Andrew neel 239438 unsplash

Andrew Neel/Unsplash

Pourquoi Israël a perdu son identité (deuxième partie)

11/10/2018  •  de latrompette.fr
Les Anglo-Saxons selon la prophétie (chapitre onze)
 

La suite provenant de  Pourquoi Israël a perdu son identité (première partie)

I

l sert à identifier

Un signe, c’est un symbole, une marque d’identification. Lorsqu’on lit à la devanture d’une boutique: «Robert Dufour, boulanger-pâtissier», cela nous permet d’identifier le propriétaire. Le signe nous informe sur l’occupation de l’intéressé. Selon le dictionnaire, un signe, c’est une marque, un indice, une marque distinctive, ce qui sert à représenter, un symbole etc. Et, naturellement, il y a aussi les définitions techniques spéciales que l’on retrouve dans les mathématiques, la médecine et l’astronomie.

Le mot hébreu, utilisé par Moïse et traduit en français par «signe», est ôwth, qui signifie, selon le cas: signal, drapeau, panneau, balise, bannière, monument, évidence etc. Mais il signifie également: marque, miracle, signe. Un drapeau représente une nation. Une balise a pour objet d’avertir de l’existence d’un danger quelconque. Un panneau est un signe visible qui informe ceux qui en prennent connaissance tel qu’un panneau de circulation routière. Le drapeau blanc annonce la capitulation d’un adversaire, etc.

Dieu ordonna à Son peuple d’observer Son sabbat en tant que signe. C’est un signe entre Dieu et Son peuple: «… car ce sera entre moi et vous, et parmi vos descendants … un signe.» Le sabbat devait être comme une marque, comme une bannière, révélant une certaine identité. Il devait publier, ou annoncer, ou proclamer certaines informations spécifiques. Mais quelles sortes d’informations? Dieu répond à cette question en ces termes: «un signe auquel on connaîtra que je suis l’Éternel qui vous sanctifie.»

Qui est Dieu?

Notez bien ces mots! Pour eux, c’est le signe qui identifie qui est leur Dieu! C’est le signe par lequel nous pouvons savoir qu’Il est le Seigneur! Il identifie Dieu!

Mais, les gens ne savent-ils pas qui est Dieu? Absolument pas! Le monde entier a été trompé—c’est ce que dit votre Bible.

Ce monde a un dieu—un faux dieu—Satan le diable! Il prétend être «un ange de la lumière» (2 Corinthiens 11:14). Il a ses organisations religieuses—ses églises. Elles ne sont pas toutes bouddhistes, shintoïstes, taoïstes, confucianistes. Plusieurs se sont approprié le nom même de «chrétien», mais leurs ministres, dit la Bible, sont en réalité les ministres de Satan: «Et cela n’est pas étonnant, puisque Satan lui-même se déguise en ange de lumière. Il n’est donc pas étrange que ses ministres aussi se déguisent en ministres de justice … » (2 Corinthiens 11:14-15).

Mais se disent-ils réellement des ministres du Christ? Lisez le verset juste avant les deux que l’on vient de citer—le verset 13: «Ces hommes-là sont de faux apôtres, des ouvriers trompeurs, déguisés en apôtres de Christ.» Oui, Satan est le grand contrefacteur. Il se présente au monde comme Dieu. Il est appelé, dans la Bible, le dieu de ce monde (2 Corinthiens 4:4). Il présente ses ministres comme des ministres du Christ—et ils accusent les vrais ministres du Christ d’être de «faux apôtres» pour détourner les soupçons d’eux-mêmes!

Est-ce que le «Christianisme» de ce monde connait vraiment le vrai Dieu? Ils ont été trompés à croire qu’ils le connaissent, et un monde trompé peut être sincère dans cette fausse croyance. Un dieu est celui, ou la chose, que l’on sert et à qui l’on obéit. Mais le vrai Dieu est celui à qui nous devons obéir.

Ce monde n’a pas appris comment obéir à Dieu! Son faux «Christianisme» enseigne que la loi de Dieu est «abolie». Il met effectivement la conscience humaine, actionnée par les faux enseignements de Satan, à la place de la loi de Dieu! Il n’enseigne pas, comme le Christ l’a fait, que nous devons effectivement vivre de chaque parole de Dieu—toute la Bible! Ce monde obéit à Satan en péchant! Satan, par conséquent, est le dieu de ce monde!

Le but du sabbat

Dieu donna Son Sabbat à l’homme dans le but de maintenir l’humanité dans la vraie connaissance et le vrai culte du vrai Dieu. Mais comment le Sabbat identifie-t-il Dieu—comment pointe-t-il au vrai Dieu, plutôt que le faux dieu? Devrait-on observer le dimanche au lieu du Sabbat? Absolument pas!

Notez ce que le verset 17 dit concernant cette alliance spéciale du Sabbat: «Ce sera entre moi et les enfants d’Israël un signe qui devra durer à perpétuité; car en six jours l’Éternel a fait les cieux et la terre, et le septième jour il a cessé son œuvre et il s’est reposé» (Exode 31:17).

C’était le septième jour de cette semaine de la création qu’Il se reposa de l’œuvre de la création. Pas le dimanche, le premier jour de la semaine. Seul le septième jour de la semaine nous ramène à la création.

Comment est-ce que cela identifie qui est Dieu?

Si vous croyez que quelqu’un d’autre ou toute autre chose est Dieu, je vais prouver que mon Dieu est le vrai Dieu, parce que tout ce que vous croyez être Dieu a été fait ou créé par le vrai Dieu. Celui qui a créé toutes choses est plus grand que tout ce qu’Il a créé—supérieur à tout autre chose qui pourrait être appelé dieu.

La création est la preuve de Dieu—de son existence. C’est l’acte de la création qui identifie Dieu!

Donc, Dieu a pris la chose la plus durable et impérissable que l’homme connait—une période de temps qui se répète—le seul jour qui est un souvenir de l’acte de la création. Il a choisi le seul jour qui, chaque semaine, pointe continuellement à Dieu qui se reposa, le septième jour, de l’œuvre de la création; qui pointe vers l’existence du Dieu Tout-Puissant—le Créateur!

Dieu a mis à part ce jour spécial et l’a désigné en tant que Son jour—Dieu en fit un jour sacré et saint pour Lui—désignant ce jour précis pendant lequel Son peuple doit s’assembler pour l’adorer. Il a ordonné à l’homme d’en faire un jour de repos, de ne pas travailler, de ne pas se livrer aux amusements—mais de l’utiliser pour se perfectionner, pour s’assembler avec ceux qui adorent le Créateur dans l’obéissance, en fraternisant et en se livrant à des activités d’ordre spirituel!

Aucun autre jour de la semaine ne représente le mémorial de la création. Satan, à n’en pas douter, a séduit une humanité confuse, en lui faisant supposer que le Christ ressuscita un dimanche matin, à l’aube—époque à laquelle, incidemment, ont toujours été célébrés les cultes païens consacrés au soleil! Mais cette supposition inspirée par Satan est erronée!

La résurrection du Christ eut lieu lors d’un sabbat, et non pas un dimanche! Par ailleurs, la Bible ne dit pas que nous devrions célébrer la résurrection du Christ! Une telle célébration constitue une coutume apostât et païenne, instituée par les hommes—elle va à l’encontre des commandements de Dieu!

Le sabbat identifie le peuple de Dieu

Nous pouvons déjà voir que le sabbat remplit un rôle magistral. Il identifie Dieu! C’est le jour que Dieu a mis à part pour que nous nous assemblions, et pour que nous adorions notre Créateur. C’est un mémorial en l’honneur de Celui que nous devons adorer—le créateur et le souverain de tout l’univers!

Mais ce n’est pas tout! Le sabbat a également été créé en tant que marque d’identification destinée à designer le peuple de Dieu, et à montrer qui n’en fait pas partie! Vous remarquerez que cette alliance déclare, non seulement «auquel on connaîtra que je suis l’Éternel», mais également: «que je suis l’Éternel qui vous sanctifie» (Exode 31:13).

Il importe de bien mesurer l’importance de cette déclaration.

Que signifie le mot «sanctifier»? Cela veut dire «mettre à part pour une raison ou pour un rôle saint». Le septième jour de la semaine, lors de la Création, l’Éternel sanctifia—c’est à dire, il mit à part pour une raison sainte—le jour du sabbat. Toutefois, Il déclare également que le sabbat est un signe que Lui, l’Éternel, sanctifie—pour distinguer et mettre à part Son peuple des autres—pour une raison sainte—à l’intention de ceux qui Lui appartiennent.

Dans l’Ancien Testament, Israël était le peuple de Dieu. Dans le Nouveau Testament, Son peuple est composé de ceux qui font partie de Son Église—les chrétiens qui sont vraiment convertis et qui sont engendrés du Saint-Esprit!

Mais comment le sabbat distingue-t-il—sépare-t-il—ceux qui appartiennent au peuple de Dieu de ceux qui n’en sont pas?

Quiconque observe le sabbat de l’Éternel comme un jour saint, connaît la réponse à cette question, du fait même qu’il l’observe. Si vous n’avez pas encore observé le sabbat, commencez à l’observer comme un jour saint, selon les instructions de Dieu—et vous ne tarderez pas à vous apercevoir combien Dieu vous distingue et vous met à part des autres! Votre entourage, des gens que vous connaissez—vos relations, vos collègues ou associés, votre famille—ils vous distingueront et vous mettront à part!

Le sabbat est le signe qui, non seulement identifie Dieu en tant que souverain et créateur, mais il identifie également ceux qui font vraiment partie de Son peuple!

Mais comment

La suite sur...

Usbp Ad Fr