Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

University of washington quad in spring in seattle%20copy

Les éducateurs sont attirés par le communisme

Avez-vous jamais réfléchi à la raison pour laquelle les gens instruits sont si attirés vers le communisme ? Dans tous les endroits où ce système a été mis en œuvre, cela a été un échec criant et horrifiant ! Qu’est-ce qui fait que ces gens y sont si impliqués ?

Herbert W. Armstrong a abordé cette question. En 1968, il a écrit : « J’ai devant moi un livre important—appelé Witness [Témoin], de Whittaker Chambers. Il était, comme vous devez vous souvenir, un communiste célèbre qui s’est retourné contre le communisme. Il a mis au grand jour les activités présumées de Alger Hiss, éminence grise au Département d’État. Ils ont eu un procès mondialement connu. Whittaker Chambers a écrit un livre à ce sujet.

« Ce qui est important, c’est qu’il explique, comme probablement personne d’autre ne l’avait jamais fait, pourquoi des gens instruits—des centaines de professeurs de collège, entre autres—deviennent communistes.

« Cela est important pour vous ! Le communisme, en fait, c’est mauvais ! Mais les hommes y prennent-ils part parce qu’ils désirent être mauvais et faire le mal ? Non, en fait ! Ils y prennent part parce qu’ils voient que c’est un monde malade ! Parce qu’ils perdent foi dans les gouvernements existants, dans la société existante, dans les systèmes existants de l’économie et des affaires.

« Chambers explique comment la crise mondiale d’aujourd’hui a résulté de “l’impact de la science et de la technologie sur l’humanité” » (Lettre aux co-ouvriers, du 29 septembre 1968). Dans la pensée moderne, la science et la technologie sont saluées comme un bien total pour l’humanité.

« La science et la technologie sont entrées dans le monde en se présentant comme des dieux—pour résoudre les maux du monde », a continué M. Armstrong. « Ce que Chambers ne mentionne pas, c’est que la science et la technologie ont chassé Dieu et la Bible hors de l’éducation, et ont introduit l’évolution impie… » La science et la technologie étaient censées nous sauver, mais elles n’ont fait que rendre les choses pires ; elles ont poussé Dieu et la Bible en dehors du tableau. C’est pourquoi nous avons tant de problèmes aujourd’hui. Jusqu’à ce moment-là, beaucoup de gens avaient foi en Dieu, mais plus maintenant !

La science et la technologie « ont même commencé de pousser les Églises à douter de Dieu—à douter que le Christ était le Fils de Dieu—à douter de la vérité de Dieu. Mais la science et la technologie n’ont pas réussi à résoudre les ennuis du monde. Les problèmes se sont multipliés—les trouble se sont aggravés. Cela a provoqué la crise mondiale.

« Les guerres mondiales sont l’expression militaire de la crise, selon W. Chambers. Les dépressions planétaires sont son expression économique. Le désespoir universel—les étudiants perdant tout espoir pour l’avenir—c’est son expression spirituelle. Et cela, dit-il, est le climat du communisme.

« Les hommes instruits voient ces conditions. Ils voient que nous vivons dans un monde malade ! Alors, explique Chambers : “Les philosophes ont expliqué le monde : il est nécessaire de changer le monde !” Le communisme est une foi nouvelle ! Beaucoup de gens ont perdu foi en la société malade de ce monde occidental. Ils estiment, alors, qu’ils doivent avoir une foi par laquelle vivre. Ils ont une conviction : Nous devons changer le monde. » Ils veulent changer le monde—mais par le communisme il va devenir bien pire, comme ils devraient le savoir.

« Ces gens sont aveugles à toute foi en Dieu », a continué M. Armstrong. « Ils sont coupés de Dieu. Dieu existe à peine dans leur pensée. Ils ne voient aucune foi dans la “démocratie”—ils ne voient aucun but national dans les États-Unis ; ils veulent avoir une part dans le changement du monde !

« En fait, le communisme c’est comme quitter la poêle à frire pour plonger dans le feu. Cela va de mal en pis ! Mais il voit seulement que l’état actuel des choses est mauvais. Le communisme se prétend capable de changer le monde. Il suppose que le changement sera bon. C’est un semblant d’espoir auquel il se raccroche ! »

Ce monde a vraiment besoin d’être changé. Il est malade dans toute direction que vous regardez. Mais il est complètement délirant de croire que ses problèmes peuvent être résolus par le communisme.

No Fr