Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

20897876568 338c5ba465 b

p-GRC0233 by IFRC is licensed under CC BY-NC-ND 2.0

Avec des soldats contre les réfugiés

« Un autre 2015 menace-t-il l'Europe ? » a été la question posée par le Welt de l’Allemagne le 28 juillet. Des millions de réfugiés, notamment afghans, cherchent à entrer en Europe. Mais la réponse de l’Europe face à la crise est assez différente. Même la chancelière allemande Angela Merkel a fait un virage drastique.

Les autorités de sécurité autrichiennes appréhendent à nouveau davantage de passeurs et de réfugiés. Le gouvernement autrichien a agi rapidement et a envoyé 400 soldats supplémentaires pour principalement sécuriser la frontière du pays avec la Hongrie. À l'échelle nationale, cela porte le nombre à 1400 soldats qui serviront à aider les missions de police aux frontières.

« Le système d'asile européen a échoué. L'Autriche est un État-providence. Pour que nous puissions continuer à l'être à l'avenir, nous devons constamment nous opposer à l'immigration illégale et à la coopération paneuropéenne sur les questions d'asile », a déclaré le ministre autrichien de l'Intérieur. Le système européen consistant à accueillir les réfugiés et à les répartir équitablement, comme l'avait initialement proposé Mme Merkel, n'est jamais devenu réalité. Mme Merkel elle-même pense maintenant que différentes options sont nécessaires.

« C'est un revirement historique de la part de la chancelière », a commenté Bild.de. Lors d'une conférence de presse d'été la semaine dernière, Bild lui a demandé si elle considérait comme une obligation morale d'accueillir des réfugiés afghans. Mais Mme Merkel a répondu : « Nous avons déjà accueilli un grand nombre de réfugiés afghans. » Et, « Nous devons aborder cela différemment. » Elle a conclu : « On ne peut pas résoudre tous ces problèmes en accueillant des gens. »

« On estime que 200,000 réfugiés afghans sont en Turquie, dont beaucoup depuis des années », a noté Welt. « Mais maintenant, un nouveau flux de migrants en provenance d'Afghanistan traverse les montagnes iraniennes vers la Turquie. »

Le dirigeant autrichien Sebastian Kurz a suggéré que la Turquie est un « endroit plus approprié » pour les réfugiés afghans. Le ministère turc des Affaires étrangères a répondu dans une déclaration écrite : « La Turquie n'acceptera pas une nouvelle vague de migration. Nous transmettons cette position à nos interlocuteurs à chaque occasion et à tous les niveaux, soulignant que la Turquie ne sera pas un garde-frontière ou un camp de réfugiés de l'UE. »

En proie au terrorisme et à la guerre civile, des millions de personnes cherchent un nouveau foyer. La Turquie est submergée de réfugiés et dans le désespoir économique. Les gouvernements européens ne veulent plus accepter de réfugiés non plus. Une catastrophe humanitaire sans précédent se prépare sans solution apparente. La Bible révèle où elle mène, comme l'explique le rédacteur en chef de la Trompette, Gerald Flurry, dans son article « Comment l’Iran sera conquis ».

Dans Daniel 11 : 40-43, nous lisons au sujet d’un affrontement prophétisé entre le roi du Sud et le roi du Nord. Dans Daniel 12, nous lisons que Daniel est un livre de la fin des temps et n'est compris que maintenant. Comme l'explique M. Flurry, le roi du Sud fait référence à l'Iran, qui utilise les moyens du terrorisme contre l'Europe. Le roi du Nord—un empire européen dirigé par l'Allemagne—est prophétisé pour affronter l'Iran militairement. Alors que la crise se prolonge, les dirigeants européens verront de plus en plus l'action militaire comme la seule solution. Je vous encourage à lire l'article de M. Flurry pour comprendre le contexte prophétique complet de cette prophétie et les événements qui la précéderons.

Tb Ad Fr