Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

Ahazseal

la Trompette

Les enfants d’Israël deviennent deux nations (deuxième Partie)

Les Anglo-Saxons selon la prophétie (chapitre Six)

La suite provenant de   Les enfants d’Israël deviennent deux nations (première Partie)

I

sraël se scinde en deux nations

Avez-vous remarqué qu’à partir de ce moment-là, c’est le royaume des Dix Tribus (conduit par les tribus d’Ephraïm et Manassé, et ayant à leur tête un homme d’Ephraïm comme roi), héritier des promesses relatives au droit d’aînesse, qui porte désormais le nom de «maison d’Israël»?

Lorsqu’il est question de la Maison de Juda, et non pas d’Israël, elle se compose de la tribu de Juda qui est restée fidèle à Roboam, de la tribu de Benjamin, et, plus tard, de la tribu sacerdotale de Lévi, lorsque le roi Jéroboam l’expulsa du royaume d’Israël. Par la suite, lorsque la Bible parle de la Maison de Juda, c’est de ces trois tribus qu’il s’agit. Elles se composent, bien sûr, de descendants d’Israël, mais elles ne portent pas le nom national d’Israël. Le fait que nous insistions sur ce détail, c’est que la plupart des gens croient le contraire.

Il semble que la majorité des gens, de nos jours, pensent que la tribu de Juda, qui est restée en Palestine, porte le nom d’Israël. Ils supposent que les Dix Tribus sont celles qui se sont détachées de la nation Israël.

En réalité, c’est Israël qui, à partir de cette époque-là, représenta un royaume. Israël se situait au nord de Jérusalem, en Samarie, et Jéroboam, un homme d’Ephraïm, y régnait. Ce n’était pas Israël, mais Juda—seulement trois tribus issues d’Israël—qui restait en arrière à Jérusalem.

Les Dix Tribus ne se sont pas séparées d’Israël. Israël n’est pas resté à Jérusalem. C’est Juda qui a été séparé d’Israël!

Israël en guerre contre les Juifs

Notez bien ce qui suit! La Maison de Juda, composée de la tribu de Juda et de celle de Benjamin, et sur laquelle régnait le roi Roboam de la dynastie de David, se préparait à entrer en guerre contre la nation d’Israël—composée des Dix Tribus, et sous la direction d’Ephraïm et Manassé.

Nous allons maintenant prouver, Bible à l’appui, que ces Dix Tribus appelées Israël—les prophéties se réfèrent souvent à elles en tant qu’Ephraïm—ne représentent pas—et n’ont jamais représentéles Juifs! Souvenez-vous que le mot «Juif» est en quelque sorte un surnom pour «Juda». Ce terme s’applique à la nation—ou à la Maison—de Juda seulement, et non pas à la Maison d’Israël.

Une concordance biblique vous permettra de constater que la toute première mention du mot «Juif», dans la Bible se trouve dans 2 Rois 16:6. Le mot «Juif» n’apparaît nulle part avant cela, dans toute la Bible. Notez-le!

Achaz commença à régner sur Juda (verset 1). Il s’assit sur le trône de David (verset 2). A l’époque, Pékach régnait sur Israël. Il avait conclu une alliance avec Retsin, roi de Syrie, pour combattre contre Juda, et les armées d’Israël et de Syrie s’en vinrent ensemble, attaquer Jérusalem. Ils assiégèrent Achaz, roi de Juda, mais ne purent pas le vaincre (verset 5). «Dans ce même temps, Retsin, roi de Syrie [qui s’était joint à Israël pour combattre Juda], fit entrer Elath au pouvoir des Syriens; il expulsa d’Elath les juifs» (verset 6). Voila le premier verset biblique où apparaît le terme «Juifs»—et nous constatons qu’Israël était en guerre avec les Juifs!

Qui expulsa les Juifs d’Elath? L’allié d’Israël, le roi Pékach dont l’armée luttait aux côtés d’Israël contre Juda Les descendants de Juda, qui habitaient dans la ville d’Elath, portaient le nom de Juifs, en sorte qu’on les distingue de la Maison d’Israël, contre qui ces Juifs étaient en guerre! Une telle déclaration est lourde de sens!

Dans la Bible, quand le mot «Juifs» apparaît pour la toute première fois nous apprenons que les Juifs sont en guerre avec Israël! Il s’agit donc de deux nations distinctes. Ils sont tous, à l’origine, les descendants d’Israël, mais ils ne portent pas tous le nom national de «maison d’Israël».

C’est commettre une grave erreur que d’appeler les Juifs d’aujourd’hui «Israël». Les Juifs ne représentent pas la nation Israël—mais celle de Juda! Quel que soit l’endroit où se trouvent Israël aujourd’hui, souvenez-vous que le mot Israël, comme nom nationale, ne signifie pas Juif! Les Dix Tribus d’Israël ne sont pas les Juifs. Lorsque, dans les prophéties, les mots «Israël», «Maison d’Israël», «Samarie» et «Ephraïm» apparaissent, ils ne s’appliquent jamais aux juifs, mais à Israël, qui fut en guerre avec les Juifs!

Les Juifs ne sont pas la Maison d’Israël

Nulle part, dans la Bible, le terme «Israël» ne se rapporte, exclusivement aux Juifs. Parfois, lorsqu’ils sont employés dans un sens individuel, et non national, «Israël», «enfants d’Israël» ou «hommes d’Israël» peuvent s’appliquer également aux Juifs. C’est ainsi que l’expression «hommes d’Israël», qui apparaît souvent dans le Nouveau Testament, s’applique aux Israélites en tant qu’individus, dans un sens collectif, mais pas dans un sens national. S’il fait allusion aux Juifs, c’est en tant que descendants du patriarche Israël (Jacob).

Moïse, selon les Écritures, ne saurait jamais être pris pour un Juif. Il était Lévite. Abraham n’était pas juif non plus—ni Isaac, ni Jacob, ni Noé, ni Adam. Les descendants du patriarche Juda représentent la race juive, ainsi que tous ceux qui se joignirent nationalement à la tribu de Juda—ceux des tribus de Benjamin et de Lévi.

Les Juifs sont des Israélites, comme les Californiens sont des Américains. Mais la plupart des Israélites ne sont pas Juifs, tout comme les Américains ne sont pas tous des Californiens. Les Juifs représentent uniquement la Maison de Juda, qui est une partie des Israélites. Mais lorsque ces peuples sont mentionnés en tant que nations, plutôt qu’individus collectifs, le terme «Israël» ne s’applique jamais aux Juifs. «Maison d’Israël» ne signifie jamais «Juifs». Les trois tribus, qui sont restées à Jérusalem sous les rois de la dynastie de David, sont la Maison de Juda.

Pour ce qui est d’Ephraïm et de Manassé, tous deux fils de Joseph, Israël déclara avant sa mort, à leur intention: «Qu’ils soient appelés de mon nom» (Genèse 48:16). Et, véritablement, ils portent maintenant le nom d’Israël.

À dater de ce jour, la tribu de Juda, avec celles de Benjamin et de Lévi, sont devenues «Juda»—et non pas Israël. Les Dix Tribus, ayant à leur tête Ephraïm et Manassé, représentent maintenant «Israël». Ils ne sont pas Juifs et n’ont jamais été appelés Juifs! À cette époque-là, les enfants d’Israël—douze tribus en tout—faisaient déjà partie de deux nations distinctes!

C’est alors que, pour la première fois, le droit d’aînesse est revenu à une nation—Israël—(plutôt qu’à une tribu), à la tête de laquelle se trouvaient Ephraïm et Manassé, tandis que le sceptre est resté aux mains d’une autre nation: la Maison de Juda. Les deux phases des promesses, faites à Abraham, s’appliquaient désormais à deux nations distinctes.

Pendant bien des générations, Israël et Juda vécurent comme deux nations distinctes, situées dans des territoires voisins, et ayant chacune à sa tête un roi. Comment les théologiens et les «spécialistes en matière de Bible» font-ils pour ignorer une telle chose, alors que quatre livres, dans la Bible (1 et 2 Rois; 1 et 2 Chroniques), expliquent, par une foule de détails, l’histoire de ces deux royaumes rivaux? En consultant les cartes qui se trouvent habituellement à la fin d’une Bible, vous y découvrirez facilement les territoires respectifs qu’occupèrent ces nations respectives.

Juda conserva la cité de Jérusalem, sa capitale, ainsi que le territoire connu sous le nom de Judée. Israël, quant à lui, occupa le territoire qui se trouvait au nord de la Judée. Samarie en devint sa capitale, et les prophéties se réfèrent souvent à la Maison d’Israël en tant que «Samarie». Cela constitue également une «clef» essentielle qui permet de comprendre les prophéties. «Samarie», prophétiquement parlant, ne s’applique jamais aux Juifs—mais toujours aux Dix Tribus, la Maison d’Israël.

Nous nous permettons d’insister à nouveau sur le fait que les mots «Israël» et «Juda» ne représentent pas deux noms pour la même nation. Il s’agissait, il s’agit, et il s’agira toujours, jusqu’au retour du Christ, de deux nations distinctes. L’expression «Maison de Juda» s’applique toujours aux «Juifs». Il est impératif que l’on sache faire cette distinction, si l’on veut comprendre les prophéties. Si un si grand nombre d’étudiants bibliques sont incapables de vraiment comprendre les prophéties, c’est parce qu’ils ignorent ce détail fondamental!

Ensuite, lorsque le mot «Juifs» est à nouveau utilisé dans la Bible, la Maison d’Israël était déjà déportée et perdue de vue. Le mot «Juifs» s’applique donc uniquement à ceux de la Maison de Juda. 

La suite sur...

Usbp Ad Fr