchias gravé dessus. Cependant, elles avaient toutes émergé sur le marché des antiquités et ne pouvaient être authentifiées. Cette bulle a apparu dans des fouilles scientifiques contrôlées dans une couche appartenant directement au temps du roi Ézéchias.

Qui était Ézéchias ?

Quatorze générations après le roi David, le roi Ézéchias est monté sur le trône de David, à Jérusalem et a gouverné le royaume de Juda. Le royaume du nord d’Israël, la nation sœur de Juda, venait juste d’être vaincu. Ézéchias, à seulement 25 ans, a commencé son règne en s’attaquant aux puissants et nombreux sacrificateurs et adhérents de l’établissement religieux païen de Juda. Contre la résistance répandue qui avait été bien établie au cours d’une génération, Ézéchias a détruit le culte de nombreux dieux et a dirigé son peuple vers le seul véritable Dieu.

Plus tard, Ézéchias « se révolta contre le roi d’Assyrie, et ne lui fut plus assujetti » (2 Rois 18 : 7). Le roi assyrien, Sanchérib, est venu contre Juda et s’est emparé de maintes de ses villes. Outre 2 Rois 18 et Ésaïe 36, cette histoire est, également, documentée dans les annales de Sanchérib. Quant à l’invasion de Juda par Sanchérib, un prisme de 2 700 ans exposé au British Museum britannique dit : « Quant à Ézéchias, de Juda, qui ne s’est pas soumis à mon joug : quarante-six de ses villes fortes emmurées... j’ai assiégé et les ai prises... [Ézéchias] lui-même, comme un oiseau en cage, j’ai enfermé dans Jérusalem, sa ville royale ».

Sanchérib a considéré la prise de contrôle d’une ville de Juda, Lakis, assez importante pour qu’il fasse peindre la conquête sur de grands murs en relief, dans son palais, à Ninive.

Après Lakis, Sanchérib a marché sur Jérusalem. Prévoyant l’attaque, Ézéchias a, de manière fameuse, creusé un tunnel souterrain de 500 mètres à travers la roche pour délivrer de l’eau de source fraîche dans la ville. Cette merveille technique est mentionnée dans les livres des Rois et des Chroniques. Aujourd’hui, ce conduit est une des attractions touristes les plus populaires de Jérusalem.

La science et la Bible convergent

Le tunnel de Ézéchias, sa correspondance, sa crise avec Assyrie : tout cela est réel. La preuve formelle que l’histoire biblique est avec nous, pour aujourd’hui.

La Bible pourrait-elle, également, être précise dans ses autres détails ? Par exemple, qu’en est-il du récit de 2 Rois 19 et de 2 Chroniques 32 sur Ézéchias priant Dieu, et Dieu défaisant miraculeusement la formidable armée assyrienne ?

Les preuves archéologiques laissent de la place suffisante pour son exactitude. Il n’y a aucune couche de destruction avec les armes du siège assyrien. Il n’y a pas de reliefs d’une conquête de Jérusalem gravée sur les murs du palais à Ninive. Il n’y a aucune preuve d’un siège assyrien couronné de succès contre Jérusalem—parce que cela ne s’est jamais produit. L’armée assyrienne s’est retirée sans conquête, et le roi Sanchérib a été, plus tard, assassiné par un de ses fils. Cela est enregistré dans les annales d’Assyrie et dans la Bible.

Rarement, la science et la Bible ne convergent aussi radicalement et aussi manifestement qu’avec la vie et l’œuvre du roi Ézéchias de Juda. La découverte la plus récente du Dr Eilat Mazar est à peine la taille du bout de votre doigt, mais elle contient un message de signification énorme. Elle témoigne de la vie d’un des plus grands dirigeants dans l’histoire incomparable de Jérusalem : Ézéchias, fils de Achaz, roi de Juda.

No Fr