Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

1

ISTOCK.COM/DIGIZCP

Quatre signes qui montrent que le retour du Christ est proche

Sommes-nous au temps de la fin ? Voici quatre signes précis que la Bible nous dit de surveiller et qui se sont déjà produits.

De nos jours, on parle beaucoup à propos des « temps de la fin ». En observant les convulsions de notre monde, en voyant des événements déstabilisants et de plus en plus dangereux, beaucoup de personnes, qu’elles soient religieuses ou non, prêtent plus d’attention à toutes sortes de prophéties inquiétantes, y compris celles qui parlent de lunes de sang et de vaches rousses. Les journalistes, comme les gens ordinaires, s’interrogent ouvertement sur les signes surnaturels, les cataclysmes énormes et la fin du monde. Ils se demandent si nous sommes confrontés aux événements décrits dans la prophétie biblique.

Au cours des dernières décennies, il semble qu'après quelques années, quelqu’un arrive avec une nouvelle prédiction de la fin catastrophique du monde tel que nous le connaissons. Et puis ces prédictions se révèlent fausses.

Ce problème de fausses prophéties a embarrassé beaucoup de religions depuis des milliers d’années. Des gens qui ont prédit le retour de Jésus-Christ ont établi des dates, et ont ensuite changé les dates quand ces dates étaient passées. Certains ont ensuite adopté des théories que Jésus-Christ était revenu secrètement. Mais la plupart des gens sont simplement mal à l'aise avec le sujet complet de la prophétie des temps de la fin, et ils l’ont repoussé loin dans l'arrière plan. Bien que les grands-titres sur la prophétie circulent de nouveau, la prophétie biblique est toujours largement considérée comme un sujet marginal.

Doctrinalement, les différents groupes chrétiens ont des points de vue très différents concernant la fin du monde. L'éventail se compose de prédicateurs de rue bruyants et de moqueurs dont les vues sont pratiquement laïques et qui ne croient pas du tout au retour du Christ. Les librairies bibliques fournissent de nombreuses publications qui tentent d’expliquer la prophétie du temps de la fin, interprétant le mystère de divers symboles prophétiques, avec un livre contredisant le suivant.

Mais la prophétie est juste là dans la Bible. C’est de là que vient l’expression les « temps de la fin ». Les prophètes de l’Ancien Testament prophétisaient. Les apôtres du Nouveau Testament prophétisaient. Jésus-Christ Lui-même prophétisait. En fait, il prophétisait explicitement au sujet des temps de la fin, et de la fin du monde.

Ce que déclare la Bible

Dans la Bible, « le temps de la fin » décrit la période menant jusqu’au retour de Jésus-Christ. Il désigne la période juste avant la fin des civilisations dirigées par des hommes et le commencement du règne du Christ sur la Terre. La Bible décrit cette période comme étant remplie d’une violence sans précédent—une violence qui annihilera presque toute vie humaine.

C’est pourquoi les gens pensent à la prophétie biblique quand ils voient des reportages sur le terrorisme, les conflits entre religions, les guerres commerciales, les régimes radicaux et les armes de destruction massive.

Les prophéties bibliques, y compris celles prononcées par le Christ Lui-même, donnent des signes spécifiques qui indiquent quand l’histoire humaine approche ce moment redoutable.

Jésus était un prophète. Il prophétisa tout au long de Son ministère. Juste avant Sa crucifixion, dans Son message prophétique le plus crucial, la « prophétie du mont des Oliviers », Jésus a dit : « Alors le signe du Fils de l'homme paraîtra dans le ciel, toutes les tribus de la terre… verront le Fils de l'homme venant sur les nuées du ciel avec puissance et une grande gloire.… Instruisez-vous par une comparaison tirée du figuier. Dès que ses branches deviennent tendres, et que les feuilles poussent, vous connaissez que l'été est proche. De même, quand vous verrez toutes ces choses, sachez que le Fils de l'homme est proche, à la porte » (Matthieu 24 : 30,32-33).

Pour les chrétiens qui croient Jésus-Christ, on ne peut nier ce fait : Il a prédit personnellement qu’Il reviendrait surnaturellement et qu’il y aurait des signes précédant immédiatement cet événement—des signes que nous devrions surveiller.

Dans cette même prophétie, Jésus donna cette clarification essentielle : « Pour ce qui est du jour et de l'heure, personne ne le sait, ni les anges des cieux, ni le Fils, mais le Père seul » (verset 36). Soyez sur vos gardes quand vous entendez quelqu’un prédire une date spécifique du retour du Christ. Mais méfiez-vous aussi de quiconque vous dit qu’il n’y a aucun moyen de savoir. Le Christ disait clairement que nous devrions être capables de reconnaître les signes « que cela est proche, à la porte » (verset 33). Dieu n’a pas révélé la date, mais Il a révélé un nombre de signes.

Voici quatre signes spécifiques que la Bible donne pour connaître que le retour de Jésus-Christ est proche. Ce qui les rend si importants, c’est que chacun des quatre signes se sont déjà accomplis.

2
(istock.com/EvgeniyShkolenko)

Premier signe

« Il s'assit sur la montagne des oliviers. Et les disciples vinrent en particulier lui faire cette question : Dis-nous, quand cela arrivera-t-il, et quel sera le signe de ton avènement et de la fin du monde ? »  (Matthieu 24 : 3). Les disciples demandèrent spécifiquement à Jésus Christ quand Il reviendrait. Que répondit-Il ? Il n’a pas dit, ne vous inquiétez pas de telles choses, ou personne ne peut connaître la décennie ou le siècle. Il répondit en donnant des signes spécifiques à surveiller.

« Vous entendrez parler de guerres et de bruits de guerres : gardez-vous d'être troublés, car il faut que ces choses arrivent. Mais ce ne sera pas encore la fin » (verset 6). Le Christ a dit que des guerres et des rumeurs de guerre se répandraient, mais que ceux-ci par eux-mêmes ne seraient pas des signes de Son retour. Il a ensuite dit qu’« il y aura, en divers lieux, des famines et des tremblements de terre. Tout cela ne sera que le commencement des douleurs » (versets 7-8).

Alors quand vous voyez les guerres et les rumeurs de guerre augmenter—et que vous voyez des famines, des épidémies et des tremblements de terre en augmentation—ne prétendez pas que tout est normal. Asseyez-vous et prenez note !

Jésus a ensuite expliqué une séquence spécifique d’événements menant à un scénario cauchemardesque qu’Il appela « grande tribulation, si grande qu'il n'y en a point eu de pareille depuis le commencement du monde jusqu'à présent, et qu'il n'y en aura jamais » (verset 21). Ce n’est pas seulement une guerre ou une rumeur de guerre. C’est d'une guerre mondiale catastrophique à une échelle que les êtres humains n’ont encore jamais vécue auparavant !

Les deux pires guerres de l’histoire se sont produites durant le vingtième siècle. La Première Guerre mondiale a causé plus de 15 millions de morts. La Deuxième Guerre mondiale a causé plus de 60 millions de morts—et à sa conclusion, le monde est entré dans l’ère des armes de destruction massive.

Les deux bombes atomiques qui ont mis fin à la Seconde Guerre mondiale sont faibles comparées aux armes que les êtres humains ont développées depuis lors. La bombe la plus puissante qui n’ait jamais explosé, explosa en 1961 et était des milliers de fois plus puissante que l'une de ces explosions. Aujourd’hui on estime qu’il y a 10,000 ogives nucléaires prêtes à lancer, avec des systèmes de lancement efficaces qui peuvent atteindre le monde entier. Il y a des milliers d’autres armes chimiques et biologiques et des milliards sinon des billions de livres [ou Kilos] d’armes et de munitions conventionnelles.

Les êtres humains ont maintenant la capacité technique—et l’état d'esprit tordu—nécessaire pour annihiler toute vie humaine .

Remarquez ce que Jésus a dit au verset 22 : « Et, si ces jours n'étaient abrégés, personne ne serait sauvé ».

Au premier siècle, quand la chose la plus proche d’une arme de destruction massive était du cyanure dans un puits ou une torche lancée sur un toit de chaume, Jésus-Christ a prophétisé que juste avant Son retour, les êtres humains seraient capables d’annihiler jusqu’au dernier homme, femme et enfant.

Cette prophétie n’aurait jamais pu être accomplie à l’âge de l’arc et des flèches, ni du mousquet et du canon, ou du mortier et du char d’assaut, ni même de l’avion et du porte-avion. Ce n’est que dans les deux dernières générations que les êtres humains ont possédé des armes de destruction massive qui menacent de détruire toute vie humaine ! Et maintenant, à l’ère du terrorisme et de l'accroissement des nations dotées d'armes nucléaires, qui croissent en capacité et en belligérance, le monde est confronté à des probabilités croissantes du déclenchement de ces armes.

Nous vivons maintenant à un moment comme aucun autre dans l’histoire, où la prochaine guerre pourrait causer l’extinction de l’humanité. Apprenez-en plus sur cette prophétie en demandant Nuclear Armageddon Is ‘At the Door’ (L’Armageddon nucléaire est ‘à nos portes’—disponible en anglais seulement) par Gérald Flurry.

C'était un signe donné par Jésus-Christ Lui-même, de Son retour imminent. Et il s’est déjà accompli !

3
Herbert W. Armstrong présente son livre principal, le Mystère des siècles, aux étudiants de deuxième année du Collège Ambassador.

Deuxième signe

Jésus-Christ donna un autre signe de Son Retour, enregistré dans Mathieu 17. Ici, il fut transfiguré devant trois de Ses disciples. Ce fut une expérience incroyable pour eux. Bien sûr, ils croyaient qu’Il était le Fils de Dieu, mais voici, c’était une vision éblouissante qui non seulement confirmait cela, mais qui leur montrait à quoi Il ressemblera à Son Second avènement.

Après avoir vu, à l’avance, une vision de l'événement le plus important dans l’histoire de l'humanité, à quoi pensèrent immédiatement les disciples ? Une question intrigante leur vint à l'esprit. Après la transfiguration, la première question qu’ils posèrent à Jésus fut : « Pourquoi donc les scribes disent-ils qu'Élie doit venir premièrement ? » (Mathieu 17 : 10).

Ils se référaient à une prophétie spécifique de l’Ancien Testament enregistrée dans Malachie 4 : 5 : « Voici, je vous enverrai Élie, le prophète, avant que le jour de l'Éternel arrive, ce jour grand et redoutable ». Cinq cent ans plus tôt, Dieu avait prophétisé que—avant les cataclysmes terrifiants précédant le retour glorieux du Christ—Il enverrait « Élie, le prophète », ou un homme qui viendrait avec la puissance et l’esprit d’Élie, afin de préparer le chemin.

Les disciples considéraient cela comme une prophétie puissante et essentielle. C'était la première chose à laquelle ils pensèrent après avoir vu en vision le retour éblouissant de Jésus-Christ !

Et que leur répondit Jésus ? Cette prophétie s'est accomplie il y a longtemps déjà. Ou : Cette prophétie n’est pas humainement compréhensible. Ou : Mettez l'accent sur la morale—vous concentrer sur la prophétie ne fera que vous embrouiller. Pas du tout ! Il confirma ce que Malachie avait prophétisé et ce que les scribes et les disciples croyaient—et Il y ajouta Lui-même une prophétie qui s'y relie :

« Il est vrai qu'Élie doit venir, et rétablir toutes choses. (Mathieu 17 : 11). « Il est vrai qu'Élie doit venir. » Oui, ce que Malachie a prophétisé est vrai. Oui, sa prophétie s’applique à mon retour futur, que vous venez de voir dans une vision. Non seulement cela, mais cet homme, l’Élie qui viendra dans le temps de la fin, va rétablir toutes choses.    

Jésus donna aux disciples un autre signe supplémentaire—enregistré et préservé dans la Bible—concernant cet individu qui est un type d’Élie : Il « rétablirait toutes choses ». Quand Jésus-Christ reviendra, Il rétablira toutes choses pour le monde entier (Actes 3 : 19-21). Pourtant, Il a Lui-même dit que cet « Élie » rétablirait toutes choses. Comment cela est-il possible ? Parce que Dieu utiliserait cet individu pour rétablir toutes choses, la vérité de la Bible, pour l’Église de Dieu .

Donc, Jésus-Christ Lui-même a dit qu’Il reviendrait dans la gloire avec puissance pour régner sur les nations. Il disait qu’avant Son retour, il y aurait un terrible « Jour du Seigneur ». Il disait qu’avant ce jour, un homme comme Élie viendrait. Il disait que cet homme rétablirait toutes choses—ce qui signifie toutes les doctrines bibliques fondamentales—à Son Église. Mais très peu de chrétiens tentent même d’expliquer cette prophétie, bien qu'elle fût donnée par Jésus-Christ Lui-même !

Pourtant, au vingtième siècle, il y a eu un homme qui enseignait cette prophétie vers la fin de son ministère de 57 ans. Il n’avait pas commencé comme un séminariste mais comme un homme d’affaires largement peu intéressé par la religion. Suite à des circonstances et des forces échappant à son contrôle, il fut amené à faire une étude intensive de la Bible et ensuite, à une repentance profonde. Ce fut là qu’il y trouva de nombreux versets avec des enseignements, en contradiction directe avec les doctrines du christianisme dominant : pourquoi Dieu a-t-il créé les être humains, la nature de Dieu, pourquoi Dieu a-t-il créé les anges, les origines du diable et des démons, le jour du culte hebdomadaire, ce qui se passe vraiment après la mort, le sens des fêtes bibliquement prescrites, le véritable évangile, pourquoi Dieu permet-Il la souffrance, le but de l’Église, l’identité moderne de l’ancien Israël, la clef de la prophétie biblique, et bien d’autres. Ces doctrines peuvent êtres prouvées à partir de la Bible, elles s’accordent toutes les unes aux autres, et elles correspondent à ce que le Christ et les disciples avaient enseigné.

Cet homme, s'appelait Herbert W. Armstrong (1892-1986). Il a rétabli les doctrines bibliques qui avaient été perdues par la chrétienté au cours des siècles. Il a proclamé un avertissement puissant aux descendants modernes des anciens Israélites, tout comme ce que le prophète Élie avait fait il y a 3,000 ans. Vers la fin de sa vie, il reconnut que les fruits de son ministère avaient accompli la prophétie de Jésus-Christ sur un type d’Élie du temps de la fin.

Herbert W. Armstrong était l’Élie du temps de la fin. Ceci est une déclaration audacieuse à faire : Je vous mets au défi de le prouver par vous-même. Vous pouvez trouver bien plus d’informations pour prouver cette vérité en lisant notre nouvelle brochure sur le sujet, A Pivotal Sign of the End Time (Un signe essentiel du temps de la fin—disponible en anglais seulement).

La venue d’un Élie qui « rétablirait toutes choses », est en fait un signe essentiel que nous sommes dans le temps de la fin. Tout comme le signe des armes de destruction massive, le signe d’un Élie fut donné par Jésus-Christ Lui-même. Et tout comme l’autre signe, celui-ci s'est déjà accompli !

4
Herbert W. Armstrong présente l’émission de télévision Le monde à venir.

Troisième signe

Dans Mathieu 24, Jésus-Christ a donné plus de signes de ce qui arriverait avant Son retour. Parmi ces descriptions, une déclaration éclate comme un éclair : « Cette bonne nouvelle du royaume sera prêchée dans le monde entier, pour servir de témoignage à toutes les nations. Alors viendra la fin » (verset 14).

Considérez les implications radicales de cette déclaration claire et directe. Le christianisme a existé comme forme de religion durant 2,000 ans depuis la vie de Jésus. C’est la plus grande religion au monde. Le Nouveau Testament a été traduit en plus de 1,500 langues, et les églises chrétiennes ont fait des efforts extraordinaires au cours de ces 20 siècles pour prêcher ce message à toutes les nations.

Alors, comment l’évangile prêché dans le monde entier pourrait-il être un signe de la fin ? La déclaration du Christ peut uniquement vouloir dire que le message qui est actuellement proclamé par toutes ces églises n’est pas le véritable évangile !

Le mot évangile est utilisé pour se référer au récit de la vie de Jésus-Christ, enregistré dans les livres bibliques de Mathieu, Marc, Luc et Jean. Mais son sens principal est le message de Jésus-Christ . Le message évangélique prêché par des milliards de catholiques, de protestants et d'autres au cours des siècles était un évangile au sujet du Christ. C’était un message proclamant que Jésus-Christ était le Fils de Dieu et qu’Il est mort afin de payer pour les péchés de l’humanité.

Mais ce n’est pas l’évangile que Jésus-Christ prêcha, et ce n’est pas l’évangile qu’Il a dit signalerait Son retour ! Jésus-Christ était le Fils de Dieu et Il mourut pour payer la peine de mort pour le péché humain, mais ce n’est pas Son message de l’évangile. Le message de l’évangile que Lui-même prêcha est l’évangile du Royaume de Dieu à venir ! L’établissement du règne de Dieu sur l’humanité va révolutionner le monde et l’univers (Marc 1 : 14-15 ; Mathieu 9 : 35 ; Luc 4 : 43 ; 9 : 1-2, etc.).

De nombreuses écritures décrivent en réalité l’émergence de faux messages d’évangiles après la crucifixion du Christ et Sa résurrection (voir Galates 1 : 8-9). En fait, le faux christianisme est un autre des signes que la venue du Christ approche (Apocalypse 6 : 2). Les chrétiens ont mal compris le Christ, ont mal compris Son message, et donc les évangiles qu’ils ont enseignés sont imparfaits. Satan a réellement contrefait le message du Christ et Son Église ! (2 Corinthiens 11 : 13-14).

L’Église de Jésus-Christ a continué d'exister plus de 2,000 ans après Sa Première venue—comme Il l’avait promis (Mathieu 16 : 18). Mais elle n’est pas devenue une nation et un empire, dominant une force religieuse de millions de personnes qui se confondent dans les doctrines de nombreux systèmes de croyances. Elle n’est pas devenue non plus, une coalition fracturée de milliers d’églises indépendantes ayant des croyances différentes. Elle était petite et persécutée. Et elle ne prêchait pas l’évangile du Royaume de Dieu en témoignage à toutes les nations.

Mais au vingtième siècle, lors d’une époque de dangers croissants et d’armes de destruction massive, Dieu se servit d’un Élie du temps de la fin pour rétablir toutes choses— y compris le message de l’évangile du Royaume de Dieu. Cet homme prêchait le même évangile que Jésus-Christ avait prêché—et il le prêchait « dans le monde entier en témoignage » pour la première fois en presque 2,000 ans ! Herbert W. Armstrong prêchait ce message à des dizaines de milliers de membres de l’Église Universelle de Dieu, à des millions d’auditeurs et téléspectateurs du Monde à venir , et à des millions de lecteurs de la Pure Vérité . De plus, il voyageait beaucoup pour transmettre ce message personnellement—et pas seulement aux gens de la rue et à ceux qui vivent dans la pauvreté dans différents pays. M. Armstrong a personnellement rencontré plus de 500 chefs d’états, chefs de gouvernements et autres dirigeants du monde. Parmi ceux qu’il rencontrait, se trouvent : le Prince Charles de Grande Bretagne, et la première ministre Margaret Thatcher, le roi Léopold III de Belgique, Nancy Reagan, la première dame des États-Unis, le roi Juan Carlos 1 er d’Espagne, le premier ministre Chinois, Den Xiaoping, l’empereur éthiopien Hailé Sélassié, le roi Hussein de Jordanie, les présidents Anouar El Sadate et Hosni Moubarak d’Égypte, Otto von Habsbourg, le premier ministre de Bavière, Franz Joseph Strauss, l’empereur, le prince héritier et sept premiers ministres successifs du Japon et six premiers ministres et trois présidents d’Israël. Il a également rencontré les présidents, premiers ministres ou rois, d’Argentine, du Bangladesh, du Chili, du Costa-Rica, du Guatemala, de l’Inde, de l’Indonésie, du Kenya, du Liban, du Mexique, du Népal, des Pays-Bas, du Panama, du Pérou, des Philippines, de la Roumanie, de l’Afrique du Sud, de la Corée du Sud, de l’Espagne, du Sri Lanka, de la Thaïlande et du Vietnam, aussi bien que des dizaines d’ambassadeurs, ainsi que de nombreux ministres du cabinet, des législateurs, des gouverneurs, des maires, des généraux, des juges et autres représentants ainsi que des chefs d’entreprises, des présidents de collèges, des musiciens de renom, des artistes, des athlètes, des lauréats du prix Nobel et autres dirigeants de l’industrie et de la culture.

Plusieurs de ces dirigeants l’ont rencontré en privé dans leurs bureaux, ont conversé avec lui à plusieurs reprises et l’ont invité à parler à d’autres personnages importants. Certaines de ces réunions étaient couvertes dans les médias de la nation. Il a rencontré d’autres leaders à des banquets ou à des réunions formelles dans lesquelles il était fréquemment l’invité d’honneur et l'orateur principal. Certains législateurs, maires, professeurs, princesses et rois l’accompagnaient dans l’avion privé qu’il utilisait pour rencontrer d’autres dirigeants mondiaux ou pour visiter le Collège Ambassador, où certains d’entre eux ont inscrit leurs enfants. Certains de ces dirigeants parlaient de M. Armstrong comme d'un « ambassadeur sans portefeuille » et dont la commission était la paix mondiale.

Lorsque M. Armstrong commença à recevoir des invitations à ces réunions, pour la première fois, il ne savait pas exactement pourquoi cela se produisait. Mais il réalisa ensuite que c’était Dieu qui répandait le message de l’évangile du Royaume de Dieu en témoignage pour le monde entier. Il écrivit dans une lettre du 17 septembre, 1982, aux sympathisants de l’Église, « Le signe de Jésus, que nous sommes près de la fin de ce monde (Mathieu 24 : 14), pour lequel vous m’avez soutenu en le proclamant au monde—l’évangile du Royaume de Dieu—est allé vers le monde avec une grande puissance ! »

Vous pouvez prouver à partir de votre propre Bible quel est le véritable « évangile du royaume de Dieu » sur lequel Jésus-Christ a mis l’accent dans Mathieu 24 : 14. M. Armstrong a écrit tout un livre à ce sujet, appelé L'incroyable potentialité de l'homme . Comme tout le reste, notre littérature est gratuite et nous vous enverrons volontiers un exemplaire gratuit.

L’existence d’armes de destruction massive menaçant toute vie humaine, la venue d’un homme pour restaurer toutes choses et la prédication du véritable évangile autour du monde, sont tous des signes que Jésus-Christ Lui-même a dit précéderaient immédiatement Son retour. Et ces trois signes se sont accomplis.

5
Auditorium Ambassador à Pasadena, en Californie

Quatrième signe

L’existence d’armes qui peuvent annihiler l’humanité est un signe donné par Jésus que tout le monde peut voir. Le signe d’un Élie du temps de la fin et le signe du véritable évangile prêché au monde entier sont des signes qui requièrent de placer votre concentration sur l’Église de Dieu.

Il y a un autre signe important du retour de Jésus-Christ qui concerne l’Église de Dieu. C’est la prophétie écrite par l’apôtre Paul, environ 20 ans après que Jésus fut crucifié et ensuite ressuscité, et il concerne le moment de Son futur retour. Aux membres de l’Église de Thessalonique, il écrivit : « Pour ce qui concerne l'avènement de notre Seigneur Jésus-Christ et notre réunion avec lui, nous vous prions, frères, de ne pas vous laisser facilement ébranler dans votre bon sens, et de ne pas vous laisser troubler, soit par quelque inspiration, soit par quelque parole, ou par quelque lettre qu'on dirait venir de nous, comme si le jour du Seigneur était déjà là » (2 Thessaloniciens 2 : 1-2).

Ce passage de l'écriture est révélateur. Au cours de la vie de Paul, il y avait des gens qui croyaient que le Christ reviendrait, mais ils disaient qu’Il pouvait revenir à tout moment, et ceci troublait les vrais chrétiens sous le ministère de Paul. Ils étaient en danger d’être séduits par un faux christianisme. Il a donc expliqué un autre signe spécifique que Dieu avait donné et qui devait se produire d’abord : « une apostasie ».

« Que personne ne vous séduise d'aucune manière ; car il faut que l'apostasie soit arrivée auparavant, et qu'on ait vu paraître l'homme du péché, le fils de la perdition, l'adversaire qui s'élève au-dessus de tout ce qu'on appelle Dieu ou de ce qu'on adore, jusqu'à s'asseoir dans le temple de Dieu, se proclamant lui-même Dieu » (2 Thessaloniciens 2 : 3-4).

Quel signe troublant et remarquable du retour imminent du Christ ! Écrivant aux vrais chrétiens, Paul dit qu’au sein du « temple » du Nouveau Testament—l’Église (voir l'exemple Éphésiens 2 : 19-22)—un dirigeant extrêmement méchant s’élèverait et il y aurait un grand abandon de la doctrine : beaucoup de chrétiens abandonnant Dieu !

Comme discuté, Dieu s’est servi de M. Armstrong pour rétablir des vérités fondamentales à Sa véritable Église. Dieu l’utilisa pour servir de témoignage en prêchant l’évangile à toutes les nations. Et après la mort de M. Armstrong en 1986, une nouvelle direction a pris le relais. Ces dirigeants ont délibérément rejeté les doctrines que M. Armstrong avait rétablies, l’une après l’autre, et subtilement mais progressivement, ils transformèrent l’Église en un groupe protestant. Ils cessèrent d’imprimer les livres et brochures écrites par M. Armstrong, mirent fin aux émissions télévisées et ses projets éducatifs et culturels. Ils ont même vendu ses biens. Ceci fut dirigé par un homme en particulier qui utilisait des méthodes oppressives et trompeuses pour influencer les ministres et les membres.

C’était ça « l’apostasie » prophétisée par l’apôtre Paul ! Et elle s’est produite !

Cette histoire choquante est enregistrée dans notre livre Raising the Ruins ( Relever les Ruines ) par le directeur de la rédaction de la Trompette , Stephen Flurry (disponible en anglais seulement). Et l’histoire biblique et prophétique de cette « grande apostasie » est révélée dans Le message de Malachie , le livre fondateur de cette organisation, écrit par le rédacteur en chef de la Trompette , Gerald Flurry.

En dépit de l’apostasie dont Paul a parlé, l’œuvre de Dieu ne s'est pas arrêtée. Gerald Flurry a fondé l’Église de Philadelphie de Dieu pour continuer à enseigner les doctrines que M. Armstrong avait rétablies. L’ÉPD a réimprimé les livres les plus importants de M. Armstrong, y compris Le mystère des siècles.

L’Église Universelle de Dieu a intenté un procès à l’ÉPD dans le but précis de supprimer les enseignements de M. Armstrong. Durant les six années consécutives du procès aux droits d’auteur, l’ÉPD a lutté pour continuer l'héritage de M. Armstrong. Raising the Ruins (disponible en anglais seulement) est basé sur une mine de documents, incluant des notes privées, obtenus au cours du processus de découverte du litige sur les droits d’auteur. Et le livre raconte également l'histoire de comment cette œuvre ravive l'héritage de M. Armstrong.

Des armes de destruction massive. Un Élie du temps de la fin. Le véritable évangile prêché au monde entier. La véritable Église qui éclate. Ce sont quatre signes du retour de Jésus-Christ que Dieu a inspirés et préservés miraculeusement dans la Bible depuis 2,000 ans. Aujourd’hui, ils se sont tous accomplis ! Ces quatre signes spécifiques, en plus de bien d’autres, montrent avec certitude que Jésus-Christ ne va pas seulement revenir, mais qu’Il va revenir bientôt

Fr Moa