Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

Summit%20 %20gettyimages 1127120830

DAN KITWOOD/GETTY IMAGES

L'Allemagne exhorte à un changement politique en Syrie

En coopération avec les États membres de la Ligue arabe, l'Allemagne cherche à repousser l'influence iranienne en Syrie.

Les 24 et 25 février, l'Union européenne et la Ligue arabe ont tenu leur tout premier sommet à Charm el-Cheikh, en Égypte. Au sommet, la chancelière allemande Angela Merkel a déclaré : « Le destin de l'Union européenne dépend aussi du sort des États de la Ligue arabe. » Dans son allocution, Mme Merkel a abordé les crises en Syrie, au Liban et au Yémen, en demandant instamment aux membres de la Ligue arabe de soutenir les efforts déployés par l'Allemagne pour apporter un changement politique en Syrie.

Depuis des années, la Trompette a prédit que la Syrie s'allierait avec l'Allemagne dans ce temps de la fin. Cette prophétie biblique est sur le point de s'accomplir. La Ligue arabe—créée en 1945 par l’Égypte, la Jordanie, le Liban, l'Irak, la Syrie, l'Arabie saoudite et le Yémen—est maintenant composée de 22 pays. Ces pays sont unis par leur langue commune, l'arabe, mais sont désunis sur divers sujets politiques. Mais une question que beaucoup d'entre eux ont en commun est celle de l'Iran, une préoccupation partagée par l'UE. Lors du sommet, Mme Merkel a exhorté à ce que la prochaine étape en Syrie soit la création d'une Commission constitutionnelle dirigée par les Nations Unies. Elle a également souligné que, puisque le conflit syrien a entraîné la fuite de 6 millions de personnes hors du pays, un « processus de changement politique » doit être amorcé.

Le 12 février, le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas s'est réuni pour la première fois avec le nouvel envoyé spécial de l'ONU pour la Syrie, Geir O. Pedersen. Tous les deux se sont concentrés sur le lancement d'un processus politique pour finalement mettre fin au conflit. Le Bureau des affaires étrangères de l'Allemagne a commenté :

Du point de vue de l'Allemagne, une solution au conflit en Syrie n'est possible que dans le cadre d'un processus politique durable, viable et complet qui intègre les intérêts de tous les citoyens et groupes religieux syriens.

Au-delà du travail avec les Nations Unies et les groupes syriens locaux, l'Allemagne estime qu'une intervention couronnée de succès en Syrie ne peut réussir que grâce à une coopération étroite avec les autres nations arabes. En ce qui concerne le discours de Mme Merkel lors du sommet, Spiegel Online a écrit dans son grand titre : « La chancelière appelle à l'action en faveur du changement en Syrie ».

Une Alliance prophétisée

Peu savent exactement ce que ce changement peut entraîner. La prophétie biblique, cependant, donne une image claire.

En septembre 2012, 17 mois après le déclenchement de la guerre civile en Syrie, le rédacteur en chef de la Trompette Gerald Flurry écrivait :

Saviez-vous que le livre des Psaumes prophétise l'avenir de la Syrie ? Cette nation est une partie importante de l'équilibre des forces au Moyen-Orient, et le Psaume 83 prophétise qu'il y aura bientôt un changement dramatique et violent dans les alliances de la Syrie. Cela affectera de nombreux pays, et finalement conduira à une guerre totale qui éclatera sur toute la Terre !

Cette prophétie révèle le résultat du soulèvement en Syrie. Il expose également l'implication clé d'une grande nation extérieure—quelque chose que nous pouvons déjà voir se développer.

Basé sur la prophétie du Psaume 83, M. Flurry a prédit que l'Allemagne jouerait un rôle clé dans l'issue de la crise syrienne. En 2012, l'implication de l'Allemagne dans la région semblait encore improbable. Elle n'était ni souhaitée par la Russie, ni jugée nécessaire par les États-Unis. Mais avec le retrait des États-Unis et le manque de financement de la Russie pour continuer son implication dans la région, l'intervention allemande est d'autant plus probable.

Quel est l'objectif de l'Allemagne en voulant apporter du changement en Syrie ? M. Flurry continua :

Voici la chose cruciale à réaliser : L'un des principaux objectifs de l'Allemagne dans cette région est de développer un axe avec les états du Moyen-Orient qui s'opposent à l'Iran. L'Allemagne intensifie son implication politique et ses investissements financiers et militaires en Arabie saoudite et dans d'autres États du Golfe, en Turquie, au Liban et en Jordanie. Elle a noué de solides relations commerciales avec pratiquement tous ces pays, couvrant de nombreux secteurs allant des télécommunications à l'armée.

Pour l'Allemagne, la révolution syrienne n'est pas du tout une crise humanitaire. Il s'agit de géopolitique et comment Berlin peut faire progresser énergiquement ses intérêts stratégiques au Moyen-Orient !

L'Amérique a été trop faible pour apprivoiser l'Iran et neutraliser ses alliés, mais l'Allemagne intervient et comble ce vide du pouvoir. Le monde entier devrait surveiller ce que fait l'Allemagne au Moyen-Orient. …

La prophétie biblique révèle que, très bientôt, la Syrie ne s'alignera plus avec l'Iran. Cela montre également que l'Allemagne contribuera à causer cette scission.

Lors de la récente conférence de Munich sur la sécurité, Mme Merkel a révélé que c'était bien l'objectif de l'Allemagne dans la région. En ce qui concerne l'annonce par les États-Unis de son retrait militaire de la Syrie, elle a déclaré : « Est-ce une bonne chose de retirer immédiatement les troupes américaines de la Syrie, ou est-ce que cela ne renforcera pas la main de la Russie et de l'Iran ? »

L'Allemagne est extrêmement préoccupée par l'influence croissante de la Russie et surtout celle de l'Iran dans la région. Tous les membres de la Ligue arabe ne partagent pas cette même préoccupation, mais un bon nombre des États arabes les plus modérés le sont. Dans leur objectif commun de repousser l'influence iranienne, la Syrie est devenue un champ de bataille majeur.

Nous assistons à la formation d'une alliance à venir entre l'Europe catholique et les pays arabes sunnites. Leur première bataille contre l'influence iranienne se déroule en Syrie, et la Bible prédit que l'Europe catholique finira par détruire l'Iran. Daniel 11 : 40 dit : « Au temps de la fin, le roi du midi [du Sud] se heurtera contre lui. Et le roi du septentrion [du Nord] fondra sur lui comme une tempête, avec des chars et des cavaliers, et avec de nombreux navires ; il s'avancera dans les terres, se répandra comme un torrent et débordera. »

Le roi du Nord dans cette prophétie se réfère à une Europe dirigée par l'Allemagne, qui au moment de l'attaque pourrait être alliée avec quelques États arabes modérés. Le roi du Sud fait référence à l'Islam radical, dirigé par l'Iran. Certaines nations de la Ligue arabe actuellement alignées avec l'Iran seront également victimes de l'attaque de l'Allemagne. Mais pour le moment, l'Allemagne plaide encore avec elles pour rejoindre son camp.

Vous pouvez en apprendre davantage sur cette prophétie dans le livret de M. Flurry Le roi du sud, (gratuit sur demande). L'étude de ces sujets va non seulement vous montrer exactement où les événements du Moyen-Orient conduisent, mais va également vous donner un aperçu du grand espoir qui se trouve dans la prophétie biblique.

Trahir Israël

L'Alliance de l'Allemagne avec les nations de la Ligue arabe n'est pas seulement une lutte contre l'influence iranienne dans la région. Il s'agit également de s'opposer à Israël. Les membres de la Ligue arabe sont divisés sur de nombreuses questions, mais ils sont unis dans leur haine d'Israël. La haine d'Israël est presque une condition pour devenir membre de la Ligue. Après que l’Égypte avait signé le traité de paix entre l’Égypte et Israël en 1979, la Ligue des États arabes a suspendu temporairement l'adhésion de l’Égypte.

Depuis la fondation de l'État d'Israël en 1948, les nations arabes ont cherché à le détruire. De 1948 à 1949, 1956, 1967, 1973, 1982 et 2006, diverses forces arabes se sont unies dans leur lutte contre Israël. Les principaux instigateurs des conflits étaient l’Égypte, la Jordanie, l'Irak, la Syrie et le Liban.

Bien que leur quête ait toujours échoué—en raison de désaccords internes, de la supériorité militaire d'Israël et de l'intervention de Dieu—l'hostilité arabe ne s'est pas arrêtée. Dans le Psaume 83, la Bible prophétise que certaines de ces nations (avec quelques autres) s'uniront à nouveau contre Israël, mais cette fois-ci, elles seront dirigées par l'Allemagne. Une telle alliance n'a jamais existé auparavant dans l'histoire, mais l'Allemagne trouvera bientôt son intérêt à s'aligner plus étroitement avec ces nations arabes qu'avec Israël.

Israël lutte contre l'influence iranienne dans la région et cherche à assurer la stabilité en Syrie. En outre, Israël est la seule démocratie au Moyen-Orient, le seul véritable défenseur des droits de l'homme, et le seul véritable allié de l'Occident. D'autre part, les dirigeants de la Ligue arabe, sont accusés de violer gravement les droits de l'homme, de torturer et de tuer les opposants politiques, et de provoquer des conflits géopolitiques. Pourtant, l'Allemagne choisit de coopérer avec la Ligue arabe plutôt que de soutenir honnêtement Israël.

Lors du sommet de Charm el-Cheikh, Mme Merkel a déclaré que l'Allemagne soutenait une solution à deux États : donner aux Palestiniens leur propre nation aux côtés d'Israël. Mais une solution à deux États ferait passer la Cisjordanie sous le contrôle palestinien, privant ainsi Israël de la capacité de défendre sa frontière orientale contre une attaque arabe.

Compte tenu de l'histoire des conflits israélo-arabes, de la coopération de l'Allemagne avec les nations arabes, et de sa demande d'une solution à deux États, on peut se demander : Les négociations allemandes visent-elles à saper la défense d'Israël contre une autre attaque arabe ?

Considérez ceci : L'Allemagne met toujours l'accent sur son obligation historique de soutenir Israël. Mais est-ce vraiment dans l'intérêt d'Israël d'impliquer ses ennemis en Syrie ? La Syrie peut être considérée comme l'une des principales plates-formes de lancement d'attaques contre Israël dans le monde arabe. La guerre civile en Syrie a considérablement diminué cette perspective. Il ne fait aucun doute que diverses nations arabes veulent la stabilité en Syrie afin de pouvoir mener une nouvelle guerre contre Israël à partir de là. Alors pourquoi l'Allemagne voudrait-elle impliquer ces nations en Syrie ?

Si l'Allemagne implique la Ligue arabe en stimulant des changements politiques en Syrie, une chose peut être certaine : Le prochain régime politique de la Syrie sera également hostile à Israël. C'est aussi exactement ce que le Psaume 83 prophétise. Les versets 2 à 4 [versets 3 à 5 dans la Bible Louis Segond] disent : « Car voici, tes ennemis s'agitent, ceux qui te haïssent lèvent la tête. Ils forment contre ton peuple des projets pleins de ruse, et ils délibèrent contre ceux que tu protèges. Venez, disent-ils, exterminons-les du milieu des nations, Et qu'on ne se souvienne plus du nom d'Israël. »

Le Psaume 83 mentionne spécifiquement que la Syrie fait partie de cette alliance, aux côtés de la Turquie, de l'Arabie saoudite, de la Jordanie et du Liban. Guidés par l'Allemagne, l'objectif ultime de cette alliance est d'anéantir Israël !

Dans un avenir imminent, nous pouvons nous attendre à ce qu'Israël se réjouisse de cette alliance, alors qu'ils combattent leur ennemi commun : l'Iran. Et tandis que l'Allemagne et certaines nations arabes modérées peuvent prétendre défendre Israël, la Bible révèle qu'ils recherchent intrinsèquement sa destruction. Pourquoi ?

Le Psaume 83 révèle que leur attitude de défi est dirigée contre Dieu Lui-même. L'Islam dans le monde arabe et le catholicisme en Europe prétendent, tous deux, êtres la seule vraie religion. Mais la nation d'Israël remonte à la véritable fondation par Dieu de la vraie religion. Bien que la nation d'Israël se soit détournée de Dieu, son histoire et ses écrits sacrés témoignent encore de ce fait.

Bientôt, la Syrie rejoindra cette alliance prophétisée que nous voyons se former aujourd'hui, et Israël se retrouvera entouré de nations arabes hostiles qui sont alliées avec l'Allemagne. À l'heure actuelle, de nombreux politiciens allemands prétendent toujours être pro-Israël, mais les signes d’alarmes abondent pour dire que l'Allemagne trahira Israël.

Dieu permet que tout cela se produise pour une raison. Bien que cela ait des conséquences dévastatrices pour la nation d'Israël à court terme, cela finira par ramener son peuple à Dieu !

Osée 6:1 révèle le résultat de la réponse d'Israël à la souffrance imminente: «Venez, retournons à l’Éternel! Car il a déchiré, mais il nous guérira; Il a frappé, mais il bandera nos plaies.» Bientôt, Israël fera de nouveau confiance à Dieu pour les protéger! Mais ce n'est pas la fin de l'histoire. La Bible révèle que tous ces événements mènent au retour de Jésus-Christ qui apportera la paix à chaque nation sur cette Terre. C'est la plus merveilleuse nouvelle que ce monde puisse entendre! Mais pour comprendre à quel point le retour du Christ est imminent, vous devez comprendre les signes qui, selon Lui, précéderaient Sa Seconde venue. Pour en savoir plus sur ces signes, lisez Quatre signes qui montrent que le retour du Christ est proche.

Fr Kos