Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

8344

Photos To Go

PARENTS  ! Prenez en charge la potentialité incroyable de votre enfant !

Ils ont une promesse éblouissante. Soyez honnêtes : votre éducation les aidera-t-elle à l’atteindre ?

Facebook a publié une liste des articles les plus partagés, en 2011. Les histoires qui étaient le plus souvent envoyées à d’autres traitaient des conseils sur l’éducation ou d’autres questions concernant l’éducation. Cela signifie que des milliers de gens ont un grand intérêt pour l’éducation de leurs enfants. C’est une grande nouvelle.

Il est évident que beaucoup de parents dépensent beaucoup d’argent et font beaucoup d’efforts pour mener les enfants aux cours de danse, aux leçons de musique et à des événements sportifs. Cependant, un regard plus attentif au contenu des articles dans la liste de Facebook révèle qu’il y a peu de détails pratiques sur les compétences d’éducation formatrice nécessaires pour contribuer à garantir le succès d’un enfant pour le restant de sa vie.

Tous les enfants bénéficient d’une promesse étonnante. Il n’y a pas l’équivalent en or de ce que les enfants peuvent atteindre quand ils sont mis dans un environnement approprié et pourvu d’occasions stimulantes suffisantes. Cependant, aucun enfant n’est capable d’élaborer un avenir extraordinairement couronné de succès tout seul. Tous les enfants ont besoin de l’aide d’adultes qui les aiment, et qui s’impliquent—particulièrement les parents.

Mais l’éducation, c’est plus que de payer des leçons de musique, de danse et de séances de sport. Malheureusement, à cause de ce manque d’éducation solide, les enfants, les parents et la société dans son ensemble souffrent.

Jusqu’à quel point êtes-vous soucieux de l’avenir de votre enfant ? Quelles démarches effectuez-vous pour l’aider à réaliser son plein potentiel ? Il y a une démarche particulièrement importante que vous devez effectuer pour garantir que votre enfant atteigne son incroyable potentialité humaine. Savez-vous quelle est cette démarche ?

Les choses les plus récentes sur l’éducation

La lecture de deux titres d’articles de la liste de Facebook montre facilement qu’il y a quelque chose de radicalement mauvais dans l’éducation d’aujourd’hui : « Parents, n’habillez pas vos filles comme des allumeuses » et « Parents permissifs : refrénez vos gosses » .

Des extraits de plusieurs autres articles sont encore plus révélateurs. Lisa Bloom, dans son article, « Comment parler à de petites filles » , écrit : « 15 à 18 pour cent des filles en-dessous de 12 ans mettent maintenant du mascara, de l’eye-liner et du rouge à lèvres régulièrement ; les troubles alimentaires sont élevés et le respect de soi est bas » . Amy Chua nous dit, dans « Pourquoi les mères chinoises sont supérieures » , que « …  70 pour cent des mères occidentales prétendent soit que ‘l’accent mis sur le succès universitaire n’est pas bon pour les enfants’ soit que ‘les parents doivent favoriser l’idée que les études sont un amusement’ »  . Ron Clark, un enseignant primé qui a commencé sa propre scolarité à Atlanta, en Géorgie, déclare, dans « Ce que les enseignants veulent réellement dire aux parents » : « Pour commencer, nous sommes des éducateurs, pas des bonnes d’enfants. Nous sommes des professionnels instruits qui travaillons avec des gosses tous les jours, et qui souvent voient votre enfant sous une lumière différente de celle sous laquelle vous le voyez. Si nous vous donnons des conseils, ne vous élevez pas contre. Acceptez-les et assimilez-les de la même manière que vous considéreriez les conseils d’un médecin ou d’un avocat. J’ai coutume de voir des parents qui ne veulent rien entendre de négatif sur leur enfant … Et si vous voulez vraiment aider vos enfants à avoir du succès, arrêtez de leur trouver des excuses » .

Bien que ces articles et d’autres du même genre parlent des problèmes et des défis auxquels les parents font face, aucun ne creuse profondément et ne pose les questions importantes comme : Nos méthodes d’éducation causent-elles les problèmes auxquels les parents sont confrontés ? Ou : Comment établissons-nous l’éducation moderne ?

Vous pouvez gaspiller beaucoup de temps et d’énergie à lire des articles sur les problèmes d’éducation semblables aux vôtres. Vous pouvez avoir quelque encouragement, mais à moins de trouver une solution qui fonctionne, vos problèmes d’éducation ne s’amélioreront pas.

Pour aider votre enfant à réaliser sa pleine potentialité, vous devez devenir un parent très efficace. C’est votre principale responsabilité tant que vos enfants vivent avec vous ! Le temps passe vite.

Le moment de faire face à la réalité

Robert Fritz, dans son livre Creating [Création], écrit : « Quand j’ai commencé par apprendre aux gens le processus créateur, j’ai pensé que les gens auraient quelque difficulté à former le résultat attendu, mais qu’ils n’auraient aucune difficulté à noter où ils en étaient puisque la réalité est toujours là … Comme j’avais tort … quand le moment est venu de décrire exactement la réalité courante, souvent les gens ne le faisaient pas aussi bien » .

Beaucoup de parents supposent qu’ils font un assez bon travail en éduquant leurs enfants. Si vous pensez de cette manière, il est peut-être temps de jeter un deuxième regard. Soyez honnête avec vous-même. Décrivez-vous exactement la réalité courante ?

Un seul article de la liste du Facebook a, en réalité, identifié la cause de la pauvre éducation d’aujourd’hui—en déclarant franchement que les parents sont trop laxistes ! Dans son article, « Parents permissifs : refrénez vos gosses » , le collaborateur de CNN, L.Z. Granderson, a, de façon imagée, dressé la liste des infractions socialement inacceptables que les enfants de parents permissifs commettent régulièrement, comme galoper à 5 ans dans des lieux publics comme des restaurants, des magasins d’alimentation et des aéroports—même dans les avions. Il a rapporté avoir vu « un petit enfant giflant sa mère » , et avoir entendu d’autres enfants disant à leurs parents : « ‘La ferme !’et ‘Fiche-moi la paix !’, à plein gosier » . L.Z. Granderson a exprimé une profonde frustration à devoir être dans un lieu publique avec des familles où les parents doivent dire à leurs enfants « de ‘s’asseoir’, un millier de fois » .

Nous avons tous partagé des expériences inconfortables semblables. L.Z. Granderson conclut en disant que les pauvres fruits de l’éducation laxiste sont une des raisons pour lesquelles beaucoup de gens n’aiment pas les enfants.

Amy Chua n’utilise pas le mot permissif, mais le sous-entend fortement dans son article. En comparant des parents occidentaux et orientaux, elle écrit : « La grande majorité des mères chinoises disent qu’elles croient que leurs enfants peuvent être ‘les meilleurs’ des étudiants, que ‘l’accomplissement universitaire reflète une éducation couronnée de succès’, et que si les enfants n’ont pas excellé à l’école c’est qu’il y avait alors ‘un problème’ et que les parents ‘ne faisaient pas leur travail’ » . Amy Chua a essuyé beaucoup de critiques pour ses vues sur l’éducation, que beaucoup de gens jugeaient comme de mauvais traitements à l’endroit d’un enfant. Bien que certaines de ses vues soient extrêmes, beaucoup de ce qu’elle dit ressemble à l’éducation de la vieille école que mes parents ont utilisée avec moi.

Qu’est-ce que la permissivité dans l’éducation ?

La permissivité expliquée

Le Merriam-Webster Dictionary donne cette définition pour le mot permissivité : « Déficience dans la fermeté ou le contrôle : indulgent, négligent » . Cette définition décrit bien l’éducation permissive. Quand les parents n’utilisent pas de fermeté pour contrôler leur enfant à la maison ou en public—quand ils sont indulgents, ou donnent simplement à l’enfant tout ce qui est désiré, et n’exigent pas beaucoup à l’égard de l’obéissance—c’est une éducation permissive. Un parent permissif a de grande difficulté à dire non—toujours !

Cette méthode d’éducation ne fonctionne pas. Vous ne trouverez pas un livre intitulé L’éducation permissive, ou Comment être un parent permissif. Mais le fait, c’est que des idées permissives sont répandues dans beaucoup de livres, promues à la télévision et vues au cinéma. La permissivité a été encouragée dans la société occidentale pendant des décennies. Cela a commencé par les jeunes adultes des années 1960 qui voulaient des libertés personnelles non restreintes pour eux-mêmes et pour leurs enfants. Par la révolte contre « l’établissement oppressif » , des changements sociaux massifs dans la moralité, la sexualité et des valeurs traditionnelles ont englouti et réorganisé la façon dont les Églises, les écoles, les gouvernements et les familles faisaient les choses. La liberté était aux commandes, la loi, l’ordre et les règles étaient exclus.

À mesure que la société s’est libérée des contraintes, nous avons créé un monstre horrible qui nous dévore avec l’alcool et les drogues illicites, une criminalité épidémique, des maladies tueuses sexuellement transmissibles, et des enfants qui nous détestent et nous tuent.

Robert Shaw, dans son livre The Epidemic [L’épidémie], montre que le fruit d’une éducation qui fait la part belle aux caprices—ce qui est une éducation permissive—est maintenant clair. Il écrit : « Bien trop d’enfants sont aujourd’hui maussades, peu amicaux, distants, préoccupés et même désagréables. Ils se plaignent, sont harcelants, font des crises de colère et exigent l’attention constante de leurs parents qui dispersent trop leurs efforts pour avoir suffisamment de temps à passer avec eux. Se sentant coupables et étant inquiets, les parents, en retour, calment leurs gosses avec des casse-croûtes malsains, des vêtements choisis par caprice, des jouets et des médias. Beaucoup de gosses, même très jeunes, traitent leurs parents avec mépris, roulent des yeux et parlent grossièrement. » Naturellement beaucoup de parents sont désolés de la lutte négative quotidienne avec leurs enfants. Cependant peu sont disposés à admettre que le problème réel vient d’eux.

En conséquence, R. Shaw nous dit : « Un tas de nouveaux ‘diagnostics cliniques’ ont été inventés pour expliquer pourquoi les enfants semblent totalement gâtés, non formés et non socialisés, et pourquoi un incroyablement grand nombre d’enfants a été diagnostiqué comme ayant le désordre d’hyperactivité avec déficit de l’attention (dhda), et gavé de médicaments psychotropes » . N’est-ce pas le temps de prendre conscience que l’éducation permissive ne peut être compensée en bourrant nos enfants de pilules ?

R. Shaw dit courageusement que le tragique massacre d’étudiants et d’enseignants à la Columbine High School (et dans tant d’autres écoles) devrait être attribué à l’échec de l’éducation moderne. Ne seriez-vous pas d’accord, parents, sur le fait qu’il est temps de prendre les commandes de nos familles brisées ? Il y a un moyen.

Reprendre les commandes

Le prophète Ésaïe, sous l’inspiration du Dieu Tout-puissant, a pu entrevoir notre époque, et faire dans son livre une description, presque mot pour mot, de ce que nous lisons sous les grands titres de notre journal et de notre revue concernant les problèmes effrayants avec notre jeunesse : « Il y aura réciprocité d’oppression parmi le peuple ; l’un opprimera l’autre, chacun son prochain ; le jeune homme attaquera le vieillard, et l’homme de rien celui qui est honoré » (Ésaïe 3 : 5).

Ésaïe a préfacé cette déclaration par une description détaillée de la faillite qui touche la direction—dans la société et dans les foyers. L’homme puissant, le juge, le prudent et l’ancien sont tous partis. Quand une direction forte ne vient pas de nous, nous obtenons un désordre comme l’éducation permissive et une société pleine de crime, d’immoralité et de violence. La simple honnêteté nous dit que notre monde occidental se dirige vers une faillite majeure.

Cependant, remarquez que le prophète fait plus que simplement nous avertir. Il diagnostique également le problème, et ainsi nous donne indirectement la solution : « Mon peuple a pour oppresseurs des enfants, et des femmes dominent sur lui ; mon peuple, ceux qui te conduisent t’égarent, et ils corrompent la voie dans laquelle tu marches » (verset 12). Ésaïe nous dit que notre vie de famille a été mise sens dessus dessous. Si nous désirons vraiment régler nos problèmes d’éducation, nous devons remettre la famille du bon côté !

Le prophète Jérémie nous encourage : « Ainsi parle l’Éternel : Placez-vous sur les chemins, regardez, et demandez quels sont les anciens sentiers, quelle est la bonne voie ; marchez-y, et vous trouverez le repos de vos âmes ! » (Jérémie 6 : 16). Tous les parents doivent quitter l’expérimentation et revenir sur les anciens sentiers de l’éducation efficace.

Les anciens sentiers de l’éducation exigent que, tout d’abord, vous rétablissiez l’autorité adulte dans votre maison. Dans les mariages traditionnels (le seul véritable mariage), le père doit être rétabli dans sa position respectée en tant que chef. Les progressistes permissifs détestent une telle pensée, mais c’est la seule façon de mettre la famille sur une route pour le succès. Un homme plein d’amour en position d’autorité à la maison remédie à beaucoup de maux.

Malheureusement, en raison d’un décès inopportun et d’un taux élevé de divorce, tous les enfants ne peuvent avoir une famille à deux parents avec un papa comme chef. Cependant, une autorité ferme et pleine d’amour doit toujours être établie à la maison. Les enfants ont besoin de règles bien définies et des règlements pour les aider à diriger leur comportement. Les parents ont aujourd’hui des difficultés à dire non à leurs enfants. Tout être humain doit parfois faire l’expérience, et accepter, de s’entendre dire non. L’établissement de frontières claires et fermes pour des enfants leur donne le sens de la sécurité qui les aide à prospérer. Par exemple, on devrait apprendre aux enfants à ne pas dessiner sur les murs, à ne pas monter sur les meubles, ou à ne pas jeter la nourriture. On devrait apprendre aux enfants comment entretenir leurs chambres et d’autres espaces personnels, soigneusement, et à respecter la propriété des autres.

Par dessus tout, appliquez la Règle d’or en éduquant votre enfant : Soyez sûr que vos enfants apprennent à se comporter de la façon dont vous désirez que d’autres enfants se comportent. Le public vous adorera pour cela !

Aimez vos enfants

Les petits enfants et des adolescents requièrent des doses suffisantes d’amour pour réaliser leur potentialité. Quand les enfants ne reçoivent pas profondément d’amour, d’affection et d’attention, ils se fanent comme des plantes durant la sécheresse. Rendez-vous compte que les enfants qui ne sont pas aimés se battent pour aimer les autres.

Les parents doivent s’assurer de montrer leur amour quotidiennement. Les parents devraient souvent dire à leurs enfants qu’ils les aiment. Mais le véritable amour est bien plus que le simple fait de dire qu’on aime. Aimer votre enfant signifie que vous donnez une chaude affection et une attention sans partage. Une attention sans partage, ce n’est pas vous asseoir dans votre salle de séjour et regarder la télévision avec vos enfants. Jouer à l’intérieur ou à l’extérieur ensemble, aider pour les devoirs et parler ensemble pendant un repas pris assis sont des exemples d’attention sans partage.

Beaucoup de parents pensent que l’amour n’est qu’une question liée à l’achat des choses pour leurs enfants. C’est loin de la vérité. Une majorité d’enfants est, aujourd’hui, comblée d’une abondance de choses inutiles. Les enfants se vautrant dans des choses matérielles sont toujours malheureux. Quand ils sont interrogés, beaucoup d’enfants disent qu’ils préféreraient passer un jour à faire quelque chose avec papa et maman que d’avoir une nouvelle chose.

Les parents qui aiment leurs enfants ne les laissent pas faire ce qu’ils veulent quand ils veulent. Ce n’est pas de l’amour—c’est le type même de la permissivité. Les parents doivent comprendre que l’amour inclut une discipline ferme si nécessaire. La discipline, c’est plus que de donner une fessée. À mesure qu’un enfant devient plus vieux, le retrait d’un privilège peut être une forme très efficace de discipline ferme. Cependant, donner une fessée ne devrait pas être exclu pour des petits enfants. Une fessée appropriée ne devrait jamais être un mauvais traitement à un enfant. Reconnaissez qu’il y a un bon moment pour discipliner. La désobéissance directe est un de ces moments-là. Cependant, un parent véritablement rempli d’amour ne disciplinera pas en étant en colère. Jamais un parent rempli d’amour n’ira jusqu’à hurler, fulminer et se déchaîner en tirant les cheveux. Ce n’est pas, là, de la discipline. En fait, cette sorte de comportement, de la part des parents, apprend à un enfant à être indiscipliné. Une telle émotion sauvage et hors de contrôle poussera votre enfant à ne pas vous respecter.

La discipline ferme, c’est dire à votre enfant pourquoi vous devez le discipliner et, ensuite, après l’administration de la punition, vous assurez de lui dire que vous l’aimez et que vous voulez seulement ce qui est le meilleur pour lui.

Donnez le bon exemple

Une grande partie de votre amour pour votre enfant, c’est de l’enseigner. Les enfants apprennent mieux par l’exemple. L’exemple parental est un facteur crucial pour une éducation efficace. Tous les enfants, mais particulièrement les adolescents, détectent l’hypocrisie parentale immédiatement. Rien ne sapera davantage votre éducation qu’un mauvais exemple parental. Est-il vraiment raisonnable d’attendre que votre enfant adopte une norme que vous n’êtes pas disposé à suivre ? Les enfants font la sourde oreille au dicton : « Fais ce que je dis, ne fais pas ce que je fais ! » Si vous utilisez des drogues illicites, ou êtes adonné à l’alcool, au tabac ou prenez des médicaments délivrés sur ordonnance, ne vous attendez pas à ce que vos enfants soient différents. Beaucoup de parents sont laxistes en matière d’éducation parce que, profondément, ils savent qu’ils donnent un pauvre exemple à leurs enfants.

Les enfants imitent, de façon naturelle, leurs parents. Les enfants marcheront, parleront comme leurs parents, et adopteront leurs manières. L’apprentissage se fait par les cinq sens : la vue, l’ouïe, l’odorat, le toucher et le goût. Tous les êtres humains apprennent par la répétition, la perception et l’association. Cela place une responsabilité énorme sur les parents. Les garçons grandiront généralement pour être comme leur père ; filles comme leur mère. Ainsi, quel genre d’homme ou quel genre de femme voulez-vous que votre fils ou que votre fille soit ? Le caractère que vous montrez à votre enfant déterminera en grande partie ce qu’il deviendra.

Les parents devraient fournir les éléments fondamentaux dont les enfants ont besoin pour réaliser leur potentialité incroyable. Les enfants ont besoin d’une alimentation équilibrée et saine ; des vêtements de qualité, appropriés à leur âge ; des lieux de vie propres et plein d’inspiration ; des divertissements sains ; une protection contre les dangers moraux, physiques et spirituels ; et une éducation convenable. Dressez un plan défini pour fournir ces choses nécessaires à votre enfant. Plus important encore, dressez un plan pour être un parent plus efficace.

Une éducation convenable ne doit pas être un mystère pour vous. Le temps est un bien précieux quand vous travaillez avec des enfants—ils grandissent très vite. Soyez suffisamment courageux pour évaluer vos compétences d’éducation maintenant. La permissivité n’aidera jamais votre enfant. Faites que votre principale responsabilité soit d’aider votre enfant à réaliser son plein potentiel. N’attendez pas. Prenez en charge la potentialité de votre enfant en étant le parent le plus efficace possible.  

No Fr