Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

Covid-19 en Autriche : confinement général et vaccination obligatoire

«

L'Autriche fait marche arrière. Après avoir tenté de convaincre la population de se faire vacciner contre le Covid-19, et face au faible taux de vaccination jusqu’à présent, les autorités autrichiennes ont décidé d’employer les grands moyens : un confinement général sera effectif à compter de lundi 22 novembre. Mais ce n’est pas tout. À partir du 1er février, la vaccination deviendra obligatoire. L’Autriche est le premier pays de l’UE à prendre de telles mesures face à la résurgence des cas de Covid.

Il faut « regarder la réalité en face », a déclaré le chancelier conservateur Alexander Schallenberg lors d’une conférence de presse dans le Tyrol, après des discussions avec l’ensemble des gouverneurs de région. « Malgré des mois de persuasion, nous n’avons pas réussi à convaincre suffisamment de gens de se faire vacciner », a-t-il souligné, déplorant la surcharge actuelle des unités de soins intensifs. « Augmenter durablement le taux de vaccination est le seul moyen de sortir de ce cercle vicieux », a estimé Alexander Schallenberg, jugeant qu’il s’agit du « ticket de sortie » de la pandémie. Il a par ailleurs annoncé un confinement pour une « durée de vingt jours ».

»
la Trompette dit...

Dans notre article « Le Coronavirus et le Saint-Empire romain » par le rédacteur en chef de La Trompette, Gerald Flurry, nous avons averti que les mesures prises contre le Covid-19 ne concernent pas vraiment la santé, mais servent plutôt à ouvrir la porte à une forme de gouvernement de plus en plus dictatoriale, renforçant ainsi le pouvoir des dirigeants sur le peuple. Nous avons écrit :

Les dirigeants européens se comportent de plus en plus comme des dictateurs et assument un pouvoir dictatorial. Les citoyens européens sont conditionnés pour accepter une direction plus tyrannique. Pourtant, ces hommes forts qui montent ne sont pas encore unis comme la Bible dit qu’ils le seront. Le Saint-Empire romain germanique manque encore son chef suprême.