Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

Entre 600 000 et 700 000 clandestins en France, mais Gérald Darmanin semble content

«

Selon Gérald Darmanin, il y aurait entre 600.000 et 700.000 clandestins en France. Le ministre de l’Intérieur l’a annoncé dans son long entretien donné au Parisien, ce week-end. C’est bien connu, en Macronie, « on peut débattre de tout… sauf des chiffres », pour reprendre la propagande officielle pour la vaccination. Mais, en même temps, c’est bien connu aussi, on peut faire dire ce que l’on veut aux chiffres.

Au fond, c’est quoi, 700.000 clandestins, sur une population de 67 millions d’habitants ? 1 % de cette population. Une paille, diront certains. Dans la marge d’erreur, diront les plus scientifiques. A contrario, ceux qui raisonnent en valeur absolue vous feront remarquer que c’est quand même deux fois la ville de Nice ou dix fois la ville de Bourges qui se baladent dans la nature, ce qui n’est tout de même pas rien. 1 % de trop dans un pays qui est fliqué comme c’est pas possible, si vous voyez ce que je veux dire.

Mais, comme aurait dit la grand-mère de Darmanin, quand je me regarde, je me désole, quand je me compare, je me console. Et Darmanin, qui aurait pu vendre des cravates sur les marchés d’antan, de nous comparer à nos voisins : « Nous avons 15.000 demandes d’asile de moins que l’Allemagne », affirme-t-il. Pardon, mais le rapport avec les clandestins ? Moi, j’aurais aimé savoir à combien est estimé le nombre de clandestins en Allemagne. Histoire de comparer ce qui est comparable. Justement, en 2019, Les Échos avaient rendu compte d’un rapport réalisé par le think tank Pew Research : l’immigration illégale était estimée à 1 % de la population européenne. Donc, a minima, nous ne faisons pas mieux que la moyenne de nos voisins.

»
la Trompette dit...

Beaucoup de gens craignent une nouvelle vague migratoire et les conséquences que cela pourrait entraîner, y compris une perte de l’identité et des valeurs occidentales, une hausse de criminalité ou même d’attaques terroristes. Si cela se produisait, encore plus de gens voudraient un dirigeant fort, capable de gérer la situation et protéger l’identité européenne contre la nouvelle vague des migrants. Dans « Le Saint Empire romain s’expose au public—en grand ! » le rédacteur en chef de La Trompette a écrit :

Une tendance que vous devriez surveiller de près se développe en Europe. Les Européens sont assiégés par des immigrants du Moyen-Orient, de plus en plus de populations musulmanes au sein de leurs paysages urbains, remplis de mosquées et de minarets, de quartier de leurs villes se transformant en des enclaves musulmanes où la police locale n'ose plus entrer, même des attentats terroristes islamiques. …

La prophétie biblique indique clairement : Bientôt, les Européens obtiendront exactement ce qu'ils demandent, un autre dirigeant, un type de Charlemagne. Cet homme viendra au pouvoir et s'imposera comme un homme fort sur toute l'Europe. Il détournera effectivement l'Union européenne !