Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

Ten%20commandments

John Said/Istock/Thinkstock

Tu ne … !

Pour chaque « Tu ne… », il y a un commandement positif sous-entendu.

L’opinion de la plupart des gens au sujet de la loi biblique est négative. La loi de Dieu est souvent vue comme pénible et démodée. Et Dieu — tout au moins le Dieu de l’Ancien Testament — est perçu comme un Dieu sévère et courroucé qui crie avec colère : « Tu ne [dois pas] ! » Beaucoup de gens voient le mode de vie de Dieu comme une religion faite de crainte — de fuite devant tous les « Tu ne [dois pas] ».

En réalité, la loi de Dieu est une magnifique bénédiction qui peut apporter une abondance et une joie fructueuse dans la vie d’un véritable chrétien. Dans Romains 7 : 12, Paul qualifie la loi de sainte, juste et bonne. Pourquoi davantage de gens ne voient-ils pas Dieu et Ses lois avec cette perspective positive ?

Genèse 2 : 17 mentionne le premier « Tu ne [dois pas] » de la Bible — quand Dieu a ordonné à Adam de se tenir à l’écart de l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Mais la raison pour laquelle Dieu a ordonné au premier homme d’éviter cet arbre — et la même raison pour laquelle Il nous ordonne d’éviter certains comportements — n’était que parce qu’Il veut le meilleur pour Son peuple. Les « Tu ne [dois pas] » sont là pour éviter le mal à l’humanité. Dans ce cas précis, connaître le « Tu ne [dois pas] » de Dieu a conduit à la mort de Adam et Ève.

« L’homme ne doit pas être convaincu de péché simplement parce que Dieu a donné un ordre arbitraire. Mais Dieu a donné les commandements parce que ces violations nous privent de joie, et infligent des dommages automatiques », a écrit Herbert W. Armstrong. « Les lois de Dieu ont été mises en action pour donner le bonheur, la paix et la sécurité en abondance et une joie radieuse exaltante. Les lois de Dieu sont le don de Son amour pour nous. Dieu veut que nous appréciions les bénédictions qu’elles rendent possibles » (Une éducation sexuelle enfin complète ou La dimension manquante dans la sexualité).

Juste avant que Dieu n’interdise un arbre, Il a donné cette instruction — cet ordre — à Adam : « L’Éternel Dieu donna cet ordre à l’homme : Tu pourras manger de tous les arbres du jardin » (verset 16). Les gens devaient éviter un arbre nocif — mais Dieu a également fourni une variété abondante d’arbres salutaires qu’Il leur a ordonné d’apprécier. Pour chaque « Tu ne [dois pas] », il y a un envers — un « Tu [dois] » positif !

Quand la loi de Dieu est comprise, c’est la religion ou la philosophie la plus positive qui soit ! Mais vous devez voir l’équilibre parfait entre le « Tu ne [dois pas] » et le « Tu [dois] ». En tant que véritable chrétien, il doit y avoir des choses que vous ne faites pas, mais également des choses que vous devez faire.

Le Premier commandement de Dieu est, en fait, exposé dans la forme positive : « Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face ». (Exode 20 : 3). Nous devons adorer le véritable Dieu et Lui obéir par dessus tout autre. Puis, à ce commandement, il y a également le sous-entendu « Tu ne [dois pas] » adorer de faux dieux, suivi par « Tu ne [dois pas] » faire d’images pour contribuer à ton
adoration de Dieu (versets 4-5).

Le Troisième commandement dit : « Tu ne prendras point le nom de l’Éternel, ton Dieu, en vain ; car l’Éternel ne laissera point impuni celui qui prendra son nom en vain » (verset 7). Voici un autre « Tu ne [dois pas] » — mais le sous-entendu positif, c’est que si vous faites vraiment usage du nom de Dieu comme Il l’entend, Il va vous tenir pour innocent !

Le commandement relatif au Sabbat est également énoncé dans la forme positive : « Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier. Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage » (versets 8-9). Nous devons nous souvenir du Sabbat et nous devons travailler les six autres jours. Apprendre à travailler et être productif est une grande bénédiction. Et ensuite, nous « ne devons pas » travailler le septième jour — une autre bénédiction : un jour par semaine de repos commandé  !

Le Cinquième commandement : « Honore ton père et ta mère, afin que tes jours se prolongent dans le pays que l’Éternel, ton Dieu, te donne » (verset 12). Il n’y a, là, rien de négatif ! Aimez, honorez et respectez vos parents — et vous vivrez longtemps !

Les cinq derniers commandements, aux versets 13-17, pourraient avoir l’air d’une série de négatifs « Tu ne [dois pas] ». Mais saisissez-vous le côté sous-entendu positif, « Tu [dois] », des ordres ? Lisez ces versets et réfléchissez-y : Vous devez aimer votre prochain et être patient vis-à-vis de lui. Être fidèle à votre conjoint. Être honnêtes et digne de confiance dans vos relations d’affaires. Dire la vérité. Respecter votre prochain, sa famille et sa propriété.

Imaginez le monde dans lequel nous vivrions si tous les gens sur la terre respectaient ces ordres positifs. Quelle bénédiction serait la loi de Dieu ! Quelle personnalité, quel caractère sont possédés par l’homme qui obéit à ces ordres.

La Bible définit le péché comme la transgression de la loi de Dieu (1 Jean 3 : 4). Cette loi nous ordonne, à la fois, d’éviter de mauvaises choses et de faire de bonnes choses. Les chrétiens devraient éviter ce que Dieu interdit pour se protéger du mal provoqué par le péché. Mais ce n’est pas suffisant de se contenter d’éviter le mal. Au-delà de cela, nous devrions faire ce que Dieu nous exhorte de faire pour connaître la vie vraiment abondante — la voie qui apporte la joie et le bonheur dans nos familles et nos communautés.

Les lois de Dieu sont le don de Son amour pour nous. Appréciez les bénédictions qu’elles rendent possibles. Quand vous lirez « Tu ne [dois pas] », rappelez-vous et suivez l’envers sous-entendu du commandement : Tu DOIS.  

No Fr