Recevez un bulletin de nouvelles gratuit dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable — la Trompette en bref.

1%20cover%20image

ISTOCK.COM/TRIGGERPHOTO

La Cour suprême des États-Unis est-elle dans la prophétie biblique ?

Le changement de la composition à la Cour suprême pourrait avoir une conséquence imprévue.

Le processus pour confirmer Brett Kavanaugh à la Cour suprême fut une bataille acharnée en Amérique. Pourquoi ? Parce que sa nomination rend la Cour plus conservatrice pour un avenir prévisible—une situation que les libéraux tentaient désespérément d'empêcher.

Lors des élections de mi-mandat, les républicains ont augmenté leur majorité au Sénat, qui est l'organe législatif qui confirme les juges de la Cour suprême. Cela signifie que le président Donald Trump va probablement mettre un ou deux juges de plus à la Cour, ce qui la rendra encore plus conservatrice. Cela terrifie encore plus les libéraux.

Il y a une prophétie biblique qui, je crois, pourrait indiquer un autre effet de cette tendance à la Cour suprême. Je n'en suis venu qu'à la comprendre récemment, et cela m'a fait regarder la Cour de plus près.

'Le sanctuaire du roi'

Amos 7 est une prophétie du temps de la fin pour l'Amérique. Les États-Unis sont les descendants de l'Israël biblique, et l'échéance de cette prophétie est juste avant la destruction de la nation—comme le révèlent des douzaines de prophéties bibliques. (Demandez une copie gratuite de : Les Anglo-Saxons selon la prophétie de Herbert W. Armstrong pour prouver cette vérité extrêmement importante.)

En ce moment, l'Amérique est gouvernée par un type de Jéroboam (versets 9-11). Vous pouvez lire à ce sujet dans ma brochure gratuite Great Again, (Grande à nouveau) au chapitre 1, « Qui est le Jéroboam des temps modernes ? » (disponible en anglais seulement).

Ce passage dans Amos parle d'un prophète avertissant Jéroboam du jugement imminent de Dieu. Dieu dit qu'il mesure la destruction contre Israël—ce qui, en termes prophétiques, signifie l'Amérique. Il avertit également : « Et je me lèverai contre la maison de Jéroboam avec l'épée » (verset 9).

Cette prophétie décrit ensuite un homme religieux, « Amatsia le prêtre de Béthel », parlant à Jéroboam et conspirant pour expulser l'homme qui livre cet avertissement à partir du pays. Cet Amatsia se rend ensuite chez le prophète de Dieu, au nom de Jéroboam et dit : « Homme à vision, va-t-en, fuis dans le pays de Juda ; manges-y ton pain, et là tu prophétiseras. Mais ne continue pas à prophétiser à Béthel, car c'est un sanctuaire du roi, et c'est une maison royale » (versets 12-13).

Il y a un homme qui remplit le rôle prophétique d'Amos en cette fin des temps. Il dirige une œuvre commissionnée de « prophétiser de nouveau » (Apocalypse 10 : 11) après que l'œuvre de Dieu fut détruite. (Je l'explique dans ma brochure Prophétiser de nouveau : la commission de Dieu à Son Église du temps de la fin.) Cet Amatsia dans Amos 7 : 13 est au courant de cette commission et dit : « ne continue PAS à prophétiser ».

2 Trump
(Joe Raedle/Getty Images)

« Mais ne continue pas à prophétiser à Béthel », dit Amatsia, se référant à la ville capitale—nous pourrions comparer cela à Washington D.C. aujourd'hui—« car c'est un sanctuaire du roi, et c'est une maison royale ». Quand ceci dit « le sanctuaire du roi », il est question d'un lieu de culte qui appartient au roi.

Le président des États-Unis Donald Trump a de nombreux partisans parmi les évangéliques et bon nombre de catholiques. Beaucoup de chrétiens en Amérique aujourd'hui se tournent vers le président Trump pour le leadership.

Qui est cet « Amatsia » de la fin des temps ? Il est décrit comme « le prêtre de Béthel » (verset 10). Béthel est un nom pour la maison de Dieu, qui est spirituellement la véritable Église de Dieu. C'est un langage prophétique pour un ministre qui vient de l’Église Universelle de Dieu. Cette Église changea complètement ses doctrines ces dernières années et s'est transformée en un groupe Protestant traditionnel appelé Grace Communion International.

Amatsia est un homme arrogant qui jeta la vérité de Dieu par terre après la mort de Herbert W. Armstrong (Daniel 8 : 11-12). C'est un homme qui ment énormément. Cet esprit menteur sévit en Amérique aujourd'hui. C'est l'esprit qui conduisait ceux qui travaillèrent contre cette Église dans notre bataille de six ans en justice. Et c'est l'esprit qui conduira nos opposants dans notre future action en justice—le cas de Amos 7.

Le pasteur général de ce qui était autrefois l'Église Universelle de Dieu a récemment démissionné. Il se trouve, cependant, qu'il est affilié au mouvement évangélique. Il est titulaire d'un poste au conseil d'administration de l'Association nationale des évangéliques. Je crois qu'il va remplir le rôle d'Amatsia dans la prophétie d'Amos dans ce temps de la fin.

'La maison royale'

Quand dans Amos 7 : 13, Amatsia dit « c'est une maison royale », le mot ‘royale’ est un mot hébreu différent de celui où il parle du « sanctuaire du roi ». Il signifie royaume. Dans la marge de la version King James il est écrit ceci : « maison du royaume ». Wycliffe la traduit par « maison du domaine ». Ce n'est pas une entité religieuse, c'est autre chose : la maison de la nation. Ce n'est pas quelque chose qui suit Jéroboam, pourtant cela le favorise et l'aide d'une certaine manière. De quoi s’agit-il, prophétiquement ?

Je crois que cette entité non-religieuse, la maison royale, fait allusion à la Cour suprême des États-Unis.

Cette Cour a été conçue pour protéger la loi suprême du pays, la Constitution. À bien des égards, la Cour suprême est au dessus de toute la nation. Même le président y est soumis—ce qui est exactement le type d'entité à laquelle « la maison du royaume » fait référence.

Je crois que ce récit prophétique dans Amos 7 implique qu'il existe un avantage conservateur à la Cour suprême, un avantage qui favorise Jéroboam. La confirmation du juge Kavanaugh pourrait aider à accomplir cette prophétie.

Comme je l'ai écrit dans notre numéro précédent, ce processus de confirmation a été une démonstration catastrophique de l'anarchie et du désordre en Amérique (Les auditions de Kavanaugh révèlent l’esprit anarchique de l’Amérique ). Cela a démontré la mainmise que le diable avait acquise sur la gauche radicale. Pourtant, comme je l'ai écrit, même dans de telles périodes tumultueuses, Dieu sauve l'Amérique temporairement par le biais de Jéroboam. Le fait que Kavanaugh ait été effectivement confirmé, malgré toutes les protestations, montre que cela est vrai. Les radicaux veulent contrôler les tribunaux, en particulier la Cour suprême, et Dieu a contrarié leurs plans. Il a Son propre plan.

Je crois que la confirmation de M. Kavanaugh indique que Dieu va probablement faire en sorte que le président Trump aura un second mandat.

La confrontation dans Amos 7 est une prophétie de ce qui va arriver à la véritable Église de Dieu dans ce temps de la fin. Nous allons faire l'expérience de cet affrontement.

« Alors Amatsia, prêtre de Béthel, fit dire à Jéroboam, roi d'Israël : Amos conspire contre toi au milieu de la maison d'Israël ; le pays ne peut supporter toutes ses paroles » (Amos 7 : 10). Les États-Unis ne pourront pas tolérer le message émanant de l’Église de Dieu ! C'est un message que nous devons absolument proclamer, mais le peuple et ses dirigeants vont détester ce que nous avons à dire.

3 Brett
(SAUL LOEB/AFP/Getty Images)

Il n'était pas rare dans le passé, que ceux qui délivraient ce message soient mis à mort. Le message que nous livrons n'a jamais été populaire.

La façon dont les médias ont attaqué Brett Kavanaugh a montré clairement combien ils étaient méchants quand ils n'aiment pas quelqu'un ou quelque chose. Ces audiences montrent à quel point la gauche radicale est capable d'attaquer un individu. Ils sont remplis de haine. Ils détestent la critique. Ils ne sont pas sains d'esprit. Et le pouvoir derrière eux est véritablement satanique. Cette haine est sur le point d'être dirigée contre le peuple de Dieu.

C'est clair pourquoi Dieu a dû intervenir pour sauver Israël. S'Il ne l'avait pas fait, ces forces diaboliques auraient prévalu. En sauvant la nation, il sauva également l'Israël spirituel, Son Église.

Toutefois, cette sauvegarde n'est que temporaire. La confrontation d'Amos 7 conduit à ce que le type d'Amos soit expulsé du pays ! C'est une prophétie selon laquelle l’Église de Dieu sera expulsée d'Amérique !

Je ne peux pas imaginer que l’Église de Dieu soit chassée sans l'approbation de la Cour suprême.

Lorsque Amatsia dit à ceux qui livrent ce message de quitter, c'est un ordre soutenu par une approbation. Nous verrons probablement les membres de la Cour suprême prendre la décision d'envoyer l’Église de Dieu au loin.

Cinq des juges de la Cour suprême, y compris Kavanaugh, sont catholiques, et un sixième a été élevé catholique. Je ne doute pas que notre message ne leur plaira pas.

Le rejet de notre message par la Cour suprême est la manière dont Dieu fera sortir Son peuple de ce pays pour un lieu de sécurité. Mais cela va également obliger Jéroboam à faire un choix important.

Le choix de Jéroboam

Il y a une raison pour laquelle la prophétie d'Amos se réfère au dirigeant de l'Amérique de notre époque en tant que « Jéroboam ». Elle nous renvoie à l'exemple du Jéroboam à l'époque d'Israël. Étudiez cet exemple et vous verrez que le grand péché de cet homme fut qu'il rejeta la maison de David et le trône de David (1 Rois 12).

Ce type d'Amos du temps de la fin représente cette maison et ce trône aujourd'hui. Nous pouvons en déduire que le grand péché de ce Jéroboam du temps de la fin se centrera sur son rejet du trône de David. Il lui sera présenté et il saura vraiment ce qu'est la maison de David et le trône de David, et Dieu le laissera prendre la décision à ce sujet.

Ce dirigeant d'Israël du temps de la fin, devra voir que Dieu sauva Israël à travers lui ! (2 Rois 14 : 26-27). Ce ne fut pas à cause de la noblesse ou de l'intellect de cet homme ou de quoi que ce soit qu'Il a fait. Dieu donne à Jéroboam et à ses partisans une image claire de ce qui se passerait, si seulement ils se repentaient : Dieu sauverait la nation de façon permanente ! Malheureusement, il n'y a aucune indication qu'ils se repentiront, ce qui signifie que la nation doit être plongée dans un temps de « grande tribulation » (Matthieu 24 : 21).

Remarquez ce que la prophétie d'Amos dit à propos du message que nous devons transmettre à Jéroboam et à ses disciples : « Amos répondit à Amatsia : Je n’étais ni prophète, ni fils de prophète ; mais j’étais berger, et je cultivais des sycomores. L’Éternel m'a pris derrière le troupeau, et l’Éternel m'a dit : Va, prophétise à mon peuple d'Israël. Écoute maintenant la parole de l’Éternel, toi qui dis : Ne prophétise pas contre Israël, et ne parle pas contre la maison d'Isaac. À cause de cela, voici ce que dit l’Éternel : Ta femme se prostituera dans la ville, tes fils et tes filles tomberont par l'épée, ton champ sera partagé au cordeau... » (versets 14-17).

L'ordre de Amatsia de « ne pas prophétiser contre Israël » est une référence à nos efforts de prophétiser comme Herbert W. Armstrong le faisait. Cette œuvre est commissionnée par Dieu de prophétiser à nouveau (Apocalypse 10 : 11). Il n'est pas facile de prophétiser ces choses. Mais c'est ce que nous devons faire ! Les nations d'Israël et leurs dirigeants doivent être avertis.

Ce message n'est pas celui d'un homme. Dieu est celui qui révèle ce qu'Il fait et ce qui va se passer. Il fait clairement comprendre aux peuples d'Israël ce qu'ils doivent faire, s'ils veulent sauver leurs nations : Repentez-vous et écoutez le message de Dieu.

Ceux qui soutiennent et délivrent ce message auront la bénédiction merveilleuse d'échapper aux pires souffrances de la planète. Nous devons tous faire un choix aujourd'hui soit d'obéir ou non, et ensuite soutenir ce message. Si nous le faisons, alors Dieu nous accordera des miracles et des bénédictions extraordinaires ! 

Usbp Ad Fr