Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

Accueil des migrants afghans : le principe de précaution a mystérieusement disparu

«

Piriac-sur-Mer, petite cité balnéaire non loin de La Baule, ses 2.239 habitants, ses jolies plages et ses… quatre-vingt-huit réfugiés afghans installés, depuis le 26 août, dans un village de vacances. Ni la mairie ni les habitants n’ont été prévenus de cette arrivée en force : « Ça se passe bien pour le moment. Après, c’est une toute petite commune, ici, ce n’est pas du tout fait pour eux. Et puis on n’a pas été prévenus de leur arrivée par la mairie », explique une voisine au Figaro.

Quelques appréhensions vite levées. Du moins dans les médias : ainsi France 3 filmait complaisamment, il y a quelques jours, le local du Secours populaire de la Turballe qui croule sous les dons, « beaucoup de gens nous appellent, c’est systématiquement pour les réfugiés à Piriac, je n’ai jamais vu autant de dons, les gens ne se posent pas de questions, moi je dis, c’est formidable »« Comme beaucoup de gens, on est tous très touchés et très motivés par tout ce qui se passe là-bas », renchérit une Piriacaise venue en renfort.

La suite du reportage montre des images de ces réfugiés et on cherche, en vain, où sont les femmes. Ah, si ! Ouest-France, qui a joué depuis le début le rôle de relais auprès de la population locale, dans une espèce d’opération de communication destinée à faire taire les légitimes questions que pourraient se poser les habitants du cru, dresse le portrait de Fanoos Basir, ingénieur et joueuse de foot dans l’équipe nationale, qui déteste « la burqa et les Américains » : « Les Américains m’ont proposé de prendre un avion. Pas question ! Je déteste ce pays qui a détruit l’Afghanistan pendant vingt ans, qui a supporté les talibans, qui a dépensé 1.000 milliards de dollars, pas pour reconstruire mais pour détruire. Les Français, eux, ont aidé à reconstruire. J’ai reçu une recommandation de l’ambassade de France et nous avons pu partir. »

»
la Trompette dit...

Nombreux sont ceux qui ne souhaitent pas que l’Europe vive une nouvelle crise migratoire. Si cela se produisait, encore plus de gens voudraient un dirigeant fort, capable de gérer la situation et protéger l’identité européenne contre la nouvelle vague des migrants. Dans « Le Saint Empire romain s’expose au public—en grand ! » le rédacteur en chef de La Trompette a écrit :

Une tendance que vous devriez surveiller de près se développe en Europe. Les Européens sont assiégés par des immigrants du Moyen-Orient, de plus en plus de populations musulmanes au sein de leurs paysages urbains, remplis de mosquées et de minarets, de quartier de leurs villes se transformant en des enclaves musulmanes où la police locale n'ose plus entrer, même des attentats terroristes islamiques. …

La prophétie biblique indique clairement : Bientôt, les Européens obtiendront exactement ce qu'ils demandent, un autre dirigeant, un type de Charlemagne. Cet homme viendra au pouvoir et s'imposera comme un homme fort sur toute l'Europe. Il détournera effectivement l'Union européenne !