Recevez gratuitement notre bulletin électronique.

Des milliers de personnes manifestent en France contre les passeports vaccinaux, mais sans succès

French protest by Cyberslayer is licensed under CC BY-NC-SA 2.0

Des milliers de personnes manifestent en France contre les passeports vaccinaux, mais sans succès

Le Parlement français a adopté lundi une nouvelle législation qui impose des passeports vaccinaux obligatoires. Le principe sous-jacent de la nouvelle loi est censé inciter les gens à se faire vacciner en rendant la vie quotidienne pénible pour les non vaccinés. Samedi, des manifestations dans toute la France se sont formées avec plus de 160,000 participants. Mais leur protestation et le droit à la liberté des non vaccinés sont ignorés. Pendant la crise du coronavirus d'origine humaine, la devise nationale de la France, liberté, égalité et fraternité, est oubliée.

La semaine dernière, le président français Emmanuel Macron a exigé qu'une preuve de vaccination complète ou un test négatif soit nécessaire pour être autorisé à entrer dans les lieux à des fins de divertissement et même dans les bars et restaurants. France 24 a écrit : « L'annonce était une décision de Macron de faire des vaccinations l'arme principale contre la COVID-19 à mesure que de nouvelles variantes émergent, obligeant essentiellement les gens à se faire vacciner s'ils veulent continuer leurs routines quotidiennes. »

Lundi, le projet de loi a été approuvé. Les soi-disant laissez-passer COVID permettent ou empêchent désormais les gens de poursuivre leur vie quotidienne. De plus, les vaccinations sont désormais obligatoires pour les agents de santé.

La législation est censée être faite pour le plus grand bien de tous. Les risques sanitaires liés au vaccin sont ignorés. Mais ce qui est encore plus inquiétant, c'est que le gouvernement essaie d'imposer sa volonté à ses sujets. Les non vaccinés seraient censés compter le coût des dommages causés par une infection au COVID et se prononcer contre le vaccin. Les vaccinés, si nous partageons le récit du gouvernement, pourraient être peu dérangés par leur décision car ils courent un faible risque d'infection. Mais au lieu de donner aux gens le choix, la peur des variantes se répand.

Si la pandémie était vraiment si meurtrière, ce serait suffisamment incitatif pour coopérer avec le gouvernement. Au lieu de cela, le gouvernement lui-même essaie de créer une crise plus importante pour attirer plus de gens dans sa solution. Les gens sont obligés de se faire vacciner, non pas parce qu'ils craignent une infection, mais parce qu'ils veulent faire partie de la société.

Dans son article « Le coronavirus et le Saint-Empire romain », le rédacteur en chef de la Trompette, Gerald Flurry, a averti : « L'un des effets les plus importants de la panique mondiale à propos de la COVID-19 a été presque ignoré. La réponse de l'Europe à la pandémie accélère l'accomplissement de l'une des prophéties les plus cruciales de votre Bible concernant le temps de la fin ! Le coronavirus accélère l’arrivée du Saint-Empire romain prophétisé. » En outre, il a noté : « La réponse de l'Europe à la COVID-19 a ouvert la voie pour la montée des dictateurs. »

Nous voyons de plus en plus comment les gouvernements européens cherchent à exploiter la crise actuelle. Les gens refusent de se soumettre à leur solution et subissent une pression croissante. On peut s'attendre à de plus en plus de crises et de plus en plus de mesures extrêmes de la part de l'Europe. Pour comprendre où cela mène, lisez : « Le coronavirus et le Saint-Empire romain ».

Tb Ad Fr