Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

Hélicoptères, blindés, drones... l’incroyable arsenal laissé par les américains accaparé par les talibans

«

Un gâchis financier hors du commun. Après avoir investi plus 1 000 milliards de dollars en Afghanistan, les Américains ont définitivement quitté le pays ce 30 août, laissant notamment derrière eux un armement de pointe.

Et pour cause, pendant les vingt ans de guerre sur place, les Etats-Unis ont dépensé beaucoup d'argent pour former les forces de sécurités afghanes ainsi que pour les équiper. Mais face à la faible riposte de l'armée régulière contre l'offensive des talibans, une grande partie de ces armes et véhicules militaires se retrouve désormais entre les mains du groupe armé. 

Il est très difficile de faire une estimation précise du trésor de guerre amassé par les talibans dans ce contexte. Des rapports fédéraux américains déterrés par le site OpenTheBooks mettent en évidence les coûts déployés sur place par les Etats-Unis. D'après les documents, Washington a acheté et fourni 75 898 véhicules et 208 appareils aériens à l'armée afghane entre 2003 et 2016. « Cette année seulement, l'aide de l'armée américaine en Afghanistan a coûté 3 milliards de dollars », assure OpenTheBooks. 

»
la Trompette dit...

Depuis les années 1950, le rédacteur en chef de notre magazine prédécesseur, La Pure Vérité, disait que les États-Unis avaient gagné leur dernière guerre. Il a fondé cette déclaration sur les prophéties de la Bible pour notre temps. Aujourd’hui, les actualités confirment de plus en plus ces prophéties. Dans notre article « L'amérique a gagné sa dernière guerre » nous avons écrit :

 Les États-Unis d'Amérique mènent une guerre contre le terrorisme depuis deux décennies. Le sang et le trésor américains ont sombré dans les sables de l'Irak, les villes de l'Afghanistan, les montagnes du Yémen, les côtes de la Libye, les régions sauvages du Pakistan, et les eaux entourant la Corne de l'Afrique. Il n'y a aucun signe que l'Amérique va amener cette guerre à une conclusion réussie.

Certains observateurs se demandent maintenant ouvertement si les États-Unis d'Amérique, la seule superpuissance mondiale pendant près de trois décennies, vont jamais gagner une guerre à nouveau.

Remarquablement, un commentateur a audacieusement proclamé que l'Amérique avait déjà gagné sa dernière guerre—dans les années 1950. Il a affirmé que la Seconde Guerre mondiale serait la dernière victoire militaire pour les États-Unis. 

La Trompette Philadelphienne, depuis ses premiers numéros, a maintenu cette prévision. C'est une réalité désagréable à affronter, mais néanmoins la réalité, et il faut y faire face.